aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/04/16 : A ce jour, l'EPCI, l'intercommunalité unique Pays basque a obtenu le vote favorable de 64 communes pour et 19 contre sur 158, c'est à dire représentant 149 390 habitants sur 258 298, c'est à dire qu'elles représentent plus de 50% de la population.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Le Garde des Sceaux J-J Urvoas se rendra à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (Enap) à Agen le mercredi 27 avril à 14h. Il participera notamment à la cérémonie de fin de formation de la 189ème promotion de surveillants pénitentiaires.

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

21/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenu le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

15/04/16 : Le Sans Réserve, salle de spectacle de Périgueux, recrute un ou une attaché(e) à l'accueil pour un CDD de 8 mois sur un temps partiel 28 h / hebdomadaire annualisé. + d'info

14/04/16 : Mohamed Amara a été réélu pour quatre ans président de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

13/04/16 : Virginie Calmels(LR) et Jacques Colombier (FN) ont annoncé que leurs groupes respectifs ne participeraient pas au débat des orientations budgétaires, "faute d'éléments tangibles et d'audit réel" sur la situation financière de Poitou-Charentes.

13/04/16 : L'université de Pau et des Pays de l'Adour propose aux lycéens et à leurs parents un circuit de visite du campus palois le mercredi 20 avril de 17h30 à 19h. La visite est gratuite mais l'inscription en ligne est obligatoire.+ d'info

12/04/16 : Après Biarritz, Anglet qui fait partie comme elle de l'Agglomération Côte basque Adour a voté contre le projet EPCI, intercommunalité unique basque, par 35 voix contre, 3 pour, 1 nul. Ce même soir, les villages d'Arbonne et de Lahonce ont voté pour.

11/04/16 : L'impact financier annuel de l'ESC Pau sur les Pyrénées-Atlantiques est évalué à 90 millions d'euros. Ce qui englobe notamment les dépenses de fonctionnement de l'école, celles des étudiants et de leurs familles, les actions de formation etc.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/04/16 | Rallye citoyen à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Ce jeudi 28 avril, ne soyez pas étonnés de voir courir, marcher, déambuler quelque 170 collégiens et lycéens dans les rues de Villeneuve. En effet, la Bastide accueillera le « Rallye Citoyen », une journée destinée à promouvoir le civisme et l'esprit de défense auprès des jeunes. 170 collégiens et lycéens issus du département s'affronteront donc par équipe sur 4 sites de la Bastide. Ce rallye est organisé par l'armée, l’Institut des hautes études de défense nationale et l'éducation nationale.

  • 26/04/16 | Chômage: à la baisse en mars

    Lire

    Fin mars, en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, 300 632 demandeurs d'emploi de catégorie A: - 1,4 %/février et –4 182 personnes, France: -1,7%/février. En Région ALPC en mars, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 1,3 % pour les moins de 25 ans (–2,1 % sur trois mois et –7,3 % sur un an), de 1,6 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–1,7 % sur 3 mois et –1,0 % sur un an) et de 0,9 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,6 % sur 3 mois et +6,0 % sur un an).

  • 26/04/16 | Tarifs unifiés pour les transports publics régionaux

    Lire

    Cet été, les tarifs TER et cars régionaux seront harmonisés sur toute la grande région. Le tarif «PassOcéan », permettra, du 2 juillet au 4 septembre, jusqu'à 70% de réduction à destination de l'océan. Le tarif «Fest'Ter» offre 50% sur les trajets à destination d'une sélection d’événements culturels et de festivals. Et enfin, le tarif «Tribu», pour payer moins cher à plusieurs: 2 voyageurs -20 %, 3 voyageurs -30%, jusqu'à 5 voyageurs -50%. A partir de septembre, les cartes de réduction Izy-Air, Astuces et Avantages, verront elles aussi leur offres unifiées proposant partout, les mêmes avantages au même prix (29€ par an)

  • 26/04/16 | Les stations de ski N'Py totalisent 2 millions de journées de ski

    Lire

    Les stations du réseau N'Py ont enregistré 2 millions de journées de ski lors de la saison 2015-2016. Ce résultat est équivalent à celui de l'année précédente (2,025 millions). Mais il a été inégalement partagé. Car si les stations des Hautes-Pyrénées ont bénéficié d'un bel enneigement en début de saison, cela n'a pas été le cas des Pyrénées-Atlantiques jusqu'à la mi-janvier. Comparé à la moyenne des 4 dernières années, la fréquentation du groupe baisse de 3% alors que celle du massif pyrénéen diminue de 9%. A noter une forte hausse des ventes réalisées sur Internet (+26%).

  • 25/04/16 | Semaine mondiale de la vaccination du 25 au 30 avril

    Lire

    A l’occasion de la semaine mondiale de la vaccination le Conseil départemental de Lot-et-Garonne organise des consultations gratuites de vaccination dans plusieurs centres médico-sociaux et propose un stand d’informations afin de sensibiliser les Lot-et-Garonnais à l’importance d’être à jour dans ses vaccinations. Aussi, dans ce cadre-là, une exposition se tiendra à l’Hôtel du département à Agen sur cette thématique.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Conseil Interprofessionnel des Vins Bordeaux : une rentrée entre incertitude et colère

27/09/2013 | Si 2013 commence dans l'incertitude sur la production à venir, cela ne démotive pas l'interprofession à agir au niveau national pour dénoncer des mesures qu'elle juge «contre le vin»

Allan Sichel, vice président du CIVB et Bernard Farges, Président du CIVB

Des vendanges incertaines tant en quantité qu'en qualité et des orages de grêle dévastateurs... la rentrée est maussade pour l'interprofession vitivinicole. Maussade mais aussi animée de colère à l'encontre de menaces réglementaires de plus en plus pesantes et restrictives sur la communication autour du vin. Une colère qui se traduit dans une grande campagne de mobilisation « ce qui va vraiment saouler les français». Une rentrée qui était une première pour la nouvelle équipe dirigeante du CIVB mais dont le duo entre le Président viticulteur Bernard Farges et le Vice-président négociant Allan Sichel semble débuter dans une bonne entente.

Ce 26 septembre 2013, alors que les vendanges débutent, l'heure est à l'inquiétude pour le millésime 2013. Il faut dire que la météo aura été plus que rude: un printemps froid et pluvieux, entraînant beaucoup de coulure dans les vignes parachevée en août par les orages de grêle destructeurs tombés sur l'entre-deux-mers. Cette année la production sera «largement déficitaire; de l'ordre d'1 million d'hectolitres AOC, ce qui conduirait à la plus petite récolte depuis 1991» indique Bernard Farges. Un déficit qui arrive alors que les efforts portés par le Plan Bordeaux pour écouler les stocks pesant sur le marché touchent leur but. En conséquence, avec des disponibilités qui s'annoncent très faibles, «des tensions pourraient se faire sentir sur le cours du vrac, mais sans réelle incidences sur le prix de vente au consommateurs » complète-t-il. Quant à la qualité, «nous attendrons quelques semaines pour avoir une idée précise», indique-t-il. Concernant spécifiquement les viticulteurs touchés par la grêle, afin de les préserver de pertes de marché, l'interprofession a mis en place pour la première fois de son histoire, l'achat de vin par les viticulteurs sinistrés. Une mesure rendue possible grâce à l'accord donné par la Fédération du Négoce, présidée par Allan Sichel.
Au delà de ces mesures d'accompagnement, le CIVB ouvre le chantier de mobilisation autour de l'assurance. «Si l'assurance obligatoire passe par une modification des textes de loi nous travaillerons à ce que les choses aillent dans ce sens », déclare Bernard Farges. Mais bien conscient que cette démarche ne peut aboutir dans de courts délais, le CIVB, s'investira aussi dans l'incitation à l'assurance, la négociation des tarifs avec les compagnies d'assurance ainsi que dans la mise en place d'une information large des contrats proposés. «Le plus grand nombre d'exploitations doit souscrire une assurance dès cette année» insiste le viticulteur président.

Fin de "la stratégie des Bisounours"

Campagne d'interpellation en direction de François Hollande

Un autre gros dossier mobilise les forces du CIVB, et de l'ensemble des interprofessions vitivinicoles de France. Il s'agit de la crainte de l'adoption par le Parlement de cinq «mesures hygiénistes», selon les mots du Président du CIVB, qui visent à «interdire de parler du vin sur internet, interdire de parler positivement du vin dans les médias, taxer le vin au nom de la santé publique, radicaliser le message sanitaire et durcir les mentions sanitaires sur les étiquettes». Un programme qui hérisse et affole les 500000 acteurs de la vigne et du vin de France représentés au sein de la structure «Vin et Société» initiatrice de cette campagne et dans laquelle s'inscrit totalement l'interprofession des vins de Bordeaux.
Bernard Farges et Allan Sichel, arborant des polos sur lesquels on pouvait lire l'adresse du site internet de la campagne (« cequivavraimentsaoulerlesfrancais.fr ») se sont montrés très fermes face à des mesures qui pourraient selon eux fragiliser la viticulture. «Nous ne pouvons pas accepter d'être traités comme des dealers alors que dans le même temps le vin fait partie du repas gastronomique à la française classé au patrimoine immatériel de l'UNESCO!»
Derrière ces mesures, l'ambition est de diminuer la consommation moyenne de vin pour réduire l'alcoolisme. Une thèse qui exaspère les responsables de l'interprofession. «Depuis 1991 (adoption de la loi Evin, ndlr) la consommation d'alcool fort augmente, le phénomène des «binge drinking» est apparu, la consommation de vins ne cesse de diminuer et l'alcoolisme lui ne diminue pas», notent-ils. «Bien sûr nous ne prônons pas une apologie du vin, mais nous demandons une démarche modérée et pédagogique». Avec cette campagne qui interpelle directement le Président de la République et le Premier Ministre, les mettant en scène buvant un verre de vin, c'est le mode de communication avec les responsables politiques qui change. L'objectif est clair: obtenir la suspension des mesures en question. «La stratégie des bisounours s'achève!» lance le Président du CIVB.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
189
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !