aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le Crédit agricole d'Aquitaine entre satisfaction et vigilance

07/02/2017 | A l'heure du bilan de l'année 2016, les chiffres du Crédit agricole d'Aquitaine sont bons, même si, en raison des taux bas, sa marge d'intermédiation est en baisse continue

Jack Bouin et Rémi Garuz pour la Caisse régionale du Crédit agricole Aquitaine

Ce 6 février a marqué l'entrée en vigueur de « la mobilité bancaire » instaurée par la loi Macron. Un dispositif visant à faciliter le changement de banque, qui ne semble pas tellement inquiéter du côté de la Caisse régionale du Crédit agricole Aquitaine. Jack Bouin son directeur général et Rémi Garuz, son Président s'appuyant notamment sur la deuxième et confortable position de la Caisse régionale, dans le classement régional des banques recommandées par les clients. Autre chiffre qui a de quoi rassurer les responsables : l'entrée de 18000 nouveaux clients au cours de l'année 2016. Plus que la mobilité bancaire, c'est l'arrivée annoncée d'une nouvelle forme de concurrence, la banque 100% mobile, qui semble le plus préoccuper Jack Bouin.

Par rapport à la loi Macron, plus que de l'inquiétude, Jack Bouin retient surtout qu' « il faut être prêt; à la fois pour accueillir les nouveaux clients qui viendraient nous rejoindre et pour être en capacité de fournir des informations pour les autres banques. Or au sein du groupe Crédit agricole, nous avons déjà ce genre de mécanisme pour les clients souhaitant passer d'une caisse régionale à une autre ». L'heure est donc en la matière, plutôt à la sérénité affichée, d'autant que « la loi vise seulement le dépôt, tout ce qui est assurance-vie ou crédit par exemple n'est pas concerné » rappelle Rémi Garuz.

Dans l'actualité, il y a bien tout de même un point qui appelle à la vigilence selon le Directeur général : l'entrée prochaine dans le jeu concurrentiel bancaire de nouveaux acteurs visant à faire de la banque 100% mobile, tendance low cost. Il pense notamment aux annonces faites par l'opérateur de téléphonie mobile Orange, et son projet « Orange Bank », ou à d'autres acteurs de la fintech qui assurent un bout du métier de la banque : paiements, crédits ou agrégation de comptes... « Ce sont des acteurs que l'on ne sous-estime pas, d'autant que nous ne connaissons pas leur approche stratégique, leur moyen, leur vitesse à se développer... Mais nous veillerons à ce que toutes les obligations réglementaires qui pèsent sur les banques et leurs activités s'imposent aussi à ces nouveaux acteurs », prévient Jack Bouin.

Modèle "100% humain-100% digital"

Face à ces constats la banque verte a déjà évolué puisque, rappellent les deux hommes, elle développe un modèle « 100% humain -100% digital » : « le client peut ainsi avoir avec nous une relation totalement digitalisée s'il le souhaite mais aussi trouver dans nos agences une expertise qu'une banque en ligne ne saurait prodiguer à distance ». Plus exactement pour l'heure, les clients peuvent souscrire 50% des produits en ligne. L'objectif des 100% étant posé d'ici à 2 ans. Un modèle allié avec le déploiement des « agences collaboratives », qui elles aussi laissent place à une nouvelle relation au client, via notamment la médiation par l’outil numérique. Pour 2017, 4 agences girondines sont concernées par cette transformation : Victor Hugo, Bordeaux Verdun, Gujan Mestras et Ambarès.
Bref, sur les quelques 200 agences que comptent la Caisse régionale, pas de fermeture en vue. Un nouveau projet va même être expérimenté cette année sur les territoires ruraux : deux « camion-banque » entièrement digitalisés, pour permettre là où il n' y a pas d'agence, un conseil de qualité sur rendez-vous. A cela s'ajoute une nouvelle organisation depuis le 15 septembre à travers 18 espaces professionnels, 4 espaces entreprises, et 5 espaces grandes entreprises spécialisés.

Une reprise "lente mais réelle"Sur le bilan de l'année 2016, présenté ce lundi matin face à la presse les chiffres de la Caisse régionale sont toujours en croissance ; tant du coté des clients (+2 % soit 910.587 clients) que de son encours de crédit, +6,7 %, à 17,03 Md€, ou encore de sa collecte, en augmentation de 4,8 %,soit 23,51 Md€. Au total, une activité pesant 3,7 Md€ de financements sur le territoire des trois départements que couvre la Caisse (Landes, Gironde, et Lot-et-Garonne) et 1,2 Md€ d'épargne collectée. Un dynamisme qui traduit selon Jack Bouin, « une reprise économique lente mais réelle, notamment dans les secteurs de l'industrie et du bâtiment ».
Quant au produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires dans le secteur bancaire) du Crédit Agricole d'Aquitaine, il était à fin 2016 à 536,7 M€ soit une hausse de 0,5%. Un chiffre dont « l'évolution démontre que la région Aquitaine va plus vite que d'autres régions », assure Jack Bouin.

Un effet de tauxPour autant, 2016 a aussi été marquée par la baisse historique des taux d'intérêt. Une baisse qui n'est pas sans conséquence sur la marge d'intermédiation de la Banque, autant dire sur le résultat de son activité de prêt. « Une marge qui résulte de l'écart entre les taux court et les taux longs » et qui traditionnellement assurait à elle seule, la plus grande partie du chiffre d'affaires des banques. « Aujourd'hui cette marge représente moins de 40% du PNB des banques. Pour le Crédit agricole d'Aquitaine, notre activité de collecte d'épargne et de crédit ont augmenté de +12 % en trois ans, alors que dans le même temps notre marge d'intermédiation baissait de 10%... C'est un effet de taux combiné au réaménagement des crédits de nos clients», commente le directeur général.
Enfin, la Caisse régionale va voir son actualité proche marquée par l'installation des 12 start-up selectionnées pour intégrer le Village By CA au côté de partenaires d'importances tels Microsoft, Kéolis, Gt location, Sanofi et bien d'autres. Un Village, dont le bâtiment voisine la toute nouvelle Maison de l'immobilier de la Caisse régionale, place des Quinconces à Bordeaux.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7014
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !