Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzin.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/10/18 | L'autoroute Poitiers Limoges à l'étude

    Lire

    Le Préfet de Nouvelle-Aquitaine, a présidé lundi à Limoges le 1er comité de pilotage de l'étude de faisabilité de mise en concession autoroutière de la liaison Poitiers Limoges en présence des préfets de la Vienne et Haute-Vienne, des parlementaires, des élus des collectivités concernées dont les Départements et des présidents des chambres consulaires. Plusieurs tracés seront étudiés et analysés à partir de différents critères socio-économiques, ainsi qu'un éventuel barreau reliant le fuseau Poitiers Limoges à l’A20. Prochaines dates: février 2019 pour un point d’avancement, puis juillet 2019 pour les conclusions de l’étude.

  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

  • 15/10/18 | Ford Blanquefort : nouveau coup d'arrêt

    Lire

    Ce lundi 15 octobre, le ministre de l'économie Bruno Le Maire était à nouveau en Gironde. A l'occasion d'une nouvelle réunion avec les élus locaux et les syndicats de l'usine Ford, à Blanquefort, il a annoncé avoir tenu une discussion la semaine dernière avec le président de Ford. Ce dernier a manifesté une intention claire de fermer l'usine définitivement plutôt que d'appuyer une reprise par l'industriel belge Punch, un temps envisagé. Bruno Le Maire a affirmé être "en total désaccord" avec cette décision. La dernière consultation du comité d'entreprise sur le plan social de l'usine de Blanquefort est toujours prévu pour le 18 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Blookup.com transforme les blogs en livre et les blogeurs en auteurs

07/05/2012 |

Stéphanie Ollivier et Robin Malagié, les spécialistes du blook grand format

A l'ère du e-book, tandis que l'on prédit régulièrement la fin du livre imprimé, Stéphanie Ollivier inverse la tendance. A la croisée du numérique et de l'édition traditionnelle, cette passionnée des deux a fait le pari du print, en mettant le contenu, produit par les blogeurs, en livre. Pardon ! En blook ! Contraction des mots, blog et book. Or si le concept vit déjà Outre-Atlantique et en Allemagne, ainsi que sur les réseaux sociaux via l'EgoBook, narrant par le menu, dans un livre personnalisé, tout ce qui est posté sur son profil, l'idée est encore inédite en France. Plus pour longtemps ! En partenariat avec l'agence digitale bordelaise WSB, le projet Blookup qui murit depuis cinq ans est dans les starting blocks. Les blogueurs, d'ici et d'ailleurs, vont pouvoir tenir entre leurs mains tremblantes d'émotion, la trace de leur créativité, matérialisée et immortalisée au format papier.

Selon le Journal du net, il existerait entre 15 et 20 millions de blogueurs, pour 5 millions de blogs réellement actifs traitant de sujets aussi divers et variés qu'il y a de goûts et de couleurs. "De la BD à la politique, en passant par le sport ou la cuisine, à l'ère du numérique, explique Stéphanie Ollivier, certains blogueurs aimeraient garder une trace de leur contenu. D'autre part, ceux qui sont suivis par un public fidèle, experts sans être professionnels, pourraient faire découvrir leur univers à d’autres lecteurs, voire à leurs proches, qui ne sont ni équipés, voire réfractaires à l'informatique. Le livre reste bien encore l'outil majeur de lecture à la portée de tous". Et c'est là toute l'idée de la Directrice de Blookup.com, portée par l’agence web WSB, après un an de développement technique. "J'avais un premier projet d'édition plus classique, explique-t-elle. Philippe Bruno, qui dirige WSB, m'a apporté sa patte digitale.
 
Le blook mode d'emploi
"Nous n'éditons que les contenus des plateformes WordPress et Blogger", précisMy blook is beautifule Robin Malagié, le chef de projet. Sorti à la date hautement symbolique du 30 mars, premier jour de l'Escale du livre, le projet Blookup est encore au stade de beta-test (deuxième période d'essai d'un produit informatique avant sa publication), chaque blog amenant son lot de problèmes spécifiques à résoudre. "Historiquement, nous avons rencontré et collaboré avec des blogueurs bordelais, pour à la fois connaître leurs besoins, leurs attentes et faire qu'ils ne se sentent pas dépossédés de leurs contenus. Il est important que le blogueur soit à l'initiative". Concrètement l'auteur en herbe compose sa propre couverture, qui peut être mat ou brillante, sélectionne le nombre d'articles à imprimer, textes et photos inclues. La plateforme Blookup aspire alors le site et la mise en page se fait automatiquement. Il est possible de choisir du papier recyclé pour le même prix, l'impression numérique étant réalisée, rive-droite, dans un délai d'une huitaine de jours par ACSD. Côté prix, le coût de chaque ouvrage varie en fonction du nombre de pages. Compter 15 euros les 150 pages, soit une centaine de posts et jusqu'à 91 euros pour un seuil maximal de 500 pages. Prix du tiré à part, les coûts de fabrication sont évidemment très éloignés d'une impression en nombre.
 
Tiré à part
Alors, bien sûr,  les photos sont souvent pixélisées, la qualité du net n'étant pas la même que celle du print, et les fautes d'ortographes restent gravées dans le marbre, mais votre grand-mère n'en n'aura cure, trop fière de découvrir votre voyage au Canada et votre nom imprimé sur la couverture d'une publication reliée. Sans oublier l'outil de communication qu'un blook peut représenter pour les billets d'humeur des uns ou les conseils culinaires des autres. Un support appelé à être mis en vente dans le Blookshop, la librairie en ligne de la plateforme, chaque lecteur étant libre de choisir les "posts" qui l'intéresse, pour composer son livre personnalisé. Le blogueur quant à lui touchant 15 % sur chaque vente. Du numérique, qui l'eût cru, vecteur d'un nouveau marché d'auteurs et de lecteurs au service du livre ? Ce n'est pas Stéphanie Ollivier qui dira le contraire : "Le numérique n'empêche pas d'aimer l'objet, au contraire, car même si les contenus dématérialisés sont idéals pour l'universitaire ou le scolaire par exemple, rien ne vaut un beau livre".

Isabelle Camus
Par Isabelle Camus

Crédit Photo : Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
2634
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !