Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/04/21 | Régionales : Geneviève Darrieussecq officiellement candidate

    Lire

    La ministre Geneviève Darrieussecq représentera la majorité présidentielle - entre autres UDI et Mouvement Radical - pour les prochaines élections régionales (20 et 27 juin). L'ancienne Maire de Mont-de-Marsan souhaite rapprocher la région de ses habitants avec une politique en trois axes : « Une Région de la proximité, une Région qui protège et une Région du progrès », éclaire-t-elle. Geneviève Darrieussecq estime qu'il faut du « sang neuf, de l'alternance » après 23 ans de règne d'Alain Rousset sur l'ex-Aquitaine et la Nouvelle-Aquitaine.

  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Mois de l'ESS : « 400 grammes de bonheur » à savourer sans modération

07/11/2018 | Gourmande et créative, Amandine a créé son entreprise de traiteur « 0 déchet » en avril dernier à Bordeaux. Un bel exemple de projet d'économie sociale et solidaire

A l'âge de 27 ans, Amandine Laborie vient de créer sa micro-entreprise, « 400g de bonheur » à Bordeaux

A l'âge de 27 ans, Amandine Laborie vient de créer sa micro-entreprise, « 400g de bonheur ». Une entreprise de traiteur 0 déchets s'inscrivant pleinement dans le cadre de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et proposant des menus végétariens, bios et faits maison avec des produits frais et de saison, livrés à vélo autour du quartier de la Victoire à Bordeaux, le tout pour un prix modique. Un projet résolument engagé dans la défense de l'environnement, le respect d'une cuisine de qualité et abordable, faisant appel à des producteurs locaux et qu'elle a pu réaliser grâce à l'aide de l'ADIE. Rencontre avec une jeune entrepreneuse qui aime partager des recettes autant que des idées.

Allure juvénile et look sportif, c'est en vélo (celui dont elle se sert pour ses livraisons), qu'Amandine Laborie arrive au rendez-vous que nous nous sommes fixé. Jeune (elle a 27 ans mais en fait nettement moins) et heureuse créatrice de « 400g de bonheur », une micro-entreprise qui depuis le mois d'avril, propose de savoureux repas végétariens dans un rayon de 6-7 kms autour de la Victoire, elle respire la joie de vivre et la bonne humeur. Une activité qu'elle exerce à plein temps et à laquelle rien ne semblait (pourtant) prédestiner cette sportive de haut niveau. Le déclic ? Un voyage aux États-Unis et le constat que « là-bas, quand tu es en dehors de chez toi, c'est difficile de manger sainement sans trop dépenser », précise-t-elle, évoquant sans nostalgie aucune, des assiettes trop grasses, fabriquées industriellement et souvent servies dans des proportions pantagruéliques ; comme si la quantité pouvait rattraper l'absence de qualité de ce qu'en France, certains nomment à plus ou moins juste titre, la mal-bouffe. Choc des cultures ou refus viscéral d'ingurgiter cette tambouille ? Qu'importe. L'idée de proposer des petits plats faits maison avec des produits frais et à un prix abordable commence doucement à faire son chemin dans l'esprit de cette Bordelaise alors partie faire ses études de commerce à Paris.

 400g

Un projet engagé
De retour dans la capitale girondine avec deux Masters en poche (le premier en marketing du sport et le second en Management de la Responsabilité Sociale des Entreprises), sa vie semble alors toute tracée, le monde de l'entreprise lui tendant les bras. Et il s'en faut de peu. Si ce n'est la rencontre, durant sa formation, avec un intervenant venu faire un speech sur l’Économie Sociale et Solidaire. Une simple parenthèse mais qui va changer la donne. « J'ai compris que je pouvais créer un business tout en ayant un impact positif sur le plan social et sur l'environnement ». Un élément essentiel pour la jeune femme qui a d'autres aspirations et cherche à bâtir un projet autour des valeurs qui sont les siennes. Six semaines passées début 2018 au sein de Créajeunes, une formation organisée par l'ADIE, lui permettent d'obtenir les infos nécessaires pour enfin se lancer. « Ils offrent des conseils techniques, juridiques, un accompagnement dans les démarches et ont un énorme réseau d'entraide. Ça m'a permis de reprendre confiance », confie la jeune entrepreneuse, aujourd'hui fière d'avoir relevé le challenge. Créée au printemps dernier, « 400g de bonheur » ( le poids minimum d'un de ses menus) propose des repas « 100% bios, avec des produits frais, locaux et de saison », entrée, plat dessert pour 8€, directement livrés à vélo au domicile de ses clients. Des petits plats confectionnés avec des produits de qualité, proposés à un prix modique pour être accessibles au plus grand nombre et réalisés dans le respect de l'environnement.
Plus qu'un concept, une véritable philosophie de vie qu'elle souhaite faire partager. « J'ai souhaité montrer qu'on pouvait s'alimenter sainement et agréablement pour pas trop cher et surtout sans produire de déchets », explique la jeune femme pour qui la défense de l'environnement est une priorité. Ses épluchures de légumes servant de compost et ses repas étant présentés dans des bocaux qu'elle récupère par la suite. « C'est un projet engagé qui se veut le plus responsable possible. J'ai la chance d'être libre et de pouvoir faire ce que je veux et c'est la moindre des choses de pouvoir, en retour, contribuer à ce monde positivement quand d'autres ressentent les effets du dérèglement climatique de façon beaucoup plus drastique. Et la cuisine est un merveilleux moyen d'échanger, de partager des idées », précise la jeune femme qui, dans le cadre de « 400g de bonheur », organise et participe aussi à de nombreux ateliers (cuisine, lombricompostage, maison au naturel) et événements en ce sens.

A noter que dans le cadre du mois de l'ESS, l'ADIE participe à un certain nombre de manifestations en Nouvelle-Aquitaine.

Tout le programme sur : https://www.adie.org/actualites/novembre-2018-le-mois-de-less-et-la-semaine-de-la-finance-solidaire

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Timothée Buisson

Partager sur Facebook
Vu par vous
7355
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !