Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

  • 18/07/18 | AVC tous concernés fait la tournée des plages

    Lire

    La 2ème édition du « Tour des plages pour prévenir les AVC auprès des vacanciers » aura lieu du 24 juillet au 4 août. Durant ces 12 jours, des stands de prévention, informations, des distributions de flyers présentant les facteurs de risques et les symptômes d’un AVC seront sur 12 plages de la région Nouvelle-Aquitaine entre la Charente-Maritime et le Pays-Basque. Infos : www.avc-tousconcernes.org

  • 18/07/18 | Le CCAS de Marmande et le CHD de la Candélie, partenaires

    Lire

    Une convention de partenariat baptisée «pour une inclusion sociale des personnes en situation de handicap psychique à travers un parcours résidentiel adapté» sera signée entre la ville de Marmande et le Centre hospitalier départemental de la Candélie le 19 juillet prochain. Le but : permettre aux patients de réaliser un séjour en logement temporaire. Et, après une période d’évaluation et d’adaptation, un logement définitif selon une procédure de gestion locative adaptée leur sera proposé.

  • 18/07/18 | Périgueux: Emmanuel Macron perturbe la circulation

    Lire

    Déjà perturbée par les travaux en cours, la circulation dans le centre de Périgueux va être rendue délicate à partir de mercredi soir en raison de la venue d’Emmanuel Macron. Les secteurs à éviter sont le quartier du commissariat, le secteur de la préfecture, de mercredi 20 h à jeudi 15 h, les quais, Le Toulon, jeudi matin à partir de 6 heures, les quais. Des navettes gratuites sont mises en place pour accéder à la Nuit gourmande qui se déroulera comme d'habitude à partir de 19 h. Plus d'infos: http://perigueux.fr/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Deux journées basco-béarnaises de l'Excellence

15/10/2016 | À l'image de la Route du vin, la CCI Bayonne Pays basque organise vendredi et samedi deux journées de l'Excellence basco-béarnaise, de Saint-Jean-de-Luz à Morlaas

Journées ecllences basco béarnaises

L'idée germait depuis longtemps, et c'est Liza Bergara, la fille de la dynastie des makhilas de Larressore qui a impulsé ces Journées du savoir-faire d'excellence à la faveur des 10 ans du label Entreprise du Patrimoine vivant ce vendredi 14 et samedi 15 octobre avec l'Institut supérieur des métiers et l'Association de la Visite d'entreprise. Pays basque et Béarn se sont rassemblées – une fois n'est pas coutume — en déléguant huit entreprises sur ce circuit exceptionnel. Si, en matière touristique et trésors, le Pays basque est le plus lisible, en revanche, cette association est loin d'être contre-nature.

Car en effet, quel est donc le point commun entre la famille Anciart-Bergara de Larressore qui connut la célébrité grâce à un makila offert au général de Gaulle et d'autres sommités avec la manufacture de tissus des Pyrénées de Christian Aubart créée en 1953 à Pau, fondatrice de la marque Marboré qui s'est exportée dans une vingtaine de pays? Ou bien encore, entre la maison Pariès de Saint-Jean-de-Luz créée en 1895 et ses célèbres "muxus", – baisers en basque — sortis avec bonheur de l'imagination de Robert Paries en 1948 et les espadrilles Don Quichosse – il fallait la trouver — de Thimothée Cangrand à Mauléon? Un seul et précieux point commun, cette excellence qui vous installe dans le temps.

Liza Bergara a eu l'idée et a pris son bâton de pèlerin de Compostelle pour aller prêcher la bonne parole et dessiner un circuit, à l'image du prestigieux Circuit des vins ou des châteaux de la Loire. Celui-ci partira vendredi et samedi de Saint-Jean-de-Luz pour gagner Morlaas dans la banlieue paloise. Cette première édition était l'occasion pour ces chefs d'entreprise, de prendre la parole ensemble et d'inviter sur ses terres. Un produit ne tombe pas du ciel mais correspond au plus profond d'un terroir. Il s'agit d'une dynamique territoriale mais aussi par la qualité de leur savoir-faire d'inspirer, d'attirer les générations plus jeunes vers ces métiers. "Dans ce territoire, il y a une véritable dynamique humaine, il faut s'entraider.

Un savoir-faire perpétué de génération en générationQui sont donc ces huit capés, d'Ouest en Est et que proposeront-ils? En partant de Saint-Jean-de-Luz, la maison Pariès fondée par Jacques Damestoy, ses muxus, ses kanougas et évidemment ses gâteaux basques. À une bonne centaine de mètres,  dans cette typique rue Gambetta très appréciée des Espagnols, la Maison Laffargue  créée en 1890 par Joseph-Daniel Laffargue qui eut l'idée d'adapter ses sacs et ses ceintures de motifs cloutés qui ornaient les colliers de boeufs au Pays basque. Le savoir-faire s'est perpétué de génération en génération et  ce sont aujourd'hui les deux arrière-petites-filles du fondateur qui tiennent les rênes de l'entreprise.

À trente kilomètres de là, se trouve le petit village de Larresorre dans la province du Labourd, sur la route de Bayonne à Saint-Jean-Pied de-Port et c'est ici que se trouve  la famille Ainciart-Bergara qui, depuis sept générations perpétue la fabrication du fameux makhila, ou bâton de berger en bois de frêne, que l'on peut apercevoir en train de sécher dans l'atelier, à la fois objet d'art et arme redoutable.

Christian Aubart Manufature pyrénéene

Chacun est personnalisé, porte le nom du propriétaire et s'accompagne d'une devise inscrite - en basque —  cette fabrique qui fonctionne avec sept personnes a réalisé en novembre dernier pour le Salon International du Patrimoine Culturel de Paris, une édition limitée en argent 1er titre et aux anneaux d'or s’inspire de la joaillerie. Les contrastes mats et brillants du métal créent de véritables jeux de lumière qui magnifient les parties en plaqué or, lisses et sans gravure. Une création qui a nécessité la réalisation de nouveaux poinçons et des dizaines d’heures de travail. Ce makila est fabriqué  en série limitée.

Sur la route vers Ossès, se trouve la manufacture familiale  et le showroom des poteries Goicoechea. La spécialité maison est la fabrication de poteries horticoles de grande capacité grâce à sa technique du tour à la corde qui permet de réaliser des pièces de grande dimension. Les pièces carrés ou rectangulaires également de grande taille sont façonnées à l'estampage. Le circuit fort bien élaboré permet au visiteur de comprendre la fabrication des pots, de la préparation de la matière première à la coloration et à la finition.

Des poteries de Goicoechea  à la Manufacture pyrénéenne

 

Journées d'excellence Bergara

Cap sur l'Est, dans le canton de Bidache, à la frontière du Béarn. Le petit village de Came a le privilège d'abriter un des derniers fabricants de chaises en paille. L'ébéniste Jean-Jacques Lataillade a appris avec son père  les techniques intégrales de cet art. Là encore un savoir-faire qui se transmet depuis cinq générations dans le même atelier centenaire. Les Lataillade font jouxter leur atelier d'un véritable musée de la chaise où sont conservés une centaine d'outils qui ont accompagné les ébénistes.

Toujours à l'Est,  la Soule et sa capitale Mauléon-Licharre, une région qui est carrément le pléonasme du mot espadrille. On pourrait dire ressuscitée après le péril chinois. L'atelier Don Quichosse – les jeunes se permettent toutes les audaces — de Thimotée Cangrand où là également on découvrira tout le processus. "D'habitude on ouvre nos portes l'été, cette fois ces journées ne peuvent qu'être positives pour nous. Nous représentons tous des métiers centenaires et avons su nous adapter." Timothée en profitera pour présenter ses espadrilles à talon en... peau de truite de Banca.

Les tissages Moutet d'Orthez, à Morlaas spécialistes du linge... basque né de la mante à bœufs qui couvrait le dos des boeufs au XXe siècle. Benjamin Moutet cinquième génération, a repris l'entreprise familiale qui aujourd'hui fait aussi dans les produits haut de gamme.

Enfin, pour terminer cette galerie des portraits, Christian Aubart, de la Manufacture des tissus des Pyrénées créée en 1953 à Pau. Fondatrice de la célèbre marque Marboré qui s'est exportée dans vingt pays, elle est devenue Manufacture pyrénéene et a été rachetée en 2000 par Christian Aubart. Elle confectionne à Morlaas une superbe collection de vêtements et est inscrite aujourd'hui au Registre national des Métiers d'Art rares.

Autant de merveilles du 64 à découvrir pendant ces deux jours sur ce Circuit de l'excellence.

Renseignements sur www.bayonne.cci.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4085
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !