aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/03/17 | " Les Républicains" veulent ester contre l'ex Poitou-Charentes

    Lire

    Au nom du groupe LR de la Région, Virginie Calmels, Yves d'Amécourt, Olivier Chartier accompagnés de leurs conseils ont remis au président Alain Rousset un mémoire "aux fins d'engager des procédures judiciaires" eu égard à " la responsabilité de l’exécutif de l’ancienne région Poitou-Charentes ainsi que de toutes autres personnes responsables des graves irrégularités commises." Actions proposées: la saisine du procureur financier près la CRC et le dépôt d’une plainte auprès du procureur de la République en raison des conventions signées sans délégation de signature

  • 27/03/17 | Six représentants des candidats devant le MEF33

    Lire

    Ce sera ce 30 mars, salle Point du Jour-Pierre Tachou, 44 rue Joseph Brunet à Bordeaux (Bacalan) à 19h00. A l'invitation du Mouvement Européen et des Jeunes Européens de bordeaux 6 représentants de candidats présenteront les grandes lignes de leur programme européen et débattront ensuite entre eux et l'assistance. Il y aura là Yves d'Amécourt (LR), Tanguy Bernard (En Marche), Stéphane Saubusse (EELV), Alain Vergniault (UDI), Fabien Robert (Modem), Cyril Fonrose (PS) . L'actualité récente: Versailles, Livre Blanc de la Commission, Rome nourriront cet échange

  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Dassault Aviation à Mérignac : d'inauguration en annonce de première pierre

10/11/2016 | A Mérignac, lors de l'inauguration du dernier né des Centres de Maintenance de Dassault Falcon Service, Eric Trappier a annoncé son projet d'étendre l'usine Dassault Aviation voisine

Inauguration du nouveau centre de maintenance de DFS à Mérignac, le 10 novembre 2016

A peine plus d'un an après la pose de la première pierre, Dassault Falcon Service (DFS) a inauguré ce 10 novembre à Mérignac, son nouveau Centre de maintenance. La célébration de ce nouvel équipement s'est déroulée en présence d'Eric Trappier, Président du Groupe Dassault Aviation, de Jean Kayanakis, Directeur Général de DFS, ainsi que de nombreux élus, dont Alain Anziani, Maire de Mérignac, Marie Récalde, députée de la Gironde et membre de la Commission de la défense à l'Assemblée nationale, Alain Rousset, président du Conseil régional et Alain Juppé, Président de Bordeaux Métropole. Une double célébration en réalité puisque le PDG a annoncé son projet d'étendre l'usine voisine d'assemblage des Falcon.

Bien conscient que parmi ses invités du premier rang était assis un candidat à l'élection présidentielle, Eric Trappier a saisi l'occasion de son discours inaugural pour souligner que de son point de vue, au regard du contexte concurrentiel mondial de l'industrie française en général et de l'industrie aéronautique en particulier,  « la France a des chantiers à ouvrir ». Il a particulièrement pointé comme avantage concurrentiel les charges et salaires moindres au sein des entreprises notamment américaines ainsi que leur plus grande flexibilité au fil des carnets de commande. Une remarque bien entendue par les invités. Quand Alain Rousset, en promoteur de la formation professionnelle, a plaidé pour une compétitivité « basée sur les process et sur l'homme dans l'entreprise tant du point de vue de sa formation qualifiée que de son bien-être, et non pas sur le plus bas prix de salariat », Alain Juppé, rétorque, en bon candidat, que « la compétitivité passe certes par les hommes, mais par les allègements de charges et procédures administratives aussi ». Voilà politiquement qui était dit.

Annonce « surprise » de l'extension de l'usine Dassault aviation
Toujours est-il que la politique de formation du Conseil régional a été saluée par Eric Trappier tout autant que la collaboration des collectivités et des services de l'Etat pour permettre la réalisation de cet équipement en tout juste un an. Une collaboration toute prête à se remettre en marche suite à l'annonce « surprise » du président du groupe ce 10 novembre de procéder (malgré les inconvénients concurrentiels français pointés précédemment...) à une extension de l'usine de Dassault Aviation de Mérignac, voisine du nouvel établissement.
Une extension qui entre dans le cadre du nouveau plan global d'entreprise récemment annoncé et qui s'appuie plus particulièrement sur sa dimension « culturelle », explique Eric Trappier. La future extension pour laquelle aucun chiffre ni date n'a été révélé, concernera "le secteur tertiaire", et sera principalement nourri par des mutations volontaires de salariés, pour l'heure basés à Paris. « L'extension regroupera des services de soutien tant pour les avions civils que militaires, ainsi qu'une partie de notre bureau d'étude. L'idée est de rapprocher ceux qui conçoivent virtuellement les avions et ceux qui les fabriquent dans le réél, permettre des échanges et une meilleure compréhension et connaissance des enjeux mutuels », explique le PDG. Une ambition à réaliser « le plus rapidement possible »...

Maintenance programmée des appareils, réparation de structure, réaménagement de cabine...
En attendant donc une prochaine première pierre sur le site de Mérignac, le bâtiment Dassault Falcon Service du jour, d'une superficie de 49000 m2 dont un hangar de 7200 m2, situé en bordure de piste, a vocation à compléter les installations de maintenance et réparation de DFS implantées sur l'Aéroport de Paris-Le Bourget. En effet, au regard d'une flotte de Falcon en accroissement constant, la nouvelle installation pourra accueillir simultanément jusqu'à 6 avions de type Falcon7X principalement mais aussi 8X en cours de livraison, et les futurs 5X. En effet, plus de 250 avions d'affaires Falcon 7X sont en service depuis 2007. Or, comme une voiture doit régulièrement être révisée, après 8 ans d'exploitation, ces avions doivent subir « la visite C », d'une durée de 2 mois. Autrement dit, au regard de la date de lancement des ces Falcon 7X, de nombreuses visites C sont à prévoir; or, ce sont des avions d'affaires plus gros que ceux de la génération précédente : les installations du Bourget, auraient eu du mal à pouvoir les accueillir en plus des autres activités qui y sont menées.

Un avion Falcon en maintenance dans les nouvelles installations DFS à Mérignac

Pour autant le site de Mérignac ne sera pas uniquement consacré à la maintenance programmée des appareils, il aura également des capacités de réparation de structure, de réaménagement de cabine de modification avionique ou encore de travaux de peinture. Diverses opérations d'autant plus facilitées par la proximité des outils et équipements de l'usine Dassault Aviation voisine où sont assemblés tous les avions de la gamme Falcon. Autre atout du territoire le grand nombre de sous-traitants spécialisés locaux, et au niveau régional, de nombreux centres de formation aéronautique reconnus, au premier rang desquels l'Aérocampus de Latresne. Soucieux de répondre aux certifications internationales et nationales de ces différents pays clients, Jean Kayanakis, Directeur Général de DFS, a indiqué que suite à un audit réalisé avec les autorités chinoises, le site devrait accueillir, les premiers avions venus de ce pays au plus tard au début du mois de décembrebre. Autrement dit, les affaires prennent....

Au total, ce nouveau centre de maintenance, c'est 20 millions d'euros d'investissement, achat du terrain compris, un démarrage avec 25 salariés venus du Bourget mais un objectif de 70 emplois à 2018 (hors sous-traitant). Un chiffre comprenant cette fois des recrutements complémentaires nouveaux.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4895
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !