aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Bilan électrique 2014 : l'Aquitaine première région photovoltaïque de France

10/04/2015 | La région Aquitaine devient en 2014 celle qui accueille le parc photovoltaïque le plus important de France, devant les régions Paca et Midi-Pyrénées

La part de photovoltaïque en Aquitaine a progressé de 45% par rapport à 2013

Même s'il ne plaira pas forcément aux militants de Greenpeace qui veulent une sortie du nucléaire, le bilan électrique 2014 de la région Aquitaine, dressé par RTE (Réseau de Transport d'Electricité, lien direct entre les fournisseurs et les consommateurs) est plutôt positif. En plus d'une baisse relative de la consommation d'électricité de 4,6% par rapport à 2013, c'est surtout la percée de l'énergie photovoltaïque. La filière renouvelable, qui couvre 15,1% de la consommation de la région, profite donc de cette légère embellie.

22 243 gigawatt-heure. Cela ne vous dit peut être rien comme ça, mais ce chiffre désigne la consommation d'électricité en Aquitaine en 2014. Elle était de 23 321 GWh en 2013, soit une baisse effective de 4,6%, contre -0,4% pour la consommation annuelle française. Une baisse qu'explique Jean-Claude Reitan, délégué RTE (Réseau de Transport d'Electricité) : "C'est essentiellement dû au facteur climat, puisque ces deux derniers hivers ont été particulièrement doux", souligne-t-il. Cependant, selon des données graphiques présentées par le responsable, la consommation aurait tout de même augmenté de 7,2% entre 2008 et 2014, contre +2,9% en national, augmentation essentiellement dûe à la croissance démographique de la région. La consommation du secteur industriel, elle, est restée stable par rapport à 2013. En région, la consommation des PME/PMI, particuliers et professionnels a enregistré une baisse de 4,8%. "La moyenne annuelle couvre 1,2 fois la consommation de la région", souligne le délégué. 

Photovoltaïque : des progrès notablesQuand on s'intéresse à la production par filière (et c'est là que le bas blesse pour les amateurs d'écologie), on constate que le nucléaire représente toujours 85% de la production d'électricité en Aquitaine, contre 76,9% au niveau national. La production d'électricité d'origine thermique, renouvelable et solaire connaît une hausse de 16,7%, et atteint ainsi 6% de la production régionale. Mieux, selon les données de RTE, l'Aquitaine est en 2014 la région qui accueille le parc photovoltaïque le plus important de France (770 MW) devant la région Provences-Alpes Côte d'Azur (766 MW) et Midi-Pyrénées (575 MW). Ce qui a pour conséquence directe une augmentation de la production d'électricité d'origine solaire (+45%). Cette hausse est compensée par une chute de la production hydraulique (-9,8%) et thermique fossile (-30%). Si, comme indiqué, l'Aquitaine devient le premier parc photovoltaïque de France, le chantier de Cestas, finalisé en octobre prochain (qui deviendra le plus grand parc photovoltaïque d'Europe) devrait poursuivre la marche. Autre fait notable, la région possède le second parc en matière de bioénergies (154 MW) mais tout de même largement derrière l'Ile-de-France (326 MW). 

Des investissements nombreuxRTE, qui a investi 110 millions d'euros en 2014, essentiellement destinées à installer et consolider les lignes souterraines dans les Landes et en Gironde, se montre confiant. "Si on se fie à la force des intempéries des tempêtes de 1999, alors nous sommes prêts à y faire face. Si on est face à une tempête plus forte, on compte bien assurer la remise en place du réseau en cinq jours. En tout, c'est 60 000 volts qui ont été sécurisés en 2014, on l'a évidemment fait dans l'ordre des priorités". En tout, c'est environ 80 millions d'euros qui ont été utilisés pour l'adaptation du réseau électrique d'Aquitaine en 2014, contre environ 100 millions par an habituellement. On peut imaginer que les chantiers de Cestas et les lignes sous-marines qui relieront Bilbao au nord de Bordeaux à l'horizon 2020 y sont pour beaucoup dans cette petite baisse des investissement pour renforcer les infrastructures déjà existantes. 

Le gros point faible de la région reste évidemment le réseau éolien : il représente 3,1% de la production par filières en France, et n'apparaît même pas dans les graphiques aquitains. "Des projets sont en court, notamment sur le Médoc. Mais pour investir, on se base sur du tangible. Il est clair que la région à des ambitions concernant l'éolien, mais si des centaines de projets sont proposés, très peu voient le jour au final". Quand à savoir si la grande région risque de bouleverser les plans de RTE, là aussi, Jean-Claude Reitan reste mesuré : "il faudra peut-être s'adapter pour couvrir Poitou-Charentes. Le constat que l'on fait, c'est que ça commence à devenir un grand territoire, mais il ne devrait pas pour autant y avoir de grand bouleversement dans l'expansion et la couverture du réseau". Quand aux détracteurs du nucléaire, sa remise en cause ne semble pas être une priorité pour les installateurs : "C'est compliqué de jouer avec ça. Nous sommes vigilants. Mais si des décisions se concrétisent, c'est bien évident qu'on les intègrera dans notre modèle", confie le porte-parole.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : photo libre.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
837
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !