Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Consommer local dans les restaurations collectives lot-et-garonnaises

04/04/2013 | Le Conseil général de Lot-et-Garonne lance un programme d'actions pour favoriser la consommation locale et durable dans les restaurations collectives.

 l’opération « Petit-déjeuner équilibré » financée par le Conseil général pour tous les élèves de 6e des collèges

Pêche, fraise, pruneau, tomate, poireau, carotte, canard, vache... C'est un secret pour personne, riche de ses terres agricoles, le Lot-et-Garonne nourrit ses habitants de ses produits. Et bien, le Conseil général a décidé de s'en servir pour les restaurations collectives ! Il vient de définir un programme d'actions qui a pour but de favoriser l’introduction de produits alimentaires locaux et durables. Et, avant de promouvoir la généralisation de son usage dans les établissements publics, le Département se sert des collèges comme laboratoire d'expérience...

De la viande de cheval dans des lasagnes 100% pur bœuf ! Cette information a fait le tour de la planète et met en lumière l'ignorance des consommateurs sur la provenance exacte de leur alimentation. Et pourtant, aujourd'hui, la mode est à la consommation naturelle, locale et durable. C'est dans cet esprit que le Conseil général de Lot-et-Garonne a souhaité définir un programme d’actions pour favoriser l’introduction de produits alimentaires locaux et plus durables dans les restaurations collectives.
Le collège : cobaye de cette expérimentationAvant de promouvoir la généralisation de son usage dans les établissements publics, le Département se sert des collèges comme laboratoire d'expérience. En clair, « il s’agit de mettre en place des actions dans les collèges lot-et-garonnais pour privilégier l’approvisionnement en local, puis d’étendre cette démarche auprès de nouveaux publics, en renforçant les groupements d’achats locaux existants et/ou en développant des plates-formes de réception communes pour les établissements », précise le Conseil général. Cette initiative concerne les 24 collèges publics sur les 28 que compte le Lot-et-Garonne, ce qui représente 10.500 collégiens, dont 8.900 demi-pensionnaires (données 2012-2013).
Expertise, état des lieux et recensementPour mener à bien cette démarche, un état des lieux de la restauration collective dans les collèges et des ateliers de formation a été réalisé. Aujourd'hui, reste à « recenser toute l’offre alimentaire en circuits locaux dans le département, à développer des groupements de commande locaux répondant à la réglementation en matière de commande publique et éventuellement à mettre en place une plate-forme logistique départementale dans les mois à venir ».

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : XC/CG47

Partager sur Facebook
Vu par vous
654
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !