Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

  • 23/11/20 | Val de Garonne Agglomération : un 2ème Plan de soutien à l’économie spécial COVID‐19

    Lire

    Dans la continuité du Plan de soutien n°1 ouvert en mai dernier suite au premier confinement (530 000 € attribués), Val de Garonne Agglomération déclenche un Plan de soutien n°2 mobilisant 800 000 € en faveur de l’économie locale durement touchée par la crise sanitaire. Ce 2ème Plan de soutien, planifié de mi-novembre 2020 à fin juin 2021, comporte 3 mesures de prêts à 0%.

  • 23/11/20 | Lescar dit stop aux violences faites aux femmes

    Lire

    Stop aux violences à l’égard des femmes. Le centre commercial Lescar s’engage dans cette cause en accueillant du 23 au 26 novembre, une exposition sur ce thème. C’est aux côtés de la direction départementale aux droits des femmes et à l’égalité et l’association Du côté des femmes que Lescar agit. Des affiches de l'ouvrage En chemin sont exposées. Différents thèmes sont abordés comme le mariage forcé, le viol, le consentement. Le but est de sensibiliser, libérer la parole des femmes, informer et dans l’idéal, participer à une prise de conscience et de responsabilité collective.

  • 23/11/20 | Financement acté pour la voie verte entre Marmande et Casteljaloux

    Lire

    Dans le cadre de son aide baptisée « Grands équipements structurants de rayonnement régional ou national », le Conseil départemental participe au financement de la voie verte entre Marmande et Casteljaloux à hauteur de 565 441 €, Val de Garonne agglomération (VGA) pour un montant de 417 491 € et la Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne (C3LG) pour 147 950 €. D’un montant global de 5 654 416 €, la maitrise d’ouvrage de ce projet est assurée par VGA et C3LG, chacune sur leur périmètre géographique.

  • 22/11/20 | Rochefort : le centre de gestion des écoles de gendarmerie prend du galon

    Lire

    Le commandement des écoles de la gendarmerie nationale (GEGN) de Rochefort, dédié à la gestion des formations, des ressources humaines et des finances de 22 écoles et centres de formation de la gendarmerie, était appelé à disparaître. Le ministre de l'Intérieur a finalement annoncé cette semaine maintenir et même renforcer ses fonctions. Le service dédié à l'ingénierie des formation et du recrutement, basé à Issy (92), va rejoindre la structure, avec 60 équivalents temps-plein, d'ici 3 ans.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Comment Rochefort mise sur le haut de gamme pour attirer un nouveau public

05/04/2019 | L’ancienne hall aux vivres de l’Arsenal s’apprête à devenir un lieu au de gamme de villégiature, avec un restaurant tenu par Coutanceau

L'ancien Commissariat de la Marine de l'Arsenal de Rochefort est transformé depuis trois ans en résidence haut de gamme

Labellisée Ville d’art et d’histoire depuis trente ans, intégrée au dispositif de réhabilitation Cœur de Ville, candidate au label Grand site de France, 6e ville thermale française, Rochefort poursuit son essor pour devenir une citée régionale qui compte. Poursuivant son développement du tourisme et du thermalisme, Rochefort a vu dernièrement son ancienne halle aux vivres être restaurée pour devenir un lieu de villégiature avec des appartements privés et des meublés de tourisme. Une partie sera dédiée dès cet été à un espace de restauration sur 4 étages, tenu par le chef rochelais Grégory Coutanceau.

Un couloir d'entrée des logements du Commissariat de la MarineL'architecte rochelais Christian Menu s'est attaché a faire rentrer la lumière par de nombreuses baies vitrées et puits de lumière, dans un décor où se mêle détails patrimoniaux en pierre de taille et architecture sobre contemporaine, à dominante de blanc, de bois et de métal. Ici, dans un couloir d'entrée.

 

C’est Nicolas Walewski, un entrepreneur à la tête d’une société de gestion de fonds Alken Asset Management (fondée en 2005), qui a racheté cet ancien Commissariat de la Marine en mars 2013. Il a été séduit par cet édifice du XVIIe siècle construit par Le Vau, classé aujourd’hui Monuments Historiques. Cet ancien bâtiment comprenant l’ex Commissariat maritime et ses magasins aux vivres était une pièce maîtresse de l’Arsenal de Louis XIV, qui avitaillait tous les navires de la Marine affrétés à Rochefort. De ce bâtiment chargé d’histoire, Nicolas Walewski a conservé la disposition autour de sa cour intérieure, ses murs bien sûr, des pierres taillées, ainsi que les caves voûtées. Une trentaine de Compagnons de différents corps de métiers (tailleurs de pierre, couvreurs, etc) sont intervenus depuis le début du chantier en 2016.

Le parking de 75 places dans les anciennes caves

En sous-sol, Nicolas Walewski a fait construire un parking de 75 places (photo), sur 1000 m2. Dans les étages 238 appartements doivent accueillir d’ici l’an prochain aussi bien des particuliers dans des logements privatifs, que des touristes dans des appartements meublés, du T1 au T4, de 47 à 120 m2. Cent trente appartements restent encore à être aménagés, dont la moitié devrait être livrée en décembre, l’autre partie à la fin du premier semestre 2020. « Le gros œuvre est fait dans sa totalité, il ne reste plus que le second œuvre », explique Arnaud Delaune, le président de l’Aful (Association foncière urbaine libre) du commissariat de la Marine, « à la fin de l’année, nous aurons réalisé 95% du projet ». Malgré un prix élevé (comptez en moyenne 240 000€ pour un T2), les appartements sont partis comme des petits pains, essentiellement achetés par des investisseurs non occupants. Il en reste quelques-uns à la vente.

 Un chef connu pour devenir une marque

Grégory Coutanceau dans la cour de l'ancien Commissariat de MarineGrégory Coutanceau devant son futur restaurant (bâtiment vitré au fond), où il proposera sur 4 niveaux de 400 m2 chacun, une cuisine au charbon de bois, un bar à vins, des salles de réceptions et un service de traiteur.

Parmi les travaux à achever, il reste le futur restaurant de Grégory Coutanceau.  Situé le long du quai aux Vivres, cet établissement de 1600 m2 va se répartir sur 4 étages, avec des salles de réception, un bar à vins en sous-sol, un service de traiteur, un restaurant de 80 couverts et un toit-terrasse pouvant accueillir une centaine de convives.  Nicolas Walewski est allé chercher le chef rochelais il y a dix-huit mois. Pour lui, il était important « d’associer le savoir-faire patrimonial au savoir-faire gastronomique » et « une marque à une autre marque ». Grégory Coutanceau a lui été conquis aussi bien par le projet que par la démarche de l’entrepreneur. « Ouvrir un autre restaurant pour dire d’en ouvrir un autre ne m’intéresse pas. J’aimais le site, l’idée de ce qu’il voulait en faire, sa vision d’une restauration avec un retour aux fondamentaux. Il a tenu à rencontrer les gens avec lesquels je travaille », explique le chef, qui ne sera que locataire de l’établissement. Baptisé « Vivre » en référence à son site d’implantation, le restaurant proposera une cuisine sur grill au charbon de bois, selon la méthode argentine. « Avec cette cuisine ancestrale, le but était de revenir aux origines, à l’essentiel, avec des produits locaux, de saison et des vins bio », poursuit Grégory Coutanceau, qui promet des plats « innovants et légers ». S’il ne sera pas présent en permanence sur le site, le chef a déjà prévu de mettre à sa tête un de ses anciens cuisiniers. Le recrutement est en cours de négociation.  Pour tourner, le restaurant va également embaucher 20 CDI en salle et en cuisine, et 6 saisonniers en période estivale. L’ouverture est prévue en juin.

 

Exemple d'un meublé de tourisme de la halle aux vivresLes 119 appartements dédiés au tourisme ont été décorés selon 4 thèmes différents : le style boudoir (photo), industriel, bord de mer ou maison de famille. 

Ce restaurant sera en quelque sorte le point d’orgue de ce complexe haut de gamme, dont le but est d’attirer à la fois de nouveaux habitants, mais surtout de nouveaux touristes. Avec son label « meublé de tourisme trois étoiles » et ses prix à partir de 38 à 60€ la nuité par personne (selon la saison), le site ne prétend pas faire concurrence aux autres meublés de tourisme de Rochefort, estampillés un et deux étoiles, ni aux hôtels, puisque les réservations ne pourront se faire qu’à partir de deux nuits. L’office de tourisme de Rochefort y voit plutôt « une offre complémentaire ». Public ciblé : « la clientèle d’affaire, les étrangers et les curistes qui ne venaient pas jusqu’à présent à Rochefort faute d’une offre de séjour haut de gamme ». Les Girondins et les Poitevins font également partie de la clientèle à séduire. Charentes Tourisme travaille actuellement avec l’agglomération et la société de Nicolas Waleski a une stratégie de communication touristique – le site vise notamment une labellisation Vélodyssée, pour accueillir les cyclotouristes.

 Le futur toit terrasse donne la vue sur la Charente et le port de plaisance de RochefortLe toit terrasse offre la vue sur la Charente et le port de plaisance de Rochefort. Un potager, avec des arômates, et des ruches occuperont une partie de cet espace qui pourra accueillir jusqu'à 100 convives.

Pour parachever cette belle vitrine, la municipalité a prévu de refaire la voirie tout autour, le long du quai aux vivres.  « Nous avons également embauché un scénographe pour mettre en valeur différents objets de patrimoine qui seront répartis autour du site », explique le maire Hervé Blanché, qui espère que cette revalorisation aura un effet boule de neige sur le reste du quartier. Il imagine notamment que le clos Lapérouse, de l’autre côté du bassin, se transforme en un « bistrot culturel et une scène de musiques actuelles ».

Nicolas Walewski a reçu le label Nicolas Walewski (au centre) a reçu le label "Meublés de tourisme 3 étoiles" pour ses 119 logements de vacances, des mains du vice-président de Charentes-Tourisme Jean-Hubert Lelièvre et du maire de Rochefort Hervé Blanché, en octobre dernier 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
18643
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le préfet de la Dordogne, Frédéric Perissat, attentif lors de sa visite aux technologies de l'usine SOCAT à Terrasson, filiale de Delmon Group Economie | 21/11/2020

La SOCAT, une entreprise tournée vers l'avenir lauréate de France Relance

Laurent Oudot, Alain Rousset et Éléna Poincet dans les bureaux de Tehtris Economie | 19/11/2020

Cybersécurité : Tehtris une PME française dans la cour des grands

La coopération agricole assure qu'il n'y aura pas de pénurie et appelle à consommer français - image d'illustration Economie | 05/11/2020

Re-confinement: la Coopération agricole en appelle à la solidarité des consommateurs, de la grande distribution et de l'Etat

manif des commerçants Bayonne Economie | 05/11/2020

Commerçants et restaurateurs ouvrent...leur amertume et leur angoisse à Bayonne

confinement acte 2 : l'agglomération de Pau réactie ses mesures de soutien aux entreprises et aux commerces Economie | 03/11/2020

L'agglo de Pau réactive ses mesures de soutien aux commerces et aux entreprises

Arnaud Montebourg, Emmanuel Grenier et Arnaud Leroy Economie | 30/10/2020

World Impact Summit : « La transition écologique n’est pas une punition » selon Arnaud Leroy (ADEME)

L'équipe du service RH de l'entreprise éphémère Créativ'Béarn à Mourenx Economie | 23/10/2020

Créativ'Béarn : "Un pour tous et tous pour un" sur la recherche d'emploi

Le site Saft de Poitiers a inauguré un nouveau bâtiment de production d'électrolyte ce 7 octobre 2020 Economie | 22/10/2020

Saft fait de Poitiers une capitale mondiale de l’électrolyte

Le hangar de la Maison du tri de Bordeaux, située dans les locaux de l'Atelier D'éco Solidaire Economie | 21/10/2020

Les Maisons du tri : de nouveaux lieux de collecte pour recycler ses meubles

Les nouvelles suites du Club Med de La Palmyre, sorties de terre l'hiver dernier Economie | 19/10/2020

Club Med Atlantique, un si cher projet inauguré en grande pompe

Forum de l'aéronautique Anglet Economie | 19/10/2020

Aéro & Industrie s'exposent à Anglet pour redonner le moral à l'aéronautique

Neuf abattoirs dont celui de Thiviers est partenaire du projet Economie | 16/10/2020

En Nouvelle-Aquitaine, la filière cuir s'engage pour des peaux de qualité

Data17, le nouveau data-center de Saint-Jean d'Angély a été inauguré en présence d'élus du Département, de la CdC Vals de Saintonge et de la Ville de Saint-Jean d'Angély Economie | 10/10/2020

Le 4e data-center de la région ouvre ses portes à Saint-Jean d’Angély

Gershon Pinon, Julien Micheau et Laure Duprat, associés et fondateurs d'Hypnoledge Economie | 08/10/2020

Hypnoledge : l’hypnose pour s’ouvrir sur le monde

La Banque de France a présenté à Limoges les perspectives économiques de la rentrée Economie | 07/10/2020

Des perspectives économiques revues à la baisse en Nouvelle-Aquitaine