Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/20 | Relance du projet de liaison routière entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon

    Lire

    Les présidents et sénateurs des départements de Vendée et de Charente-Maritime ont rencontré ce jeudi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, rappeler les engagements de l'Etat pris par Vals en 2015 pour accompagner la création d'une nouvelle liaison autoroutière entre Fontenay le Comte et Rochefort. Djebbari a proposé d'étudier 2 options : un projet autoroutier ou un tracé reprenant prioritairement les itinéraires existants. Une réunion est prévue d'ici fin mars.

  • 25/01/20 | Niort : Jérome Baloge retourne en campagne.

    Lire

    Le maire Jérôme Baloge (PRG) a annoncé vendredi soir qu'il était candidat à sa succession aux prochaines municipales. Il dévoilera les grandes lignes de son projet dans un courrier à ses administrés et à travers des réunions publiques à partir de début février. Une inauguration de sa permanence est prévue ce mardi 28 janvier. Le 15 mars prochain, sa liste "Niort tous ensemble" affrontera dans les urnes une liste RN, une PS "Niort en +", une EELV "Niort Citoyenne, écologique et solidaire".

  • 24/01/20 | Retraites: mobilisation toujours importante en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Septième journée de manifestations contre la réforme avec une mobilisation élevée en Nouvelle-Aquitaine : 7500 personnes à Bordeaux selon la préfecture, 2000 à Périgueux, 3000 à La Rochelle, un millier à Saintes, 750 à Rochefort, 1500 à Angoulême gilets jaunes en tête, 3000 à Bayonne, 4000 à Pau, 1500 à Mont de Marsan, un millier à Agen, 2000 à Niort, 3000 à Poitiers 600 à Châtellerault, 1200 à Brive, 700 à Guéret.

  • 24/01/20 | Les magasins C&A de Boulazac (24), Pessac et Villenave d'Ornon (33) menacés de fermeture

    Lire

    La direction de C&A a annoncé 30 fermetures de magasins en France lors d’un comité central d’entreprise. Force Ouvrière a communiqué la liste des magasins qui devraient fermer. Trois sont situés dans la région, Pessac et Villenave d’Ornon et celui de Boulazac (24). Installé sur la zone du Ponteix, le magasin de Boulazac fait partie des enseignes historiques de cette zone. Il a ouvert ses portes en 2004. En avril dernier, 14 magasins de l'enseigne avaient déjà fermé en France.

  • 24/01/20 | Ouverture des inscriptions pour Biblio Gironde

    Lire

    Biblio Gironde organise avec 50 bibliothèques du département "Lire, élire...2020". Ainsi, les jeunes âgés de 6 à 16 ans, s'ils le souhaitent, sont invités à s'inscrire avant le 31 janvier pour voter du 2 au 21 juin prochain. Ce concours a pour objectif d'inciter les jeunes à la lecture. Les participants recevront un chèque lire. La sélection des livres est à retrouver ici

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Comment le Pays Royannais fait évoluer son activité touristique

09/01/2020 | A Royan, l'Office de tourisme communautaire a mis en place un schéma touristique, dont une partie des actions va être financée par la Région

En Pays Royannais, le tourisme fait vivre 3500 entreprises en 28 000 salariés en saison

Avec ses 650 000 € de chiffres d'affaires annuels et ses 243 000 lits (soit 40% des capacités d'hébergement du département), le tourisme est une activité majeure dans l'économie du Pays Royannais. Avec 40% de ses touristes originaires de Nouvelle-Aquitaine, l'évolution des pratiques touristiques - avec une clientèle plus volatile et des séjours plus courts - rend d’autant plus importante la nécessité d’en faire évoluer ses pratiques. Afin de devenir plus efficient, l’office de tourisme communautaire du Pays Royannais s’est engagé depuis fin 2019 dans un programme d’actions de cinq à dix ans, dont une partie sera co-financée par la Région Nouvelle-Aquitaine.

La Communauté d’agglomération Royan Atlantique a matérialisé en septembre dernier cette volonté de changement à travers l'élaboration d'un Schéma de développement de l'économie touristique (SDET), porté par l’office touristique communautaire. « Le Pays Royannais fonctionne depuis cinquante ans avec les mêmes recettes, ça ne fonctionne plus. Il faut sortir du schéma de l’hyper-saisonnalité. Aujourd’hui, la pleine saison, c’est trois semaines en août. Le balnéaire continuera encore d’attirer du monde, mais ça fait longtemps que les gens ne viennent plus seulement pour la plage, ils construisent leur séjour avant de venir et ils comparent les destinations », explique Elie de Foucauld, le directeur de l'OTC du Pays Royannais. Validé à l’automne en conseil d’agglomération, ce schéma prévoit une série d’actions sur cinq à dix ans, articulé en 4 grands axes : la cohésion du territoire, l’identité de la villégiature, la qualité de vie et la performance économique, à travers l’accompagnement des acteurs du tourisme. Les mobilités, les accès entre les différents bassins de vie, la qualité des prestations de tourisme, les événements culturels sont autant de thème à améliorer, notamment avec une nécessaire montée en gamme des hébergements. L’OTC s’est notamment fixé comme objectif d’atteindre, d’ici fin 2020, le millier de classement ou labellisation et autant de montées en gamme sur les 6 à 7000 meublés de tourisme que compte le territoire. L’OTC réfléchit également à la création d’événements d’envergure sur les ailes de saison, afin de rester attractif une majeure partie de l’année.

 Pour s'aider dans cette tâche, l'OTC a répondu courant 2019 à l'appel à projet lancé par la Région intitulé "Nouvelle Organisation Touristique des territoires Touristique des territoires" (NOTT). La Région a retenu une huitaine projets qui vont être financés par la Région à hauteur de 30 à 80% selon leur nature, sur les trois prochaines années (renouvelable jusqu’à six ans). L’enveloppe estimée s’élève à environ 600 000 €. Le Pays Royannais rejoint ainsi les 35 autres EPCI de Nouvelle-Aquitaine à avoir signé un contrat NOTT, à l’instar des bassins de Rochefort et de La Rochelle.

La formation comme pierre angulaire

La Région va accompagner le Pays Royannais sur quatre thématiques : la formation continue des professionnels du tourisme, l’amélioration et la qualification de l’offre touristique, la mise en place d’une stratégie numérique et de communication, le développement des activités des offices de tourisme. La professionnalisation des acteurs du territoire sera l’une des pierres angulaires de ce contrat NOTT. « Ici comme ailleurs en Nouvelle-Aquitaine, il y a un vrai besoin en la matière », constate la vice-présidente en charge du tourisme à la Région, Sandrine Derville, « Cela va de comment proposer une prestation au bon prix au bon moment à comment faire face à la concurrence des plateformes ».

Parmi les huit projets rentrant dans le cadre du contrat NOTT, l’OTC prévoit le lancement d’un site internet de promotion du tourisme à l’échelle du territoire, la création d’un club partenaires pour mettre en réseau les professionnels, ou encore la mise à disposition de nouveaux logiciels (gestion, commercialisation, promotion) aux acteurs du tourisme dont les agents des offices. D’ici 2021, l’OTC va déployer sur l’ensemble des 33 communes du Pays Royannais, 70 panneaux numériques d’informations touristiques, rassemblant événements, lieux de visites, adresses de restaurants. La Région va également accompagner la modernisation des offices de tourisme, à commencer par ceux de Royan et de Ronce-les-Bains (La Tremblade). La fréquentation des offices représente quelque 600 000 visiteurs par an, dont la plus importante se trouve à Royan même. « A l’office de Royan, notre objectif est d’augmenter la fréquentation de 160 000 visiteurs à 200 000 et au-delà », ambitionne Elie de Foucauld. Un accueil hors les murs sera également mis en place. « Il est important que les touristes soient aussi accueillis en dehors des offices : sur les marchés, sur les sites d’accueil du public, pour leur donner de l’information », explique Sandrine Derville.

Vers d’autres programmes de financements ?

« L’intervention de la Région reste uniquement financière : les collectivités restent porteuses de leurs projets, nous fournissons les outils pour faire levier », insiste l’élue régionale avant de préciser, « à la Région, il existe d’autres programmes de financements connexes au tourisme dont pourrait également bénéficier le Pays Royannais. Nous avons échangé à ce sujet lors de la réunion de comité de pilotage du 7 janvier ». Pourraient notamment en bénéficier la mise en place d’une itinérance fluviale ou de parcours cyclables, le développement des accès au territoire (transports, routes) ou encore l’aménagement du littoral, Royan ayant commencé l’été dernier à accueillir ses premières croisières sur l’estuaire.

Un autre casse-tête attend également le Pays Royannais : résoudre la question récurrente de l’hébergement des saisonniers, qui peinent chaque été à trouver un logement sur ce territoire au si cher immobilier. Plusieurs pistes sont envisagées : monter un camping de saisonniers, mettre à dispositions de sites dans les communes, occuper des meublés privés à petit prix ou encore inciter les employeurs à participer aux frais de logement.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3348
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !