Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/21 | Haute-Vienne : le loup revient après un siècle d'absence

    Lire

    Le 1er décembre, un loup gris (canis lupus) a été observé en Haute-Vienne sur la commune de Champagnac-la-rivière. Observation validée par l'Office français de la Biodiversité, et appuyée dès le 2 décembre par un autre signalement, vraisemblablement du même animal, à Ladignac-le-Long. Dans la région, la présence du loup gris, espèce à la forte capacité de dispersion, a déjà été avérée en Dordogne (2015), elle est permanente dans les Pyrénées-Atlantiques depuis 2018. De manière occasionnelle, le loup a été identifié en 2019 en Charente-Maritime, en 2020 en Charente, et cette année en Creuse et Vienne.

  • 03/12/21 | La Coopérative CEA Loulay parie et investit aussi sur le bio

    Lire

    Avec 648 agriculteurs adhérents, la Coopérative CEA Loulay en Charente-Maritime dispose de plusieurs sites de collecte, séchage et stockage de céréales, oléagineux, protéagineux et légumes secs. Aujourd'hui elle souhaite investir dans un site de stockage de céréales bio au travers d'un système de ventilation, d'aspiration et de transport des grains plus performant.

  • 03/12/21 | Niort : Une résidence pour les jeunes en formation

    Lire

    La SEM Immobilière et Economique de Niort, qui dispose actuellement de 2 structures d'accueil des jeunes travailleurs va créer une offre de logements de qualité pour les jeunes en formation. Cette nouvelle résidence se composera de 165 logements. La gestion de ces futurs logements sera confiée à l'association L'Escale. Pour les aider, la Région Nouvelle-Aquitaine leur a attribué une aide de 500 000 €.

  • 03/12/21 | La distillerie Douence améliore encore son efficacité énergétique

    Lire

    La distillerie Douence en Gironde collecte, distille et valorise les sous-produits de la viticulture depuis 1947. Pour couvrir ses besoins thermiques elle consomme quasi exclusivement de la biomasse. Afin d'améliorer encore son efficacité énergétique sur son sécheur de marc de raison, elle souhaite intégrer son projet dans une démarche globale de valorisation énergétique et réduire par conséquent ses émissions de CO2 car actuellement 42 % de la consommation d'énergie est concentrée dans le sécheur.

  • 02/12/21 | Une Cité du Cuir à Saint-Junien

    Lire

    Saint-Junien en Haute-Vienne souhaite engager, avec la Communauté de communes Porte Océane du Limousin, un projet de valorisation des savoir-faire du cuir au travers d'une Cité du Cuir. La commune a en effet toujours une filière locale active avec des entreprises tournées vers le haut de gamme et le luxe. Au travers de ce projet, la commune souhaite dynamiser le tourisme, le patrimoine mais aussi faire venir des entreprises. La Cité se décomposera en 2 parties : un musée et une partie consacrée aux animations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Bordeaux : quand les juridictions financières militent pour l'efficience des services publics

28/01/2019 | L'audience solennelle de la Chambre régionale des comptes, qui s'est tenue ce vendredi, a été l'occasion de revenir sur l'"exception française" des dépenses publiques...

1

Ce vendredi 25 janvier s'est déroulée l'audience solennelle de la Chambre régionale des comptes de Nouvelle-Aquitaine. En plein débat national autour duquel tourne notamment la question de la fiscalité des collectivités territoriales, la CRC a invité le premier président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, défini par les Echos comme "le poil à gratter de la République", à s'exprimer sur la conjoncture locale et nationale. Autant dire que ce dernier, sans vraiment prendre part politiquement, a largement su jouer son rôle dès qu'il s'est agi de parler de l'efficacité des finances publiques...

Disparités territoriales

C'est ce vendredi qui s'est déroulée la séance solennelle de la chambre régionale des comptes de Nouvelle-Aquitaine, qui a présenté en septembre dernier un rapport régional annuel consacré à la situation financière et à la gestion des collectivités locales. On y découvrait "un coup d'arrêt à la progression de la dépense locale" provoquée par la baisse de la dotation globale de fonctionnement. "Même si 2017 a été marquée par une moindre maîtrise de leurs dépenses, les collectivités ont dégagé une capacité de financement, confirmant l'amélioration globale de leur situation financière", a notamment écrit la CRC. Elle avait également noté des disparités; notamment une épargne nette en 2017 (16,9 milliards d'euros) loin de celle de 2011 (21,1 milliards d'euros), et des besoins de financements qui, s'ils ont globalement reculé dans les régions, sont en augmentation sur les départements et les communes (+23%). Enfin, la CRC avait analysé de grandes disparités, avec des ensembles intercommunaux de grande taille (métropoles) qui bénéficiaient de plus de capacité de mutualisation que les petites collectivités (7% d'épargne brute pour les communes de 1 à 5000 habitants, 34% pour les ensembles de plus de 100 000 habitants).

De l'efficience des finances publiques

Lors de l'audience solennelle de ce vendredi, l'invité principal était Didier Migaud, premier président de la Cour des Comptes, qui ne s'est pas vraiment fait remarquer par l'indulgence de son discours à l'égard de l'efficacité des services publics. Après l'annonce des mesures gouvernementales en réaction au mouvement des gilets jaunes, le responsable, s'il botte en touche dès qu'il s'agit de donner un avis sur les orientations politiques, réchauffe quand même son discours. "Dans le dernier texte financier, un certain nombre de choses n'ont pas été prises en considération- puisqu'elles sont intervenues après le vote de la loi de finance- comme par exemple le pourcentage de déficit des comptes publics (3,2% du produit intérieur brut pour l'année 2019) qui peut susciter quelques interrogations ou incertitudes. Cette année est un peu particulière", a ainsi continué Didier Migaud : "quelques mesures temporaires pèsent sur le déficit public, notamment la transformation du CICE en réductions de cotisations. Cela représente environ 0,9 points de PIB donc ça peut fausser un peu le regard que l'on porte. On constate un redressement lent de nos finances publiques et une interrogation sur l'efficacité et l'efficience de la finance publique".

"On a un niveau de dépenses publiques très élevé dans notre pays si on le compare à celui d'autres pays. Nous n'avons pas une action et des résultats en proportion. Quand il s'agit de dépenser, on est sur le podium, mais on en est loin lorsqu'il faut mesurer l'efficience. Il faut passer plus de temps à l'appréciation des résultats, alors qu'on en passe aujourd'hui beaucoup sur les intentions. Il ne s'agit pas simplement de définir des moyens pour arriver à des objectifs. Le fait que la commission des finances commence à s'intéresser à l'exécution des dépenses, c'est encourageant". Pour le responsable, d'ailleurs, les attentes des gilets jaunes, parfois perdues entre le souhait de moins payer d'impôts tout en bénéficiant de plus de services publics, sont une raison de plus pour "tout le monde" de se mettre au travail. Des propos qui tombent très à-propos en plein débat national, dont la fiscalité est un des principaux sujets. "Il existe des doublons, des effets d'aubaine au niveau de certaines mesures. On invite aussi les gestionnaires publics à revisiter les niches fiscales. Le fait de les pérenniser sans jamais les remettre en cause, ça multiplie ces effets d'aubaine. Il y a un travail à faire sur les recettes mais aussi les dépenses publiques", termine notamment Didier Migaud.

PPP et marges de manoeuvre

De son côté, le président de la CRC de Nouvelle-Aquitaine, Jean-François Monteils, a pointé du doigt une décentralisation limitée. "Un certain nombre d'éléments montrent que l'autonomie financière des collectivités territoriales ou d'autres sujets de ce type sont conçus dans notre pays de manière assez restrictive. Les nouveaux dispositifs existants, comme par exemple la contractualisation nationale avec les collectivités, mériteront d'être expertisés, les juridicitions financières s'y emploieront". Ces dernières n'ont d'ailleurs pas manqué de le faire tout au long de l'année dernière, en épinglant notamment l'opération Biarritz Océan, un contrat passé en partenariat public privé (PPP), modèle jugé "irréaliste générant de lourdes pertes financières". Ce type de contrat, aujourd'hui de plus en plus remis en cause (exemple récent à Marseille), n'a pas vraiment l'air d'enthousiasmer les magistrats de la CDC, Didier Migaud en tête. "Le plus souvent, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Quand on engage un PPP, il faut avoir fait une étude d'impact sérieuse permettant de l'évaluer. On peut comprendre qu'une collectivité, dans ses arbitrages, puisse faire appel à ce type de procédure mais il faut que cela représente un véritable gain". Jean-François Monteils, lui, est moins catégorique. "Localement, on a des exemples très mauvais comme Biarritz mais aussi des bons : le stade de Bordeaux a plutôt été négocié très nettement à l'avantage de la collectivité, tellement bien d'ailleurs qu'aujourd'hui la société porteuse est en difficulté. On observe localement deux types de dérives : une collectivité qui n'a pas les moyens techniques pour négocier et suivre cet outil (la plus fréquente) et le fait que le PPP puisse être une tentation très forte parce que c'est le moyen de négocier un énorme investissement avec une mobilisation financière pas très importante initialement. La conjonction des deux a donné des catastrophes mais a aussi donné de bons résultats".

Les observations et recommandations émises par la chambre en 2018 ont également souligné d'autres situations compliquées, comme la commune d'Angoulême à "la situation financière toujours précaire et aux marges de manoeuvre limitées pour faire face à la baisse des ressources", celle de Brive dont a été souligné le "poids des dépenses d'investissement et l'endettement" ou, plus commentée, l'observation sur Bordeaux effectuée en janvier dernier. Le rapport annuel souligne aussi de grandes difficultés pour deux intercommunalités : Creuse Grand Sud et la communauté d'agglomération de Limoges (devenue récemment communauté urbaine). Enfin, on peut souligner dernièrement les irrégularités concernant la rémunération de plusieurs cadres en Poitou-Charentes et en Aquitaine. "Il faut que personne ne se sente à l'abri total d'un contrôle possible" a émis Didier Migaud, alors qu'une réforme des juridictions financières, entamée dès 2008, envisageait déjà la disparition de la Chambre Régionale des Comptes. Le discours prononcé ce vendredi a fait office, sinon de signal d'alerte, du moins d'une sérieuse lettre d'intention. "Les juridictions financières auront des propositions précises à formuler dans le cadre du Comité Action publique 2022. Une évolution du régime de responsabilité des gestionnaires publics ne doit conduire ni à la confusion des rôles, ni à la dilution des responsabilités. Il serait, à l'heure d'exigences citoyennes toujours plus fortes en matière de probité, particulièrement incompréhensible que la réforme de ce régime aboutisse à une forme d'irresponsabilité générale". Cette incitation à avoir l'oeil sur les réformes structurelles plutôt que sur celle des juridictions financières, c'est ce qu'on appelle dans le jargon "prêcher pour sa paroisse". En substance, pourtant, le message est plus limpide : ne pas relâcher l'effort...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4472
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Etudiants de l'Université de Poitiers en amphi Economie | 03/12/2021

Label « ExcellencES », les universités de Nouvelle-Aquitaine remportent la mise

Neoless tri des composants Economie | 01/12/2021

Neoless, la start-up girondine qui revalorise la pause café

Ski alpin dans les Pyrénées - Station de Gourette Economie | 23/11/2021

Ski dans les Pyrénées : vers une nouvelle donne ?

La ligne 8 complétement reconvertie est opérationnelle Economie | 22/11/2021

Aux Papeteries de Condat, la production de nouveaux papiers est lancée

Le French Tech Day Economie | 19/11/2021

Bordeaux : le French Tech Day, tremplin pour un entreprenariat plus inclusif

Six stagiaires se forment à deux métiers pour décrocher un CDI à temps plein. Economie | 18/11/2021

Limoges : Une double qualification pour un CDI à temps plein

La présentation de la Semaine de l’industrie, mercredi 10 novembre au sein du campus de TotalÉnergies à Pau. L'occasion de revenir sur le manque d'attractivité du secteur. Economie | 15/11/2021

Semaine de l'Industrie : l'opération séduction d'un secteur qui recrute

L'arrière de la gare de La Rochelle avec sa nouvelle passerelle enjambant les voies Economie | 12/11/2021

La Rochelle : le nouveau visage de la gare se dessine

Image d'illustration business collaboration entreprises Economie | 04/11/2021

NeoBusiness en Nouvelle-Aquitaine pour un B to B plus responsable et local

Le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari a visité, le 25 octobre, l’usine Renault Trucks Volvo Remanufacturing qui reconditionne des moteurs et boîtes de vitesse de camions Economie | 26/10/2021

L'usine Volvo Renault Trucks de Limoges reconditionne les moteurs de camions et bus

way4space une Economie | 25/10/2021

Saint-Médard-en-Jalles : Way4Space connecte la recherche, les start-up et l’industrie pour inventer l’Espace de demain

Marc-Antoine Lasarte, directeur général de BlueConfig rencontrait ses partenaires et la sous-préfète d'oloron sur le site de l'ESAT de Bidos le 12 octobre Economie | 22/10/2021

Util'Eco : L'économie sociale, solidaire et circulaire appliquée à l'informatique

La reprise d'entreprise permet de maintenir les savoir-faire dans les territoires Economie | 21/10/2021

La transmission reprise des entreprises, un enjeu crucial pour l'économie régionale

Premier sommet aéronautique et spatial Bordeaux Métropole 18 octobre 2021 Economie | 19/10/2021

Sommet aéronautique et spatial : "nous sommes les premiers de la classe sur l'engagement environnemental"

Sébatien Clauzel représentant du SIVO, Pierre Harambat, Président du Consortium Jambon de Bayonne, Chatal Brethes Présidente de la PALSO Economie | 18/10/2021

Jambon de Bayonne, Foie gras du Sud-Ouest et Vins du Sud-Ouest parlent d'une même voix