Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Bruno Le Maire aime les entrepreneurs au cuir épais

18/08/2018 | Le ministre a visité à Ascain une PME spécialisée dans le cuir de haut de gamme qui a embauché 17 personnes en un an. Un bon exemple pour sa loi "PACTE" qu'il souhaite vivement<;

Bruno Le Maire à Ascain

Le ministre de l’Économie et des Finances a visité jeudi matin les ateliers de la Maison Laffargue à Ascain sous la conduite des sœurs Sophie Milas-Laffargue et Stéphanie Laffargue. Créée en 1890, elle fabrique des articles de maroquinerie haut de gamme. Elle s'est installée l'an dernier dans une zone artisanale d'Ascain et fonctionne aujourd'hui avec 33 salariés dont 20 artisans maroquiniers. Détentrice du label « Entreprise familiale centenaire » et, depuis 2007, celui d'« Entreprise du patrimoine vivant ». Qui ne pouvait que séduire le ministre pour faire déjà la promo de sa future loi PACTE.

Parenthèse dans ses vacances qu'il qualifie de studieuses, non loin de sa maison familiale de Saint-Pée-sur-Nivelle, le ministre de l'Economie est allé visiter  l'entreprise de maroquinerie  -sacs en cuir et ceintures- haut de gamme Maison Laffargue des soeurs Stéphanie et Sophie Laffargue, issue d'une famille luzienne qui a créé l'atelier en 1890 avec huit employés, rue Gambetta à Saint-Jean-de-Luz. Avec de l'audace et l'aide de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays basque, la notoriété de la Maison Laffargue s'est étendue au point d'ouvrir l'an dernier une usine de fabrication dans l'une des deux zones artisanales de la ville voisine d'Ascain au pied de la Rhune. Et l'ascension a été telle que la PME a créé dix-sept emplois nouveaux, a reçu la visite d'étrangers qui ont voulu relayer la distribution de ces sacs finement cloutés qui allient tradition basque et raffinement à la française.

Après avoir été accueilli avec café, muxus et gâteau basque, Bruno Le Maire a longuement visité chaque atelier en présence de nombreux élus du département dont le maire d'Ascain Jean-Louis Fournier, et du sous-préfet Hervé Jonathan et sous la conduite  Sophie Milas Lafargue, présidente, de sa soeur Stéphanie Laffargue, directrice générale,  binome de direction ainsi que Christine Perugorria, coordinatrice des ventes à distance et du service clients, de Gilles Paul, chef de l'atelier d'Ascain. Visite qui s'est terminée au poste de Joseph Gonsalves, maroquinier depuis 39 ans dans l'entreprise. Un symbôle.

 "Je voulais visiter cette entreprise, exemple à suivre pour les PME"

"Je voulais visiter l'entreprise Laffargue parce que c'est une PME exemplaire, qui allie tradition et modernité qui a su se digitali-Bruno Le Maire Ascainser, se développer et qui a créé 17 emplois en moins d'un an. Je crois que c'est un exemple à suivre pour toutes les PME françaises. Je voulais profiter de cette visite pour dire à quel point nous étions déterminés avec le président de la République, le Premier ministre à poursuivre et accélérer la transformation économique du pays. Nous l'avons fait depuis plusieurs mois. Il y a eu la grande réforme fiscale 2017, le travail fait par  Muriel Penicaud sur le marché du travail, sur la formation professionelle, sur l'apprentissage, mais il faut poursuivre cette transformation économique du pays pour avoir plus de croissance et plus d'emplois. Nous ne sommes qu'au début de cette transformation économique qui prendra du temps parce que nous voulons traiter les problèmes à la racine. La prochaine étape sera la loi PACTE et le président de la République et le Premier ministre décideront du calendrier parlementaire d'ici la fin de l'été. Moi, je souhaite que cette loi soit examinée le plus tôt possible parce que les Français sont impatients, ils souhaitent que le chômage baisse et parce qu'ils veulent plus de croissance et plus de prospérité. Je veux redire à quel point je crois en les  PME et je considère qu'elles sont la solution au chomage dans notre pays. PME, entreprises de taille intermediaire, commerçants, artisans. Si nous donnons toutes la liberté à ces entreprises, si nous leur permettons de se développer, de se projeter à l'international, si nous leur simplifions la vie par exemple en allégeant le poids des seuils, si nous poursuivons la politique d'allègement des charges sur les salaires, ces entreprises crééront des emplois dont les Français ont besoin. Et je veux redire à quel point nous estimons que l'intérêt des entreprises et celui des salariés se confondent. Quand une entreprise va bien ça va bien aussi pour les salariés.  Et le choix que nous avons fait de supprimer le forfait social pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés est un signal très clair que nous lançons. Ce forfait social qui est aujourd'hui à 20% qui est une taxe qu'ils payent sur l'intéressement qui empêche les entreprises de mieux récompenser ses salariés. Il n'y a pas d'opposition entre l'intérêt des salariés et celui des entreprises."

L'occasion pour le ministre d'embrayer sur la loi PACTE qu'il souhaite qu'elle arrive à l'assemblée, selon le calendrier dubprésident de la République et du Premier ministre le plus tôt possible, même si elle est confrontée au blocage des amendements. "Je souhaite même qu'il y en ait.

Bruno Le Maire chez Laffargue"Comment a été préparée cette loi depuis près d'un an? Avec des chefs d'entreprise, en consultant toutes les organisations syndicales, en écoutant les parlementaires avec des groupes de travail qui ont été plotés par des chefs d'entreprise et par des parlementaires. Et je souhaite justement que, dans le débat qui aura lieu à l'Assemblée nationale, les parlemenaires puissent apporter leur regard, leurs propositions sur ce texte de loi. Un débat parlementaire doit améliorer un texte parlementaire. Je dois d'ailleurs saluer le travail effectué par les parlementaires de la République en marche car ils se sont donné avec beaucoup d'enthouiastme pour améliorer ce texte dont je souhaite qu'il soit le meilleur à l'issue du débat parlementaire."

"Nous voulons pour Air France le meilleur dirigeant possible"

Le sujet d'Air-France KLM au cours de la conférence de presse qui a suivi la visite de l'entreprise tombé su le fil info un peu plus tôt n'a pas été éludé par Bruno Le Maire. "Nous avons toujours dit que nous voulions pour Air France le meilleur dirigeant possible. Nous avons défini une feuille de poste comme actionnaire à 14% du groupe Air France dans laquelle il y avait d'abord une bonne connaissance du secteur aérien, une condition indispensable pour réussir chez Air France. Une personnalité qui avait aussi la connaissance de la compétition internationale et qui ait déjà fait ses preuves dans une grande compagnie aérienne. Et bien la personnalité qui est envisagée aujourd'hui réunit ces trois conditions. Le représentant de l'Etat votera en faveur de cette nomination. Ce que je souhaite est que nous tournions la page le plus vite possible des conflits chez Air France qui est une magnifique entreprise, un fleuron national. Il faut tourner la page des conflits, des grève. Il faut se remettre au travail, fixer une stratégie."

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4423
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !