Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | CES de Las Vegas : les entreprises de Nouvelle-Aquitaine font le bilan

14/03/2019 | Les 28 entreprises ayant fait partie de la délégation néo-aquitaine du CES 2019, salon spécialisé dans la tech et les innovations, ont dressé un premier bilan.

1

Elles sont venues, elles ont vu, elles ont été reconnues. Deux mois après leur retour, les 28 entreprises sélectionnées pour faire partie de la délégation Nouvelle-Aquitaine au Consumer Electronic Show de Las Vegas ont dressé en début de semaine un premier bilan de ce que leur a concrètement apporté la visibilité de ce salon international, auquel la région participe pour la troisième fois. Il est globalement positif et la Nouvelle-Aquitaine compte déjà rempiler l'année prochaine tout en renforçant sa stratégie de communication sur les start-ups présentes. On vous résume l'essentiel des retombées de ce voyage outre-Atlantique.

Marathons business

Elles étaient 28, triées sur le volet, dont 14 à exposer au sein d'un espace dédié à la Nouvelle-Aquitaine à l'Eureka Park (cinq sur d'autres espaces et neuf en simples visiteurs) du 8 au 11 janvier dernier. Ce lundi, les entreprises sélectionnées par la Région Nouvelle-Aquitaine (en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie, French Tech Bordeaux, Digital Aquitaine et Bordeaux Métropole) pour participer à l'édition 2019 du CES ont dressé un premier bilan des avantages apportés par cette exposition au sein du salon mondial de la high-tech. Globalement, ce dernier s'est révélé positif puisque huit entreprises ont été distinguées par un Innovation Award. Pour n'en citer que quelques unes, Domalys a ainsi reçu l'Award dans la catégorie "Smart Home" (ou maison intelligente) pour sa lampe connectée baptisée Aladin et destinée au maintien à domicile des seniors, Ullo dans la catégorie "Tech for a Better World" pour son "jardin sensoriel" Inner Garden destiné aux "personnes âgées présentant des pathologies neurodégénératives ou encore Meshroom VR dans la catégorie "software/ applications mobiles" pour le développement d'un studio collaboratif en réalité virtuelle. Cette dernière, comme quelques autres, participaient pour la deuxième fois au salon tandis que pour certains, il s'agissait d'une première expérience. Toutes ont été préparées bien en amont avec un programme de formation complet, un accompagnement de huit mois pour trois journées marathon afin de tenter de tirer leur épingle du jeu.

Conséquences concrètes

Mais que viennent exactement chercher ces entreprises, mis à part une opportunité de présenter leurs dernières innovations en date ? Pour Holoforge Interactive, branche d'Asobo Studios (l'un des principaux studios de jeux-vidéo bordelais), l'intérêt principal était de "venir se confronter au marché américain. On compte revenir l'an prochain et renouveler l'expérience". Ce déplacement s'est d'ailleurs révélé plutôt fructueux puisque la société s'est retrouvée classée en quatrième position d'un top dix des meilleurs acteurs de la French Tech réalisé par Forbes. Cette dernière était d'ailleurs venue en force, puisque le nombre de ses start-ups présentes dépassait cette année celui de la délégation américaine. Pour Simoné Stévanin, le dirigeant de Simob, start-up spécialisée dans la mobilité (son projet Moon Start se présente comme une "plateforme et un hub pour l’utilisation partagée des véhicules électriques de déplacement personnel"), le CES a permis de gagner six à sept mois de développement commercial. Quand on participe à ce genre de salon, on se rend compte qu'on devient plus qualifié vis-à-vis de partenariats qu'on avait déjà noués avant; les discussions en cours prennent une nouvelle vitesse. Mais il faut partir en ayant quantifié le coût d'un tel déplacement, financier comme humain". Évidemment, une telle présence dans le salon basé à Las Vegas a un coût sonnant et trébuchant financé à hauteur de 50% pour les entreprises participantes, une enveloppe de 350 000 euros dont 200 000 pour la prise en charge des entreprises, le reste servant de budget complémentaire pour "optimiser le déplacement" (réservation d'une salle de réunions, d'une agence de relations presse ou d'une entreprise de community management).

Car l'intérêt du CES est porté en partie par la médiatisation potentielle des jeunes entreprises invitées, qui pour beaucoup en sont à leur galop d'essai. En chiffres concrets, on peut citer un taux de satisfaction des entreprises de 85% et dire que 7000 curieux ont visité l'espace Nouvelle-Aquitaine, soit quasiment 5% des visiteurs de tout le salon. Les entreprises sélectionnées revendiquent une centaine de contacts "qualifiés" chacune dont des poids lourds comme LG, Philips, Amazon ou encore Mitsubishi. En termes de retombées médiatiques, les entreprises de la délégation régionale ont eu droit à 390 articles et la Nouvelle-Aquitaine se place, selon le site aka.tv, au deuxième rang des "marques" françaises les plus visibles au CES derrière le groupe La Poste. Les retombées sont aussi économiques. Sans être exhaustifs, citons quelques promesses intéressantes comme l'intérêt du Japon pour le concept Inner Garden évoqué plus haut, ce qui a permis à l'entreprise Ullo de faire des premiers plans pour une prospection en Asie et un premier voyage d'étude au Japon en mai prochain. L'entreprise Pragma Industries (basée à Biarritz) en plein développement d'un vélo à hydrogène, "retient la qualité des visiteurs. 80% venaient pour parler business et produit. Dans les prochains jours, on a une délégation indienne qui doit venir". Domalys a pu installer sa lampe connectée pour la première fois au sein d'un Ehpad de Washington et Simforhealth, sélectionnée parmi les meilleures innovations en e-santé (formation immersive des professionnels) a été "repérée par HTC Vive" (l'un des principaux développeurs de casques en réalité virtuelle) "pour pouvoir exposer sur leur stand". Son dirigeant, Jérôme Leleu, également président de French Tech Bordeaux, présie avoir "fait d'autres salons plus thématiques qui peuvent être intéressant. Si on ne veut pas forcément y retourner un an après pour diverses raisons, sauter une étape peut-être bénéfique pour revenir présenter des avancées deux ans plus tard". 

Stratégie sélective

Le côté sélectif des entreprises et la plus forte visibilité provoquée par le regroupement sous la bannière French Tech et un emplacement plus stratégique ont apparemment payé. Pour Bernard Uthurry, vice-président de la Nouvelle-Aquitaine en charge du développement économique, il y a bien eu "un saut qualitatif par rapport à 2018, grâce notamment à une sélection plus draconnienne qui a valorisé l'originalité des projets, l'innovation, et la possibilité de présenter les choses autrement que sur un écran. On a abandonné l'idée de créer un village gaulois pour s'occuper davantage de la visibilité des entreprises que de la promotion de la région en elle-même". Les différents partenaires préparent d'ailleurs déjà des pistes d'amélioration pour l'an prochain. Plusieurs ont ainsi été évoquées, comme la possibilité de regrouper les entreprises par thématiques et non plus par pavillons régionaux, histoire de vendre davantage les sociétés sous des bannières tricolores ou européennes plus que purement régionales, histoire de gommer cette guerre de clochers interne... Pour 2020, une première esquisse a déjà été dessinée, et on sait qu'une quinzaine d'entreprises seront sélectionnées. Un Appel à Manifestation d'Intérêts a d'ailleurs été lancé dans la foulée pour rejoindre la délégation de Nouvelle-Aquitaine en janvier prochain, les candidatures étant ouvertes sur le site www.so-start-up.fr. La désignation des candidats est attendue pour le mois de juillet. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5097
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !