Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

10/01/18 : Arbres arrachés sur le Technopole Agen-Garonne. Ste-Colombe-en-Bruilhois et l’Agglo d’Agen condamnent ces dégradations « gratuites et stupides » et souhaitent que ces actes soient sanctionnés. Une plainte sera déposée dans les prochains jours.

10/01/18 : La ville de Villeneuve-sur-Lot en Lot-et-Garonne vient de se voir décerner le label « Ville active et sportive » par le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS).

10/01/18 : Oriane Guéna, l'épouse d'Yves Guéna, ancien maire de Périgueux et ancien ministre, est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 93 ans, 22 mois après son mari. Elle aussi résistante, elle avait accompagné Yves Guéna dans tous ses combats.

24/12/17 : C'est Jean-François Hirigoyen, un chef d'entreprise de 55 ans, qui a été élu par le Conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz en remplacement de Peyuco Duhart, décédé des suites d'un AVC. "De là où il est, il me guidera dans mes fonctions a-t-il énoncé.

22/12/17 : L'équipe de France féminine de handball, récemment sacrée championne du monde après avoir battu la Norvège en finale mondiale, va venir jouer en Dordogne. Ce sera en mars 2019 au Palio de Boulazac lors de la Golden League.

18/12/17 : La Rochelle accueille son premier bus entièrement électrique. Il circulera les deux prochaines semaines sur la ligne Illico4, tranversant le centre historique de la ville. Ce bus silencieux et non polluant a été conçu dans les Deux-Sèvres par Heuliez

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Carte postale du Salon du Bourget

20/06/2017 | Aqui! est au Salon du Bourget pour y suivre quelques temps forts et acteurs de l'aéronautique régionale. Mais d'abord, une première carte postale de présentation

Exposition statique d'aéronefs sur le Salon de Bourget

Deux ans que l'aéronautique du monde entier attendait ça ! LE rendez-vous international et biennal de l'aéronautique et de l'espace 2017 a débuté ce lundi matin au Bourget sous une météo plus qu'ensoleillée. Si l'on retient les chiffres de l'édition 2015, et bien que le secteur connaisse un léger « trou d'air » ces temps-ci, ce sont environ 150 000 visiteurs professionnels qui devraient fouler, le tarmac et les nombreux halls du Parc des expositions du Bourget, en attendant sur les dernier jours du Salon son ouverture au grand public (ils sont 200000 à avoir répondu à l'invitation en 2015). Plus grand Salon aéronautique et spatial du monde, il est la vitrine mondiale du secteur, des PME et PMI jusqu'aux grands groupes internationaux. Carte postale d'un premier jour.

Réussir à entrer dans un des premiers hall climatisés du parc des expositions ce lundi matin, c'était un peu comme une récompense. Une récompense d'avoir passé avec succès le double contrôle des sacs et la fouille au corps avant de pouvoir « biper » son billet électronique pour accéder au Salon, véritable sésame automatisé. Autant d'étapes créant naturellement un fort ralentissement piéton l'entrée du parc , et on ne vous parle pas de celui des transports... Mais outre le contexte des attaques terroristes, le thème du Salon et sa dimension internationale qui pourrait être tentant pour quelques imbéciles aux idées mal placées, le dispositif de sécurité, bien plus développé d'ailleurs que les « simples » fouilles, s'est d'autant plus renforcé dans la matinée qu'Emmanuel Macron est venu inaugurer l'évènement. Pour la peine on a pu voir quelques tireurs d'élite sur les toits.
Pour valoriser un secteur aéronautique et de défense qu'il prône au niveau européen, il ne s’est pas agi pour le Président de la République de marcher sur les eaux  et cela, même au lendemain des élections législatives aux résultats que l'on connaît. Mais atterrir sur le Salon, assis dans le cockpit de l'A400 M, l'avion de transport militaire d'Airbus, avait tout de même sa dose de force et de symbole. Retrouver ensuite Thomas Pesquet, l'astronaute français (de l'agence spatiale européenne) qui revient tout juste d'un voyage de 6 mois à bord de la station spatiale internationale, aussi. Bref, c'est avec une certaine force des images que le Salon a débuté.

150 aéronefs à admirer, sur terrre ou en l'air
Mais pour en avoir plein les yeux (et les oreilles) il suffit aussi de régulièrement lever la tête pour assister aux shows aériens des avions de chasse, tel l'incontournable Rafale de Dassault, mais aussi d'hélicoptères ou encore d'imposants avions de ligne qui, s'ils ne se risquent pas aux loopings, impressionnent aussi beaucoup par la réalisation de belles boucles en tout sens et de virage assez sérés, le tout à basse altitude. Un programme très fourni, de deux à trois heures quotidiennes de démonstrations, complété par une riche exposition statique où aéronefs de toutes tailles et de toutes formes qui pour certains se visitent. Au total, au sol ou en l'air, ce sont quelques 150 aéronefs qui sont à admirer. Là encore une impressionnante vitrine de tout ce que les constructeurs aéronautiques et spatiaux savent faire voler.

Stand Dassault sur l'exposition statique du Bourget 2017

Mais à l'intérieur des halls le « spectacle » aussi impressionne par son gigantisme. Au fil de 6 hall, ce sont 27 pays qui sont représentés, de l'Italie à la Thaïlande, en passant par la Chine, la Russie, les Etats-Unis, le Japon, mais aussi la Roumanie, la Tunisie, la Belgique... et la France, qui naturellement, se taille la part du lion sous le Hall 4. Au total, sur le Salon, ce sont quelques 2300 exposants ( sur 130 000m2 d'exposition) qui se retrouvent, tous les secteurs de l'aéronautique confondus: de la construction à la maintenance, en passant par l'aménagement de cabine et de siège, les systèmes d'équipements embarqués, la sous-traitance dans ces divers aspects, les satellites et télécom, etc... Y sont présents bien sûr les plus grands groupes, lancés pourrait-on croire dans un concours à qui aura le stand plus impressionnant, aux jeunes pousses, souvent abritées par des structures tels des clusters, ou agences de développement.

Formation: un espace immersif et pédagogique
Au programme aussi du Bourget 2017, la formation avec un espace dédié, alliant à la fois une présentation pratique et concrète de nombreux métiers de l’aéronautique (« L'avion des métiers »),avec des démonstrations réalisées par des professionnels tout au long de la journée et un espace de présentation des formations et acteurs de la formation. Dans ce Forum emploi Formation, on y trouve plusieurs acteurs de Nouvelle-Aquitaine, dont le désormais incontournable Aérocampus qui y présente sa palette de formations initiales du BAC au BTS et ses formations continues. Au total, un espace immersif et pédagogique particulièrement bien pensé et là aussi, il y a de quoi rester admiratif devant les prestations des professionnels, qu'ils soient cableur penchés sur leur microscope, technicien d'usage,  ou peintre aéronautique pour ne citer que quelques exemples. Un lieu repère pour qui chercherait sa voie professionnelle. Grand succès à prévoir lors de l'ouvertre au grand public.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
49243
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !