15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

  • 11/10/17 | Bassin de Lacq: "Une occasion manquée" pour EELV

    Lire

    En 2040, la France devrait cesser l'extraction d'hydrocarbure, sauf sur le Bassin de Lacq. Une décision, généralement saluée ici mais que "déplorent" Françoise Coutant, V-P de la Région chargée du climat et de la transition énergétique (EELV) et J-François Blanco, élu régional écologiste qui accusent "le lobbying des députés béarnais" de "condamner le site à moyen terme, les industriels [n'ayant] plus d'intérêt à anticiper les conséquences du dérèglement climatique. Populations et environnement en pâtiront (et) les travailleurs des sites concernés risquent selon eux d’y perdre leur activité lorsque les gisements seront taris"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Chine: vin, marché et contrefaçon, Vinexpo fait le point

18/06/2013 | Si Vinexpo est avant tout un lieu d’affaires, il est aussi l’occasion de conférences d’experts fournissant de précieux conseils aux acteurs de la filière viti-vinicole

Conférence Vinexpo sur le marché chinois

2400 exposants venus de 44 pays, 50 000 visiteurs de 150 nationalités différentes attendus, Vinexpo, installé à Bordeaux-lac jusqu’au 20 juin, est bel et bien LE Salon international des vins et Spiritueux. International certes, mais un pays reste au centre des attentions de très nombreux acteurs en visite, la Chine. Un intérêt tel que les organisateurs de Vinexpo ont décidé de lui dédier une conférence ce 17 juin. L’occasion pour tous les professionnels qui n’auraient pas encore franchi le pas chinois de faire le point sur l’évolution du marché ou encore sur la question sensible de la contrefaçon et le droit des marques.

Si certains avaient encore des doutes sur la potentialité de croissance du marché Chinois, l’intervention de José Luis Hermoso, Directeur de la recherche pour le cabinet londonien, IWSR, les aura totalement convaincus du potentiel des vins et des vins français notamment sur ce marché. Concernant la consommation de vin, la part des vins importés a considérablement augmenté ces dix dernières années puisque de 1,5% du marché en 2003, elle est passée à 18,3% en 2012…
Quant à la part des vins français au regard des vins exportés elle a aussi augmenté passant de 34,4% à 47,8% en 2012. Avec près de la moitié des ventes en volume, la France est donc leader des vins importés sur le marché chinois et laisse assez loin derrière elle, l’Australie (12,7% des parts de marché) et l’Espagne (10%) compléter le trio de tête. Une croissance qui ne laisse pas présager une chute brutale et inattendue de la consommation des vins français en Chine, pour autant « émettre des prévisions sur la Chine est une mission presque impossible», tient à prévenir l’analyste.

Une protection géographique "Vin de Bordeaux" en ChineMais si le marché chinois est connu pour son potentiel, la Chine est également célèbre pour être le premier producteur de contrefaçons, vins compris. Face à cela, «des efforts sont faits par les autorités chinoises pour la mise en place d’un droit des marques, permettant de protéger les marques», assure Stéphanie Verschave, avocate chez Landwell & Associés. La clé selon elle, «déposer sa marque en Chine, dans sa version française et chinoise, et ce, avant même de commencer à commercialiser ou de tester un produit sur le marché chinois». Une prévention qui permettra à la fois de vendre sur le territoire chinois, mais aussi d’agir contre d’éventuelles contrefaçons.
Autre aspect positif mis en avant par Maître Verschave, l’existence d’un système de protection en fonction de la provenance. «L’appellation Cognac est reconnue en Chine depuis 2009, Champagne vient de l’être le 1er mai 2013, quant à Bordeaux, les CIVB travaille actuellement à sa reconnaissance.» indique l’avocate.

Mais pour autant, certaines difficultés ne sont pas à exclure, prévient-elle, et «l’utilisation frauduleuse d’une marque est vrai sujet». Il n’est en effet pas rare que des acteurs chinois mal intentionnés déposent une marque française en Chine, pariant sur son arrivée prochaine sur le marché chinois. Une stratégie, un véritable «business», selon, Stéphanie Verschave, qui ne laisse guère le choix au propriétaire français de la marque que de «racheter» celle-ci à son usurpateur s’il veut pouvoir vendre ses produits sous cette marque en Chine. Un sujet du droit des marques qui a suscité de nombreuses questions de la salle, soulignant tout l’intérêt de cette conférence pour les participants, tout autant que leur inquiétude en la matière.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
990
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !