aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/02/17 : Météo France a placé ce lundi les journées de lundi et mardi en vigilance orange vagues-submersion. L’alerte concerne trois départements de Nouvelle-Aquitaine : Charente-Maritime, Gironde, Landes. Des pics de vent à 110 km/h sont attendus sur Oleron.

24/02/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi (toutes catégories) s'établit à 56 370 fin janvier 2017, soit + 1% par rapport à décembre. Mais le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité à baissé de 3,4% en un an. Ils sont 33 530 .

23/02/17 : Après sa rencontre avec Emmanuel Macron François Bayrou va « tout faire pour aider » le candidat d’En marche ! dans sa campagne présidentielle. L’ancien ministre de l’économie a salué ce « rassemblement des progressistes qui dépasse les clivages »

22/02/17 : Le carnaval béarnais repart de plus belle à partir du jeudi 23 février à Pau avec, notamment, sa fameuse nuit de l'ours. Il poursuivra ses défilés, concerts, rires et délires jusqu'au dimanche 26 février.+ d'info

22/02/17 : Charente-Maritime : la préfecture organise une réunion publique au sujet du projet d'éolien offshore prévu au large de l'île d'Oléron, le lundi 27 février à 18h30 au complexe Eldorado à Saint-Pierre d'Oléron.

21/02/17 : C'est Le Dorat, localité de 1800 habitants, dans la Haute-Vienne qui doit recevoir en juillet 2019, le Mondial de la tonte des moutons. L'évènement doit rassembler 300 concurrents d'une trentaine de pays, 5000 ovins et attirer 30 000 visiteurs.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin janvier, en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 294 580 demandeurs d'emploi de catégorie A ( sans aucune activité) soit -0,3 % sur 3 mois ( –980 personnes) -0,1 % sur un mois et -2,8 % sur un an. France: -0,3 % sur 3 mois et -2,5 % sur un an. Par âge: -0,3 % pour les moins de 25 ans (–0,1 % sur un mois et –7,3 % sur un an), -1,0 % pour ceux de 25 à 49 ans (–0,3 % sur un mois et –3,9 % sur un an) et + 1,3 % pour les 50 ans ou plus (+0,4 % sur un mois et + 2,3 % sur 1 an, le total des demandeurs A, B, C - 498 210 - augmente de 0,5 % sur 3 mois, de 0,4 % sur 1 mois et de 0,9 % sur 1 an..

  • 24/02/17 | Mort de Robert Boulin: vers la déclassification du secret défense?...

    Lire

    Le combat de la fille de Robert Boulin, l'ancien ministre et maire de Libourne, retrouvé mort en 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet va peut être connaître une étape décisive. En tout cas le juge d'instruction a demandé la déclassification de documents « secrets défense » et le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, pourrait accéder à cette requête après avis de la commission ad hoc.

  • 24/02/17 | Une nouvelle maison d'arrêt va être construite à Pau

    Lire

    Une nouvelle maison d'arrêt pouvant recevoir 500 détenus va être construite dans un quartier nord-est de Pau, à l'entrée de la ville. C'est ce qu'a indiqué Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice. La future prison, dont l'emplacement a en particulier été choisi en raison de ses facilités d'accès et des services urbains qui seront offerts au personnel pénitentiaire, devrait être édifiée au plus tard en 2025. En dépit de sa vétusté, l'actuelle maison d'arrêt située en centre ville, ne sera pas fermée pour autant.

  • 24/02/17 | La Rochelle : J. Marchand laisse sa place à la tête de La Coursive

    Lire

    Le directeur de la scène nationale La Coursive à La Rochelle, Jackie Marchand, laisse sa place à Franck Becker, actuel directeur du Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper. Le ministère de la Culture a validé jeudi matin ce choix du conseil d'administration de La Coursive, qui a auditionné 5 candidats parmi 25 candidatures. Franck Becker, 50 ans, a notamment dirigé la scène national du Jura. C'est son projet au plus près de l'esprit de La Coursive, qui a séduit le jury.

  • 23/02/17 | L'AOC Bordeaux veut sortir des pesticides

    Lire

    Au cours de sa dernière assemblée générale, le Syndicat de Bordeaux et Bordeaux Supérieur a voté une série de mesures (cinq en tout) favorisant une sortie définitive des pesticides. Une interdiction de désherbage chimique pour l'ensemble de ses vignes, et l'obligation pour chacune des exploitations de mesurer un "indice de fréquence de traitement" font notamment partie des mesures. C'est le premier AOC de Bordeaux à l'acter.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Chambre de Métiers : en Dordogne deux listes en présence sans le président sortant

30/09/2016 | Les 11 000 artisans périgourdins votent du 1er au 14 octobre pour élire leurs représentants aux chambres de métiers régionale et départementale.

Les élections à la Chambre de métiers ont lieu jusqu'au 14 octobre

Les artisans aquitains sont appelés aux urnes. En Dordogne, une liste conduite par Didier Gouraud, vice président sortant, allié à la Fédération du bâtiment et à la CGPME s'oppose à liste baptisée Artisans citoyens regroupant des représentants de la Confédération des petites entreprises du bâtiment et de l'UPA (union professionnelle artisanale) qui composent la majorité actuelle de la chambre départementale et régionale. Ce scrutin se déroule sans Patrick Meynier, président sortant de la chambre périgourdine qui défend son bilan. Il dénonce une véritable machination pour l'évincer.

"Une usine à gaz", voici comment on pourrait qualifier le nouveau système d'élections à la chambre de métiers. Le vote par correspondance se déroule jusqu'au 14 octobre. Ce scrutin recueille à chaque élection, une faible mobilisation, autour de 20 % en Dordogne et 17 % au niveau national. Cette année, le vote est rendu complexe car les nouvelles règles électorales imposent que les listes des candidats soient communes aux départements de la Dordogne, de la Gironde et du Lot-et-Garonne et qu'elles portent le même intitulé . Concrètement, sur le bulletin, figurent 38 noms d'artisans des trois départements. Les artisans périgourdins élisent à la fois leur représentants à la région et au département. Ils ne devront rayer aucun nom sous peine de nullité.  Ce système ne va pas dans le sens d'une hausse de la participation. 

Changement de campEn Dordogne, deux listes sont en présence. D'un côté,  il y a une liste "Fiers d'être artisans". Elle regroupe les syndicats professionnels de l'automobile, de la propreté, des coiffeurs, des ambulanciers, des taxis, de l'hôtellerie (Umih), des poissonniers. En Dordogne, la liste "Fiers d'être artisans" est conduite par Didier Gouraud, artisan boucher à Saint-Pardoux-la-Rivière, actuel vice président de la Chambre des Métiers de la Dordogne. Didier Gouraud a été durant 6 années membre de l'équipe dirigeante de la CMA, soutenue par l'UPA. "Durant toutes ces années, j'ai pu constater sans pouvoir agir l'attentisme, l'immobilisme et le manque d'efficacité des instances dirigeantes. C'est pourquoi j'ai décidé de m'engager pour mener une liste aux élections des Chambres de Métiers, en rupture avec la ligne de conduite menée par la précédente équipe." Didier Gouraud met en avant sa volonté de  se démarquer au sein de la nouvelle région, "en créant de la proximité géographique et morale." En face, on trouve une liste nommée "Artisans citoyens", avec des représentants de la Capeb, de la confédération des petites entreprises du bâtiment et de l'UPA, l'union professionnelle artisanale. En 2010, l'UPA et ses partenaires étaient sortis vainqueurs.  
On trouve notamment parmi les candidats de cette liste : Laurent Beaudout, boulanger à Mussidan, président de l'UPA de la Dordogne, Frédéric Liioger, président de la Capeb Dordogne, Nathalie Dubois- Le Grand, relieuse et représentant les métiers d'arts, Patrick Charles, président des syndicats des taxis de la Dordogne. Cette mandature est la première à représenter officiellement les métiers d'art et donner la possibilité d'avoir un poste au bureau. "Nous souhaitons favoriser et accompagner l'innovation dans les TPE, aider à les artisans à pouvoir investir et solliciter des aides à l'investissement," précise Laurent Beaudout, artisan boulanger. Parmi les autres propositions, le combat contre les risques d'ubérisation de l'artisanat. Patrick Charles est chaufeur de taxi en zone rurale et sur l'agglomération de Périgueux : " tous les secteurs de l'artisanat peuvent être concernés si on ne fait rien." Le maintien des niveaux de qualification pour l'exécution de la profession, notamment dans le secteur du bâtiment, constitue aussi une priorité. Tous s'accordent à dire que la Chambre de métiers doit être un outil pour accompagner un créateur d'entreprise, pour l'artisan qui doit investir, pour l'aider à mobiliser les aides au développement. 

L'éviction de Patrick MeynierEn Dordogne, parmi ces candidats, il y a un grand absent : Patrick Meynier, président sortant de la chambre de Métiers de la Dordogne et trésorier de la Chambre régionale. Il avait été élu en 2010, sur une liste UPA. Il s'est exprimé face à la presse, il y a une quinzaine de jours.  Il se montre très sévère avec son vice-président sortant qui se retrouve à conduire la liste du camps d'en face. Défendant son bilan de six dernières années au niveau local, il évoque une machination. "Je suis sans doute trop direct, trop franc, le caillou dans la chaussure. Cela ne plait pas. A  Bordeaux, je suis allé contre des habitudes que j'assimile à des privilèges. Certaines prises de positions  et décisions ont déplu. J'ai par exemple dénoncé les conditions de vente des locaux de la Chambre de Bordeaux.  Je paie tout cela aujourd'hui.  Par contre, je me suis toujours battu pour l'artisanat." Patrick Meynier, indique aujourd'hui, qu'il ne votera pas et qu'il accomplira son mandat jusqu'au bout.  

Les deux listes en présence font actuellement le tour du territoire pour appeler à la mobilisation, car les enjeux de l'artisanat, qui contribue à une économie de proximité sont importants. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4651
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !