18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Grêle : des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    À la suite des violents orages en Dordogne le 2 et le 20 juin, un fonds national d’urgence en faveur des exploitants sinistrés avec une enveloppe de 900 000 euros est débloquée pour la Dordogne, soit une aide de trésorerie exceptionnelle, pour un montant maximum de 5 000 euros par exploitant, qui sera versée dans les prochaines semaines. Des dégrèvements de taxe sur les propriétés foncières non bâties (TFNB) sont également prévues, charge aux propriétaires de les répercuter aux locataires fermier.

  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

  • 17/08/22 | Fabriquer des dortoirs à osmies (abeilles) à Villenave d'Ornon

    Lire

    Villenave-d’Ornon (Gironde) organise un atelier participatif de fabrication de dortoirs à osmies, le samedi 27 août, de 14 h à 16 h 30, au Square Torres Vedras (7 rue des Peupliers). L’osmie est une abeille sauvage, « abeille maçonne », qui se différencie de sa cousine productrice de miel par son caractère solitaire et inoffensif. Elle fait son apparition très tôt dans la saison, elle est l’un des premiers insectes pollinisateurs d'où son importance. Gratuit, inscription obligatoire (05 56 75 69 85), l'atelier sera animé par l’association « Tous aux abris ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | De nouvelles perspectives pour la filière bois construction de Nouvelle-Aquitaine

04/11/2019 | À l'occasion d'un évènement à Limoges fin novembre dédié à la construction bois, retour avec les acteurs régionaux de la filière sur ses perspectives d'évolution dans le secteur du bâtiment.

1

Les 28 et 29 novembre prochains, Le Zénith de Limoges accueillera pour la première fois les Journées Régionales de la Construction Bois, après deux premières éditions à Bordeaux et Jonzac. Cet évènement, dédié uniquement aux professionnels, est l'excuse parfaite pour dresser un état des lieux d'une filière régionale en forte progression et dont les premières études prospectives indiquent une augmentation exponentielle de projets de nouveaux bâtiments construits (en totalité ou en partie) en bois. Avec le Président de l'Interprofession de Nouvelle-Aquitaine, nous sommes revenus sur les pistes à explorer.

Les 28 et 29 novembre prochains, les Journées Régionales de la Construction Bois de Nouvelle-Aquitaine prendront leurs quartiers au Zénith de Limoges. Plus de 150 professionnels y sont attendus, des constructeurs aux architectes en passant par les bureaux d'études ou constructeurs. La manifestation remettra ses "prix régionaux de la construction bois" pour lesquels les professionnels ont déposé 124 candidatures dans différentes catégories, de la réhabilitation d'équipement à l'aménagement neuf. Le jeudi 28 novembre permettra ainsi aux professionnels d'ouvrir plusieurs débats, notamment autour de la ressource forestière mobilisable pour la construction. Car à entendre le président de l'interprofession, Christian Ribes, le bois est une filière d'avenir dans la construction. Une enquête nationale publiée en juin dernier va dans son sens : elle précise qu'en 2018, la construction en bois de logements collectifs a augmenté de 19,4%, même si l'ossature bois reste leader autant dans la construction de maison individuelle que dans les bâtiments collectifs ou tertiaires (respectivement 84,83 et 75%).

Une envolée en cours ?

"Ce qui est important, c'est de mettre en avant des gens qui ont pensé à mettre du bois dans leur projet, que ce soit un architecte, un maître d'œuvre ou un maître d'ouvrage, de façon à créer une émulation de ces exemples-là", souligne Christian Ribes au moment d'évoquer les prix qui seront remis cette année et qui figureront au catalogue servant clairement de vitrine à une filière dont les premières prévisions de production dans les dix prochaines années sont clairement exponentielles. Selon le Comité Stratégique de la filière bois, la consommation du matériau dans la construction et la rénovation de bâtiments pourrait grimper de 32% en 2035 par rapport à 2015, et même de 40% en 2050. Une évolution qui pose notamment la question de la hausse des capacités de production. En Nouvelle-Aquitaine, le bois est la quatrième filière en termes de poids à l'export. Avec 2,8 millions d'hectares de forêts (soit un tiers du territoire), le bois qui y est récolté représente 26% du total national et 56 353 emplois. En termes de construction de bâtiments en bois, la Nouvelle-Aquitaine et la région Auvergne-Rhône Alpes sont les deux plus dynamiques (4310 réalisations en 2018 pour la première, 4340 pour la seconde), soit une part de marché nationale de 10,9%. 

Pour Christian Ribes, les perspectives décrites dans les deux études citées sont réalisables. "Aujourd'hui, la très grande majorité de nos scieries en Nouvelle-Aquitaine travaillent en une seule équipe, on peut donc quasiment doubler la production du sciage  (deux millions de mètres cubes sciés par an, dix millions de mètres cubes de bois récolté) tout en faisant baisser les coûts de production. On a des capacités et de nouveaux outils qui sont déjà dans les tuyaux et vont voir le jour dans les deux ou trois ans qui viennent. En matière première, on n'exploite pas la totalité de la croissance annuelle de nos arbres, on en a encore sous le pied. Pour la variété Douglas, par exemple, on peut par exemple fournir 30% de volume supplémentaire parce que le massif arrive à maturité dans les années 2020. Pour ce qui est du pourcentage d'évolution de la production, si ce n'est pas 32, ce sera peut-être 18 ou 20, mais en tout cas ça devrait être une progression à deux chiffres, fulgurante. Euratlantique est un exemple fort, mais les projets de construction en bois vont se développer sur tout l'arc atlantique de La Rochelle à Bayonne, ça fera aussi partie des projets des nouveaux maires...", glisse le responsable.

Équation foncière et freins

L'une des grandes ambitions de l'interprofession, c'est de se glisser dans la complexe équation du foncier disponible dans des métropoles comme Bordeaux, toujours plus étendues, en proposant une alternative : la densification, oui, mais pas sans eux."On a un gros travail à faire pour pousser à la rénovation des établissements publics, notamment les collèges et lycées, par le bois". En 2018, parmi les prix régionaux de la construction bois, on retrouvait notamment un centre de formation d'apprentis aux métiers du bâtiment à Chasseneuil-sur-Bonnieure (16), labellisé biosourcé niveau 3 ou encore l'extension d'une école à Bosdarros (64), projet à 830 000 euros. Alexandre Lacaze, par exemple, s'est occupé en 2017 de rénover une barre d'immeubles à Mourenx (64) pour pouvoir le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite. Originalité : une partie du bâtiment (coursives et gardes corps) est constituée entièrement de bois. Pour l'architecte, "le bois était plus compétitif pour la mise en accessibilité de ce bâtiment que l'acier ou le béton, la finesse de la structure était plus importante. Ça participe aussi à une meilleure circulation des gens dans leur manière de se déplacer dans le bâtiment".

Le marché, on l'a vu, est voué à s'ouvrir. Et, pourquoi pas, à participer à la surélévation de bâtiments pour lesquels un ou deux étages supplémentaires en béton seraient devenus un problème. "Grâce au bois, on peut surélever une échoppe et un ou deux étages sans mettre en danger les fondations. Ça ne veut pas dire que l'aspect extérieur sera en bois, ce qui nous importe c'est la structure". L'extension et la surélévation sont significatifs en termes de nombre de projets en Nouvelle-Aquitaine : en 2018, ce chiffre (1485) a augmenté de +26% par rapport à 2016 (+9% au niveau national). L'utilisation de panneaux massifs pour la construction de bâtiments collectifs, de son côté, grimpe de 10% en 2018, plus du double par rapport à 2016 (+4%). Reste encore des freins à lever : l'importation au détriment de l'utilisation du bois local et national (en mars dernier, la France a été pointée du doigt par Greenpeace concernant l'importation de bois tropical) et surtout la manière de rendre cette économie plus durale, moins dans le gestion de ses parcs que dans celle de la production de déchets et des coûts en transports qu'elle mobilise. À l'aube d'un objectif bas carbone prôné par le future Règlementation Environnementale (2020), la croissance devra nécessairement être la plus verte possible.

Dans le dernier rapport du CESER Nouvelle-Aquitaine, on trouve un accompagnement nécessaire des forestiers vers "la transition des surfaces" et l'augmentation des échanges. Ce dernier point, c'est justement tout l'objectif de l'interprofession régionale. Elle ne s'interdit d'ailleurs pas, même si ce concours et ces journées sont avant tout destinées aux professionnels, d'organiser des évènements plus grand public. "On a participé à plusieurs salons de l'habitat, dont celui de Limoges en septembre. On est en train d'imaginer un salon public en association à Bordeaux, dans lequel seraient présents tous les matériaux biosourcés, une sorte de biennale qui aurait lieu les années impaires, pour ne pas rentrer en concurrence avec le Carrefour International du Bois, qui se tient les années paires à Nantes", rajoute Christian Ribes. Même si dans la dernière étude 2018 de France Forêt Bois, on note un sérieux repli pour la filière dans l'isolation thermique (-9 points à 47%, la baisse la plus importante de France avec la Bretagne), les pistes autour du bois (matériau, oeuvre ou construction) sont largement identifiées : la Nouvelle-Aquitaine est, selon l'Agreste et l'INSEE, la "première région française en termes de travaux de recherche sur la forêt et le bois".

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : S.Laval

Partager sur Facebook
Vu par vous
8713
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !