Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/09/18 : Le maire d'Anglet Claude Olive, vice président du Conseil départemental, va présenter sa candidature à la présidence départementale Les Républicains des Pyrénées Atlantiques occupée (?) jusque-là par Michèle Alliot-Marie.

24/09/18 : Pont de Ré : des travaux d'inspection étant programmés ce lundi, la circulation est interdite à tous les véhicules de transport de marchandises dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est supérieur à 3,5 t à du 24 à 20h au 25 septembre à 6h.

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/18 | Les Jeudis de l’Installation en Corrèze

    Lire

    Le 27 septembre, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze organise à Montaignac St Hippolyte, dans le cadre des Jeudis de l’Installation, un après-midi sur le thème du maraîchage bio à destination des porteurs de projets et des jeunes en formation. Cet après-midi sera l’occasion de mieux connaître la filière maraîchage, et sa spécificité en bio, ainsi que d’échanger avec des agriculteurs récemment installés, des conseillers spécialisés mais aussi de visiter une exploitation.

  • 24/09/18 | Le désamiantage du Signal à Soulac se prépare

    Lire

    Les travaux préalables au désamiantage de l'immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer qui menace de s'effondrer,ont débuté mercredi 19 septembre afin de conforter la dune par un apport de sable et de mettre en sécurité le bâtiment pour permettre l’intervention des entreprises en toute sécurité. Les premiers travaux dureront une dizaine de jours, et en plusieurs étapes dont la protection des espèces floristiques. Ces travaux seront intégralement financés par l’État ainsi que les travaux de désamiantage de l’immeuble qui seront menés en début d’année prochaine.

  • 24/09/18 | La brigade "loup" missionnée dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Conformément à son engagement pris le 20 septembre, lors de sa venue à Pau, François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire, a missionné la brigade mobile d’intervention spécialisée de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour remédier aux attaques de troupeaux par le loup hybride en vallée d’Ossau. "La mission sera préparée la semaine prochaine avec les maires et bergers. Des équipes seront sur place la semaine suivante pour une période d’une quinzaine de jours", annonce la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

  • 24/09/18 | La Gironde informe sur la fibre optique

    Lire

    A l'occasion du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la Gironde à travers le plan "Gironde Haut Méga" visant à raccorder, d'ici 2014, "410 000 logements, entreprises, services publics et collectivités à un réseau public de fibre optique", le département lance officiellement une nouvelle phase de réunions publiques d'information. Ces dernières démarreront le 24 septembre à Avensan et se termineront notamment à Cadillac et Cestas les 2 et 3 octobre prochain. Pour retrouver l'ensemble des dates, des horaires et des lieux de ces réunions, rendez-vous sur www.girondehautmega.fr.

  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Biarritz-Roissy, cette accessibilité qu'attendait tant le Pays basque

30/10/2015 | A compter du 27 mars 2016, Air France remettra en service cette ligne tant attendue par les chefs d'entreprise, hôteliers et les golfeurs. British Airways aussi

Hop et Biarritz

Le redécollage de cette liaison entre la perle de la Côte basque et le hub parisien qui se déploie sur 231 destinations du monde entier était très attendu. Une semaine plus tard British Airways annonçait une rotation Londres-Heathrow- Biarritz deux fois par semaine. Raccourcissant ainsi l'accès à la capitale offert par RyanAir dont les avions atterrissaient à Stansted à 1h45 de la capitale. Entretien avec Didier Riché, le directeur de l'aéroport de Biarritz Pays basque et les réactions d'acteurs économiques et touristiques du Pays basque

@qui! - Une liaison avec Roissy qui était tant attendue et dans la foulée British Airways qui lance une ligne Heathrow-Biarritz-Heathrow, que peut demander de plus le directeur de l'aéroport Didier Riché?
Didier Riché - Roissy-Biarritz, on peut dire le retour, puisque la liaison avait été interrompue en 2008 quand Air France avait appris qu'Easyjet inscrivait Biarritz dans ses destinations. Cet abandon était un vrai, vrai problème. Alors on a tous bataillé , le président du Syndicat mixte Michel Veunac, la CCI qui a fait des études de marché, les offices de tourisme, tous les acteurs se sont investis.

Daniel Riché  directeur de l'aéroport et Michel Veunac

Il y a eu un vrai soutien et particulièrement de la part de la directrice régionale d'Air France, Bénédicte Pellerin qui a plaidé notre dossier auprès de la compagnie. Il y  quelque temps, nous pensions avoir presque abouti, que nous étions dans la dernière ligne droite, les problèmes sont survenus à Air France, et nous avons commencé à perdre confiance avant que la direction n'entérine cette nouvelle ligne. Au-delà de la liaison, les horaires de ces deux rotations quotidiennes sont vraiment excellents, car ils permettent de capter la clientèle internationale. Ainsi un passager qui arrive tôt le matin à Roissy sera à Biarritz milieu de matinée. Et c'est valable dans l'autre sens, car Air France aura un atout supplémentaire pour remplir ses avions vers l'étranger....Il y a 231 destinations au départ du hub de Roissy.

@! - Cela ne va-t-il pas refroidir les ardeurs d'Easyjet?
D. R - Il se peut qu'Easyjet revoie sa stratégie, son programme, mais il m'étonnerait qu'il abandonne la destination Biarritz qui, cet été, a montré son attractivité. Ainsi Swiss qui venait pour la première fois ici a été très satisfait de cette première saison et envisage de venir plus tôt l'année prochaine. Leurs rotations nous ont apporté une clientèle sans pour autant cannibaliser le marché existant. Tout cela va créer du trafic. On est aussi en contact avec la compagnie Lufthansa et nous espérons créer d'autres lignes encore.

@! - L'arrivée de British Airways dans la foulée, c'est l'effet Biarritz-Roissy ou est-ce le fait du hasard?
D. R - A priori, je ne peux dire qu'il y ait un lien, mais en tout cas c'est aussi une bonne nouvelle. D'abord parce que cela va raccourcir les délais pour gagner Londres, car Heathrow est évidemment l'aéroport  le plus proche de la capitale londonienne et que cela va favoriser des voyages d'affaires. Il se peut que ce soit un concours de circonstances, car nous entrons dans la période de décision des compagnies étrangères pour leurs destinations à l'étranger pour l'été prochain. Mais attention, il s'agit d'un galop d'essai que va effectuer British Airways. Je pense que prochainement nous pourrons faire d'autres annonces. En outre, nous avons la satisfaction de savoir, suite à une étude de satisfaction que notre aéroport est plutôt bien côté par les passagers. Il faut dire qu'en matière d'accès, il est rare d'en trouver un qui est ainsi situé au coeur d'une agglomération, mais également si proche du Pays basque espagnol voisin qui contribue à alimenter le nombre de passagers de Biarritz. Maintenant si nous savons répondre en matière d'organisation à l'arrivée de ces nouvelles rotations, il faudra que nous adaptions l'aéroport à ces nouvelles arrivées. Aménager aussi un intérieur avec un accueil plus performant pour les passagers dans le même espace. Mais sur ce sujet, nous avons un peu de retard. Mais enfin, l'essentiel est là, enfin une liaison Biarritz-Roissy-Charles-de-Gaulle.

Une satisfaction unanime chez les hôteliers et les chefs d'entreprise...

André Garreta, président de la Chambre de commerce Bayonne-Pays basque.
"Cela a été un grand plaisir pour moi d'annoncer avec la Direction générale d'Air France et Michel Veunac, président du Syndicat mixte de l'aéroport Biarritz-Pays basque, (et maire de Biarritz) que cette ligne allait reprendre le 27 mars 2016. C'est le fruit d'une collaboration exemplaire entre la Direction régionale d'Air France et sa directrice générale Bénedicte Pellerin et la Chambre de commerce et d'Industrie Bayonne-Pays Basque avec l'appui de l'aéroport. L'accessibilité est d'une importance majeure pour le développement économique du Pays Basque. Dans une économie ouverte et mondialisée où les marchés n'ont pas de frontière, le transport aérien devient un enjeu déterminant. Ses insuffisances sont autant de freins à la croissance. Des pans entiers de l'économie du Pays Basque dépendent du marché mondial et donc de liaisons aériennes performantes.
C'est vrai du secteur industriel, comme la filière aéronautique ou les industries de la glisse, dont les exportations dans la valeur ajoutée sont dominantes. C'est vrai aussi de la filière touristique et en particulier du tourisme d'affaires et des congrès. Ce retour de la liaison, Biarritz / Roissy-Charles-de-Gaulle, va enfin permettre d'assurer une parfaite continuité de service pour les vols longs courriers et les liaisons internationales, simplifier et diminuer les coûts des déplacements, dans le cadre de la prospection et des affaires des entreprises exportatrices ou non, et cela va faciliter l'ouverture de nouveaux marchés, l'accès à de nouveaux clients."

Jean-Luc Cousty, directeur de l'Hôtel du Palais.
La clientèle étrangère constitue 50% de la fréquentation de notre hôtel, en gros, d'avril à octobre. Voilà qui va conforter nos axes de communication. Ainsi, les Américains constituent le quatrième marché de l'hôtel, en baisse depuisJen-Luc Cousty Hôtel du Palais quelques années dans le secteur que nous appelons "incentive américaine", ces voyages de remerciements qu'offrent les grandes sociétés à leurs meilleurs clients.
Mais ce genre de voyage de groupes nécessite une organisation simplifiée avec une accessibilité facilitée. Vous ne verrez d'ailleurs jamais d'Américains utiliser les vols low-coast pour cette raison aussi. Quant aux Russes qui se classent à la deuxième place de notre clientèle étrangère, ils ne se seront pas évidemment indifférents à cette liaison aérienne. Qui va aussi nous ouvrir aussi des perspectives vers des pays émergents comme l'Amérique du sud et bien sûr la Chine. Ces populations sont très friandes des régions françaises qu'ils connaissent désormais parmi lesquelles Bordeaux évidemment en raison de la réputation de ses  vignobles, mais ils souhaitent avant tout gagner directement le lieu de leur visite. Nous savions qu'il s'agissait d'un challenge et il entre dans la réalité. Cela va nous permettre d'intensifier des relations fructueuses de communication avec la compagnie Air France". Et Jean-Luc Cousty d'ajouter malicieusement: "Comme vous le savez plusieurs grands groupes s'intéressent à l'Hôtel du Palais qui, à terme, devrait passer sous la gestion de l'un d'eux. Dois-je ajouter que cette ligne Roissy-Paris-Biarritz, sera un argument de poids dans cette opération. Vraiment, je suis vraiment reconnaissant à tous les acteurs de cette négociation.

Olivier Lépine, ancien directeur de Biarritz Tourisme et chargé de mission auprès du maire de Biarritz.
"Depuis que la ligne Charles-de-Gaulle est suspendue, Biarritz Tourisme n'a cessé de faire du lobbying pour obtenir sa réouverture en mettant en place et finançant une navette reliant notre aéroport à celui de Pau, puis en faisant remonter à la direction d'Air France tous les dossiers perdus faute de correspondance avec Roissy-Charles-de-Gaulle, en demandant des vols supplémentaires pour de gros congrès, en aidant des clients à mettre en place des charters au départ de CDG, en restant en dialogue permanent avec les interlocuteurs au sein de la compagnie susceptibles d'intervenir au plus haut niveau, puis dans les derniers mois, en associant Air France par le biais Flyingblue golf au contrat de destination.
Dans ce cadre, la réouverture est pour nous une très bonne nouvelle puisqu'elle permet de relancer tous les tour-opérateurs mondiaux ayant suspendu la programmation de la destination. Un première action a déjà été menée en ce sens lors du salon International Golf Travel Market ou six partenaires étaient présents.
Biarritz Tourisme a, il y a quelques mois, fait une estimation de la clientèle touristique et congrès envisageable pour cette ligne, à la demande d'Air France il s'agit donc maintenant de ne pas les décevoir et donc d'assurer une très forte promotion pour dynamiser encore plus la clientèle internationale et générer des réservations sur ces vols."

Bruno Sagné, directeur du Sofitel Miramar Thalassa.
"Cela fait maintenant un an que je suis arrivé. Je regrettais un certain manque de visibilité en matière d'accessibilité alors que Biarritz est connue dans le monde entier. Je dirai que cette ligne est véritablement stratégique pour le développement économique de la Côte et du Pays basque. Pour des raisons politiques et la dévaluation du rouble, notre clientèle russe nous a fait terriblement défaut. Je connais bien le Sofitel de Strasbourg ou Lyon qui avaient ce genre d'accès avec Roissy et ils ont très bien travaillé, notamment avec une clientèle du Moyen-Orient. J'espère que cette nouvelle liaison va nous permettre d'acquérir cette clientèle, car Biarritz et cette région sont exceptionnelles. Je n'hésiterai pas à dire que cette réussite conjointe des pouvoirs publics, est due à des personnes comme Didier Riché, le directeur de l'aéroport, Michel Veunac, président du syndicat mixte ou encore Olivier Lepine qui était le directeur de Biarritz Tourisme pour décrocher ces deux nouvelles lignes. Elles vont véritablement contribuer au rayonnement de l'ensemble du Pays basque. D'autant plus que Biarritz a un aéroport en plein coeur d'agglomération et de cela tous les clients me parlent. Alors, si en outre ils peuvent arriver de 231 destinations desservies par Roissy, je vous le répète, c'est une véritable stratégie de développement du tourisme qui vient de voir le jour."

Marie-Eugénie Hernandez, directrice de la Réserve (Saint-Jean-de-Luz).
C'est une très bonne chose, car tout ce qui touche l'amélioration des lignes aéroportuaires est bon pour les étrangers.  Depuis l'an dernier, nous assistons à un grand retour des Espagnols, comme nous avons des groupes de golfeurs qui viennent par groupe, six à 8 et font les golfs de la région à commencer par celui de Chantaco. Or la diversité et la spécificité du nombre de golfs que nous avons dans un faible rayon peut constituer un apport d'étrangers qui viendront d'autant plus facilement que l'accès en sera facilité. C'est vraiment une très bonne chose pour le tourisme de la Côte basque appelé ainsi à se restructurer. Espérons-le pour Saint-Jen-de-Luz, de la meilleure des manières.

Yon Durruty, de l'agence de voyages Yon Evasion à Anglet et Ustaritz.
Les clients commencent à me parler de cette nouvelle liaison. Ma clientèle hésitait à effectuer de longs voyages, car cette traversée de Paris de 1h30 et ces bagages à récupérer en permanence les excédaient. Ou alors il leur fallait aller jusqu'à Pau, laisser leur voiture pour gagner Roissy.. En outre, l'ouverture de la ligne Biarritz-Londres Heathrow qui va également être mise en place me ravit aussi. Avant les voyageurs par RyanAir atterissaient ou décollaient de Stansted à près de deux heures de la première station de métro que l'on gagnait par une navette ferroviaire d'un coût de près de 25 euros l'aller simple. Là à Heathrow, ils vont gagner bien du temps. Pour moi en outre cette ligne me permettra de pouvoir organiser des voyages en groupe. Avec Ryanair, cela m'était impossible, car le tarif des vols varie tous les jours. En revanche, je note que British Airways propose un aller-retour à 105 euros. Il me semble quand même qu'il s'agit d'un prix d'appel pour lancer la ligne."

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4197
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Etcheverry | 03/11/2015

Cela vous a sans doute échappé, mais les avions qui assureront le service de Roissy sont des CRJ de 76 places ! A ce compte là il ne faudra pas s'attendre à des tarifs économiques !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !