Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le Crédit agricole d'Aquitaine entre satisfaction et vigilance

07/02/2017 | A l'heure du bilan de l'année 2016, les chiffres du Crédit agricole d'Aquitaine sont bons, même si, en raison des taux bas, sa marge d'intermédiation est en baisse continue

Jack Bouin et Rémi Garuz pour la Caisse régionale du Crédit agricole Aquitaine

Ce 6 février a marqué l'entrée en vigueur de « la mobilité bancaire » instaurée par la loi Macron. Un dispositif visant à faciliter le changement de banque, qui ne semble pas tellement inquiéter du côté de la Caisse régionale du Crédit agricole Aquitaine. Jack Bouin son directeur général et Rémi Garuz, son Président s'appuyant notamment sur la deuxième et confortable position de la Caisse régionale, dans le classement régional des banques recommandées par les clients. Autre chiffre qui a de quoi rassurer les responsables : l'entrée de 18000 nouveaux clients au cours de l'année 2016. Plus que la mobilité bancaire, c'est l'arrivée annoncée d'une nouvelle forme de concurrence, la banque 100% mobile, qui semble le plus préoccuper Jack Bouin.

Par rapport à la loi Macron, plus que de l'inquiétude, Jack Bouin retient surtout qu' « il faut être prêt; à la fois pour accueillir les nouveaux clients qui viendraient nous rejoindre et pour être en capacité de fournir des informations pour les autres banques. Or au sein du groupe Crédit agricole, nous avons déjà ce genre de mécanisme pour les clients souhaitant passer d'une caisse régionale à une autre ». L'heure est donc en la matière, plutôt à la sérénité affichée, d'autant que « la loi vise seulement le dépôt, tout ce qui est assurance-vie ou crédit par exemple n'est pas concerné » rappelle Rémi Garuz.

Dans l'actualité, il y a bien tout de même un point qui appelle à la vigilence selon le Directeur général : l'entrée prochaine dans le jeu concurrentiel bancaire de nouveaux acteurs visant à faire de la banque 100% mobile, tendance low cost. Il pense notamment aux annonces faites par l'opérateur de téléphonie mobile Orange, et son projet « Orange Bank », ou à d'autres acteurs de la fintech qui assurent un bout du métier de la banque : paiements, crédits ou agrégation de comptes... « Ce sont des acteurs que l'on ne sous-estime pas, d'autant que nous ne connaissons pas leur approche stratégique, leur moyen, leur vitesse à se développer... Mais nous veillerons à ce que toutes les obligations réglementaires qui pèsent sur les banques et leurs activités s'imposent aussi à ces nouveaux acteurs », prévient Jack Bouin.

Modèle "100% humain-100% digital"

Face à ces constats la banque verte a déjà évolué puisque, rappellent les deux hommes, elle développe un modèle « 100% humain -100% digital » : « le client peut ainsi avoir avec nous une relation totalement digitalisée s'il le souhaite mais aussi trouver dans nos agences une expertise qu'une banque en ligne ne saurait prodiguer à distance ». Plus exactement pour l'heure, les clients peuvent souscrire 50% des produits en ligne. L'objectif des 100% étant posé d'ici à 2 ans. Un modèle allié avec le déploiement des « agences collaboratives », qui elles aussi laissent place à une nouvelle relation au client, via notamment la médiation par l’outil numérique. Pour 2017, 4 agences girondines sont concernées par cette transformation : Victor Hugo, Bordeaux Verdun, Gujan Mestras et Ambarès.
Bref, sur les quelques 200 agences que comptent la Caisse régionale, pas de fermeture en vue. Un nouveau projet va même être expérimenté cette année sur les territoires ruraux : deux « camion-banque » entièrement digitalisés, pour permettre là où il n' y a pas d'agence, un conseil de qualité sur rendez-vous. A cela s'ajoute une nouvelle organisation depuis le 15 septembre à travers 18 espaces professionnels, 4 espaces entreprises, et 5 espaces grandes entreprises spécialisés.

Une reprise "lente mais réelle"Sur le bilan de l'année 2016, présenté ce lundi matin face à la presse les chiffres de la Caisse régionale sont toujours en croissance ; tant du coté des clients (+2 % soit 910.587 clients) que de son encours de crédit, +6,7 %, à 17,03 Md€, ou encore de sa collecte, en augmentation de 4,8 %,soit 23,51 Md€. Au total, une activité pesant 3,7 Md€ de financements sur le territoire des trois départements que couvre la Caisse (Landes, Gironde, et Lot-et-Garonne) et 1,2 Md€ d'épargne collectée. Un dynamisme qui traduit selon Jack Bouin, « une reprise économique lente mais réelle, notamment dans les secteurs de l'industrie et du bâtiment ».
Quant au produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires dans le secteur bancaire) du Crédit Agricole d'Aquitaine, il était à fin 2016 à 536,7 M€ soit une hausse de 0,5%. Un chiffre dont « l'évolution démontre que la région Aquitaine va plus vite que d'autres régions », assure Jack Bouin.

Un effet de tauxPour autant, 2016 a aussi été marquée par la baisse historique des taux d'intérêt. Une baisse qui n'est pas sans conséquence sur la marge d'intermédiation de la Banque, autant dire sur le résultat de son activité de prêt. « Une marge qui résulte de l'écart entre les taux court et les taux longs » et qui traditionnellement assurait à elle seule, la plus grande partie du chiffre d'affaires des banques. « Aujourd'hui cette marge représente moins de 40% du PNB des banques. Pour le Crédit agricole d'Aquitaine, notre activité de collecte d'épargne et de crédit ont augmenté de +12 % en trois ans, alors que dans le même temps notre marge d'intermédiation baissait de 10%... C'est un effet de taux combiné au réaménagement des crédits de nos clients», commente le directeur général.
Enfin, la Caisse régionale va voir son actualité proche marquée par l'installation des 12 start-up selectionnées pour intégrer le Village By CA au côté de partenaires d'importances tels Microsoft, Kéolis, Gt location, Sanofi et bien d'autres. Un Village, dont le bâtiment voisine la toute nouvelle Maison de l'immobilier de la Caisse régionale, place des Quinconces à Bordeaux.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
10342
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !