Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/04/20 | En Dordogne, les collectes de sang sont suspendues

    Lire

    Les donneurs qui avaient pris rendez-vous ont déjà été prévenus. L'Etablissement français du sang de Nouvelle-Aquitaine suspend ses collectes dans le département de la Dordogne pour les deux prochaines semaines. Les collectes mobiles et à la maison du don du 14 rue-Victoria à Périgueux, devraient reprendre le lundi 20 avril. L'établissement utilisera ses réserves, et la collecte continue ailleurs en Nouvelle-Aquitaine. C'est le manque de personnel qui oblige l'EFS à prendre cette décision.

  • 07/04/20 | Des soignants de la Clinique des Cèdres de Brive en renfort à Paris

    Lire

    Le lundi 6 avril, ce ne sont pas moins de 10 soignants volontaires de la clinique privée les Cèdres à Brive, qui sont allés prêter main-forte à leurs collègues de région parisienne à l’hôpital Henri-Mondor. Isabelle Bielle-Nadeau, la directrice de l'établissement explique que « les équipes des Cèdres vont renforcer les services de réanimation de l’hôpital Henri-Mondor, où les soignants sont épuisés ou malades. Ils ont besoin d’être relevés ». La clinique des Cèdres de Brive dispose elle aussi d’un service Covid-19 qui oscille entre 75 et 100 % de taux d’occupation.

  • 07/04/20 | En Dordogne, une aide pour les entreprises qui ont besoin de main d'oeuvre

    Lire

    Certaines activités ont été contraintes de stopper leur activité avec le confinement, d’autres, considérées prioritaires doivent recruter pour faire face à une augmentation de production. Pour ce faire, Périgord développement met à la disposition des entrepreneurs périgourdins Resonne, sa bourse d’emploi inter-entreprises au sein de laquelle sont affichés les besoins identifiés de personnels avec les compétences recherchées. Contact au 05.53.35.80.24 ou au 05.53.35.80.87 et par mail: contact@perigorddeveloppement.com.

  • 07/04/20 | Réunis en visio, les élus régionaux attribuent plus de 350 000 000 € d'aides

    Lire

    A situation exceptionnelle, commission permanente exceptionnelle. En raison de la lutte contre la propagation du virus Covid 19, c'est en visioconférence que s'est tenue la Commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ce lundi 6 avril à l'Hôtel de Région à Bordeaux. 233 délibérations, 2 932 dossiers d'aides et 40 opérations de travaux ont ainsi été votés par les élus régionaux, réunis sous la présidence d'Alain Rousset, masqué. Au total ce sont 358 558 032,09 euros de subventions qui ont ainsi pu être attribués.

  • 07/04/20 | Annulation des droits de place pour l’année 2020 à Perigueux

    Lire

    La Ville de Périgueux a décidé d’annuler les droits de place et d’occupation du domaine public pour 2020. Cette décision, qui aura un impact financier sur la collectivité à hauteur de 240 000 €, marque un soutien important de la collectivité envers le tissu économique local. Sont concernés les restaurants, bars, commerçants non sédentaires présents aux marchés alimentaires et non-alimentaires ainsi que les taxis. Les sommes déjà encaissées pour l’année 2020 feront l’objet d’un avoir pour l’année 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Commerces : Pau travaille l'attractivité de son centre-ville

23/05/2018 | Pour redynamiser son centre-ville, La ville de Pau travaille son attractivité, tant pour les clients que pour les porteurs de projets.

Centre commercial Le Palais des Pyrénées à Pau, récemment rebaptisé Promenade des Pyrénées

A Pau, comme dans de nombreuses villes françaises, il est difficile de ne pas noter le nombre de commerces fermés en centre-ville... Il y a quelques semaines encore, un collectif de commerçants du centre-ville alertait sur leurs difficultés économiques, mettant notamment en cause les travaux qui marquent actuellement la ville. A l'occasion de la Fêtes des mères qui donnera lieu à dés animations commerciales le week-end prochain en ville, la mairie, par la voie de son adjointe aux commerces, Geneviève Pédetour, répondait ce mardi 22 mai aux critiques, en mettant en avant les différentes actions mises en œuvre pour dynamiser son centre-ville, et ainsi attirer non seulement des clients mais aussi de nouveaux commerçants.

Depuis environ un an, il semblerait que « le différentiel entre cessations d'activités et nouvelles immatriculations montre un frémissement positif » convenait du bout des lèvres le représentant de la CCI Pau Béarn mardi après-midi. Peut-être les prémices fragiles d'un renouveau commercial pour la ville. Geneviève Pédetour, Adjointe au Maire de Pau chargée des commerces, en tout cas, veut y croire. « On travaille pour ! », assure-t-elle. « Au-delà d'une globalité d'actions et de politiques visant le centre ville et son attractivité, telle la réhabilitation de l'habitat ou encore la requalification de l'espace public, deux leviers plus spécifiquement dédiés au commerce sont mis en oeuvre : le développement de l'offre commerciale et la stimulation des flux par la création d'événements destinés à faire venir le chaland ».
Concernant la requalification de l'espace public, et les travaux qui en découlent, notamment sur le Boulevard des Pyrénées, ou encore les secteurs Carnot, Foirail, République, et notamment les Halles, l'adjointe au Maire a assuré entendre les commerçants en difficulté dans ces secteurs. Elle a annoncé que la commission d'indemnisation créée en partenariat avec la Chambre de Commerce, avait « remonté le plafond du des chiffres d'affaires, des demandeurs, afin de répondre plus largement au besoin. Certains, il est vrai, notamment à autour des Halles, ont besoin d'aide assez rapidement », admet-elle volontiers.

Marché de Noël et Fête des mères
Pour autant, selon elle, la réponse à une plus grande attractivité des commerces du centre-ville, n'est pas, comme le suggère le collectif de commerçants mécontents, dans l'élargissement des plages de gratuité des parkings du centre-ville. Pour l'élue, les difficultés commerciales du centre-ville de Pau sont davantage liées « à la grande mutation du commerce, avec la montée en puissance de l'e-commerce », plutôt qu'à des difficultés d'accès en centre-ville comme le pointe le collectif. Il s'agit donc davantage de « résister » sur le terrain structurel, bien que les animations et événements commerciaux ne soient pas oubliés dans la stratégie commerce de la Mairie.
En effet, outre les grands événements touristiques qui rythment la vie paloise, tels les courses hippiques, le récent Grand Prix de Pau ou encore le Tour de France, « bénéfiques pour les commerces hôtels et restaurants de la ville », s'ajoutent à cela « les animations de Noël, les Braderies, ou encore Octobre Rose ou les défilés de mode du printemps ou encore l'organisation des Balades des gourmets, d'une Chasse aux œufs de Pâques, un marché nocturne artisanal, etc » précise Geneviève Pédetour. La Mairie accompagnée par Pau Commerce, l'association des commerçants palois qui compte 230 adhérents, « compte ainsi sur un certain nombre de manifestations qualitatives pour attirer le chaland en ville ».
Prochain exemple : l'opération « Fête des mères » les 25 et 26 mai prochains. Menée par Pau commerce (mais ouverte à l'ensemble des commerçants de la ville), celle-ci propose un jeu permettant de gagner une voiture (C3 Prim'tech), la distribution de 40 000 chéquiers d'offres promotionnelles (comptant 20 promotions et 20 publicités), une garderie gratuite le 26 mai, et... la gratuité des parkings sous-terrains les 25 et 26 mai.

Un travail de prospection d'enseignes
Mais, au-delà de ces opérations séductions ponctuelles, redynamiser le centre-ville de Pau est aussi un travail de longue haleine "qui demande du temps", souligne Geneviève Pédetour. Si elle compte bien sur les nouvelles Halles, comme « futures locomotives commerciales du centre-ville, qui comptent déjà, et toujours en période de travaux, 23 000 clients par semaine », le travail est aussi mené pour encourager l'implantation de porteurs de projets. Dans cette optique, la Ville, avec son Maire François Bayrou en VRP de luxe, participera pour la première fois en tant qu'exposant au Salon de l'Immobilier Commercial et du Retail (SIEC) à Paris les 6 et 7 juin prochains. L'occasion de promouvoir la ville auprès des quelque 5 000 participants attendus dont environ 1600 enseignes, 1500 promoteurs ou encore 200 investisseurs.
Un travail de prospection d'enseignes qui se fait aussi à l'année avec l'assistance à maîtrise d'ouvrage du cabinet CBRE. « D'abord c'est leur métier que d'attirer de nouvelles enseignes dans un cadre cohérent avec l'offre et la clientèle paloise, et ensuite ils ont un carnet d'adresse très qualifié au niveau national et international », deux atouts de poids selon le Directeur du Développement économique de la ville Philippe Sinapian. La collaboration, démarre tout juste mais l'objectif ici est bien d'attirer de nouveaux concepts commerciaux, de nouvelles marques et produits sur le centre-ville. Un travail de prospection qui s'ajoute à un rôle de facilitateur pour les enseignes qui chercherait à s'installer.

Faciliter les implantations
« Facilitateurs entre enseignes et bailleurs », est aussi l'expression employée par Geneviève Pédetour, pour préciser l'intervention de la Ville sur le terrain. « Bien sûr que ça ne nous fait pas plaisir quand on voit des boutiques qui se ferment, on réagit pour parfois ajuster les choses. Quand un bailleur, qui est contraint lui aussi à une rentabilité, demande des loyers plus élevés il peut nous arriver de faire le complément... Nous nous posons aussi en facilitateurs, avec la mise en place d'un guichet commun entre différents services, comme l'urbanisme, le commerce, la Chambre de commerce, pour simplifier au maximum les démarches d'implantation des porteurs de projets ».
Un sujet du développement économique et commercial des villes moyennes qui est une des ambitions fortes du Plan Action « Coeur de Ville », lancé par l'Etat en mars dernier et pour lequel 222 villes, dont Pau ont été retenues. En la matière, l'agenda de rencontres avec le Préfet des Pyrénées-Atlantiques et les partenaires est déjà bien entamé, et « le projet de territoire est prêt » assure Geneviève Pédetour. Si elle laisse la primeur à son Maire pour toute annonce officielle, elle promet d'ores et déjà que « Pau sera une des premières villes à annoncer le contenu de son projet pour un montant conséquent ». A suivre, donc.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6295
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !