Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Dax à la reconquête de son centre ville

13/11/2014 | Face aux mastodontes commerciaux, la ville thermale veut rendre son centre ville plus attractif

Dax

Redynamiser l'hyper-centre. La question se pose dans de nombreuses villes françaises confrontées à des géants commerciaux dans leur périphérie et à de nouveaux modes de consommation, entre drives et vente en ligne. A Dax, la ville mise sur de nouvelles halles qui pourraient ouvrir « fin 2016 début 2017 » à la place des existantes jugées vétustes et peu attractives par les Dacquois. Avec l'objectif d' « en faire une locomotive du cœur de ville », selon la mairie de la cité thermale qui invite les commerçants à une table ronde ce jeudi soir pour engager une réflexion globale sur ces sujets.

Annoncée pendant la campagne des municipales l'an passé, la réhabilitation-rénovation des halles est sur les rails. Une étude avec des cabinets bretons spécialisés (Créaticq, Certia et IEC) qui va durer jusqu'à l'été prochain, devrait permettre de mieux cerner les attentes de la population au travers d'une grande enquête et de faire un diagnostic technique pour optimiser les espaces commerciaux en collaboration avec la vingtaine de commerçants des 2.000 m2 de surface actuelle. Viendra ensuite la phase architecturale avec le choix du projet, « résultante des besoins », puis la mise en œuvre pour un budget a priori compris dans une fourchette de 5 à 10 millions d'euros.

« Il s'agira de valoriser les métiers de bouche, faire revenir les consommateurs aux commerces de proximité et aux circuits courts », a détaillé Axelle Verdière, conseillère municipale au commerce.

Taxe sur les frichesPoursuivant sa volonté de piétonniser le centre ville depuis son élection en 2008, le maire Gabriel Bellocq a mis en parallèle laBellocq prochaine création d'un parking totalement enterré de 400 places entre les Halles et la cathédrale avec un espace végétal au-dessus, façon de « réduire la place de la voiture en surface ». Car à Dax « tout est à portée de main...à pied », résume la manager de centre ville Patricia Yvora. Question stationnement (une heure gratis à l'année), la ville a par ailleurs décidé la gratuité des parkings le samedi après-midi du 6 décembre au 15 février pour attirer les chalands de Noël jusqu'aux soldes et favoriser les 400 commerces de l'hyper-centre dont certains souffrent aussi de la fermeture des deux hôtels emblématiques de l'ex-Compagnie thermale, le Splendid et les Thermes.

Le maire entend également agir de façon plus coercitive pour encourager l'activité du centre. Depuis la rentrée, une taxe sur les friches commerciales a été votée pour inciter une vingtaine de propriétaires à remettre sur le marché des locaux restés vides depuis au moins deux ans. La ville qui subventionne des travaux de modernisation et d'équipements de boutiques, pourrait par ailleurs bientôt utiliser son droit de préemption commerciale.

La ville de demain De son côté l'association des commerçants Daxatou travaille à l'animation du centre, entre jeux, voyages à gagner, musique vivante, marché de Noël. « A notre niveau, on fait les choses pour rendre le cœur de ville plus dynamique », souligne Martine Darriau, coprésidente de Daxatou. Se pose à eux également la question d'ouvrir les boutiques entre midi et deux tandis que le projet de galerie commerçante au tout proche stade Maurice Boyau divise, entre crainte de concurrence directe d'un centre-ville bis et espoir d'éviter l'évasion sur la périphérie saint-pauloise.

Quoi qu'il en soit, « il faut savoir être offensif en temps de crise, se retrousser les manches pour trouver des solutions », souligne Elisabeth Bonjean. La première adjointe au maire reste d'ailleurs persuadée que « les nouvelles générations sont prêtes à laisser la voiture, et privilégient les lieux de convivialité, les commerces moins standardisés » pour un « retour à des choses plus authentiques que les grandes surfaces commerciales impersonnelles ».

Face aux mastodontes commerciaux qui asphyxient peu à peu le centre, Dax espère donc faire évoluer les mentalités pour construire la ville de demain.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
5665
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !