Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Bilan et avenir de l’industrie agroalimentaire en Aquitaine

27/05/2014 | Consommation de crise, mutation du commerce, quels enjeux pour l'alimentaire? Tel était le thème du débat qui a précédé l'AG de l'ARDIA ce 27 mai.

Assemblée Générale et table ronde de l'ARDIA

C’est à l’Ecole nationale supérieure de chimie, de biologie et de physique de Talence que se sont donnés rendez-vous plus de cent responsables de sociétés agroalimentaires, lors d’ une assemblée générale annuelle de l’ARDIA (Association Régionale pour le Développement des Industries Alimentaires d’Aquitaine). Un bilan sur l’année 2013 suivi d’un regard sur l’avenir de l’industrie agroalimentaire autour d’une table ronde animé par Yves Puget, rédacteur en chef du magazine LSA (Libre Service Actualités).

L’année 2013 pour le secteur agroalimentaire a certes été contrastée à cause de tensions et d’incidents qui ont affecté la grande distribution, mais un indicateur reste tout de même au vert : le chiffre d’affaires. +0,6% d’augmentation par rapport à 2012, ce qui place le secteur de l’industrie alimentaire encore en tête du podium de toutes les industries confondues.

L’Aquitaine bénéficie d’une étiquette de qualitéLe président de l’ARDIA, Thierry Blandinières, confirme cette tendance en Aquitaine, qui selon lui « résiste mieux encore » à la crise. « Des filières sont plus épargnées que d’autres comme les filières volaille et porc qui bénéficient d’une étiquette locale de qualité » déclare-t-il. Même si la région dispose d’un environnement privilégié, ce n’est pas pour autant que les inquiétudes disparaissent. « Récemment, le scandale de la viande de cheval a affecté gravement l’industrie agroalimentaire » constate Thierry Blandinières. C’est dans ce genre de contexte que le dialogue entre industriels est primordial pour éviter à tout prix que des situations de tension se cristallisent. Une chose à améliorer également, la valorisation des produits pour faire face à cette image: être « plus visible en terme d’image, pour que le consommateur puisse identifier les produits du Sud-Ouest. » ajoute-t il.

Anxieux mais optimisteJean Philippe Girard, président de l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires), après un rendez-vous avec le président de la République se dit « optimiste mais pas vraiment rassuré pour les industriels alimentaires ». Il évoque avec dépit les 5000 emplois en tension sur l’année 2013, s’inquiète de la non-effectivité du pacte de responsabilité et de la fiscalité écologique qui va être mise en place sur le transport. «  Il y a un ras le bol général, qui s’est illustré d’ailleurs dans les urnes ce dimanche » dit-il. Quand Yves Puget, rédacteur en chef de LSA le questionne sur la guerre des prix, il s’insurge : « comment voulez-vous que les industriels s’accommodent avec d’un côté l’inflation des matières premières et de l’autre la déflation des prix ?

D’après Jean-Philippe Girard, « plus les produits seront élaborés plus la marge pourra être élevée », le conseil pour les industriels agroalimentaires est donc d’innover… mais pas seulement. « La France doit exploiter ses savoir-faire, et se servir de l’image d’une traçabilité des plus performantes au monde » conclut-il.

Le consommateur en crisePerte de confiance, baisse du pouvoir d’achat, chasse aux bonnes affaires sur le net, fin du mois anticipée pour le porte-monnaie…  Jean-Marc Mégnin, dirigeant de shopper Mind, observatoire dédié à l’étude des comportements et des évolutions du commerce, a énuméré les syndromes des français « exposés à la crise ». Selon lui, l’offre doit se diversifier pour attirer le consommateur à l’achat. «  Plus que jamais, c’est le client qui fait le commerce, et non l’inverse » tient à préciser Jean-Marc Mégnin. D’après lui, il faut « renouveler l’esprit de service que le commerce avait un peu oublié ». Pour cela, Jean Marc Mégnin a plus d’un tour dans son sac…

Nouvelles stratégies pour l’agroalimentaire« Le monde est désormais digital. » Avec cette phrase, Jean Marc Mégnin bouleverse le monde de l’agroalimentaire jusqu’ici tourné vers la relation directe au client. En 2011, le système de Drive (déplacement du client en automobile vers une commande qu’il a réservée en ligne) était présent sur 350 points de vente en France. Aujourd’hui ce processus  séduit plus de 3000 entreprises. « Si ce système n’est pas encore rentable, il est indispensable pour ne pas perdre le client en demande de ce service » déclare Jean-Marc Mégnin.

Si ce système est de plus en plus présent chez les grosses enseignes, il a également depuis peu fait irruption auprès des petits producteurs. D’autres innovations ont débarqué aux Etats-Unis comme la télécommande à course permettant de scanner les codes-barres des produits que l’utilisateur souhaite renouveler directement de chez lui,  au moment où il y pense. Une fois la liste de courses virtuelle terminée, il n’y a plus qu’à passer la commande.

Sur un ton plus participatif, le magasin coopératif fait sensation aux Etats-Unis et plus récemment en France. Le concept implique que les décisions concernant la production et la distribution de ses produits alimentaires sont choisies par ses membres qui travaillent de temps en temps au magasin.

La digitalisation, nouvelle porte d’entrée du commerce ?Jean Marc Mégnin donne trois conseils pour réussir sur la toile : donner de la visibilité à la marque, osez l’innovation et s’internationaliser pour toucher une palette plus large de public. Depuis peu, la région Aquitaine s’exporte en Chine avec le jambon de Bayonne. Thierry Blandinières s’est rendu sur place lors d’une visite de François Hollande en Chine. Il est revenu avec beaucoup « d’espoir » que s’ouvre ce marché qui a selon lui « un  potentiel considérable. » Mais réussir son entrée dans le marché chinois ne s’improvise pas… « Faut l’organiser, car si ça marche comme le jambon de Parme, il n’y aura pas assez de porcs dans le Sud-Ouest…» lance-t-il.

Laurent Dulau, nouveau président de l'ARDIA aux côtés de Thierry Blandinières, ancien président

Le président d’ANIA, Jean Pierre Girard confie: « c’est dur de se dire que la proximité disparaît peu à peu, mais la génération Y nous oblige à agir en matière d’innovation. » Comme l’a souligné Alain Rousset, « il y a d’énormes progrès à faire sur l’alimentation… » Tout en précisant qu’il ne fallait pas avoir peur de l’innovation par les machines qui au contraire de ce que pense l’opinion publique, ne détruit pas d’emplois mais en crée de nouveaux. »

Au terme de cette réunion, Thierry Blandinières qui a quitté récemment la direction de Maïsadour a tiré sa révérence de ses trois ans à la tête d’ARDIA. Son action et son engagement furent récompensés par une vague d’applaudissements de la part de la salle, enjouée aussi de découvrir son nouveau mentor. Le suspense a plané et enfin, les cartes ont été révélées. Le nouveau président de l’ARdIA  se nomme Laurent Dulau. Président général de Sturgeon Caviar et prestige, celui-ci a tout de suite employé les bons mots. « La valeur ajoutée doit nous permettre d’affronter le monde de demain ! »
À méditer…

Lucy Moreau
Par Lucy Moreau

Crédit Photo : Lucy Moreau

Partager sur Facebook
Vu par vous
1291
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !