Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | De l’innovation au menu de 4Médias

13/03/2020 | Audrey Delort-Laval (Mimitika), Jean-Christophe Melaye (Bee.Cycle) et Charles Ranguin (Village by CA Aquitaine) au micro d’O2 Radio…

Audrey Delort-Laval, Jean-Christophe Melaye et Charles Ranguin

L’émission 4Médias de ce mois-ci, réalisée conjointement par O2 Radio, L’Écho des Collines et Aqui.fr, accueille trois invités : Charles Ranguin, start up manager du Village by CA Aquitaine situé aux Quinconces à Bordeaux, Jean-Christophe Melaye, fondateur de l’entreprise Bee.Cycle, qui propose aux entreprises une solution de location longue durée de vélos électriques et Audrey Delort-Laval, fondatrice de la start up Mimitika, qui conçoit une marque de protection solaire vegan sans allergène. Ces deux structures sont accueillies depuis quelques mois par l’accélérateur du Village…

Le Village by CA a ouvert ses portes en 2017. Situé aux Quinconces à Bordeaux il a pour but premier d’accompagner une vingtaine de startups en les mettant en réseau avec ses partenaires. « Notre objectif est véritablement de créer du lien et faciliter le business », souligne d’entrée de jeu Charles Ranguin, start up manager du Village. Aussi, le tiers-lieu souhaite favoriser l’émergence de projets innovants et de nouveaux talents. « Ainsi, nous accompagnons les jeunes pousses dans la mise en œuvre de leurs solutions et dans leur réussite commerciale. Et nous servons le développement économique de nos territoires en privilégiant un écosystème dense et différenciant ». Le Village s’est bel et bien inscrit depuis 2017 dans l’écosystème girondin voire néo-aquitain. Actuellement, 24 startups sont accueillies. Elles touchent tous secteurs d’activités. Agriculture, environnement, énergie, fintech, foodtech, immobilier, industrie de l’eau, IOT, marketing communication, réseau social, santé et service. « Cette diversité illustre véritablement notre richesse. Et même si elles n’évoluent pas dans le même domaine, elles se rejoignent sur un certain nombre de problématiques. »

Des vélos électriques en leasing
A ses côtés, au sein du studio d’O2 Radio, Jean-Christophe Melaye, fondateur de l’entreprise Bee.Cycle. Cette startup accompagne les entreprises qui souhaitent proposer à leurs collaborateurs une solution de mobilité alternative sans avoir à investir massivement ni à gérer leurs flottes. « Notre solution de location longue durée de vélos électriques est personnalisée, simple à mettre en œuvre et individualisée », précise Jean-Christophe Melaye. Cette solution ne nécessite ni investissement car elle s’appuie sur un contrat de location longue durée et ni infrastructure spécifique. Le salarié qui adopte le vélo à assistance électrique (VAE) peut se dire « J’ai à ma disposition un vélo électrique haut de gamme que je peux utiliser pour mes trajets domicile-travail mais aussi les week-ends et pendant les vacances pour des ballades en famille, pour aller au restaurant ou tout autre déplacement privé ». Mais encore faut il trouver les bons arguments pour convaincre les salariés d’adopter ce geste écocitoyen. « C’est certain, il ne faut pas imposer son utilisation. Il faut commencer doucement afin d’initier et de convaincre de son utilité. Par exemple, les jours de beaux temps. Mais c’est sûr, le VAE s’adresse à des salariés qui n’ont pas plus de 10km à parcourir de leur domicile à leur lieu de travail ». Depuis septembre dernier Bee.Cycle est hébergée au Village. « Depuis nous avons réussi à signer pas mal de contrats. Et puis, lorsque je me déplace en France, je peux donner rendez-vous aux entreprises au sein des autres Villages by CA ce qui est très pratique ».

Une crème solaire végane
Audrey Delort-Laval, fondatrice de la startup Mimitika, est également abritée par le Village pour intensifier l’activité de son entreprise. Ancienne de chez Chanel, cette jeune femme est passionnée par la cosmétique mais ne supportait pas jusqu’alors mettre de la crème solaire. « Toutes les crèmes que j’utilisais étaient trop grasses à mes yeux, elles me laissaient des marques, bref elles ne me plaisaient pas. » Avec les connaissances acquises lors de son précédent emploi, Audrey se lance donc dans l’aventure de la conception de crème solaire. « Ce ne fut pas une mince affaire, car, cela ne paraît pas comme ça, mais c’est très compliqué à créer ». Aujourd’hui, sa marque est référencée dans plus de 450 points de vente aux quatre coins de l’hexagone. Son objectif est de diversifier davantage sa gamme. Aujourd’hui, elle vend de la crème solaire visage, du spray protecteur corps, du lait après-soleil, de l’huile, du stick à lèvres et l’an prochain des crèmes pour enfants. Et ne vous y trompez pas, ses crèmes sont automatiquement protectrices et conçues sans parabène, ni nano-particules, PEG, Phenoxyethanol et autres allergènes. Résistants à l’eau, les produits protecteurs protègent efficacement des rayons UVA et UVB. Hydratants et enrichis en vitamine E anti-oxydants, « ils contiennent un actif naturel d’origine marine qui stimule la production de mélanine pour un bronzage plus rapide, durable et respectueux de votre carnation ».

La démarche RSE déjà intégrée
Au cours de cette émission, il est également question de la démarche RSE qui concerne la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) également appelée responsabilité sociale des entreprises. Elle est définie par la commission européenne comme l'intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes. La norme ISO 26000 définit le périmètre de la RSE autour de sept questions centrales : la gouvernance de l’organisation, les droits de l’homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs, les communautés et le développement local.
Les trois structures présentent sur le plateau n’ont pas attendu la création de cette démarche pour mettre en place des actions répondant à ces critères. En effet, Bee.Cycle, de par la définition même de son concept, agit pour l’environnement. L’entreprise favorise le bien-être du salarié en l’invitant à faire de l’exercice notamment. Quant àMimitika, tous les produits sont conçus et fabriqués dans le sud-ouest de la France. Ils ne sont jamais testés sur les animaux et ne contiennent pas d'ingrédients d'origine animale. Enfin, pour ce qui est du Village, « une démarche d’accompagnement a été mise en place pour répondre à toutes les demandes de nos pépites et de nos partenaires », conclut Charles Ranguin.

Pour écouter l’émission 4Médias sur O2 Radio, rendez-vous lundi 16 mars à 16h ou mercredi 18 mars à 9h sur le 91.3 FM. Si vous ne pouvez pas attendre, podcastez l’émission dès à présent sur O2Radio.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
6467
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !