13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Des perspectives économiques revues à la baisse en Nouvelle-Aquitaine

07/10/2020 |

1

La Banque de France a présenté, le 7 octobre, ses perspectives économiques de rentrée en Nouvelle-Aquitaine à la Chambre de commerce et d’industrie de Limoges. Sans surprise, la crise sanitaire est passée par là avec des prévisions de début d’année revues à la baisse dans tous les secteurs malgré les aides accordées par l’État pour soutenir l’activité.

La Banque de France et le Gouvernement estiment que le retour à la normale pour l’activité économique est attendu pour mi 2022 bien qu’il pourrait intervenir plus tôt grâce à une reprise plus rapide constatée ces dernières semaines. C’est le message délivré, ce matin, à la Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Vienne qui met un peu de baume au cœur dans une conjoncture sans réelle visibilité. « La reprise a été un peu meilleure que prévu, le retour à l’activité normale est donc anticipé pour début 2022, nous avons gagné deux trimestres sur les prévisions annonce Thierry Beltrand, directeur de la Banque de France en Haute-Vienne. »
Sur le front de l’emploi en France, le taux de chômage s’établissait à 8,4 % en 2019, il sera de 9,2 % en fin d’année et atteindrait 11,5 % en 2021 pour redescendre à 10 % en 2022. Cette année, 800 000 emplois sont ou vont être détruits, 400 plans de sauvegarde sont prévus contre 250 l’an dernier. « Cependant, les prévisions sont encourageantes pour les deux prochaines années avec la création de 750 000 emplois. » ajoute-t-il.

Concernant les perspectives de retour à la normale de leur activité, la moitié des chefs d’entreprises de Nouvelle-Aquitaine pensent que ce sera effectif en fin d’année, 17 % tablent sur 2021 et 10 % sur 2022 tandis qu’un quart ne sait pas. Parmi les plus indécis, les secteurs des services (30%) et de l’industrie (23%) arrivent en tête, le bâtiment étant le secteur le moins indécis (12%).

Un bas de laine de 100 milliards

D’après une enquête de l’Observatoire français des conjonctures économiques, le coût de la crise sanitaire est évaluée à 165 milliards pour l’économie française, l’État ayant pris à sa charge 100 milliards à travers son plan de soutien, 50 milliards par les entreprises et 15 par les ménages avec une épargne forcée en forte hausse. « Entre mars et août, les Français ont épargné 85 milliards et on atteindra 100 milliards en fin d’année précise-t-il. Avant la crise, le taux d’épargne des ménages était de 15 %, il a presque doublé en quelques mois et aujourd’hui, l’enjeu principal est le déblocage de cette somme afin de compenser une grande partie des pertes de cette crise. Pour cela, il faut que les ménages aient confiance en l’avenir ce qui ne se décrète pas. » Trois facteurs peuvent leur redonner confiance, la stabilité fiscale, la garantie de leurs revenus futurs y compris la retraite et l’accès à l’emploi, notamment par la formation.

D’après les prévisions de la Banque de France, la croissance sera en recul de 8,7 % cette année, un chiffre bien en dessous des 26 % annoncés par le gouvernement. « La reprise sera de 7,4 % en 2021 et de 3 % en 2022 en fonction des aléas conclut-il car finalement tout dépendra de la manière dont nous sortirons de cette crise. »

8,5 milliards de crédits pour la région
Pour soutenir l’activité, le gouvernement a mis en place le prêt garanti par l’État (PGE), la Banque de France étant chargée des statistiques. A ce jour, 580.000 entreprises en ont bénéficié dans l’Hexagone pour 120 milliards de crédits accordés sur les 300 mis à disposition jusqu’à la fin de l’année. « Les TPE sont les principales bénéficiaires à 90 % précise Christophe Maurel directeur départemental adjoint, les trois quarts de ces crédits ont été alloués aux TPE et PME. Le commerce, la construction et l’hôtellerie restauration arrivent en tête. La Nouvelle-Aquitaine se situe au quatrième rang national avec 60 000 entreprises aidées pour 8,5 milliards débloqués. En Haute-Vienne, cela concerne 2 500 entreprises pour 350 millions dont 100 millions pour le commerce, 90 pour l’industrie, 50 pour la construction et 25 pour l’hôtellerie restauration. » Concernant les dépôts bancaires, la dette des entreprises s’accélère à cause du PGE mais il remarque que la majorité des entreprises a choisi de mettre ce prêt en réserve. « Nous ne notons pas d’explosion des défaillances mais cela viendra malheureusement dans quelques mois » estime-t-il.

La médiation du crédit, dispositif créé suite à la crise de 2008, a été réactivé par la Banque de France afin d’accorder des prêts aux entreprises déboutées par leur banquier, seulement 2,8% étant concernées au niveau national. Ainsi, 8 200 dossiers ont été examinés et 3 700 couronnés de succès à ce jour. En Nouvelle-Aquitaine, 338 entreprises ont été sauvées et 6 000 emplois préservés. Le dispositif est toujours en cours et la décision est rendue sous cinq jours.

Un dirigeant sur deux confiant

Depuis le début de la crise, les entreprises ont été consultées tous les deux mois donnant lieu à un baromètre économique et une enquête flash a été menée récemment. Il en résulte que 28 % n’ont pas pas cessé leur activité avec de fortes disparités. Par exemple, 75 % des hôtels restaurants avaient repris leur activité en septembre et 15 % n’avaient pas repris, 77 % des dirigeants rencontrent des difficultés et jusqu’à 98 % dans ce secteur. « Plus de la moitié des chefs d’entreprises ont un chiffre d’affaires très inférieur à leur niveau d’avant crise précise Carine Eleaume, chargée d’études à la CCI 87. Par ailleurs, les précisions sont plus optimistes en Gironde, Charente et dans la Vienne pour le prochain semestre; elles sont plus dégradées en Limousin.
Pour faire face, 62 % des dirigeants envisagent de faire évoluer leur stratégie en misant sur la diversification avec de nouveaux produits ou services. Les trois quarts veulent maintenir leurs effectifs dans les six mois. Leur premier besoin est d’ordre financier, 30 % ont besoin d’un accompagnement et des besoins apparaissent sur la transition numérique. Enfin, 47 % ont reporté leurs investissements et seulement 29 % comptent les reconduire. Toutefois, 48 % gardent confiance en leur entreprise mais ils ne sont que 14 % à avoir confiance en l’économie française. »

Rentabilité en baisse dans tous les secteurs
Au niveau régional, 250 établissements industriels ont été interrogés depuis juillet et l’ensemble des prévisions est revu à la baisse au second semestre dans tous les secteurs par rapport à l’enquête d’avant confinement. « Le transport, l’automobile et l’aéronautique sont les plus impactés, de même que la construction de bateaux de plaisance en Gironde souligne Christophe Maurel les fabricants d’équipements électroniques, électriques et de machines accusent une baisse de 11,6 %, le bois est aussi impacté en lien avec la construction, de même que le papier carton. Dans l’industrie agroalimentaire, la baisse du chiffre d’affaires est plus limitée grâce à la restauration hors foyer post confinement bien que le télétravail soit encore impactant. »
Dans ce contexte, la rentabilité est en baisse dans tous les secteurs même si le secteur des primeurs s’en sort un peu mieux. La performance diminue dans un quart des entreprises néo-aquitaines et, en toute logique, les investissements fléchissent, particulièrement dans la fabrication de matériels électriques, électroniques, machines et matériel de transport.
Quant aux effectifs, toutes les branches sont orientées à la baisse. La tendance est identique dans les services en Nouvelle-Aquitaine avec des baisses de chiffre d’affaires dans le transport et l’entreposage. Le constat est le même dans la construction et tous les indicateurs sont orientés à la baisse. « Le report des élections municipales a notamment généré des retards sur les appels d’offres explique-t-il, la période n’est pas propice pour investir fortement et les effectifs sont également en diminution. » Il faudra attendre quelques mois pour prendre la mesure de ces prévisions intrinsèquement liées à la pandémie qui enregistre une accélération ces dernières semaines.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : CCI87

Partager sur Facebook
Vu par vous
7199
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Visite de la Halle technologique de l'IUT Pays de l'Adour à l'occasion de son inauguration Economie | 06/05/2022

Très haut débit : Une nouvelle pépite technologique à l'IUT de Mont-de-Marsan

Danielle Sancier, déléguée régionale Apec Nouvelle-Aquitaine. Economie | 06/05/2022

Recrutement des cadres: entre sortie de crise et impacts de la guerre en Ukraine

Gaetan Longeon forme Amandine dans le cadre de Ma Cycloentreprise. Economie | 22/04/2022

Ma Cycloentreprise : En selle pour enrayer la pollution

Ces objets sont réalisés à partir de bois de récupération. Economie | 13/04/2022

Les Amis de la Dronne réinsèrent des publics éloignés de l’emploi en recyclant des bois de récupération

Image d'illustration - Rail voie ferrée - jonction Economie | 12/04/2022

Le pari de la ligne Bordeaux-Lyon se complique pour Railcoop

Florent Mouriéras (à gauche) directeur de Catalent Biologics a fait découvrir les nouvelles installations à Françoise Jeanson, vice-présidente de la Région. Economie | 11/04/2022

Limoges : Catalent Biologics inaugure sa nouvelle unité de production avec le soutien de la Région

L'entrepreneur québécois d'Optima Aéro, Toby Gauld et la directrice générale en France, Céline Marchal, s'installent au Pays basque pour recycler des pièces d'hélicoptères Economie | 06/04/2022

Le reconditionnement des pièces d'hélicoptères se pose au Pays basque

Le Multiple accueille quatre acteurs de l'économie sociale et solidaire à Périgueux, soit 7 salariés Economie | 04/04/2022

A Périgueux, le Multiple au service de l'économie sociale et solidaire

Colette Langlade, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine et Mali Maciag créatrice de la marque ''Cousu français'' à Pau Economie | 04/04/2022

Entreprises : Une Quinzaine de la création cousue main pour les porteurs de projet

Ils étaient près de 200 en début de semaine à l'hippodrome de Pau, pour participer au lancement du cluster Pyrénées Hydrogène. Economie | 30/03/2022

Neutralité carbone et autonomie énergétique : Béarn et Bigorre font le pari de l'hydrogène

le poulailler une Economie | 30/03/2022

Le Poulailler, nouveau tiers-lieu médocain et extension de la Cocotte minute a ouvert à Lesparre

Pendant trois jours, Nontron renoue avec des échanges autour des métiers d'art, du 1au 3 avril Economie | 29/03/2022

Les Métiers d'arts invitent à la découverte des gestes et des matières à Nontron (24)

Les ports de La Rochelle et de Brest utilisent le Geneseas et douze de plus seront en service cette année Economie | 23/03/2022

Haute-Vienne : Geneseas le premier robot solaire et connecté qui dépollue les ports

Les métiers de l'embouteillage font partie des métiers à découvrir dans le cadre de La Quinzaine des métiers de la vigne et du vin du 21 mars au 1er avril 2022 Economie | 21/03/2022

En Gironde, la filière viti-vinicole recrute

Les sept heureux patrons des startups lauréates de l’incubateur TiPi 535 Economie | 21/03/2022

TiPi 535, l’incubateur au plus près des start-ups du tourisme