Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/06/19 : Chez les féminines, la belge Nafissatou Thiam remporte le Décastar à Talence. La bordelaise Solene Ndama termine 4° avec 6290 points, elle se qualifie pour les Championnats d'Europe Espoirs, mais échoue à 10 points de la qualification aux mondiaux.

22/06/19 : Au Décastar Talence, ce samedi 22 juin, la Championne Olympique belge Nafissatou Thiam a battu le record du stade de hauteur avec un saut à 2m02, 2ème performance mondiale de l'année, et record du monde de saut en Hauteur lors d'un heptathlon.

21/06/19 : Le 20 juin, Alexandra Siarri adjointe au maire de Bordeaux chargée de la Ville de demain, de la cohésion sociale et territoriale, a été élue présidente nationale de «France Médiation» qui fédère les 75 acteurs publics et privés de la médiation sociale

21/06/19 : Après Bordeaux, Blaye, La Rochelle, Dax et Mont-de-Marsan, Parthenay et Niort testent actuellement une nouvelle ligne de bus (la 12) fonctionnant au biogaz. Le projet est soutenu par la Région.

20/06/19 : Deux Sèvres : dimanche 23 juin, de 10 h à 18 h, la Maison du Département à Niort accueillera une trentaine d'activités sportives à tester gratuitement en famille. Basket, kendo, escrime, tir à l'arc, rugby fauteuil... dans une ambiance festive. Gratuit.

19/06/19 : L'Hebdomadaire "Le Point" classe en 3ème position parmi les 70 villes les plus attractives de France, Bayonne Anglet et Biarritz sur la Côte basque pour leur dynamisme économique, leur mobilité leur connectivité et la qualité de vie.

19/06/19 : Charentes: selon le BNIC, les dégâts causés par l'épisode orageux de cette nuit ont eu un niveau d'impact limité sur le vignoble, localisés à Salles d'Angles, Sigogne, Angeac-Champagne, St-Martial, Jarnac, Gensac, Genté, Jarnac-Champagne ou Chadenac.

19/06/19 : La Rochelle : dans le cadre de l’approbation du Plan local d'Urbanisme intercommunal, une enquête publique est ouverte jusqu'au 26 juillet, dans 60 permanences réparties dans l'agglomération. Registre en ligne : www.registre-dematerialise.fr/1359.

19/06/19 : En raison d’un changement de programme de dernière minute, la visite de Nicolas Thierry, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, à Iraty et à Esterençuby ce jeudi 20 juin est reportée sine die.

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/19 | Vienne : la Préfecture au chevet d'Avanton

    Lire

    Après un arrêté interministériel daté du 21 juin 2019, la Préfecture de la Vienne annonce la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour Avanton. En effet, la commune a été fortement affectée par la sécheresse de l'été 2017, et la réhydratation des sols a provoqué plusieurs mouvements de terrain. Les sinistrés ont 10 jours à compter de la publication de l'arrêté au Journal officiel pour se manifester dans le cadre d'une indemnisation. Les demandes se font donc jusqu'au 2 juillet.

  • 24/06/19 | Virginie Calmels quitte Barnes

    Lire

    Virginie Calmels, ancienne numéro 2 des Républicains et ex adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, quitte ses fonctions de présidente de Barnes France et CEO de Barnes International et Hospitality prises en mars. Dans un communiqué, le groupe immobilier de luxe parle de "dissension majeures avec les actionnaires et d'une "décision devenue inévitable". La principale concernée a précisé dans un communiqué que la décision serait intervenue "suite au refus des actionnaires de me garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices préconisées" dans un rapport d'audit visant à "structurer le groupe".

  • 24/06/19 | Deux-Sèvres : la plus grande ferme de méthanisation de France inaugurée

    Lire

    Une nouvelle ferme de méthanisation a été inaugurée le 21 juin à Combrand (79). Avec une production énergétique équivalente à celle de 2500 foyers par an pour un recyclage de 45.000t de fumier, c'est le plus grand et le 1er site de méthanisation en France dont le biométhane produit est réinjecté dans le réseau de GRTgaz. Le projet est porté par un collectif d'une trentaine d'agriculteurs. La société GRTgaz souhaite développer d'autres projets pour arriver à 100% de gaz "propre" à l'horizon 2050.

  • 24/06/19 | Un budget supplémentaire de 168,8M€ pour la Charente-Maritime

    Lire

    Le Département 17 a adopté son budget supplémentaire 2019 lors de sa session d'été,le 21 juin. Avec 168,8M€, cette somme permet de réinvestir dans les budgets voirie (+12M€); péréquation (3,3 M€) dont le nouveau Fonds volontaire de soutien interdépartemental ; ports (+2,8 M€); travaux d'entretien du fleuve Charente (2,7 M€); ferroviaire (+2 M€) dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région; équipements SDIS (+1,3 M€). Tous budgets confondus, le budget global 2019 s’élève à 1,256 milliard d’euros.

  • 24/06/19 | Lascaux III va s'enrichir de nouveaux panneaux

    Lire

    Le Conseil départemental de la Dordogne va investir un million d'euros dans la fabrication de nouveaux fac-similés pour l'exposition internationale Lascaux III qui tourne désormais depuis l'automne 2012 dans le monde entier. La Direction régionale des affaires culturelles a donné son accord à ce projet. Les nouveaux panneaux reproduiront la célèbre salle des taureaux. Le conseil régional, co-actionnaire de la Société publique locale, sera sollicité pour participer financièrement à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Comment Rochefort mise sur le haut de gamme pour attirer un nouveau public

05/04/2019 | L’ancienne hall aux vivres de l’Arsenal s’apprête à devenir un lieu au de gamme de villégiature, avec un restaurant tenu par Coutanceau

L'ancien Commissariat de la Marine de l'Arsenal de Rochefort est transformé depuis trois ans en résidence haut de gamme

Labellisée Ville d’art et d’histoire depuis trente ans, intégrée au dispositif de réhabilitation Cœur de Ville, candidate au label Grand site de France, 6e ville thermale française, Rochefort poursuit son essor pour devenir une citée régionale qui compte. Poursuivant son développement du tourisme et du thermalisme, Rochefort a vu dernièrement son ancienne halle aux vivres être restaurée pour devenir un lieu de villégiature avec des appartements privés et des meublés de tourisme. Une partie sera dédiée dès cet été à un espace de restauration sur 4 étages, tenu par le chef rochelais Grégory Coutanceau.

Un couloir d'entrée des logements du Commissariat de la MarineL'architecte rochelais Christian Menu s'est attaché a faire rentrer la lumière par de nombreuses baies vitrées et puits de lumière, dans un décor où se mêle détails patrimoniaux en pierre de taille et architecture sobre contemporaine, à dominante de blanc, de bois et de métal. Ici, dans un couloir d'entrée.

 

C’est Nicolas Walewski, un entrepreneur à la tête d’une société de gestion de fonds Alken Asset Management (fondée en 2005), qui a racheté cet ancien Commissariat de la Marine en mars 2013. Il a été séduit par cet édifice du XVIIe siècle construit par Le Vau, classé aujourd’hui Monuments Historiques. Cet ancien bâtiment comprenant l’ex Commissariat maritime et ses magasins aux vivres était une pièce maîtresse de l’Arsenal de Louis XIV, qui avitaillait tous les navires de la Marine affrétés à Rochefort. De ce bâtiment chargé d’histoire, Nicolas Walewski a conservé la disposition autour de sa cour intérieure, ses murs bien sûr, des pierres taillées, ainsi que les caves voûtées. Une trentaine de Compagnons de différents corps de métiers (tailleurs de pierre, couvreurs, etc) sont intervenus depuis le début du chantier en 2016.

Le parking de 75 places dans les anciennes caves

En sous-sol, Nicolas Walewski a fait construire un parking de 75 places (photo), sur 1000 m2. Dans les étages 238 appartements doivent accueillir d’ici l’an prochain aussi bien des particuliers dans des logements privatifs, que des touristes dans des appartements meublés, du T1 au T4, de 47 à 120 m2. Cent trente appartements restent encore à être aménagés, dont la moitié devrait être livrée en décembre, l’autre partie à la fin du premier semestre 2020. « Le gros œuvre est fait dans sa totalité, il ne reste plus que le second œuvre », explique Arnaud Delaune, le président de l’Aful (Association foncière urbaine libre) du commissariat de la Marine, « à la fin de l’année, nous aurons réalisé 95% du projet ». Malgré un prix élevé (comptez en moyenne 240 000€ pour un T2), les appartements sont partis comme des petits pains, essentiellement achetés par des investisseurs non occupants. Il en reste quelques-uns à la vente.

 Un chef connu pour devenir une marque

Grégory Coutanceau dans la cour de l'ancien Commissariat de MarineGrégory Coutanceau devant son futur restaurant (bâtiment vitré au fond), où il proposera sur 4 niveaux de 400 m2 chacun, une cuisine au charbon de bois, un bar à vins, des salles de réceptions et un service de traiteur.

Parmi les travaux à achever, il reste le futur restaurant de Grégory Coutanceau.  Situé le long du quai aux Vivres, cet établissement de 1600 m2 va se répartir sur 4 étages, avec des salles de réception, un bar à vins en sous-sol, un service de traiteur, un restaurant de 80 couverts et un toit-terrasse pouvant accueillir une centaine de convives.  Nicolas Walewski est allé chercher le chef rochelais il y a dix-huit mois. Pour lui, il était important « d’associer le savoir-faire patrimonial au savoir-faire gastronomique » et « une marque à une autre marque ». Grégory Coutanceau a lui été conquis aussi bien par le projet que par la démarche de l’entrepreneur. « Ouvrir un autre restaurant pour dire d’en ouvrir un autre ne m’intéresse pas. J’aimais le site, l’idée de ce qu’il voulait en faire, sa vision d’une restauration avec un retour aux fondamentaux. Il a tenu à rencontrer les gens avec lesquels je travaille », explique le chef, qui ne sera que locataire de l’établissement. Baptisé « Vivre » en référence à son site d’implantation, le restaurant proposera une cuisine sur grill au charbon de bois, selon la méthode argentine. « Avec cette cuisine ancestrale, le but était de revenir aux origines, à l’essentiel, avec des produits locaux, de saison et des vins bio », poursuit Grégory Coutanceau, qui promet des plats « innovants et légers ». S’il ne sera pas présent en permanence sur le site, le chef a déjà prévu de mettre à sa tête un de ses anciens cuisiniers. Le recrutement est en cours de négociation.  Pour tourner, le restaurant va également embaucher 20 CDI en salle et en cuisine, et 6 saisonniers en période estivale. L’ouverture est prévue en juin.

 

Exemple d'un meublé de tourisme de la halle aux vivresLes 119 appartements dédiés au tourisme ont été décorés selon 4 thèmes différents : le style boudoir (photo), industriel, bord de mer ou maison de famille. 

Ce restaurant sera en quelque sorte le point d’orgue de ce complexe haut de gamme, dont le but est d’attirer à la fois de nouveaux habitants, mais surtout de nouveaux touristes. Avec son label « meublé de tourisme trois étoiles » et ses prix à partir de 38 à 60€ la nuité par personne (selon la saison), le site ne prétend pas faire concurrence aux autres meublés de tourisme de Rochefort, estampillés un et deux étoiles, ni aux hôtels, puisque les réservations ne pourront se faire qu’à partir de deux nuits. L’office de tourisme de Rochefort y voit plutôt « une offre complémentaire ». Public ciblé : « la clientèle d’affaire, les étrangers et les curistes qui ne venaient pas jusqu’à présent à Rochefort faute d’une offre de séjour haut de gamme ». Les Girondins et les Poitevins font également partie de la clientèle à séduire. Charentes Tourisme travaille actuellement avec l’agglomération et la société de Nicolas Waleski a une stratégie de communication touristique – le site vise notamment une labellisation Vélodyssée, pour accueillir les cyclotouristes.

 Le futur toit terrasse donne la vue sur la Charente et le port de plaisance de RochefortLe toit terrasse offre la vue sur la Charente et le port de plaisance de Rochefort. Un potager, avec des arômates, et des ruches occuperont une partie de cet espace qui pourra accueillir jusqu'à 100 convives.

Pour parachever cette belle vitrine, la municipalité a prévu de refaire la voirie tout autour, le long du quai aux vivres.  « Nous avons également embauché un scénographe pour mettre en valeur différents objets de patrimoine qui seront répartis autour du site », explique le maire Hervé Blanché, qui espère que cette revalorisation aura un effet boule de neige sur le reste du quartier. Il imagine notamment que le clos Lapérouse, de l’autre côté du bassin, se transforme en un « bistrot culturel et une scène de musiques actuelles ».

Nicolas Walewski a reçu le label Nicolas Walewski (au centre) a reçu le label "Meublés de tourisme 3 étoiles" pour ses 119 logements de vacances, des mains du vice-président de Charentes-Tourisme Jean-Hubert Lelièvre et du maire de Rochefort Hervé Blanché, en octobre dernier 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
13780
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !