08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

27/07/22 : Au 2ème trimestre 2022, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) affiche une baisse de 1,5 % sur le trimestre et de 16,8 % sur un an.

25/07/22 : Les feux de Landiras et la Teste de Buch sont désormais fixés, après 12 jours de lutte. 131 km de pare-feu et lignes d'appui réalisés avec la DFCI, les acteurs de la filière, bénévoles, agriculteurs et chasseurs. Les habitants évacués rentrent chez eux.

20/07/22 : Thomas Cazenave, député Renaissance de Gironde, est élu président de la délégation parlementaire aux collectivités et à la décentralisation. Avec un parcours de haut-fonctionnaire plutôt que d'élu territorial, il remplace le Gersois, Jean-René Cazeneuve.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/08/22 | Littoral royannais: tout savoir sur les conditions de baignade !

    Lire

    Afin de faciliter l'information des usagers sur les conditions de baignade des 22 zones aménagées et surveillées des 7 communes littorales du territoire de l'agglomération de Royan, une page internet a été créée permettant de localiser les postes de secours et connaitre en temps réel : la couleur du drapeau de baignade, les horaires de surveillance, la météo, les températures de l’eau et de l’air, les horaires et coefficients de marées et le panneau du plan de la plage. Ce site lancé mi-juillet et encore en expérimentation est disponible à l’adresse : plages.agglo-royan.fr

  • 08/08/22 | Viticulture: le prolongement des PGE et l’arrachage restent en suspens

    Lire

    La chambre d'agriculture de Gironde a renouvelé sa demande de prolongation, sans pénalité, des Prêts Garantis par l'Etat (PGE), auprès du ministre de l'agriculture, Marc Fesneau. Le président Jean-Louis Dubourg espère qu’une solution puisse être trouvée au moins pour les sinistrés des épisodes climatiques de cette année. Concernant la demande d’une prime à l’arrachage, le Ministre souhaite trouver une solution adaptée aux besoins des différents bassins de production viticole.

  • 05/08/22 | Risque très sévère de feux de forêt en Charente-Maritime

    Lire

    A compter de ce samedi 6 août, le département Charente Maritime est en alerte très sévère. Tout feu de plein air ou feu d'artifice est interdit. Seuls les feux d’artifices tirés depuis la mer sont autorisés. Les manifestations festives, culturelles et sportives sont interdites dans l’ensemble massifs boisés du département. L’accès aux bois, forêts et landes des communes du massif de La Double Saintongeaise qui compte 29 communes est interdit.

  • 05/08/22 | Marzet Electrolyse fait sa transition énergétique

    Lire

    A Châtellerault, Marzet Electrolyse est spécialisé dans le traitement de surface des métaux et le zingage pour tous les domaines industriels. Afin de s'inscrire dans une démarche de développement durable, la PME change le mode de chauffage des bains de traitement de surface en remplaçant les résistances électriques par une installation fonctionnant à partir de la chaleur produite par un système de 2 pompes à chaleur. Cet investissement permettra de réduire la consommation énergétique de l'entreprise de 130 Mwh/an.

  • 05/08/22 | Sècheresse : Les Pyrénées-Atlantiques étendent les restrictions

    Lire

    Après avoir pris des restrictions sur l'usage de l'eau dans 26 communes des Pyrénées-Atlantiques, la préfecture vient d'élargir la zone de restriction à 76 communes supplémentaires au sud et à l'ouest du Pays Basque ainsi que sur le secteur d'Orthez. L'arrosage y est donc interdit de 8h à 20h. Le lavage des véhicules, tout comme le remplissage des piscines est strictement interdit. Et la ville de Biarritz suspend les douches et robinets sur les plages.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Bordeaux Unitec renforce son action régionale

20/01/2018 | Lors d'un traditionnel exercice de voeux pour l'année 2018, Didier Roux et Stéphane Rochon ont esquissé les grands chantiers de la technopole Unitec pour 2018.

1

Passer à la vitesse supérieure. C'est l'ambition que semblaient partager les dirigeants d'Unitec, Didier Roux (nommé en juin dernier) et Stéphane Rochon au moment d'évoquer les grands chantiers attendant la technopole pour l'année 2018. Après avoir fusionné avec Aquitaine Europe Communication et être devenus propriétaires de l'ancienne pépinière de la ville de Pessac, Unitec est, de l'aveu même de son nouveau directeur, "en train de passer une étape importante" dans son développement : au printemps prochain, elle dévoilera les cinq lauréats d'un nouvel accélérateur de start-ups régional. Détails.

Une mue visible

Au moment de faire les comptes, Unitec, la technopole hébergée au sein du Centre Condorcet de Pessac, ne rougit pas vraiment. En 2017, elle a accompagné 114 start-ups et plus de 430 depuis sa création. Elle est aujourd'hui répartie au sein de 17 sites d'hébergement (trois sites labellisés Unitec et 14 partenaires) et les jeunes entreprises qu'elle a accompagnées ont réalisé, l'année dernière, une levée de fonds cumulée de 9,3 millions d'euros. Numérique, Sciences de la vie et sciences/technologies de l'ingénieur sont toujours les trois filières dans lesquelles elle est spécialisée, et l'accompagnement, comme le précisait ce vendredi Stéphane Rochon, reste toujours son moteur principal. "On reste dessus, on le développe". Après avoir fusionné avec AEC et "avalé" la pépinière de Pessac, le responsable l'assure : "Les fusions renforcent nos capacités d'accompagnement. 2017 a été une année de structuration".

Le budget d'Unitec, avoisinant toujours le million d'euros annuel, est donc là pour raffermir le socle. Mais 2018 alors ? Unitec va mettre en place un nouvel outil pour faire un "état des lieux sur le positionnement d'un brevet dans un ensemble. Cela va permettre de comprendre si une entreprise se différencie sur un milieu déjà identifié ou si elle est un peu isolée". Elle va aussi mettre en place un pass d'accueil parisien via un partenariat avec Station F, campus de 34 000 mètres carrés situés à la Halle Freyssinet et créé en juin 2017 par Xavier Niel, le patron de Free. Pour les jeunes entreprises locales, c'est la promesse de cinq jours d'accès à un poste de travail (24h/24 et sept jours sur sept) et aux services fournis par l'incubateur pour onze euros par jour (soit 500 euros par an au lieu de 900 pour le loyer habituel). Mais la délocalisation fonctionne dans les deux sens : via l'obtention du label "French Tech Visa", Unitec espère miser aussi sur "la venue de start-ups étrangères. Bordeaux est aujourd'hui attractive pour les start-upers, il faut jouer cette carte de l'accueil des entreprises étrangères", résume Didier Roux. La dernière carte, la plus concrète, c'est au niveau régional qu'il faut l'observer.

Le pied sur l'accélérateur

Dans le courant de l'été, la région Nouvelle Aquitaine a lancé un Appel à Manifestation d'Intéret visant à identifier un "opérateur" dans la mise en place d'un parcours d'accélération pour les "start-ups à fort potentiel". Objectif : en accompagner entre dix et quinze par an, les aider à financer leur croissance et accélérer leur déploiement sur les marchés (nationaux et internationaux). Le fait que la région drague les jeunes pousses n'est pas une nouveauté : projet de création d'un fonds régional d'investissement (on parle de 200 millions d'euros dont une part abondée par la Banque européenne d'investissement), une aide chiffrée à 9,6 millions d'euros en octobre 2017 et une volonté du président de région, Alain Rousset, de pousser vers le haut la phase d'accélération de ces entreprises souvent bloquées au premier stade de développement n'en sont que les trois plus évidents exemples. Depuis cet été, l'accélérateur en question, baptisé "parcours d'excellence pour les start-ups à fort potentiel", a avancé de manière un peu plus concrète.

Perrine Laqueche, "conseillère en création d'entreprises innovantes", pilote le projet depuis fin novembre, date à laquelle Unitec a été choisi comme principal opérateur. À la tête d'une équipe de trois personnes depuis, elle nous avoue être en pleine "prospection" avec la sélection (sept candidats maximum), effectuée à la fin du mois de mars prochain par un cabinet indépendant parisien. Financé à 80% par la région (les 20% restants représentant un autofinancement demandé aux entreprises aidées dans leur phase d'accélération à hauteur de 800 euros par mois) l'une de ses particularités est d'être, à la différence de beaucoup d'opérateurs privés qui proposent des solutions simiaires, dans un schéma ne permettant pas de se rémunérer en prenant une part du capital des entreprises lauréates. Deuxième originalité : les entreprises restent "là où elles sont basées" selon Perrine Laqueche. "L'enjeu, c'est d'aider les entreprises à développer leur croissance en évitant la délocalisation". Plus concrètement, cette "aide" se présente sous deux formes : d'un côté, des journées de travail collectif (une par mois) "pour créer une communauté d'entrepreneurs", de l'autre trois jours par mois minimum de collaboration entre l'entreprise et le dispositif (ateliers de travail avec des experts autour des questions de management, des levées de fonds ou encore de l'internationalisation).

La Région et Unitec ne se posent pas vraiment de limites au secteurs recherchés, si ce n'est bien sûr une possibilité de privilégier ceux sur lesquels le territoire a un fort potentiel comme la photonique, l'aéronautique ou la santé. Les profils recherchés, contrairement aux secteurs, sont plus spécifiques. "Elles doivent avoir un fort potentiel, de grandes ambitions. Économiquement, elles doivent déjà avoir éprouvé une phase de commercialisation et effectué une preuve de marché fort qui a validé leur modèle économique. L'objectif final, c'est de faire grandir une équipe composée de 10 à 12 personnes vers 30, 40 voire 50 personnes". Sans concurrence avec les accélérateurs, ce nouvel outil viendrait donc renforcer le maillage de services déjà présentés par Unitec (aide à la recherche de financements, mise en réseau avec des partenaires, conseils stratégiques...) à destination des entreprises installées en Nouvelle Aquitaine ou souhaitant s'y implanter. L'appel à candidature, lui, démarre en début de semaine prochaine et une première pré-sélection s'effectuera courant février, avant un accueil de la première promotion fixée au début du mois d'avril.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
14769
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !