Devenez actionnaire d'aqui.fr

24/01/22 : Elisabeth Badinter, philosophe et Robert Badinter, artisan de l’abolition de la peine de mort, adressent aux élèves du collège d'Angresse (Landes) qui porte désormais leur nom, un message plein d'espoirs en forme de plaidoyer humaniste pour l’école.+ d'info

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/22 | Deux-Sèvres : une enquête sur les pratiques alimentaires

    Lire

    Afin de mieux cerner et satisfaire les attentes des Deux-Sèvriens, le Département vient de lancer une grande enquête sur leurs habitudes alimentaires, leurs pratiques... Cette enquête a pour objectif d'harmoniser la demande du consommateur et d'offrir une agriculture responsable. Les résultats de cette enquête seront donnés en mars et constitueront la base du plan d'actions en matière de développement des produits, des outils de transformation et de distribution, et de relocalisation de certaines productions.

  • 25/01/22 | Soldes d’hiver : un démarrage décevant à Bordeaux

    Lire

    D’après une enquête de la CCI Bordeaux Gironde, l’entame des soldes d’hiver ne répond pas aux attentes espérées et ce, depuis quatre ans. En ce début d’année, près de 3/4 des commerçants bordelais se disent déçus quant au démarrage des soldes d’hiver, une baisse de 60% du trafic piéton s’est fait ressentir dans le centre-ville. Cependant, les chiffres d’affaires semblent moins touchés, et les ventes ont bondi durant les fêtes de Noël.

  • 25/01/22 | Robert Doisneau fait déjà 7000 vues au musée de Bayonne

    Lire

    7 000 visiteurs ont déjà découvert les 143 images de différents formats signés du photographe humaniste et pionnier du photojournalisme français, Robert Doisneau. Les rues de Paris, les portraits d’enfants, les célébrités, mais aussi quelques images tirées de son album personnel. Un atelier d’écriture et surtout un concours photo « À la Doisneau » (jusqu’au 13 février) complètent l'exposition. Entrée libre, du mardi au dimanche 13H à 18h, jusqu'au 20 février. DIDAM, 6, quai de Lesseps à Bayonne

  • 25/01/22 | Dordogne : fermeture ponctuelle de la Flow Vélo

    Lire

    Le Conseil départemental de la Dordogne entreprend des travaux d’abattage et d’élagage sur l’ensemble du linéaire de la voie verte Flow Vélo, entre Saint-Pardoux-la-Rivière et Thiviers, à compter du lundi 24 janvier et pour une durée de trois semaines. Ces travaux mobiles nécessitent la fermeture ponctuelle au public de portions de voie. Une signalétique sera mise en place sur chaque entrée pour informer les utilisateurs. La circulation sur la Voie Verte sera rétablie en totalité pour les week-end.

  • 24/01/22 | Lormont (33) expérimente le permis de louer

    Lire

    Afin d'agir "contre le mal logement et inciter les propriétaires à améliorer l’état de leur bien mis en location", la commune de Lormont applique désormais le "permis de louer" principalement sur le secteur Vieux bourg, la "déclaration de mise en location" et, sur l'ensemble de la commune, le "permis de diviser" qui conditionne à une autorisation administrative, les travaux de découpage d’un bien en plusieurs appartements. Les démarches sont à réaliser en ligne auprès des services de Bordeaux Métropole qui met à disposition des cartes interactives sur les périmètres concernés par ces dispositifs.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Croissance économique : la région se la joue "premium"

01/02/2018 | Ce jeudi 1er février, la région Nouvelle Aquitaine a présenté un nouveau dispositif d'accompagnement. Baptisé "Croissance Premium", il se destine aux PME en phase d'accélération.

1

C'est un partenariat qui, sur le papier, sonne comme un coup de boost. Ce jeudi, la région Nouvelle Aquitaine, la CCI et l'ADI (Agence de Développement et d'Innovation) régionales ont annoncé le lancement d'un nouveau programme destiné aux entreprises "stratégiques/à potentiel" économique. Baptisé "croissance premium" et destiné en particulier aux PME des secteurs de l'industrie, il vient renforcer le volet déjà conséquent des initiatives régionales en faveur de la compétitivité des start-ups locales. "Croissance Premium" veut accompagner 500 entreprises en 2018.

Selon des données publiées par l'Insee en janvier dernier, malgré un ralentissement périodique de l'emploi salarié marchand non agricole en Nouvelle Aquitaine au troisième trimestre 2017 (+0,2%), la croissance de l'emploi régional est toujours présente : +1,8% sur un an dans la région, contre +1,6% au niveau national. Placée au quatrième rang des régions en termes de compétitivité (derrière Pays de la Loire, Bretagne et Occitanie), son emploi industriel enregistre une petite baisse (-0,1%) avec des disparités notables, comme dans le reste du pays. En 2016, le secteur de l'industrie représentait 5,3% de la part économique régionale, et les services dominaient largement la répartition totale (63,7%). C'est sans doute pour cette raison que le nouveau programme "Croissance Premium" présenté ce jeudi par la région Nouvelle Aquitaine, la CCI et l'ADI régionales se destine majoritairement aux PME des secteurs de l'industrie "et des services à l'industrie", histoire de laisser un peu la porte entrouverte. 

Il fait partie d'une stratégie globale entamée par le Schéma Régional de Développement Économique voté en décembre 2016 et dans lequel est préconisé "l'optimisation de l'intervention des structures d'appui aux entreprises". Si Unitec s'est dernièrement illustré en tant qu'opérateur désigné pour la mise en place d'un parcours d'accélération pour les start-ups "à fort potentiel", son objectif initial n'est sensiblement pas à la même échelle que ce nouvel accompagnement "premium" réparti entre les trois acteurs partenaires. Quand l'un vise dix à quinze start-ups accompagnées pour la première année de mise en place du programme, l'autre souhaite "détecter et accompagner 500 entreprises sur une année dans la mise en oeuvre d'une ou plusieurs démarches à visée stratégique". Les partenaires de l'opération vont d'ailleurs se répartir les tâches : 65 entreprises pour la Région (les plus grosses) sous la houlette d'une dizaine de personnes, 320 entreprises (les plus petites) orientées vers une cinquantaine de "représentants" répartis sur tout le territoire régional pour la CCI, 120 entreprises (majoritaiement des Entreprises de Taille Intermédiaire ou ETI) pour l'ADI. À noter que "Croissance Premium" est censé être complémentaire avec le dispositif "Accélérateurs ETI et PME" lancé en septembre 2017 avec la soutien de Bpifrance, qui vise lui 70 entreprises.

Pour que la théorie du ruissellement fonctionne vraiment

"C'est une démarche normalisée, c'est à dire que toutes les entreprises du territoire sont certaines de profiter de la même démarche", précise Jean-François Clédel, président de la CCI Nouvelle Aquitaine. "On essaie de massifier, de faire en sorte que tous les territoires soient concernés, histoire que la théorie du ruissellement fonctionne vraiment", ajoute Alain Rousset, le Président de la Région Nouvelle Aquitaine. Si sa volonté est en effet de couvrir les 12 départements, l'opération sera, bien entendu, plus ou moins forte en fonction de la typologie économique des territoires concernés : par exemple, c'est 246 entreprises qui seraient entrées dans la phase un pour la région Limousin. C'est là qu'on essaie de vous expliquer en quoi cette opération d'envergure consiste de manière concrète. En tout, 1000 entreprises sont en réalité repérées et sélectionnées pour une première phase s'étalant de décembre dernier jusqu'en décembre 2018 : c'est ce qu'on appelle la "phase d'appui à la réflexion stratégique", dans le but de prioriser des leviers de croissance et de développement. Sur ces 1000 sociétés, 500 participeront à la secondde phase, soit un "parcours d'accompagnement thématique" sur des thèmes comme la stratégie export, l'innovation, la transformation numérique ou le développement commercial de manière plus générale. Ce deuxième volet, le plus important, sera officialisé via une convention d'accompagnement conclue sur un an signée avec l'entreprise, qui bénéficiera alors d'un référent unique (l'un des trois partenaires) auprès duquel il pourra s'appuyer et bénéficier d'un carnet d'adresses plus conséquent.

Mais pour les partenaires de l'opération, le champ "industrie" est très vaste. "Je pense que la filière numérique est concernée, de même que l'agro-alimentaire". L'opération, financée publiquement à hauteur de 1,6 millions d'euros (dont 817 050 euros abondés par la CCI Nouvelle Aquitaine), mise moins sur des résultats en monnaie sonnante et trébuchante que sur une identification plus efficace des entreprises prometteuses installées sur leur territoire, parfois un peu seules dans leur coin. "C'est censé permettre de détecter des entreprises oubliées et avoir un effet de levier pour créer une vraie classe intermédiaire d'entreprises au niveau de la Région, qui accueille surtout des grands groupes ou des petits sous-traitants. C'est important, d'autant que les exigences des donneurs d'ordres augmentent". Aptitude à croitre, emprunte laissée sur le territoire, importance de la filière : tels seront les critères sur lesquels les entreprises seront sélectionnées, en plus de leur effectif salarial (quinze personnes minimum, 250 maximum). Au travers de potentielles "rencontres collectives", de méthodes de travail communes, d'une plateforme d'échanges et de partage des données, cette première phase d'accompagnement est censée en appeler d'autres et devrait démarrer d'ici la fin du premier semestre 2018. Quant au volet consacré purement à l'aide financière, l'idée d'un fonds régional d'investissement (sur les 200 millions d'euros envisagés, 120 auraient déjà été collectés en janvier, dont une partie avec l'aide de la Banque Européenne d'Investissement, la BEI), il fait son chemin et devrait être officiellement présenté "dans les trois mois" selon Alain Rousset. Les premiers tickets d'entrée seraient toujours compris entre cinq et quinze millions d'euros par opération.  

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
39956
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !