aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Bourget 2015 : la course à l'innovation passe par l'Aquitaine

17/06/2015 | Le stand commun entre les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées était aussi l'occasion pour Aérocampus de présenter le "Diiice", une attraction en trois dimensions

Le salon du Bourget se tient jusqu'au 21 juin

Un espace immersif de réalité virtuelle. 4 faces de projection. 4 caméras, 4 projecteurs, une paire de lunettes. C'est avec ce matériel que l'on réussit à s'immerger dans le nouvel outil de la société Immersion, leader européen des technologies 3D, sobrement appelé "Diiice". Avec 8,5 millions d'euros de chiffres d'affaire par an, la société est essentiellement au service du monde de l'industrie (aéronautique, automobile, agro-alimentaire, navale) et de la recherche. Pas si loin du fameux "Oculus Rift" uniquement destiné à l'industrie du jeu vidéo, ce dispositif était présenté pour la première fois sur le stand du cluster Aérocampus sur le salon du Bourget. Immersion.

C'est l'une des stars du 51ème Salon International de l'Aéronautique et du Spatial au Bourget, à Paris, et il représente l'Aquitaine. L'aérocampus Aquitaine, basé à Latresne, avait cette année un stand tout à lui avec la présentation de nouveaux outils virtuels et ludiques au service des industries et de la recherche. Parmi ces nouveautés, il y en a une qui attirait tous les regards : Diiice, la dernière nouveauté de la société Immersion en matière... d'immersion, justement. Au lieu d'avoir un seul écran, on en a 4, répartis sur 4 angles de vue différents. Equipés de lunettes spéciales et d'une télécommande, on peut interagir avec un avion Falcon (par exemple) et en assurer la maintenance, vérifier que le prototype présenté tient bien la route. 

Mot clé : l'adaptationMais cette attraction n'est pas juste motivée par le fun de voir un avion sous toutes ses coutures, il peut aussi s'adapter à des clientèles beaucoup plus variées dans plusieurs domaines, notamment les sociétés de design qui auraient envie de tester le packaging d'un produit ou la mise en rayon dans le magasin virtuellement au lieu de faire plusieurs tests réels qui peuvent parfois se révéler très coûteux, surtout lorsqu'ils sont réalisés à grande échelle. C'est en fait une sorte de concepteur de prototypes, qui peut aussi servir de dispositif de formation. "On peut tout aussi bien vouloir modifier une chaîne d'assemblage sans modifications réelles, prévoir les opérations et tester les différentes modifications que l'on souhaiterait apporter pour en mesurer l'impact", nous explique Matthieu Lépine, community manager de la société. 

Un retour sur investissementAu registre de ses clients, on trouve des noms illustres comme Dassault, Airbus, Renault, Peugeot ou encore certaines sociétés de l'industrie du luxe ou de l'alimentation. Tout cela a bien sûr un coût : comptez 50 000 euros pour le ticket d'entrée d'un petit système immersif, et jusqu'à 250 000 euros pour celui présenté lors du salon parisien ! Mais apparemment, la demande ne manque pas, même si certaines limites sont notables : "On n'a pas encore atteint la finesse de l'apréhension de la main, mais on essaye de fausser l'impression de l'utilisateur pour gommer sa présence, pour qu'il ait vraiment la sensation d'être dans un environnement virtuel et pas en train de regarder un simple écran avec des capteurs sur les yeux. L'un des avantages que l'on présente toujours à nos clients, c'est ce retour sur investissement : on leur fait diminuer le nombre de prototypes physiques sur le test d'un produit avant de construire la version définitive, et ça entraîne forcément une baisse des coûts". Une baisse des coûts et une hausse des profits par ces nouvelles entreprises qui proposent un packaging d'aide pour un service totalement virtuel. Elles se développent de plus en plus et on les comprend, quand on sait que le secteur de niche de la réalité augmentée représentait près de 800 millions de dollars de chiffre d'affaire en 2014, on peut s'imaginer le potentiel de ce testeur d'innovations virtuel. 

En attendant, Diiice est présent tout au long du Salon du Bourget jusqu'au 21 juin prochain. Ensuite, il devra revenir sur Latresnes et attendre les 29 et 30 octobre prochain lors d'un évènement plus local : l'IT3D au sein de l'Aérocampus d'Aquitaine pour une troisième édition. Pour rappel, l'itération 2014 avait réuni près de 300 participants. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
636
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !