Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Depuis 20 ans, Initiative Périgord accompagne les entrepreneurs

31/10/2018 | Initiative Périgord propose aux entrepreneurs qui souhaitent créer, reprendre ou développer leur entreprise, un accompagnement personnalisé et des prêts d'honneur

Louis Schweitzer, au coté de François Gaumet, directeur d'Initiative Périgord et de Michel Conte, président

Depuis octobre 1998, 5000 entrepreneurs périgourdins sur les 20 000 entreprises de la Dordogne, ont été accompagnés et financés par Initiative Périgord qui a fêté ses vingt ans, le 30 octobre au château des Reynats à Chancelade. Cette association qui propose de l'accompagnement personnalisé dans la durée, des prêts d'honneur, des conseils grâce à des parrains bénévoles, se révèle indispensable à l'économie locale. Puisque les sommes investies et mobilisées le sont dans l'économie du territoire de la plateforme.

 Pour son vingtième anniversaire, l'association Initiative Périgord avait convié le 30 octobre au château des Reynats à Chancelade, ses partenaires et les plateformes de la Nouvelle Aquitaine. Cette structure propose depuis vingt ans, un accompagnement personnalisé, des prêts à taux zéro sans garantie, aux porteurs projets qui souhaitent créer, reprendre ou développer leur entreprise. Initiative Périgord fait  donc partie d'un réseau national de 233 plateformes. "Initiative France, avec ses déclinaisons dans tous les départements, est le premier réseau de d'accompagnement à la création et la reprise d'entreprises. Chaque année, ce sont 16 000 entreprises soutenues et 43 000 emplois créés ou maintenus, s'est réjoui le président national Louis Schweitzer, ancien PDG du groupe Renault. Pour un coût modique. L'accompagnement des porteurs de projets est gratuit. "Le coût pour un emploi créé ou maintenu est estimé à 1350 euros. Cette somme concerne principalement les salaires des collaborateurs des plateformes locales et les rares impayés, c'est beaucoup mioins que n'importe quel dispositif d'aide à la création d'emploi," précise Louis Schweitzer.
En 2017, Initiative Périgord a permis le financement de 255 entreprises, pour 2,793 millions d'euros de prêts d'honneur engagés et 29,308 millions d'euros de prêts bancaires adossés. "Notre activité a permis de maintenir ou de créer 651 emplois en Dordogne. Il s'agit d'emplois durables puisque nous affichons un taux de pérennité des entreprises aidées à 3 ans de 94 %, précise Michel Conte, le président d'Initiative Périgord. En Dordogne, 41 % des projets concernent une reprise d'entreprise, donnée intéressante dans un département qui compte 30 % de chefs d'entreprises âgés de plus de 55 ans. Le soutien à une phase de développement ou de croissance de l'entreprise représente seulement 3 % des dossiers. 
A l'échelle de La Nouvelle-Aquitaine, 1432 entreprises ont été financées en 2017 pour 3850 emplois créés ou maintenus. La création d'entreprise représente 59 % des dossiers. 63 % des 1757 entrepreneurs néo-aquitains accompagnés sont des demandeurs d'emploi. 

Des aides pour l'installation agricole

Dans un contexte de crise du monde agricole, le département de la Dordogne, a su se démarquer en proposant un dispositif avantageux pour ceux qui souhaitent se lancer dans l'élevage ou sur un projet agricole. Fin 2010, Initiative Périgord et la Chambre d’agriculture de la Dordogne ont créé un fonds de prêts destinés aux personnes non éligibles à la Dotation jeune agriculteur, aux aides classiques de l'installation. Depuis début 2017, le dispositif est étendu à l'échelle des 12 départements de la Nouvelle Aquitaine. Il est fnancé par des fonds régionaux. " Il a pour vocation le renforcement des fonds propres et facilite ainsi l’obtention d’emprunt. L’aide consiste en un prêt d’honneur à 0% qui varie de 5 000 € à 20 000 €. Le montant peut être porté à 40 000 euros s'il s'agit de deux associés dans le projet. Le montant du prêt moyen se monte à 16 000 euros-17 000 euros  pour des projets qui se situent autour de 180 000 euros en moyenne, mais cela peut être beaucoup plus. Le remboursement s'établit sur une période de trois à sept ans, il peut avoir un différé sur la première échéance à six mois. C'est en général ce qui se passe," explique Francois Gaumet, directeur de Périgord initiative depuis sa création. Ces porteurs de projets en sont  de personnes âgées entre 30 et 45 ans, très diplômées avec un niveau d'études  à bac + 3. Elles ont souvent un parcours professionnel antérieur avec des fonctions d'encadrement ou  management. Elles  ne sont pas originaires de la région et ne sont pas éligibles aux aides classiques à l'installation pour des critères d'âge ou de diplômes. Aujourd'hui, en Nouvelle Aquitaine, les installations en hors cadre familial avec ce type de profil représentent la moitié des dossiers d'installation en agriculture. Ce fonds agricole est actuellement proposé par d'autres plateformes en Bretagne et dans les hauts de France, selon le modèle périgourdin de départ. 

En 20 ans, 5000 entrepreneurs périgourdins sur les 20 000 entreprises de la Dordogne, ont été accompagnés et financés  par Initiative Périgord. 

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
13718
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Village by CA Nouvelle-Aquitaine Economie | 16/01/2019

Le Village des start-ups du Crédit Agricole présente ses nouvelles recrues

Les entreprises doivent quitter le chantier d'ici la fin janvier Economie | 16/01/2019

Beynac : Les entreprises périgourdines crient leur colère

SNCF 2019 Economie | 14/01/2019

Nouvelle-Aquitaine : les nouvelles pistes de la SNCF

Le logo de l'Arsenal des Mers de Rochefort Economie | 11/01/2019

"L'Arsenal des Mers" : le projet post-Hermione de Rochefort

La centrale hydroélectrique de Saint-Maurice-en-Valgodemard (Hautes Alpes) fait partie des 19 centrales rachetées Economie | 20/12/2018

Energies renouvelables : Hydrocop et la Banque des territoires s’offrent 19 centrales hydroélectriques des Alpes

Espace collaboratif crédit agricole Economie | 18/12/2018

« Un bâtiment beau mais pas ostentatoire, à l’image du Crédit Agricole » Jack Bouin, directeur général du Crédit Agricole Aquitaine

Ford Blanquefort Economie | 13/12/2018

Ford refuse la reprise de l'usine à Blanquefort

Port de Bordeaux Economie | 11/12/2018

Port de Bordeaux : un avenir à trancher

Jérôme Verschave, Directeur général d'Aérocampus Economie | 07/12/2018

Aérocampus entre incompréhension et inquiétude face à l'augmentation de la taxe de séjour

gilets jaunes Economie | 05/12/2018

Impact économique des gilets jaunes : premier bilan "contrasté" en Nouvelle-Aquitaine

Talents d'apprenti.e.s Economie | 05/12/2018

Entre les lignes : "Talents d'apprenti.e.s", un bel hommage à l'apprentissage

empleo-info.eu, vient d'être lancé pour encourager et faciliter l'emploi transfrontalier au sein de l'Euro-région Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre Economie | 26/11/2018

Empleo-info.fr: un outil pour dynamiser l'emploi transfrontalier au sein de l'Euro-région Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre

soirée Investissons vign Economie | 25/11/2018

Crédit Agricole : une banque ancrée dans son territoire

Startups au sein de l'incubateur Economie | 23/11/2018

Agen: 5 startups au sein de l’incubateur du Campus Numérique

Laurent Lajus président du Cluster Machinisme Economie | 22/11/2018

« Individuellement, on ne paraîtrait pas. Grâce au cluster, on existe ! » Laurent Lajus, président du Cluster Machinisme