18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Un rapport du CESER Aquitaine pour enclencher le cercle vertueux de l'économie circulaire

19/05/2015 | Beaucoup en parlent, certains en font, mais peu savent précisément ce qu'il en est de l'économie circulaire et de ses potentialités. Un récent rapport du CESER Aquitaine est éclairant.

Présentation du rapport du CESER sur l'économie circulaire en Aquitaine, par Alex  Receveau (gauche) et Jean-Michel Gautheron (droite)

Longtemps avant de les identifier comme telles, un certain nombre d'activités faisaient sans doute de l'économie circulaire comme M.Jourdain faisait de la prose, sans le savoir. Désormais, si de jolies et nouvelles initiatives se revendiquent, à raison, de ce nouveau paradigme économique, le mouvement de fond n'est pas encore là. Pourtant, à l'heure d'un certain nombre d'urgences, notamment environnementales, et économiques, l'idée d'un modèle basé sur l'optimisation de l'usage d'un bien jusqu'à la valorisation de son déchet en une nouvelle ressource, à de quoi séduire ; bien davantage, qu'une relation ascendante et linéaire « production-consommation ». Mais le dire n'est pas le faire, et globalement le flou, et les freins persistent. Le rapport du CESER, présenté ce 19 mai, dresse l'état des lieux, les atouts et perspectives du développement de l'économie circulaire en Aquitaine.

C'est sur saisine conjointe du Préfet de Région et du Président du Conseil régional d'Aquitaine, que le CESER s'est emparé du vaste sujet de l'économie circulaire en Aquitaine. Une saisine qui s'est traduite par de nombreuses auditions et visites sur le terrain pour les membres de la Section veille et prospective, en charge du dossier. Au final, le rapport d'une cinquantaine de pages, tout en soulignant la diversité et la complexité du sujet, identifie sept « piliers », ou composantes de cette économie nouvelle. Parmi elles, l’approvisionnement durable, l'éco conception, ou encore l'économie de la fonctionnalité, autrement dit la commercialisation du service, plutôt que du bien en lui-même. Mais l'économie circulaire c'est aussi des composantes liées aux utilisateurs des biens : la consommation responsable et le concept des « 3R » : Réparation, Réemploi et Réutilisation. Enfin, dernier pilier fort de l'économie circulaire : la gestion des déchets à travers leur recyclage et leur valorisation.
Pour autant, si la description de ces piliers permet de marquer ce qui est de l'économie circulaire et ce qui n'en est pas, il ne suffit pas d'inviter les acteurs économiques à entrer dans une de ces cases pour « faire » de l'économie circulaire. Car, si l'idée (simplifiée) « de ne pas gaspiller » peut paraître ancestrale, et d'une certaine manière naturelle, il n'en est rien. Tant à la fois pour des raisons réglementaires que juridiques, fiscales... et psychologiques. Comme le note le rapport du CESER, la culture économique capitaliste « traditionnelle » de la confidentialité et de la concurrence entre entreprises est logiquement difficile à remplacer, subitement dans les entreprises, et dans l'esprit de leur dirigeants, par celle de la synergie et de l'interdépendance, d'autant plus dans un contexte de disparition des entreprises, de pression technologiques, etc. Et il en va de même côté consommateurs... Les générations dites Y et suivantes, grâce notamment à leur usage du numérique, ont sans doute plus facilement à l'esprit des réflexes de co-consommation et de partage que leurs aînés.

"Aller vers une communauté de dessein"Pour autant, le CESER propose bel et bien un certain nombre de pistes pour stimuler le développement de l'économie circulaire en Aquitaine. Trois pistes principales sont en réalité mises en avant. D'abord « la coordination et la mise en valeur des initiatives existantes », par une meilleure connaissance et animation du territoire, ainsi que par une intégration systématique de l'économie circulaire dans les politiques sectorielles régionales.
Ensuite, la mise en place de mesures incitatives à l'innovation, la modification de certaines règles fiscales, et la stimulation des expérimentations au niveau régional, afin de contourner un certain nombre de freins identifiés par les acteurs entendus par les membres du CESER. « Dans cette économie naissante, il faut ouvrir largement un droit à l'expérimentation et, en cas d'échec, un droit à l'erreur », insiste Alex Receveau, membre de la Section Veille et Prospective du CESER.
Enfin, troisième piste pour qu'un véritable changement de paradigmes opère à la hauteur des espoirs et des attentes ouvertes par l'économie circulaire, le CESER Aquitaine invite à « favoriser l'éveil des consciences, informer et sensibiliser les citoyens », car pour que cette nouvelle économie fonctionne à plein, il faut aussi un changement des modes de vie et de consommation de l'ensemble de la société.
Un changement de paradigmes, dont doit se saisir le politique. Pour Jean-Michel Gautheron, Président de la section Veillle et Prospective, l'économie circulaire peut être « un levier d'action incomparable pour permettre aux décideurs politiques de reprendre la main et de ré-enchanter la politique en proposant à notre communauté de destin de muter vers une communauté de dessein.»

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7289
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !