Devenez actionnaire d'aqui.fr

24/01/22 : Elisabeth Badinter, philosophe et Robert Badinter, artisan de l’abolition de la peine de mort, adressent aux élèves du collège d'Angresse (Landes) qui porte désormais leur nom, un message plein d'espoirs en forme de plaidoyer humaniste pour l’école.+ d'info

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/22 | Deux-Sèvres : une enquête sur les pratiques alimentaires

    Lire

    Afin de mieux cerner et satisfaire les attentes des Deux-Sèvriens, le Département vient de lancer une grande enquête sur leurs habitudes alimentaires, leurs pratiques... Cette enquête a pour objectif d'harmoniser la demande du consommateur et d'offrir une agriculture responsable. Les résultats de cette enquête seront donnés en mars et constitueront la base du plan d'actions en matière de développement des produits, des outils de transformation et de distribution, et de relocalisation de certaines productions.

  • 25/01/22 | Soldes d’hiver : un démarrage décevant à Bordeaux

    Lire

    D’après une enquête de la CCI Bordeaux Gironde, l’entame des soldes d’hiver ne répond pas aux attentes espérées et ce, depuis quatre ans. En ce début d’année, près de 3/4 des commerçants bordelais se disent déçus quant au démarrage des soldes d’hiver, une baisse de 60% du trafic piéton s’est fait ressentir dans le centre-ville. Cependant, les chiffres d’affaires semblent moins touchés, et les ventes ont bondi durant les fêtes de Noël.

  • 25/01/22 | Robert Doisneau fait déjà 7000 vues au musée de Bayonne

    Lire

    7 000 visiteurs ont déjà découvert les 143 images de différents formats signés du photographe humaniste et pionnier du photojournalisme français, Robert Doisneau. Les rues de Paris, les portraits d’enfants, les célébrités, mais aussi quelques images tirées de son album personnel. Un atelier d’écriture et surtout un concours photo « À la Doisneau » (jusqu’au 13 février) complètent l'exposition. Entrée libre, du mardi au dimanche 13H à 18h, jusqu'au 20 février. DIDAM, 6, quai de Lesseps à Bayonne

  • 25/01/22 | Dordogne : fermeture ponctuelle de la Flow Vélo

    Lire

    Le Conseil départemental de la Dordogne entreprend des travaux d’abattage et d’élagage sur l’ensemble du linéaire de la voie verte Flow Vélo, entre Saint-Pardoux-la-Rivière et Thiviers, à compter du lundi 24 janvier et pour une durée de trois semaines. Ces travaux mobiles nécessitent la fermeture ponctuelle au public de portions de voie. Une signalétique sera mise en place sur chaque entrée pour informer les utilisateurs. La circulation sur la Voie Verte sera rétablie en totalité pour les week-end.

  • 24/01/22 | Lormont (33) expérimente le permis de louer

    Lire

    Afin d'agir "contre le mal logement et inciter les propriétaires à améliorer l’état de leur bien mis en location", la commune de Lormont applique désormais le "permis de louer" principalement sur le secteur Vieux bourg, la "déclaration de mise en location" et, sur l'ensemble de la commune, le "permis de diviser" qui conditionne à une autorisation administrative, les travaux de découpage d’un bien en plusieurs appartements. Les démarches sont à réaliser en ligne auprès des services de Bordeaux Métropole qui met à disposition des cartes interactives sur les périmètres concernés par ces dispositifs.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Crédit Agricole : une banque ancrée dans son territoire

25/11/2018 | C'est au Palais des Congrès de Bordeaux qu'a eu lieu jeudi soir, la première édition de cette soirée organisée par sept caisses du Crédit Agricole de Nouvelle-Aquitaine.

1

C'est au Palais des Congrès de Bordeaux qu'a eu lieu, jeudi soir, la rencontre initiée par sept caisses du Crédit Agricole de Nouvelle-Aquitaine. Une soirée animée par Pascal Rabiller autour du thème « Investissons » et dont l'objectif était, au travers de l'intervention d'experts mais aussi grâce au retour d'expériences de 12 sociétés de Nouvelle-Aquitaine, d'expliquer et dresser un bilan de l'engagement et des actions de la banque vis à vis des entrepreneurs locaux. Le Crédit Agricole, une banque qui se veut « d'investissement » plutôt que de « financement ».

Ils étaient nombreux (près de 500) à s'être déplacés, jeudi soir au Palais des Congrès de Bordeaux, pour assister à la première soirée organisée par le Crédit Agricole à l'échelle de la Région. Un rendez-vous sobrement intitulé « Investissons » et lors duquel la banque a évoqué son action sur le terrain, aux côtés des entreprises locales. « En Nouvelle-Aquitaine, les fonds d'investissement du Crédit Agricole interviennent en capital auprès des entreprises sur tout le territoire. Nous sommes une banque régionale et l'avenir d'une telle banque n'existe que sur le territoire sur lequel elle exerce », précise Jack Bouin Directeur Général CA Aquitaine, mettant l'accent sur l'importance de la proximité avec ses clients. « Notre mission est d'accompagner ceux qui vivent et entreprennent sur ce territoire, d'accompagner les entreprises, de développer les filières pour favoriser l'accroissement de l'activité et donc de l'emploi. Toutes les banques savent faire du financement. Nous, nous franchissons un palier supplémentaire en prenant des participations dans les entreprises et en les aidant à développer leurs fonds propres pour pouvoir favoriser leur développement ». Une intervention en fonds propres de la banque, qui favorise les initiatives et lui permet d'être présente à tous les stades du cycle de vie de l'entreprise : création, accélération, développement, transmission, voire retournement quand les choses vont moins bien. « Autre raison essentielle du capital investissement : le maintien sur leur territoire d'origine, des centres de décision des entreprises », toujours pour favoriser l'emploi local et éviter que des sociétés ne soient victimes de financeurs excentrés, étrangers à la réalité du terrain et peu enclins à respecter les souhaits de l'entrepreneur.

Un point de vue largement soutenu par Alain Rousset : « Ce qu'il y a de plus important dans l'entreprise, ce sont les hommes et les femmes qui y travaillent. Et un des principaux problèmes des entreprises en France, aujourd'hui, ce n'est pas le licenciement, c'est le recrutement. Même si notre région est devenue une des plus attractives de France, notre démarche n'est pas simplement d'apporter des moyens financiers, mais aussi de « dés-isoler » le chef d'entreprise ; de créer des écosystèmes professionnels pour faire en sorte qu'entre le monde de la formation, de la rechercher, du transfert de technologie (…), nous puissions avancer ensemble », poursuit le Président de Région, avant de préciser que «  selon les chiffres de la Banque de France, la NA créé quatre fois plus d'emplois industriels que la moyenne nationale ». Une Région qui a d'ailleurs mis en place un budget sur ses fonds propres, qui est un des premiers (à l'échelle des Régions), sur l'accompagnement des entreprises et sur la recherche, permettant ainsi de venir en aide à 2500 entreprises par an. Un dispositif notamment destiné à lutter contre une offre trop centralisée : « avec le système des Caisses de Dépôt, l'épargne remonte à 80% sur Paris. On a un vrai problème en France sur le fléchage de l'épargne ».

Une banque « partenaire »

Mais quid de la réticence de certaines entreprises, surtout familiales, quant à l'ouverture de leur capital à un investisseur extérieur ? « Ce n'est pas une décision facile, souvent une rupture historique », précise Jack Bouin. « Mais avec le CA, ce n'est pas un financier, qui arrive, mais un partenaire stratégique », poursuit-il, notant que la banque intervient toujours de « façon minoritaire » et n'est « jamais intrusive ». « Ce n'est pas la fin de l'indépendance mais l'apport de moyens qui vont permettre de renforcer un peu plus l'autonomie des décisions, l'action, le développement. Le déclencheur, dans une entreprise familiale de l'intervention en fonds propres d'une banque comme le CA, c'est de s'apercevoir que le banquer est prêt à aller plus loin que le simple financeur. L'idée étant aussi de pouvoir prendre des risques et d'accompagner pleinement les entreprises ». Ce qu'a bien compris Dominique Coutière, PDG de Gascogne, groupe centenaire, « emblématique de la Région », spécialisé dans le bois-papiers-emballages et qui en 2012-2013 connaît une mauvaise passe. « Il perdait 2M€ chaque mois et avait souffert d'un manque d'investissement significatif », note-t-il. Une embellie s'amorce progressivement grâce au CA « une des banques importantes de Gascogne » et un programme de 100M€ sur trois ans renouvelé en 2017. « On est dans le vert mais pas encore au niveau. On a trente ans à rattraper », confie avec optimisme le dirigeant.

Un réseau et des conseils

Une aide qui ne se limite d'ailleurs pas à l'apport financier, le CA pouvant aussi apporter à l'entrepreneur une bonne connaissance des entreprises de sa filière sur le territoire concerné, voire le faire bénéficier de son réseau. «Nous avons une approche des entreprises de la filière qui est souvent complémentaire de celle du chef d'entreprise. Par ailleurs, nous sommes dotés de moyens et de compétences acquises au fil du temps, sur tous les types de filières alors que beaucoup d'autres fonds sont spécialisés », précise le dirigeant dont la banque met aussi un point d'honneur à intervenir sans fixer à l'avance un taux de rendement de l'investissement ; l'intérêt étant de pouvoir agir dans la durée. Une approche humaine qui séduit et met en confiance, comme le confirme Marc Loisel, DG de Sorégies, (Vienne), une des plus importantes Sociétés d’Économie Mixte de France dans la distribution d'électricité et de gaz. « Nous investissons actuellement dans la production, notamment les énergies renouvelables. Notre but étant d'être capable de produire 50% de l'énergie que nous utilisons, par ces moyens en 2025. On a donc besoin de recourir à un financement long. En plus, la production hydraulique varie de plus ou moins 30% selon les années. Il nous fallait des financements adaptés », confie le jeune chef d'entreprise qui a été financé par le CA à hauteur de 50M€ en octobre dernier.

Premier financeur de l'économie nationale, le Crédit Agricole est actuellement présent dans le capital de 150 entreprises de Nouvelle-Aquitaine pour un montant de 200M€. Acteur historique du capital investissement régional, il intervient dans toutes les grandes filiales de la Région (Industrie, agriculture, agro-alimentaire, transition énergétique, viticulture, santé, tourisme, nouvelles technologies...) et soutient les entreprises innovantes, en lien avec le Village by CA, en NA.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7665
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !