Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

01/04/20 : Covid-19 : le nombre de malades est établi ce mercredi soir à 1845 cas depuis le début de l'épidémie, selon l'ARS. 700 personnes sont hospitalisées; 215 en soins intensifs; 414 sont sorties guéries de l'hôpital. 82 décès sont à déplorer.

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

31/03/20 : La ville de La Rochelle a déposé une plainte lundi suite à un grave cambriolage de l’un de ses équipements de services publics. Du matériel d'entretien et de l’alimentation destinées aux écoles ont été volés. La Police national enquête.

30/03/20 : Transport. Suite à l'interpellation du Conseil Régional par la FNAUT Nouvelle Aquitaine, les prélèvement bancaires des abonnements TER annuels sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

30/03/20 : Covid-19. 19 professionnels de santé de NA répartis en 2 équipes - 9 et 10 personnes - sont partis en mission de 4 jours au CHR de Metz-Thionville et au CHU de Nancy en lien avec la SNCF et la Mairie de Paris qui coordonnent leur transport.

30/03/20 : L'Université de Bordeaux et la RoboCup Federation, au nom du comité local d'organisation, annoncent le report de la 24ème édition de la RoboCup en France du 22 au 28 juin 2021. L'évènement est donc décalé d'une année.

27/03/20 : Confinement prolongé jusqu'au 15 avril annonce Edouard Philippe: "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain"

27/03/20 : En raison de l’accueil prévu ce week-end de 6 patients des hôpitaux du Grand Est au service de réanimation du Centre Hospitalier de Bayonne, le niveau 1 du plan blanc système de santé pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles a été déclenché

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/04/20 | Pyrénées-Atantiques: 12 000 tests de dépistage prêts à être déployés

    Lire

    Apres consultation du Préfet des Pyrénées-Atlantiques et de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, a décidé de proposer une vaste campagne de dépistage du Covid-19 des personnels médico-sociaux du secteur de l’autonomie dans le 64. L’ensemble des établissements et structures partenaires aura la possibilité de faire tester les 12 000 professionnels du secteur. Les premiers tests, menés par une équipe spécialement formée, seront effectués dès la semaine prochaine. Objectif : "rassurer des professionnels en première ligne auprès des personnes les plus fragiles mais aussi leurs familles".

  • 02/04/20 | Les tours de La Rochelle rendent hommage à tous les aidants

    Lire

    Les Tours de La Rochelle seront éclairées en bleu tout le mois d’avril, du coucher du soleil jusqu’à 1h du matin avec 5 minutes de scintillement toutes les heures en hommage à tous ceux qui sont mobilisés face au Covid-19 : personnels soignants, pompiers, secouristes, ambulanciers, forces de l’ordre, agents de la fonction publique, éboueurs, caissières et caissiers, commerçants, livreurs, et tous ceux qui apportent leur aide. Les images sont retransmises sur: www.larochelle.fr/webcam-en-direct.

  • 02/04/20 | La cité internationale de la bande dessinée et de l'image s'invite chez vous !

    Lire

    La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image vous propose une programmation culturelle en ligne : « La Cité de la BD s’invite chez vous". Chaque semaine l’œuvre d’un auteur est mise à l’honneur. Des séquences pédagogiques, des vidéos exclusives, une programmation cinéma en ligne et de nouveaux regards sur le neuvième art sont disponibles en ligne. Découvrez sans plus attendre les richesses de la Cité de la BD : citebd.org

  • 02/04/20 | En Dordogne, les marchés de Piégut et de Nontron autorisés

    Lire

    Après des engagements pris de réorganisation et de mesures sanitaires, les marchés de Piégut Pluviers et de Nontron sont à nouveau autorisés. Celui de Piégut, qui a lieu chaque mercredi est limité à 15 stands avec un choix d'exposants habitant dans un rayon de 15 kilomètres autour de la cité. Celui de Nontron avait été refusé par la préfecture dans un premier temps et il pourra finalement se tenir le samedi matin. Il est réorganisé sur la place près de l'ancien Spar et limité à dix stands.

  • 02/04/20 | L'Hermione a besoin de nouvelles voiles

    Lire

    L'association Hermione-La Fayette a lancé une opération de financement participatif sur son site internet. L'objectif est d'obtenir suffisamment d'argent pour remplacer les 17 voiles de la frégate. Les donations permettront d'acheter le tissu nécessaire à la confection des 2100 m2 de voilure en lin, fabriquée sur mesure à l'Arsenal de Rochefort. A partir de 10€ de don, l'association s'engage à mettre le nom du donateur sur un drapeau de 15 m, hissé en haut du mât lors du prochain voyage.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Des suppressions d'emplois annoncés aux Technicentre de Périgueux et de Saintes

29/09/2017 | La SNCF a annoncé la suppression de 135 emplois sur le Technicentre de Saintes et 30 postes à Périgueux. L'activité rénovation voiture disparaît à Saintes.

La délégation des syndicats à l'issue du comité de suivi sur l'avenir du technicentre de Périgueux

Guillaume Pépy, le président de la SNCF était à la Rochelle pour évoquer l'avenir du Technicentre SNCF de Saintes : le site ne fermera pas mais 95 postes vont être supprimés et 40 départs à la retraite ne seront pas remplacés. Le site perd l'activité rénovation voiture. Au même moment, en préfecture de la Dordogne, avait lieu un comité de suivi du Technicentre de Périgueux. D'ici 2019, 30 postes seront supprimés, par des départs naturels. Les syndicats restent inquiets pour l'avenir : le site conserve l'entretien du matériel roulant et notamment des trains corails, voués à disparaître.

Le destin des Technicentres SNCF de Saintes et de Périgueux semble lié à jamais. A  la Rochelle et à Périgueux, deux réunions ont eu lieu ce vendredi pour évoquer l'avenir des deux sites. La première a eu lieu en présence de Guillaume Pépy, le président de la SNCF.  Au même moment, avait lieu un comité de suivi en préfecture de la Dordogne en présence de la direction nationale, des élus, des représentants syndicaux. Entre 300 et 400 employés du Technicentre étaient rassemblés devant la préfecture pendant la rencontre.
Saintes va payer un très lourd tribu à l'emploi. Actuellement le site saintais emploie 310 collaborateurs et les Ateliers du Toulon à Périgueux emploient 510 personnes. La mauvaise nouvelle est tombée : Saintes va perdre 135 postes dont 95 collaborateurs seront à reclasser. A Périgueux, l'annonce est moins lourde : le site périgourdin perd 30 emplois, essentiellement par le non remplacement de départs à la retraite. En Charente Maritime et en Dordogne, l'inquiétude des cheminots est grande. Périgueux avait déjà subi la perte de 60 postes l'an dernier. La direction nationale de la SNCF, par la voix de Xavier Ouin, directeur général matériels, présent à Périgueux,  justifie ces décisions par l'effondrement de la charge de la rénovation voitures . "On a considérablement investi dans des matériels neufs, la baisse de charge de travail sur la rénovation et les réparations est très importante. Il y a une nécessité d'adaptation tout en voulant conserver l'activité industrielle sur les deux sites. Aucun site, ne fermera, explique Xavier Ouin.

Aucune perspective d'avenir

Pour au moins les deux ans qui viennent, l'activité rénovation voiture sera concentrée à Périgueux.   Après, on ne sait pas trop. A Saintes, la SNCF conservera une unité confection et démantèlement, et une activité maintenance TER avec 20 personnes de plus. Les annonces de la direction nationale n'ont absolument pas convaincu les représentants syndicaux, ni visiblement les élus locaux. Pour Olivier Riffet, délégué CGT des Ateliers du Toulon. "Xavier Ouin nous a annoncé qu'il rapatriait sur Périgueux, l'activité Corail, alors que les corails sont condamnés à disparaître. On nous annonce qu'on nous rapatrie aussi les deux niveaux de la région Ile de France alors qu'ils sont menacés de disparition. Nous nous retrouvons sur Périgueux avec des charges d'avenir pour assurer la perennité du site à deux ou trois ans avec du matériel déjà condamné à être radié. On se fout de notre poire. Pour l'intersyndicale, l'avenir des sites de Périgueux et de Saintes, n'est pas assuré. "Les charges de travail annoncées ce jour n'offrent aucune perspective d'avenir".  Les élus de tous bords présents à la réunion partagent ce sentiment. Pour Germinal Peiro, le président du conseil départemental : " l'avenir du site de Périgueux reste plus que jamais menacé, dans la mesure où la grande majorité des matériels confiés à l'établissement sont en voie d'extinction. La SNCF n'a aucune stratégie industrielle garantissant l'avenir du site." Pour l'intersyndicale, "la SNCF est venue les mains vides et a proposé du replâtrage. "
Un nouveau comité de suivi sur l'avenir du technicentre est programmé à la mi novembre en préfecture de la Dordogne. Les cheminots ont notamment fait des propositions pour garantir l'activité, notamment pour que le site perigourdin prenne en charge l'entretien et la rénovation des Trains régionaux . "Cela pourrait donner une bouffée d'oxygène sur Saintes et Périgueux, notre avenir est lié." .  Ils attendent la réponse de la Région et de leur direction nationale, tout en restant mobilisés dès le début de semaine prochaine. L'intersyndicale annonce de nouvelles mobilisations, et ce dès lundi matin où est prévue une nouvelle assemblée générale. Xavier Ouin sera de retour à Périgueux , mardi, ils rencontreront les cheminots sur le site du Toulon. Une rencontre qui s'annonce animée. 

  

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
50481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !