Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : Le PS de Dordogne dépose un recours devant le tribunal administratif après l'élection sur le canton de Perigueux 1. Le 27 juin, Laurent Mossion(LR) et Florence Borgella ont devancé de 19 voix le binôme socialiste composé d'Anne Marchand et Emeric Lavitola

05/07/21 : Le Port d'Agen bénéficie d'un nouveau ponton. A cette occasion, il sera inauguré le 6 juillet prochain en présence du président de la Région Nouvelle-Aquitaine ainsi que les partenaires touristiques du territoire.

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

01/07/21 : Ce samedi 3 juillet, à l'occasion de la 17ème édition de la Nuit des Musées, le Château de Pau propose aux visiteurs de découvrir un parcours ludique sur le thème de la nature dans les oeuvres. Entrée gratuite de 19h30 à 22h30.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/07/21 | Un Atlas de la biodiversité communale réalisé par Grand Poitiers

    Lire

    La Communauté urbaine de Grand Poitiers a été retenue pour réaliser un Atlas de la biodiversité communale. Cet Atlas va permettre d’établir une cartographie des enjeux de biodiversité et d’en tirer les enseignements afin de les intégrer dans les politiques publiques locales. Ce projet débute en ce mois de juillet pour une durée de 2 ans et il va permettre notamment de mieux tenir compte des enjeux liés à la biodiversité dans les différents projets et programmes de Grand Poitiers.

  • 23/07/21 | La Maison Rouge de Biarritz remet son prix littéraire

    Lire

    Créé en 2019, le prix littéraire Maison Rouge Biarritz récompense l’audace, l’originalité et la créativité d’un ouvrage. Pour cette 3ème édition, 12 livres ont été sélectionnés le 17 juillet dernier par le Président du jury Philippe Djian, entouré de Frédéric Beigbeder, Isabelle Carré, Claude Nori, Isabelle Hupert et la lauréate 2020 Dorothée Janin notamment. Le lauréat 2021 se verra remettre son prix le 25 août prochain.

  • 22/07/21 | Le Département de la Gironde recrute des médecins

    Lire

    Le Département de la Gironde vient de lancer un appel à recrutement pour compléter l’exercice des médecins par des activités de santé publique au travers de consultations médicales dédiées aux enfants de moins de 6 ans, des actions de prévention et de prise en charge des enfants en danger ou encore des consultations en santé sexuelle. Le Département propose également une mission d’accompagnement santé adultes pour les personnes dont les problématiques de santé peuvent être un frein à l’insertion.

  • 22/07/21 | Les interventions en été pour tapage nocturne explosent en Dordogne

    Lire

    Les gendarmes de la Dordogne sont intervenus 171 fois l'été 2019 pour "tapage nocturne". Ce nombre a augmenté de 59% pendant l'été 2020 avec 272 interventions. Les secteurs du département où se sont concentrés les appels sont le Sarladais avec 33 % des interventions et Périgueux avec 30 %. Pour la gendarmerie de la Dordogne, ce phénomène est dû à un relâchement après le confinement strict du printemps 2020.

  • 21/07/21 | Plus de 60 600 jeunes néo-aquitains bénéficiaires du Plan de relance

    Lire

    Lancé en septembre 2020, l'Etat a fait le point à fin juin du déploiement de son plan de relance (France relance) sur les territoires. En Nouvelle-Aquitaine, sur la question de l'insertion professionnel des jeunes le plan « 1 jeune, 1 solution » a permis de financer ou soutenir, 19 761 primes à l’embauche, 37 978 contrats d’apprentissage et 2874 aides aux contrats de professionnalisation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Cinéma: Angoulême, ville témoin de l’attractivité de la France en matière de tournages

20/02/2019 | La présidente du CNC est venue en visite sur le tournage du prochain film de Wes Anderson, The French Dispatch, actuellement en cours à Angoulême.

De gauche à droite : Xavier Bonnefont, François Bonneau et Frédérique Bredin lors de la venue de cette dernière à Angoulême le 19 février

« Tourner un film à Angoulême, il y a quelques années, c’était tout à fait inimaginable », analyse le maire d’Angoulême Xavier Bonnefont, dont la cité est l’objet du tournage du prochain film du cinéaste américain Wes Anderson. « Aujourd’hui, on montre que c’est tout à fait possible en terme techniques et de compétences locales, tout en étant moins onéreux que dans les grandes villes, où ça devient trop compliqué à mettre en place pour les productions ».

C’est pour mettre en lumière cette évidence que la présidente du CNC Frédérique Bredin est venue le 19 février à Angoulême visiter le tournage du film The French Dispatch, qui se tient depuis novembre et jusqu’au printemps dans différents lieux d’Angoulême et de sa proche agglomération. Une occasion de mettre également un coup de projecteur sur le crédit d’impôts à la production cinématographique internationale, dont a bénéficié la production du film américain. Parmi les plus gros budgets cinématographiques de la décennie, devant Dunkerque et Mission Impossible, The French Dispatch avoisinerait les 27 millions d’euros de budget pour sa seule partie française. Et si Wes Anderson a choisi la France parce que son scénario y situe l’intrigue, le crédit d’impôt a été « le coup de pouce » permettant à la production de « tout faire de A à Z » à Angoulême. « Il a notamment contribué à ce que la conception des décors se fasse intégralement ici, alors qu’ils auraient pu être réalisés en partie dans un pays de l’Est », explique le président du Département et du Pole Image Magelis François Bonneau. Ces facilités financières, les savoir-faire locaux dans les métiers de l’image, ainsi que la mise à disposition d’une ancienne manufacture dans la banlieue d’Angoulême pour réaliser les décors, ont définitivement convaincu la production - le tournage se tient actuellement le long de la Touvre, à Gond-Pontouvre.

La France plus attractive

The French Dispatch fait partie des 51 tournages étrangers ayant bénéficié en 2018 du crédit d’impôts sur les budgets de tournages étrangers réalisés en France (hors cachets d’acteurs). Cet abattement fiscal mis en place par l’Etat et le CNC à la fin des années 2000 avait pour objectif de rendre le pays attractif en matière de tournage. Nos voisins européens ayant également ce genre de dispositif, l’Etat et le CNC avaient revu leur copie en passant le taux du crédit d’impôts de 20 à 30% (plafonné à 30 millions) à partir de 2016. Constatant notamment la fuite des tournages français à l’étranger, le CNC avait alors proposé le même abattement fiscal aux productions françaises et aux productions étrangères pour tourner en France. Bien leur en a pris : le nombre de tournages étrangers en France est passé de 22 en 2015 à 51 en 2018, et à près de trente films français supplémentaires tournés au pays. L’industrie cinématographique représentant 0,8% du PIB français, le secteur est éminemment concurrentiel entre pays, mais également entre territoires.  La région Nouvelle-Aquitaine consacre quelques 10 millions d’euros chaque année aux tournages régionaux – The French Dispatch devrait donc en bénéficier, assorti d’une aide du Département de la Charente.

Des retombées économiques importantes

Mais pourquoi investir autant dans des productions étrangères, dont a priori les intérêts profiteraient d’abord à l’étranger ? « Les effets ont le mérite d’être très quantifiables. Les dépenses liées au tournage crééent des emplois, des dépenses sociales et fiscales faisant que l’Etat retrouve finalement l’argent  investi. Une récente étude économique a montré qu’1 euro dépensé en investissement dans ce crédit d’impôts revenait à plus de 10€ d’activités économiques et 3€ de recettes sociales et fiscales. » En plus de créer des emplois directs ou indirects, un tournage fait tourner l’activité économique d’un territoire durant plusieurs mois – une équipe de film comme celle de The French Dispatch représente quelques 300 personnes présentes durant plusieurs mois. Frédérique Bredin et les élus charentais voient même plus loin : « On attend de grosses retombées touristiques pour l’après sortie du film. 60% des touristes d’une ville ayant accueilli le tournage d’un film à succès, viennent faire du tourisme cinématographique ». Les élus espèrent également que cette visibilité leur permettra d’attirer d’autres tournages à Angoulême et ailleurs en Charente.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5015
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !