aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque.lui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lun

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Coworking : Arrêt Minute, pari gagnant

13/04/2015 | L'espace de coworking Arrêt minute, né en 2010 à Pomerol, se dote en 2015 de deux nouveaux espaces d'accueil, à Coutras et Libourne.

Aujourd'hui, le réseau compte environ une vingtaine d'entrepreneurs.

C'est une véritable success-story locale. Depuis 2010, l'espace de coworking "Arrêt Minute" de Pomerol a accueilli environ une vingtaine de travailleurs indépendants. En 2015, l'association s'agrandit, passant ainsi de 8 à 31 postes de travail. Un challenge pour cette micro-formation dans le vaste paysage de l'économie collaborative. Devenu un véritable outil économique de maintien de l'emploi pour les territoires, urbains comme ruraux, les espaces de coworking se multiplient ces dernières années : on en comptait déjà 1700 à travers le monde en 2013. Si le modèle séduit, c'est qu'il apporte avant tout une réponse sociale.

Lucile Aigron se définit elle même comme une "entrepreneuse en série" : à la fois artiste, auteur et graphiste indépendante, elle multiplie les casquettes. C'est aussi la fondatrice d'une coopérative, les "Tiers-Lieux", des espaces de coworking ouverts aux entrepreneurs dans le domaine des services. On en compte plus d'une quarantaine en Aquitaine. C'est de ce modèle que fait partie l"Arrêt Minute", à Pomerol. "En 2007, j'ai passé un an à la maison toute seule, je squattais les pépinières d'entreprises, et je me suis rendu compte au bout de deux ans que ça me revenait très cher au final. Je n'avais donc qu'une solution, retourner à la maison. Comme je n'envisageais pas de revenir à la case départ, on s'est réuni en groupe de 6 et on a fondé l'Arrêt Minute", confie la co-fondatrice. Depuis février, elle travaille au sein de l’Arrêt Minute de Coutras, le second du genre, qui a ouvert ses portes en février dernier.

Des avantages du coworkingChaque lieu est géré bénévolement par l’équipe, et chacun s’organise dans ce nouveau réseau commun. Plus que de simples bureaux, les "Arrêt Minute" sont l'occasion pour les entrepreneurs d'intégrer une vraie communauté. "Nous sommes différents d'une pépinière, car il n’y a pas de sélection. Tout le monde peut y venir. C'est vraiment un espace collaboratif, et on attend un engagement de la part des adhérents, dans le but d’une gérance collective », confie Laure Buquet, co-worker à Pomerol. "On a accès à des compétences qu'on serait incapable de faire tout seul, ca met en place des contacts professionnels et ça permet de rompre l'isolement", ajoute Anaïs Gretter, adhérente et architecte. Selon une étude de Deskmag datant de 2013, on retrouve d'ailleurs l'agrandissement du cercle social et du réseau professionnel (respectivement 92 et 80%) dans les facteurs principaux d'adhésion à ce type d'espace, juste devant une promesse d'accroissement de la productivité (75%), les prix, moins onéreux qu'au sein d'une pépinière d'entreprise (69%) et la tranquillité (54%).

Un vivier de projetsArrêt Minute est ainsi devenu, dès sa création, le tout premier espace de coworking régional en milieu rural. Depuis, le vent ne semble pas vouloir tourner. "On nous découvre essentiellement par les réseaux professionnels, le bouche à oreille. Le nombre de nos adhérents ne fait qu'augmenter, et ca commence à toucher tout le monde", précise Laure Buquet. "Evidemment, c'est un vrai outil de développement économique pour les territoires, et ça parle aussi aux collectivités territoriales". Véritable outil de collaboration, l'espace Arrêt Minute rassemble des entrepreneurs de tous horizons : conseillers en oenotourisme photographe en entreprises, rédactions de magazines professionnels, formation au numérique et même maison d'édition, puisque "Le Bleu du Ciel" intégrera en juin prochain l'espace de Coutras. "Au début, tout le monde nous prenait pour des fous. Mais ils ont très vite compris tout l'intérêt du système. S'agrandir, passer de 8 bureaux à 31, pour nous, c'est un challenge. On a un peu peur de perdre cet esprit très familial, mais c'est une autre étape importante pour nous", confie Laure Buquet. De l’aveu même de ses membres, le réseau "Arrêt Minute" compte bien multiplier les projets et les collaborations avec les collectivités dans les mois à venir. 

Des initiatives parallèlesExtrêmement vaste car moins encadré par des contraintes financières et administratives les coworkers intégrés à ces espaces développent de plus en plus d’initiatives parallèles(Ainsi, le collectif « Happy », formé de deux photographes professionnels et adhérents qui se sont rencontrés à l’« Arrêt Minute », proposera durant l’été une visite dans des entreprises. Une dizaine de personnes sont concernées par ce projet, essentiellement des jeunes entre 18 et 25 ans en rupture avec le système et le monde professionnel. « Le but, c’est de leur refaire franchir la porte de l’entreprise », témoigne Jérome Bellon, l’un des organisateurs. L’ensemble des portraits photographiés donneront lieu à une exposition et à un petit livret publiés dans la foulée. Tandis que les projets de ce type se multiplient en Aquitaine et plus largement en France, le coworking pèse de plus en plus lourd dans la balance de l'économie collaborative : le pays comptait en 2013 12,4% de télétravailleurs, c'est moins que les pays scandinaves et anglo-saxons (entre 25 et 30%). Avec la multitude de nouveaux espaces qui ouvriront leur porte en 2015 (entre 40 et 50 d'ici la fin d'année), les coworkers français semblent plus que jamais décidés à vouloir rattraper leur retard...

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : PEPS images

Partager sur Facebook
Vu par vous
1475
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !