17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : Ils étaient entre 1650 (la préfecture) et 4000 personnes (selon les syndicats) à manifester ce 16 novembre à Bordeaux contre les ordonnances de la loi travail du gouvernement Philippe. C'est bien moins que les 10 000 manifestants du 12 septembre

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

14/11/17 : Pont d’Aquitaine:fermeture dans les 2 sens de l'A630 entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux – Nouveau Stade)du 15 novembre, 21h au 16 novembre: 6h00 du 16 à 21h00 au 17 novembre à 6h00

10/11/17 : La Ferme basque Lurrama se tient ce week-end halle Iraty à Biarritz. Toute l'excellence de l'agronomie et de la production basque avec un invité, la Région PACA. Concours gastronomiques, exposition et demain 11h, débat sur les ours et les loups

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

09/11/17 : Secrétaire générale de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques et sous-préfète de l'arrondissement de Pau, depuis l'été 2014, Marie Aubert vient d'être nommée sous-préfète de l'arrondissement du Havre ( Seine maritime )

06/11/17 : Pour connaître les conditions pour partir à l'étranger, rendez-vous à la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne Centre d'Informations Europe Directe pour suivre un atelier d'informations le 8 novembre de 16h à 17h à Agen.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

  • 17/11/17 | Coupe du Monde de Rugby : Bordeaux aussi de la fête

    Lire

    C'est acté depuis le 15 novembre : la France accueillera la Coupe du Monde de Rugby 2023, pour la deuxième fois de son histoire. Une nomination préférée à celles de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, toutes deux finalistes. Et on sait déjà que Bordeaux sera de la fête. Le stade Matmut Atlantique a en effet été sélectionné (parmi neuf stades en France) pour accueillir plusieurs matchs de poule. En revanche, aucun match de finale ne serait prévu pour le moment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | De Latresne au monde, Aérocampus Aquitaine poursuit ses projets

14/11/2017 | Aérocampus Aquitaine se réunit ce mardi en assemblée générale. L'occasion d'élire un nouveau président et de revenir sur les 1001 projets de la structure et sa dynamique de diversification.

Jérôme Verschave, Directeur général d'Aérocampus Aquitaine

Jérôme Verschave, son directeur général le souligne : « la colonne vertébrale » d'Aérocampus Aquitaine, c'est encore et toujours la formation aérospatiale, et sa capitale, c'est encore et toujours Latresne sur la rive droite de la Garonne. Pour autant au fil des projets égrenés ce lundi, à l'occasion d'une conférence de presse précédant l'Assemblée générale du lendemain, le campus de l'aérospatial prend de plus en plus la voie de la diversification et commence à enjamber le fleuve. Une première présence à Saint-Médard-en-Jalles sera inaugurée ce mardi, avant le grand projet de parc à thème à Mérignac... sans oublier sa présence toujours plus forte à l'international.

Ce mardi 14 novembre, statutairement parlant, il y aura du changement dans les rangs d'Aérocampus Aquitaine. Son Président, Didier Guinot en place depuis le début de l'aventure, laisse son siège pour répondre à des obligations personnelles. Sans préjuger des votes du Conseil d'administration, ni des candidatures de dernière minute, son successeur pourrait bien être Jean-Luc Engerand, qui est pour quelques semaines encore, Directeur des programmes à Safran. Un pari relativement peu risqué : l'homme est le seul candidat en lice et soutenu. En outre, « le Conseil d'administration va s'élargir à quelques personnalités qualifiées supplémentaires, passant de 17 à 21 membres », indique le Directeur du campus à statut associatif, et au budget 2017 de 11 M€. 11 M€ dont 2,5M€ de subventions publiques liées au service public de formation. Une forme d'autonomie structurelle et financière d'Aérocampus chère à son Directeur et « gage de sa projection dans l'avenir », l'association n'étant ainsi dépendante d'aucune décision extérieure.

Un programme de 18 M€ d'investissementEt les projections dans l'avenir, justement, vont bon train. Tout juste achevé un premier cycle d'investissement de 25 M€ qui a globalement permis de remettre à niveau le site de Latresne et développer son offre hôtelière pour l'accueil du public (exclusivement business donc) sur le site, 2017 marque l'engagement d'une deuxième tranche d'investissement de 18 M€ sur 4 ans. Au programme : la création d'un pôle avionique, la construction d'une grande salle pouvant accueillir des conférences de 400 à 500 personnes, ou encore la construction d'un bâtiment « Partenaires » permettant d'accueillir de nouvelles entreprises de formation dont une dizaine sont déjà en attente d'implantation. Manière pour elles de pouvoir ainsi bénéficier de la « marque » Aérocampus.
Autre projet sur Latresne qui devrait être opérationnel dès janvier 2018 : l'installation de volières outdoor et indoor, pour accompagner au développement du « Drone campus ». Dédié aux formations aux nouvelles technologies et applications drones, ce campus compte déjà un certain nombre d'entreprises liées à la technologie drone (bureau d'étude, concepteurs, ou formateurs) implantés et même des partenariats en cours, tels que l'inspection d'avion par micro-drone, avec Dassault.

Sur la rive gauche, Aérocampus voit grandMais pour des questions de foncier notamment, Aérocampus « décentralise » aussi ses activités, à l'image de ce pôle câblage, qui s'apprête à être inauguré ce mardi, au sein du lycée Jehan Duperier à Saint-Médard-en-Jalles. En quelques chiffres : c'est un atelier de 630m2, pour un investissement d'Aérocampus de 250 000 euros. Il est d'ailleurs déjà utilisé depuis septembre par 15 stagiaires en recherche d'emploi dans le cadre d'une formation assurée en partenariat avec l'AFPA, mais ce n'est qu'un début.
Sur la rive gauche Aérocampus Aquitaine, sollicité dans le cadre de l'Opération d'Intérêt Métropolitain à proximité de l'aéroport de Bordeaux Mérignac voit bien plus grand. 60 000m2 de bâtiments sur 10 ha, en cours d'acquisition par Bordeaux Métropole, pour l'implantation d'un parc à thème sur les cultures aérospatiales. Une vitrine technologique et de loisirs, pour lequel les équipes d'Aérocampus portent une grande ambition, visant les « 200 000 à 250 000 » visiteurs par an. Un projet estimé à 80 M€, dont la version finalisée du projet devrait être présentée aux financeurs (publics et privés) d'ici la fin 2017. Pour l'heure ; « c'est l'union sacrée autour de ce projet », assure Jérôme Verschave. « Ce sera le pendant aéronautique de la Cité du Vin ».
Mais pas uniquement, le site mérignacais, devrait aussi grandement aider à résoudre les problèmes de place du site de Latresne, en accueillant la relocalisation des nombreux acteurs pris dans la dynamique du Data Space Campus, dont la réalisation longtemps programmée sur le site de Floirac est compromise. « En outre nous pourrons aussi proposer à Mérignac, une offre de formation élargie autour des métiers aéroportuaires par exemple, en recentrant Latresne sur son cœur de métier ». Pour donner corps à ce projet pour l'heure surnommé « TARMAQ » (comme AQuitaine), l'idée de proposer une maison du projet sur site, dès 2018 est lancé par le Directeur. « Quand au Parc en lui même il se fera par phase, mais l'objectif est de proposer quelque chose au public dès 2021 », projette le Directeur.

Vers un réseau de Hubs AérocampusEnfin, plus loin encore que Mérignac, Aérocampus Aquitaine poursuit son développement à l'international. Outre la venue de stagiaires étrangers sur site, ou l'envoi de formateurs à l'étranger (du fait notamment de son agrément PART 147), Aérocampus Aquitaine développe aussi un réseau de « Hub » à travers le monde. Après la Suisse, le gouvernement du Telengana en Inde, vient de signer avec la structure pour la création d'une école à Hyderabad, pour former les futurs mécaniciens aéronautiques indiens en formation initiale et continue. Aérocampus compte aussi poursuivre l'exportation de son expertise notamment sur le continent africain, via un projet de collaboration au Maroc. Une lettre d'intention a été signée dans ce sens.

Enfin autre projet en cours : le Naval campus pour lequel Aérocampus a été sollicité par Naval Group pour une proposition de structuration de l'offre de formation du secteur. Celui ci constate en effet un certain manque de compétence pour pouvoir correctement répondre aux marchés d'un secteur dont l'activité repart à la hausse. Là encore Aérocampus Aquitaine devrait remettre sa copie en fin d'année.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1885
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !