Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Création d'un nouveau pôle français viticole à vocation internationale à Vinexpo

17/06/2015 | Le 1er groupe coopératif viticole et le 1er groupe coopératif agricole ont dévoilé leur ambitieux projet à Vinexpo

Bertrand Girard, Président du Directoire de Vinadeis

A l'occasion du Salon Vinexpo, le premier groupe coopératif viticole français, Val d'Orbieu-UCCOAR, dont les activités sont principalement basées sur le Languedoc Roussillon, a annoncé un changement d'identité (nouveau nom et nouvelle identité visuelle) et le lancement d'un partenariat stratégique avec In'Vivo, le premier groupe coopératif agricole Français. Une nouvelle alliance, qui pourrait bien ne pas être sans conséquence pour le monde viticole Bordelais. La première manifestation concrète de ce partenariat, dont le reste des développements est encore à préciser, est d'ores et déjà connu : le rachat du négociant bordelais Cordier Mestrezat par les deux nouveaux partenaires au début du mois de juin. Leur ligne de mire commune : l'export.

Appelez-le désormais Vinadeis. C'est en effet la nouvelle identité du premier groupe coopératif viticole français, né de la fusion entre Val d'Orbieu et UCCOAR, il y a 4 ans. Riche des 17 000 ha de vignes de ses 1600 vignerons, et 45 Domaines et Châteaux, le groupe s'appuie également sur 320 partenaires producteurs de vin de l'Aquitaine jusqu'à la Vallée du Rhône. Il compte 11 centres de vinification et 3 grands sites industriels de conditionnement. En 2014, fort d'un chiffre d'affaires de 268M € et un résultat net de 3,5M€. Des chiffres qui ont permis pour la première fois, la redistribution de dividendes aux coopérateurs actionnaires.
Un potentiel de croissance rentable et une nouvelle identité que le groupe veut mettre au service de l'accélération de son développement en France et à l'international. En la matière, Bertrand Girard, Président du Directoire, parle franc et considère que le groupe, premier sur le plan national « n'est pas à la hauteur des attentes » sur le plan international. En effet, celui-ci stationne à la troisième place des opérateurs français sur le marché international, derrière Castel et Grands Chais de France. L'international est donc un des axes stratégiques mis en avant par le Vinadeis, qui compte, pour y parvenir, sur un partenariat fort, une alliance avec Invivo, premier groupe coopératif agricole.

"Croiser nos compétences"Si les grandes lignes de ce partenariat sont encore à préciser, il coïncide avec la volonté de Thierry Blandinières de développer un pôle vin français puissant au sein de la Coopérative In'Vivo, qui pour l'heure est absente du monde vitvinicole. L'ambition partagée de Thierry Blandinières et Bertrand Girard est de parvenir à créer de la valeur à travers la création de marques à l'international, à la fois premium et de cœur de gamme. « Afin d'aider la France à regagner des parts de marché, il faut être premier sur les marques. In'Vivo veut porter le fer en matière en conquête international, c'est là tout l'intérêt de ce partenariat : croiser nos compétences. »
Un partenariat dont la première pierre a été coulée début juin à travers le rachat de la maison de négoce bordelaise Cordiet-Mestrezat Grand Cru majoritairement par le groupe In'Vivo au côté de Vinadeis qui en possède 22%. Conformément à l'objectif affiché par Thierry Blandinières, Cordier est appelé à soutenir le développement de la branche marque et petits Châteaux à l'international, et Mestrezat l'offre grands crus.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Vinadeis

Partager sur Facebook
Vu par vous
1005
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
nicolas | 17/06/2015

Grand Chais de France plutôt non ? ;-)

Webmestre | 18/06/2015

Bonjour un grand merci pour le signalement de cette coquille que nous avons corrigée.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !