Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

  • 17/06/21 | Creuse : Une médiathèque à Boussac

    Lire

    La Communauté de communes Creuse-Confluence souhaite réunir à Boussac, dans le bâtiment de La Poste, différents services pour la population, les touristes et les entreprises. La bâtiment va donc être réhabilité afin d’accueillir une médiathèque, un espace de travail partagé, un bureau d’information touristique ainsi qu’une Maison des services au public.

  • 16/06/21 | Limoges : un marché Pain, Bière et Fromage !

    Lire

    Les 18 et 19 juin, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne organise la 6ème édition du marché « 100 % Artisans & Producteurs locaux ». Une vingtaine d’artisans, d’exposants et de producteurs fêteront l’arrivée de l’été avec les productions locales et artisanales. Galétous et tartines de fromages, bagels de saumons, limonades, sirops, crêpes… seront à déguster grâce à des mange-debout et tables mises à disposition sur le parvis de la cathédrale. A l'honneur particulièrement les artisans brasseurs, boulangers et affineurs de fromages.

  • 16/06/21 | « Bees for Life » lutte contre les frelons asiatiques

    Lire

    Dans les Landes, le projet « Bees for Life », porté par la société de conseil de Lionel Willaert, développe une solution globale pour lutter contre les frelons asiatiques notamment en cartographiant les nids sur le territoire. Aujourd’hui, le projet de R&D vise à actualiser la solution logicielle avec les données collectées en 2019-2020 et à réaliser de nouvelles captations en 2021. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner ce projet à hauteur de 53 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Bordeaux Unitec renforce son action régionale

20/01/2018 | Lors d'un traditionnel exercice de voeux pour l'année 2018, Didier Roux et Stéphane Rochon ont esquissé les grands chantiers de la technopole Unitec pour 2018.

Unitec 2018

Passer à la vitesse supérieure. C'est l'ambition que semblaient partager les dirigeants d'Unitec, Didier Roux (nommé en juin dernier) et Stéphane Rochon au moment d'évoquer les grands chantiers attendant la technopole pour l'année 2018. Après avoir fusionné avec Aquitaine Europe Communication et être devenus propriétaires de l'ancienne pépinière de la ville de Pessac, Unitec est, de l'aveu même de son nouveau directeur, "en train de passer une étape importante" dans son développement : au printemps prochain, elle dévoilera les cinq lauréats d'un nouvel accélérateur de start-ups régional. Détails.

Une mue visible

Au moment de faire les comptes, Unitec, la technopole hébergée au sein du Centre Condorcet de Pessac, ne rougit pas vraiment. En 2017, elle a accompagné 114 start-ups et plus de 430 depuis sa création. Elle est aujourd'hui répartie au sein de 17 sites d'hébergement (trois sites labellisés Unitec et 14 partenaires) et les jeunes entreprises qu'elle a accompagnées ont réalisé, l'année dernière, une levée de fonds cumulée de 9,3 millions d'euros. Numérique, Sciences de la vie et sciences/technologies de l'ingénieur sont toujours les trois filières dans lesquelles elle est spécialisée, et l'accompagnement, comme le précisait ce vendredi Stéphane Rochon, reste toujours son moteur principal. "On reste dessus, on le développe". Après avoir fusionné avec AEC et "avalé" la pépinière de Pessac, le responsable l'assure : "Les fusions renforcent nos capacités d'accompagnement. 2017 a été une année de structuration".

Le budget d'Unitec, avoisinant toujours le million d'euros annuel, est donc là pour raffermir le socle. Mais 2018 alors ? Unitec va mettre en place un nouvel outil pour faire un "état des lieux sur le positionnement d'un brevet dans un ensemble. Cela va permettre de comprendre si une entreprise se différencie sur un milieu déjà identifié ou si elle est un peu isolée". Elle va aussi mettre en place un pass d'accueil parisien via un partenariat avec Station F, campus de 34 000 mètres carrés situés à la Halle Freyssinet et créé en juin 2017 par Xavier Niel, le patron de Free. Pour les jeunes entreprises locales, c'est la promesse de cinq jours d'accès à un poste de travail (24h/24 et sept jours sur sept) et aux services fournis par l'incubateur pour onze euros par jour (soit 500 euros par an au lieu de 900 pour le loyer habituel). Mais la délocalisation fonctionne dans les deux sens : via l'obtention du label "French Tech Visa", Unitec espère miser aussi sur "la venue de start-ups étrangères. Bordeaux est aujourd'hui attractive pour les start-upers, il faut jouer cette carte de l'accueil des entreprises étrangères", résume Didier Roux. La dernière carte, la plus concrète, c'est au niveau régional qu'il faut l'observer.

Le pied sur l'accélérateur

Dans le courant de l'été, la région Nouvelle Aquitaine a lancé un Appel à Manifestation d'Intéret visant à identifier un "opérateur" dans la mise en place d'un parcours d'accélération pour les "start-ups à fort potentiel". Objectif : en accompagner entre dix et quinze par an, les aider à financer leur croissance et accélérer leur déploiement sur les marchés (nationaux et internationaux). Le fait que la région drague les jeunes pousses n'est pas une nouveauté : projet de création d'un fonds régional d'investissement (on parle de 200 millions d'euros dont une part abondée par la Banque européenne d'investissement), une aide chiffrée à 9,6 millions d'euros en octobre 2017 et une volonté du président de région, Alain Rousset, de pousser vers le haut la phase d'accélération de ces entreprises souvent bloquées au premier stade de développement n'en sont que les trois plus évidents exemples. Depuis cet été, l'accélérateur en question, baptisé "parcours d'excellence pour les start-ups à fort potentiel", a avancé de manière un peu plus concrète.

Perrine Laqueche, "conseillère en création d'entreprises innovantes", pilote le projet depuis fin novembre, date à laquelle Unitec a été choisi comme principal opérateur. À la tête d'une équipe de trois personnes depuis, elle nous avoue être en pleine "prospection" avec la sélection (sept candidats maximum), effectuée à la fin du mois de mars prochain par un cabinet indépendant parisien. Financé à 80% par la région (les 20% restants représentant un autofinancement demandé aux entreprises aidées dans leur phase d'accélération à hauteur de 800 euros par mois) l'une de ses particularités est d'être, à la différence de beaucoup d'opérateurs privés qui proposent des solutions simiaires, dans un schéma ne permettant pas de se rémunérer en prenant une part du capital des entreprises lauréates. Deuxième originalité : les entreprises restent "là où elles sont basées" selon Perrine Laqueche. "L'enjeu, c'est d'aider les entreprises à développer leur croissance en évitant la délocalisation". Plus concrètement, cette "aide" se présente sous deux formes : d'un côté, des journées de travail collectif (une par mois) "pour créer une communauté d'entrepreneurs", de l'autre trois jours par mois minimum de collaboration entre l'entreprise et le dispositif (ateliers de travail avec des experts autour des questions de management, des levées de fonds ou encore de l'internationalisation).

La Région et Unitec ne se posent pas vraiment de limites au secteurs recherchés, si ce n'est bien sûr une possibilité de privilégier ceux sur lesquels le territoire a un fort potentiel comme la photonique, l'aéronautique ou la santé. Les profils recherchés, contrairement aux secteurs, sont plus spécifiques. "Elles doivent avoir un fort potentiel, de grandes ambitions. Économiquement, elles doivent déjà avoir éprouvé une phase de commercialisation et effectué une preuve de marché fort qui a validé leur modèle économique. L'objectif final, c'est de faire grandir une équipe composée de 10 à 12 personnes vers 30, 40 voire 50 personnes". Sans concurrence avec les accélérateurs, ce nouvel outil viendrait donc renforcer le maillage de services déjà présentés par Unitec (aide à la recherche de financements, mise en réseau avec des partenaires, conseils stratégiques...) à destination des entreprises installées en Nouvelle Aquitaine ou souhaitant s'y implanter. L'appel à candidature, lui, démarre en début de semaine prochaine et une première pré-sélection s'effectuera courant février, avant un accueil de la première promotion fixée au début du mois d'avril.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
13073
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !