Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Bordeaux : Vinexpo amorçe sa mue

18/09/2018 | La vingtième édition de Vinexpo Bordeaux se tiendra du 13 au 16 mai prochain au Parc des Expositions. Une nouvelle stratégie a été mise en place par les organisateurs.

Vinexpo

Lors d'une présentation en grande pompe ce mardi ayant réuni nombre d'élus et de responsables locaux, la grand-messe de Vinexpo a tenté de se reconstruire une image positive après les remous internes et économiques de ces derniers mois. L'édition 2019, qui se tiendra donc en mai prochain, a annoncé quelques nouveautés au menu, pour séduire autant les visiteurs que les exposants et rassurer sur la nouvelle implantation parisienne dont la prochaine édition est déjà prévue en janvier 2020. Retour sur les raisons et les conséquences directes de ce renouveau, qui se joue pour l'instant sur un exercice d'équilibriste.

Le "vaisseau amiral"

L'heure est au rassemblement. "Vinexpo Bordeaux reste le vaisseau amiral", a martelé ce matin Patrick Seguin, président de la CCI Bordeaux-Gironde lors d'une présentation de la vingtième édition de ce salon spécialisé qui se tiendra cette année du 13 au 16 mai 2019 (des dates avancées pour se positionner plus stratégiquement par rapport au calendrier des salons concurrents). Après les quelques remous créés à l'occasion de l'annonce de Vinexpo Paris et le départ du directeur général Guillaume Déglise en avril, le salon est de nouveau affiché comme un "rendez-vous clé" malgré des chiffres de fréquentation pour 2017 en nette baisse (2300 exposants et 40 000 visiteurs, soit une baisse de 11% par rapport à 2015, loin du Prowein allemand et de ces 60 000 visiteurs pour 6870 exposants). Derrière cette compétition de plus en plus féroce des salons professionnels consacrés au vin, Vinexpo a donc décidé de revoir sa stratégie et de stopper la course aux chiffres. Fini, le "Davos du vin" autrefois claironné. "On ne veut pas faire grande masse, on veut faire du premium. On veut jouer la qualité plutôt que la quantité. Sur Bordeaux comme sur Paris, New-York et Hong-Kong, toutes les surfaces sont en augmentation. Nous ne sommes pas en concurrence frontale avec Prowein, nous sommes dans un autre domaine", a répété Patrick Seguin.

En présentant Paris comme un salon complémentaire destiné à "combler un trou d'air et à montrer que Vinexpo est présent en France tous les ans", davantage centré sur la thématique des spiritueux, Vinexpo affiche clairement la couleur et tente de rassurer : non, le salon bordelais ne sera pas abandonné. "Vinexpo c'est Bordeaux et Bordeaux c'est Vinexpo", a même tenté Alain Juppé, en se "réjouissant de voir la détermination des organisateurs pour créer ce nouvel élan". Tout en comblant l'absence d'une direction générale encore incertaine dans ses nouvelles modalités, le salon s'autorise donc un début de refonte pour cette année 2019. Au premier rang desquels un lieu d'accueil renouvelé : le programme d'investissement pour la rénovation du Parc des Expositions a visiblement mis un pied sur l'accélérateur pour que les 14 000 mètres carrés du nouveau Hall 2 soient livrés en temps et en heure pour accueillir la manifestation. La ville de Bordeaux va d'ailleurs, comme cela a été annoncé, renforcer le pavoisement pour que le salon soit d'avantage visible. En coulisses, Vinexpo et le CEB (Congrès et Expositions de Bordeaux) ont signé un accord pluriannuel jusqu'en 2023 pour "favoriser le développement de la manifestation".

Un contenu "premium"

Mais le coeur de la nouvelle stratégie qui se dessine pour la manifestation bordelaise, c'est le contenu, le fameux "salon premium" vanté par les organisateurs. Pour faire venir davantage d'acheteurs et accroître la valeur marchande de la manifestation, les investissements vont "pratiquement doubler", a-t-on ainsi indiqué, sans en préciser les montants exacts (tout juste sait-on que le chiffre d'affaire de Vinexpo est aujourd'hui évalué à 17 millions d'euros). Là où Vinexpo Bordeaux espère se démarquer, c'est dans l'organisation d'un premier Symposium, censé accueillir des "experts internationaux". Il se trouve que pour sa première année, ce dernier a choisi un thème aussi porteur que clivant : l'impact du changement climatique sur la filière du vin et des spiritueux. La journée du 14 mai sera ainsi consacrée à toute une série de conférences centrées sur ce sujet. L'occasion pour le président de la Région Nouvelle Aquitaine, Alain Rousset, d'émettre un souhait plutôt ambitieux. "Nous avons signé il y a trois ans avec le CIVB une convention de sortie des pesticides. Je suis heureux d'entendre que les négociants partagent ces priorités. Si nous ne pouvons pas nous en débarrasser, nous allons au devant de graves inconvénients vis-à-vis de la concurrence. Je souhaite qu'on accélère la manoeuvre et qu'à travers Vinexpo nous fassions savoir que nous sommes la première Région d'Europe à s'engager pour un meilleur traitement viticole", a notamment souligné l'élu régional. "On veut que ce symposium devienne la marque de fabrique de tous les Vinexpo. Ca va se construire dans le temps et on pense y intégrer des outils numériques. On espère que ce sera une dynamique qui crééra un effet boule de neige", a rajouté le président de la CCI locale.

Autres nouveautés au programme : une opération "food meeting", autrement dit des rendez-vous de dégustation de produits régionaux durant le salon. Du côté des exposants, on semble avoir mis les petits plats dans les grands pour les faire revenir. Sans doute est-ce en réaction a un rapport de la Chambre Régionale des Comptes pointant notamment des résultats en baisse pour la SAS Vinexpo, malgré une bonne santé financière rappelée tout au long de la présentation de ce mardi. En 2017, les exposants étaient en effet moins nombreux (comme on l'a vu plus haut), le prix des stands étant une des raisons de ce désistement. Là-dessus apparemment, les organisateurs ne sont pas encore prêts à bouger, comme l'a exprimé Patrick Seguin. "Le prix de nos stands est le même depuis 2015. Ils ne vont pas baisser mais nous vendons du premium, ça a un prix. A Bordeaux pour l'instant, les choses se présentent bien.

Si Vinexpo réalise aujourd'hui son plus gros chiffre d'affaires à Hong-Kong et que le ticket d'entrée des 2000 exposants attendus ne bougera pas, quelques efforts ont visiblement été consentis par les collectivités territoriales et les différents partenaires extérieurs de l'évènement. Pour eux seront donc organisés "Les dîners du Palais (lundi 13 et mardi 14 mai) pour "accueillir leurs invités" dans le cadre (plutôt sélect) du Palais de la Bourse. Leurs vins seront bien évidement servis à table et accompagnés d'un menu élaboré par un chef étoilé (dont l'identité n'a pas encore été dévoilée). L'Office de Tourisme, de son côté, mettra en place un "CityPass Vinexpo" pour les participants au salon, avec une mise à disposition gratuite des transports en commun du réseau TBM et plusieurs avantages, notamment des entrées gratuites à la Cité du Vin et dans certains musées ainsi qu'un dispositif d'accueil à l'aéroport de Bordeaux Mérignac et à la Gare de Bordeaux Saint-Jean. Ces petites faveurs tentent aussi de ne pas oublier le grand public : ainsi, la Grande Dégustation, qui se tiendra au Palais de la Bourse la veille du salon, sera ouverte à tous. Bref, Vinexpo veut visiblement tenter de se réinventer à Bordeaux. Ne reste plus qu'à attendre le mois de mai pour savoir si le pari sera tenu.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5093
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !