Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Créer ou reprendre une entreprise : une journée pour s'informer en Lot-et-Garonne

31/10/2014 | Chaque année, la Chambre de commerce et d'industrie de Lot-et-Garonne organise la « Faites de la création et reprise d'entreprise » dans ses locaux à Agen.

Faites de la création et reprise d'entreprise

Le 30 octobre dernier, la CCIT47 organisait dans ses murs à Agen sa traditionnelle « Faites de la création et reprise d'entreprise ». L'objectif : faire se rencontrer des porteurs de projets et des organismes de financement et de conseils en un seul et même lieu. Pour l'occasion donc deux espaces étaient érigés : un espace « financement » avec des organismes de crédit - banques, associations, collectivités locales - et un espace « conseils » avec avocat, notaire, chambre consulaire, pôle emploi, URSSAF, RSI et associations. Zoom sur un organisme de crédit et un porteur de projet...

Ingrid Collemare travaille depuis deux ans à la Caisse sociale de développement locale à Agen. Cette association a été créée par la Caisse d'Epargne en 1997, à Bordeaux, pour aider les porteurs de projet n'ayant pas obtenu de prêt de leur banque. Par la suite, une antenne est née en Lot-et-Garonne, à Agen, en 2006, puis en Dordogne, à Périgueux, en 2007. Cette structure propose des micro-crédits à la création d'entreprise allant de 1.500 et 12.000€, avec des taux d'intérêts oscillants entre 0% pour des dossiers sociaux et 5% pour des projets avec contrepartie bancaire. « Et pas besoin d'apport personnel, ni de caution », assure Ingrid Collemare. Un garagiste auto-entrepreneur... qui embauche un bénéficiaire du RSA... Sur tous les projets que l'association a portés, Ingrid Collemare en retient tout particulièrement un, celui d'un garagiste. « Son projet initial était la réparation à domicile. Pour les banques, ça ne passait pas du tout. Quand je suis arrivée dans la structure en 2012, il percevait déjà un prêt à l'installation. Aujourd'hui, son chiffre d'affaire est stabilisé et son carnet de commande est bien rempli. Dernièrement, il a décidé d'embaucher. Nous l'avons alors aidé dans les démarches administratives. Nous nous sommes mis en relation avec le Pôle emploi et le Conseil général. Résultat : il vient de recruter un bénéficiaire du RSA ! » Ce dossier est jugé comme une véritable « réussite » pour Ingrid Collemare. « D'autant qu'aujourd'hui, il vient de s'installer dans un nouveau local et souhaite vivement quitter le statut d'auto-entrepreneur ». Là encore, la Caisse sociale de développement local va l'accompagner dans cette démarche. « Nous venons de lui trouver un comptable grâce à notre réseau ». L'association fait en sorte d'accompagner le porteur de projet de l'embryon de l'entreprise à son autonomie. « Et même si le prêt est remboursé, nous sommes toujours présents si besoin ». Pour juger de la viabilité d'un projet, un comité de crédit se réunit une fois par mois à Bordeaux. Un comité composé de bénévoles de l'association. « Je ne savais pas qu'on pouvait être aussi bien suivi » Matthieu Moreira a 36 ans. Depuis deux mois, une idée lui trotte dans la tête, celle de créer sa boîte de maçonnerie. Et son projet est bien ficelé... enfin c'est ce qu'il croyait avant de suivre une semaine de stage pour la création d'entreprise à la CCIT... « Je pensais m'installer tout de suite en auto-entrepreneur. En fait, ce stage a tout remis en question et plutôt positivement. J'ai décidé de prendre un peu plus de temps pour réfléchir vraiment à ce projet. J'ai l'intention de m'installer en EURL en janvier prochain. Grâce au stage et aux entretiens que j'ai pu faire dans les Chambres de commerce et d'artisanat j'ai découvert des modes de financement très avantageux pour moi. Vraiment je ne savais pas qu'on pouvait être aussi bien suivi et conseillé pour monter sa boîte ! » En effet, chaque porteur de projet est invité à se rendre à la CCIT, dans un premier temps, pour suivre un stage de cinq jours indispensable pour savoir créer son entreprise et se faire conseiller, accompagner et orienter vers les organismes de crédit.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
1336
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
COLLEMARE | 31/10/2014

Merci pour ce bel article et bravo pour votre réactivité.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !