aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

10/02/16 : Patrick DALLENNES, sous-préfet de Bayonne, a été nommé préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Bretagne, préfet de la zone de défense et de sécurité Ouest, préfet d’Ille-et- Vilaine.

10/02/16 : Pont d’Aquitaine: la circulation sera interdite sur la rocade A630 entre les échangeurs 2 (Croix Rouge) et 4 (Labarde), ainsi que sur les pistes cyclables :dans le sens intérieur et dans le sens extérieur, du jeudi 11 février 21h au vendredi 12 à 6h

10/02/16 : Le conseil des ministres a nommé le sous préfet de Bayonne Patrick Dallennes, préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Bretagne, préfet de la zone de défense et de sécurité Ouest, préfet d’Ille-et-Vilaine.

10/02/16 : A Périgueux, l'Isle est sorti de son lit la nuit dernière : les quais en contrebas de la cathédrale, la rue nouvelle-des-quais et le Moulin du Rousseau sont fermés. Les eaux vont continuer de monter jusqu'à 14 heures.

09/02/16 : Leader dans les services à domicile, le groupe O2 prévoit de recruter cette année 93 personnes en CDI (le plus souvent à temps partiel) dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces offres concernent principalement la garde d'enfants à domicile. + d'info

09/02/16 : Les mutations sociétales seront au cœur des rencontres "antro-Pau-logiques" organisées les jeudi 11 et vendredi 12 février par le laboratoire de recherche Identité, territoires, expressions, mobilités de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.+ d'info

09/02/16 : "Les droites extrêmes en Europe" seront évoquées lors d'une soirée libre expression organisée le jeudi 11 février à 20h30 salle Lacaze à Billère (64) par la députée PS Martine Lignières-Cassou, en présence du politologue Jean-Yves Camus.+ d'info

09/02/16 : Muse en tête d'affiche du prochain Garorock qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet à Marmande (47)

09/02/16 : Le violoncelliste Tonycello, maitre de l'ironie, présentera le vendredi 12 février son spectacle : «Chansons pauvres à rimes riches», à 21 h, à l'espace James Chambaud, à Lons (64). Il revisitera les œuvres de Brassens, Barbara, Bobby Lapointe. + d'info

09/02/16 : Le prochain spectacle "sons et brioches", à vivre en famille, proposé par l'orchestre de Pau Pays de Béarn sera présenté au cours du week-end des 13 et 14 février. Il s'agira de "La tête dans le sac", d'après le livre de Marjorie Pourchet.+ d'info

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/02/16 | Christian Pèes est nommé président du think tank Momagri

    Lire

    Christian Pèes a été nommé président du laboratoire d'idées Momagri et de l'agence de notation Momagri. Cet agriculteur béarnais, qui préside le groupe coopératif Euralis, a également été le vice-président de la COGECA (syndicat européen des coopératives agricoles) et il est aujourd'hui le vice-président de Coop de France. Défenseur du modèle coopératif, il milite depuis des années pour une régulation mondiale des marchés agricoles. Car la volatilité des prix est selon lui à l’origine de troubles socio-économiques et politiques majeurs.

  • 10/02/16 | Crise aviaire: Le département des Landes solidaire de la filière

    Lire

    Ce 8 février, les Conseillers départementaux landais, ont voté à l'unanimité une motion de soutien à la filière palmipède à foie gras touchée par l'influenza aviaire. Outre la solidarité exprimée par cette motion, il a aussi été voté une enveloppe de 550 000€ pour les éleveurs landais en complément des dispositifs nationaux. Objectifs: les aider à passer le cap et faciliter la mise en place d’équipements de biosécurité dans les exploitations. 1,5M€ ont aussi été réservés afin d'avances remboursables pour les accouveurs confrontés à des problèmes de trésorerie.

  • 09/02/16 | Françoise Jeanson rejoint la Fondation EDF

    Lire

    Françoise Jeanson, ancienne présidente de Médecins du Monde et, depuis décembre, conseillère régionale de la région ALPC sur la liste d'Alain Rousset vient d'être appelée, en tant que personnalité qualifiée, à faire partie de la fondation EDF. L'objet de celle-ci est "de favoriser l'inclusion sociale, l’insertion professionnelle et de développer un programme d'intervention humanitaire pour favoriser l'accès à l'énergie et aux biens essentiels.» La Fondation a l'ambition en outre " d'encourager, l'accès aux savoirs et à la connaissance scientifique, à soutenir la recherche médicale et à contribuer au développement du numérique pour tous"

  • 09/02/16 | Mérignac: le différend Anziani-Safer

    Lire

    Face à une décision de la Safer d'installer un centre équestre sur 50ha de foncier à Mérignac, Alain Anziani a saisi le 5/02 le Ministre de l'Agriculture pour réexaminer le dossier. Selon lui, ce choix ne respecte pas l'objectif initial «de renforcer l'autosuffisance alimentaire locale de la Métropole». De son côté, la société d'aménagement foncier, se dit en phase «avec les missions que lui a confié le Législateur dans le respect de ses obligations réglementaires». Plus d'infos dans notre article en accès gratuit sur aqui-bordeaux-métropole.fr.

  • 08/02/16 | A Biarritz, le Palais propose une Saint-Valentin impériale

    Lire

    Ce week-end,l’Hôtel du Palais propose un forfait Saint-­Valentin avec une nuitée à célébrer au champagne, le petit-­déjeuner buffet et la possibilité de découvrir le nouveau brunch "Napoléon & Eugénie" ainsi qu'un dîner quatre plats aux chandelles élaboré par le chef étoilé Jean-Marie Gautier sur fond d'animation musicale. Dans ce forfait (500 euros pour deux), le palace propose également l’accès au spa. La clientèle extérieure peut aussi réserver pour le dîner et le brunch Renseignements :0559410064 et hotel-­du-palais.com  

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Conseil Interprofessionnel des Vins Bordeaux : une rentrée entre incertitude et colère

27/09/2013 | Si 2013 commence dans l'incertitude sur la production à venir, cela ne démotive pas l'interprofession à agir au niveau national pour dénoncer des mesures qu'elle juge «contre le vin»

Allan Sichel, vice président du CIVB et Bernard Farges, Président du CIVB

Des vendanges incertaines tant en quantité qu'en qualité et des orages de grêle dévastateurs... la rentrée est maussade pour l'interprofession vitivinicole. Maussade mais aussi animée de colère à l'encontre de menaces réglementaires de plus en plus pesantes et restrictives sur la communication autour du vin. Une colère qui se traduit dans une grande campagne de mobilisation « ce qui va vraiment saouler les français». Une rentrée qui était une première pour la nouvelle équipe dirigeante du CIVB mais dont le duo entre le Président viticulteur Bernard Farges et le Vice-président négociant Allan Sichel semble débuter dans une bonne entente.

Ce 26 septembre 2013, alors que les vendanges débutent, l'heure est à l'inquiétude pour le millésime 2013. Il faut dire que la météo aura été plus que rude: un printemps froid et pluvieux, entraînant beaucoup de coulure dans les vignes parachevée en août par les orages de grêle destructeurs tombés sur l'entre-deux-mers. Cette année la production sera «largement déficitaire; de l'ordre d'1 million d'hectolitres AOC, ce qui conduirait à la plus petite récolte depuis 1991» indique Bernard Farges. Un déficit qui arrive alors que les efforts portés par le Plan Bordeaux pour écouler les stocks pesant sur le marché touchent leur but. En conséquence, avec des disponibilités qui s'annoncent très faibles, «des tensions pourraient se faire sentir sur le cours du vrac, mais sans réelle incidences sur le prix de vente au consommateurs » complète-t-il. Quant à la qualité, «nous attendrons quelques semaines pour avoir une idée précise», indique-t-il. Concernant spécifiquement les viticulteurs touchés par la grêle, afin de les préserver de pertes de marché, l'interprofession a mis en place pour la première fois de son histoire, l'achat de vin par les viticulteurs sinistrés. Une mesure rendue possible grâce à l'accord donné par la Fédération du Négoce, présidée par Allan Sichel.
Au delà de ces mesures d'accompagnement, le CIVB ouvre le chantier de mobilisation autour de l'assurance. «Si l'assurance obligatoire passe par une modification des textes de loi nous travaillerons à ce que les choses aillent dans ce sens », déclare Bernard Farges. Mais bien conscient que cette démarche ne peut aboutir dans de courts délais, le CIVB, s'investira aussi dans l'incitation à l'assurance, la négociation des tarifs avec les compagnies d'assurance ainsi que dans la mise en place d'une information large des contrats proposés. «Le plus grand nombre d'exploitations doit souscrire une assurance dès cette année» insiste le viticulteur président.

Fin de "la stratégie des Bisounours"

Campagne d'interpellation en direction de François Hollande

Un autre gros dossier mobilise les forces du CIVB, et de l'ensemble des interprofessions vitivinicoles de France. Il s'agit de la crainte de l'adoption par le Parlement de cinq «mesures hygiénistes», selon les mots du Président du CIVB, qui visent à «interdire de parler du vin sur internet, interdire de parler positivement du vin dans les médias, taxer le vin au nom de la santé publique, radicaliser le message sanitaire et durcir les mentions sanitaires sur les étiquettes». Un programme qui hérisse et affole les 500000 acteurs de la vigne et du vin de France représentés au sein de la structure «Vin et Société» initiatrice de cette campagne et dans laquelle s'inscrit totalement l'interprofession des vins de Bordeaux.
Bernard Farges et Allan Sichel, arborant des polos sur lesquels on pouvait lire l'adresse du site internet de la campagne (« cequivavraimentsaoulerlesfrancais.fr ») se sont montrés très fermes face à des mesures qui pourraient selon eux fragiliser la viticulture. «Nous ne pouvons pas accepter d'être traités comme des dealers alors que dans le même temps le vin fait partie du repas gastronomique à la française classé au patrimoine immatériel de l'UNESCO!»
Derrière ces mesures, l'ambition est de diminuer la consommation moyenne de vin pour réduire l'alcoolisme. Une thèse qui exaspère les responsables de l'interprofession. «Depuis 1991 (adoption de la loi Evin, ndlr) la consommation d'alcool fort augmente, le phénomène des «binge drinking» est apparu, la consommation de vins ne cesse de diminuer et l'alcoolisme lui ne diminue pas», notent-ils. «Bien sûr nous ne prônons pas une apologie du vin, mais nous demandons une démarche modérée et pédagogique». Avec cette campagne qui interpelle directement le Président de la République et le Premier Ministre, les mettant en scène buvant un verre de vin, c'est le mode de communication avec les responsables politiques qui change. L'objectif est clair: obtenir la suspension des mesures en question. «La stratégie des bisounours s'achève!» lance le Président du CIVB.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
97
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !