Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/01/20 : Initialement prévue jusqu'au 2 février, l'exposition d'art contemporain QUASAR est prolongée jusqu'au dimanche 23 février à l'Espace des Arts à Pau : une chance, si vous ne l'avez pas encore vue!+ d'info

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/01/20 | Le chômage recule en Nouvelle-Aquitaine en 2019

    Lire

    Le taux de chômeurs en catégorie A, sans activité et tenus de chercher un emploi, a diminué de 4,3% sur l'année 2019, là où au niveau national la baisse est à 3,3%. Ainsi, il y a 492 800 chômeurs de catégorie A, B et C en Nouvelle-Aquitaine en moyenne au dernier semestre 2019, un repli de 3,7% par rapport à 2018. Les Deux-Sèvres connaissent la plus forte baisse avec -6,2% de chômeurs toutes catégories. L'emploi intérimaire bénéficie d'une faible hausse (+0,1%) et concerne 68 100 travailleurs au mois d'octobre 2019.

  • 28/01/20 | Bordeaux: Le Passeport Escales se jette à l'eau

    Lire

    Levez les amarres ! Le Passeport Escales organise sa journée annuelle jeudi 30 janvier prochain, de 10h15 à 16h30 à Bordeaux, au Village By CA Aquitaine (11 Cours du 30 Juillet). L’occasion de découvrir ce passeport en partenariat avec Atout Port, qui offre des nuits d’escales gratuites dans des ports de toute l’Europe. Pour assister à cette journée animée par Claire Saphore responsable filière mer et tourisme Crédit Agricole et Marina Le Corguillé, directrice du développement Atout Ports, réservation obligatoire à claire.saphore@ca-aquitaine.fr

  • 28/01/20 | Michelin : moisson d'étoiles en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le palmarès de l'édition 2020 du guide Michelin a été dévoilé ce lundi à Paris. Christopher Coutanceau, chef rochelais, y obtient une troisième étoile et vient ainsi côtoyer Michel Guérard et ses "Prés d'Eugénie". Au total, en Nouvelle-Aquitaine, dix nouveaux restaurants se voient décerner une première étoile dont trois à Bordeaux, un à Biarritz (Alexandre Bousquet) et un duo à Saintes (Jérôme Dallet et Coralie Le Diraison). Avec son restaurant du Pyla-sur-Mer "Le Skiff Club", le chef Stéphane Carrade, lui, gagne une deuxième étoile.

  • 28/01/20 | Rentrée sportive pour les jeunes de l'antenne catamaran Royan Atlantique

    Lire

    Après un début d'hiver au repos, retour à l'entraînement pour les jeunes navigateurs du Pôle d’Entraînement Régional Royan Atlantique. Les sportifs de 11 à 18 ans remonteront sur leurs bicoques le mercredi 29 janvier à 16h30 à la base nautique de Saint-Georges-de-Didonne. En plus de cette antenne catamaran, la Nouvelle-Aquitaine compte cinq autres pôles régionaux avec Claouey, Arcachon, Hourtin, Lacanau et La Rochelle.

  • 28/01/20 | En Dordogne, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 4 % sur un an

    Lire

    La Dordogne a vu son nombre de chômeurs de catégorie A (sans emploi) baisser de 1,4 % au 4e trimestre 2019, soit 270 chômeurs de moins sur l'ensemble du département entre le 3e et le 4e trimestre. Sur un an, la baisse du chômage en Dordogne est de 4%. On compte aujourd'hui 19 440 demandeurs d'emploi. En ce qui concerne les demandeurs d'emploi qui sont inscrits à Pôle Emploi sans activité ou avec une activité partielle (catégories A,B,C) la baisse est de 1,6% au quatrième trimestre 2019 et 3,7% sur un an.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Cybersécurité : eShard une entreprise de pointe

11/11/2019 | Depuis 2015, l’entreprise eShard accompagne les entreprises pour comprendre les menaces et réfléchir à une sécurité efficiente sur les objets mobiles et connectés…

Hugues Thiébeauld

Tablette, smartphone, ordinateur… Aujourd’hui, le numérique est omniprésent dans notre quotidien. Parallèlement à cela, les cyberattaques se multiplient. La protection des données en circulation sur le web est donc de mise. C’est l’objet même de la cybersécurité. Et Hugues Thiébeauld l’a bien compris. Après avoir travaillé pendant quelques années Outre-Manche au sein du laboratoire UL où il s’attelait à tester la cybersécurité des entreprises, en 2015, épaulé par son collègue et futur associé Georges Gagnerot et deux autres collaborateurs, il s’est lancé dans l’entreprenariat en créant l’entreprise eShard…

Comprendre la menace et réfléchir à une sécurité efficiente. Tel est le double objectif de l’entreprise de cybersécurité eShard qui a vu le jour en 2015 en Gironde sous l’impulsion de deux hommes passionnés par le milieu informatique, Hugues Thiébeauld et Georges Gagnerot. Après avoir tous deux travaillés au sein du laboratoire UL, en Angleterre pour Hugues et à Marseille pour Georges, les deux hommes ont décidé de créer leur propre entité autour de la cybersécurité des solutions de paiement sur objets mobiles et connectés. « Aujourd’hui, les process de validation fonctionnent sur les cartes à puce, mais beaucoup moins sur les mobiles », souligne Hugues Thiébeauld. D’où la présence indispensable de Georges Gagnerot qui possède « une expertise très fine des mobiles qu’il a pu développer au sein de son précédent emploi sur La Canebière ».

ES Dynamic, pour une sécurité efficiente
Si, en 2015, à la naissance de l'entreprise, les services proposés étaient personnalisés, aujourd’hui « nous proposons une offre plus structurée » avec notamment le logiciel ES Dynamic. Lancé en 2017, cet outil aide les experts clients à établir un diagnostic pour comprendre la menace et, ainsi, réfléchir à une bonne sécurité. « En amont, il est indispensable de définir la menace pour créer la meilleure des sécurités. » Ce logiciel permet ainsi aux entreprises de prendre les bonnes décisions quant à leurs outils de sécurité. eShard reste aux côtés de l’entreprise à chaque moment du diagnostic. Elle assure une maintenance et maintient ainsi une relation privilégiée avec ses clients. En 2017, les services représentaient 100 % de l’activité de l’entreprise girondine. En 2018, « une vraie bascule s’est faite. 50 % du chiffre d’affaires relevaient de l’activité liée au logiciel ». Aujourd’hui, eShard travaille par brique de sécurité afin de répondre à tous les besoins dans tous les secteurs. « Le cœur de notre modèle est bien de s’assurer que notre client possède un bon niveau de sécurité. »

Plus de 50 % du CA à l'international
Aujourd’hui, eShard travaille pour une trentaine de clients principalement en Europe et en Asie, et des marchés pourraient voir le jour aux Etats-Unis. « L’étranger représente plus de 50 % de notre chiffre d’affaires », ajoute l’entrepreneur girondin. Les clients sont principalement des grandes entreprises, des industriels comme Thalès, des Grands Comptes mais également des organes de la Défense. Possédant un service R&D en interne, eShard sait évoluer et s’adapter en permanence en fonction des besoins. A sa naissance, en 2015, l’entité girondine comptait quatre salariés, aujourd’hui, ils sont au nombre de 23 (16 à Pessac, 2 à Singapour et 5 à Marseille). « 2019 fut une année charnière car nous avons dépassé le nombre crucial de 20 employés. Pour nous aider dans cette transition, nous avons suivi le programme Upgrade porté par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui met beaucoup d’énergie dans le développement économique. Ce dernier nous a véritablement donné des clés pour nous structurer au mieux », reconnaît Hugues Thiébeauld.

E-paiement, e-santé…
Du côté de la concurrence, ce dernier reste discret. Il l’avoue à demi-mot, eShard s’est positionnée « assez tôt » dans cette niche. Du coup, aujourd’hui, il est bien en peine de livrer les noms de ses concurrents directs. « Certes, nous en avons en matière de logiciels et également pour les services, mais pour les deux activités regroupées je n’en connais pas. » Riche d’une équipe de passionnés avides de faire évoluer leur activité en accompagnant toujours au mieux leurs clients dans cette montée en puissance d’innovation numérique, en plus du paiement en ligne, eShard travaille activement sur l’e-santé qui n’en ait aujourd’hui qu’à ses balbutiements…

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3662
Aimé par vous
17 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !