Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | De la chaleur pour un meilleur fourrage

15/05/2018 | Présente sur la foire, l’entreprise Base maîtrise la technologie thermovoltaïque Cogen’air et développe des solutions innovantes pour le séchage de fourrages.

Elodie Cazeaux , directrice Marketing et marie en stage sont présentes sur le stand à la foire de Bordeaux

L’entreprise Base maîtrise la technologie thermovoltaïque Cogen’air : à savoir la production de panneaux solaires hybrides capables de produire de l’électricité et de l’air chaud ou froid. Elle développe des solutions innovantes pour le séchage de fourrages, de céréales. Les agriculteurs obtiennent une meilleure qualité de foin : plus grande appétence, qualités nutritives, grande teneur en protéines. Les avantages sont aussi économiques : réduction des coûts d’exploitation, moins de compléments alimentaires, moins de pesticides. Une vingtaine de projets agricoles ont été développés depuis 2014.

Des panneaux solaires hybrides innovants pour sécher des fourrages, des céréales, des plaquettes, des granulés, et depuis peu traiter des déchets, c'est le concept développé depuis 2009 par l'entreprise Base. Depuis sa création, par Sébastien Ackermann, l'entreprise installée à Canéjean a bien grandi et a atteint sa phase de commercialisation. "Notre société qui compte désormais 17 salariés, a mis au point un panneau solaire thermovoltaïque, capable de produire simultanément électricité et chaleur. Il produit de l'électricité sur sa face avant et il recupère la chaleur dégagée par les cellules photovoltaïques et produit trois plus d'air chaud que d'électricité sur sa face arrière. Cet air chaud, on va l'utiliser pour participer au chauffage de bâtiments, pour réduire les consommations énergétiques", explique Elodie Cazeaux, directrice marketing.
L'entreprise a développé trois secteurs d'activités : la filière agricole, la filière bio énergie, et depuis peu les déchets type digestats et boue. Présente sur la Foire de Bordeaux, l'entreprise a acquis une certaine notoriété auprès des exploitants agricoles. Depuis 2014, elle a monté une vingtaine de séchoirs agricoles dont cinq en Nouvelle-Aquitaine sont en activité. "Cette innovation offre un séchage plus rapide et évite que le foin, principalement de la luzerne, ne sèche au soleil. Elle offre une meilleure qualité de fourrage, avec des qualités nutrititives conservées et une plus grande teneur en protéine, ce qui intéresse les éleveurs. Les achats de compléments alimentaires sont ainsi réduits," poursuit Elodie Cazeaux.

Retour sur investissement entre six et huit ans

Les exploitants ayant opté pour ce type de solution sont plutôt de taille importante et dans une démarche bio ou au moins dans une démarche d'agriculture raisonnée.  Les atouts sont aussi économiques : car la technologie offre sur le moyen terme une meilleure rentabilité de l'exploitation malgré un coût moyen de l'investissement estimé sur le secteur agricole à 350 000 euros. Le retour sur investissement pour un agriculteur est estimé entre six et huit ans. Le respect de l'environnement est mis en avant car le séchage solaire avec Cogen'air contribue au maintien de la biodiversité. 
Sur la vingtaine de projets commercialisés par Base sur le secteur agricole, 70% des agriculteurs revendent l'élecricité à ERDF et en tirent une source de revenus complémentaires tout en réduisant leurs propres coûts énergétiques, 30 % optent pour l'autoconsommation pour par exemple le chauffage des bâtiments. L'entreprise girondine travaille actuellement à d'autres projets de développement notamment sur la filière bio énergie, très présente en Nouvelle-Aquitaine avec du séchage de plaquettes, de bûches, de sciures. "La filière déchets représente pour nous une piste d'avenir pour notre société, notamment les déchets, ceux issus d'ordures ménagères et aussi des déchets industriels. L'objectif, en les séchant, est de les transformer, en combustibles :  exemple des déchets de papèterie. Actuellement avec l'Ademe, il y a en ce moment de nombreux appels à projets sur ces CSR (combustibles solides de récupération). Nous sommes en phase de tests, mais le potentiel est réel," poursuit la directrice marketing. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3865
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !