Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/12/19 : En Coupe de France, dans le derby qui opposait les deux derniers clubs de Dordogne encore en lice, Trélissac(N2) et Bergerac (N2), c'est le Trélissac football club qui s'est finalement qualifié pour les 32e de finales aux tirs au but 7 à 6.

09/12/19 : Demain mardi 10 décembre, la cour administrative d'appel de Bordeaux se prononcera sur le chantier de la déviation de Beynac. Le 26 novembre, la rapporteure publique a demandé de prononcer l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant les travaux.

06/12/19 : La Rochelle : suite aux manifestations d'hier, environ 200 personnes se sont rassemblées devant la gare suite à un appel intersyndical. Rendez-vous est donné pour une nouvelle manifestation mardi au départ de la place de Verdun à 14h.

06/12/19 : Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, devait venir en Dordogne ce 6 décembre, pour présenter le dispositif de complémentaire santé solidaire mais les perturbations des transports l’ont contrainte à annuler sa venue.

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/12/19 | Une circulation ferroviaire toujours très perturbée ce 9 décembre

    Lire

    En raison de la grève nationale en cours, le trafic ferroviaire régional reste très perturbé ce lundi 9 décembre. 44% du trafic TER est assuré avec 7 A/R Bordeaux-Arcachon, 2 A/R Bordeaux-Agen, 1 A/R Bordeaux-Dax et 3 A/R Limoges-Brive. A cela s’ajoutent 257 autocars répartis sur l’ensemble du territoire Régional. Pour les TGV 3 A/R Bordeaux-Paris, 1 A/R Paris-Toulouse, 1 A/R Paris-Hendaye, 1 A/R Paris-La Rochelle et 1 A/R OUIGO A/R sont arrurés. Côté Intercités : 1 A/R Bordeaux-Marseille et 1 A/R Brive La gaillarde - Paris.

  • 09/12/19 | Deux-Sèvres: le robot Nao engagé dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

    Lire

    En 2018, le comédien Christian Goichon de la Cie Les Brasseurs d’idées et Arnaud Revel, enseignant chercheur en informatique à l’Université de La Rochelle, ont eu l'idée de travailler sur le gaspillage alimentaire avec le robot NAO. Ils en ont fait une représentation théâtrale interactive proposée aux écoles. Les prochaines se tiendront le 12/12 à l'école de La Mirandelle et le 13 à l’école George-Sand à Niort; le 19/12 à l'école St-Exupéry à Chauray; le 20/12 à l’école du Pré Vert à Marigny.

  • 09/12/19 | A Pau, le dispositif "Pau Partage" récompensé

    Lire

    La Ville de Pau vient de se voir récompensée du Prix Marianne Kantar, pour le dispositif "Pau Partage". Cette distinction, décernée par le jury de la Direction Interministérielle de la Transformation Publique, récompense les projets qui mettent en valeur les actions des services publics et l’engagement des agents pour améliorer la qualité de la relation usager. Déployé depuis l’été dernier, "Pau Partage" vise à recréer le lien social en mettant en relation des bénévoles et des personnes âgées isolées. L’équipe est composée de 2 agents de terrain (service portage de repas et aide à domicile) et de 2 chefs de projet.

  • 09/12/19 | Rénovation du coworking à Faux la Montagne (23)

    Lire

    En 2012, l’association « Travailler à Faux la Montagne » en Creuse, a créé un espace de travail partagé qu'ont très vite rejoint une douzaine de personnes. Aujourd’hui la commune de Faux la Montagne a décidé de soutenir l’aménagement d’un espace de coworking communal comme incitateur à la création d’activités et d’emplois. Avec l’aide de l’Europe, la mairie va donc acheter un bâtiment et rénover des locaux.

  • 08/12/19 | Angoulême: "Mode et Bande dessinée", plus qu'un mois !

    Lire

    A Angoulême, l'expo "Mode et Bande dessinée" au Musée de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, inaugurée en juin 2019, a déjà attiré plus de 22.000 visiteurs. Il ne reste plus qu'un petit mois (5janvier) pour la découvrir, avec près de 200 pièces dont certaines très rarement exposées signées Yves Saint Laurent, Winsor McKay, Thierry Mugler ou encore Moebius. Le dialogue entre planches originales, vêtements et accessoires de mode est un des facteurs du succès de cette exposition inédite, et rare.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Deux entreprises de Dordogne, distinguées par Les Périgourdins de Paris

13/08/2019 | Pour marquer le 15e anniversaire de son prix, "La Truffe", l'amicale des Périgourdins de Paris, a honoré ce mardi l'entreprise Sendo à Nontron et la société Mojac.

es membres du jury de la "truffe" entourent les deux lauréats : Anne Bellec de Mojac et Stéphane Calassou, président de Sendo

"La Truffe", l' amicale des Périgourdins de Paris a marqué le 15e anniversaire de son prix par la création d'un nouveau trophée. Au traditionnel prix de la truffe qui a été décerné cette année à l'entreprise Sendo de Nontron, spécialisée dans la fabrication des emballages en polystyrène extrudé, s'ajoute un prix spécial du jury. Cette distinction récompense l'entreprise Mojac à Bergerac. Cette société d'une vingtaine de personnes se développe sur un marché de niche : la conception, la fabrication et la commercialisation de compléments alimentaires pour ruminants, principalement à l'international.

La société Amicale des Périgourdins de Paris, "la Truffe", créée en 1881, réunit plus de 300 membres, qui ont un attachement très fort à la Dordogne. L'association, qui compte de nombreux partenaires, est très influente dans les milieux socio-culturels et économiques. Depuis 2005, l'amicale remet chaque annnée un prix à un entrepreneur périgourdin. "Le prix est destiné à encourager et soutenir les talents, et ce quel que soit le domaine d'activité, tous ceux qui participent au développement économique du Périgord," tient à rappeler Jean-Luc Soulé, président de l'association. En général, il s'agit d'une jeune entreprise, cela peut être des artisans, des agriculteurs, des artistes professionnels. Pour marquer, le quinzième anniversaire de ce prix, les "Périgourdins de Paris" ont souhaité mettre en lumière une deuxième entreprise de Dordogne en attribuant un prix spécial du jury. Cette année, le prix de la Truffe doté d'un montant de 4000 euros est attribué à la société Sendo à Nontron. Cette entreprise, qui emploie cinq personnes pour un chiffre d'affaires de 400 000 euros, conçoit et fabrique des emballages en polystyrène extrudé qui permet d'expédier un produit frais et de la conserver à une tempérarature comprise entre 2 et 4 C. "Nos clients sont issus majoritairement du secteur agro alimentaire. Ce prix va nous aider à obtenir la certification ATP (aptitude au transport des denrées périssables) qui coûte 12 000 euros. Nous avons de nombreux projets de développement, poursuivre notamment nos démarches d'obtention de nouvelles certifications, pour gagner de nouveaux marchés, notamment le transport des médicaments, ou des repas livrés à domicile, explique Stéphane Calassou, son président.

Mojac et son marché de niche

 Le prix spécial du jury, sans dotation, est attribué à la société Mojac, installée à Bergerac. L'entreprise qui compte 16 salariés et trois associés, pour un chiffre d'affaires de 2,2 millions d'euros s'est spécialisée depuis 2012, dans la conception, la fabrication et la commercialisation de compléments alimentaires pour ruminants. 75 % de son chiffre d'affaires est réalisé à l'nternational, notamment le grand export, Amérique du Sud, Nouvelle-Zélande, Russie, l'Australie. "C'est ce dynamisme international et sa stratégie de développement sur le grand export qui a séduit le jury, précise Marie-Claude Arbaudie, présidente du jury de la Truffe. "Nous travaillons sur les grands pays d'élevage. Nous souhaiterons travailler avec les Etats-Unis, mais c'est très complique, précise Anne Bellec, sa dirigeante. "Nous avons de nouveaux projets notamment sur le bio. Nous venons d'obtenir notre certification bio et nous sommes désormais en mesure de proposer nos premiers compléments utilisables en agriculture biologique. La poursuite du développement international et le bio sont nos deux axes de développement pour les cinq prochaines années. 

Un levier de détection pour les porteurs de projets économiques

La "Truffe", grâce à ses membres et à son réseau, joue aussi un rôle économique pour le département de la Dordogne. L'amicale a contribué au printemps 2016, à la création du club des ambassadeurs avec comme partenaire principal l'agence Périgord dévelopement. Composé de Périgourdins de souche, il constitue un formidable levier de détection de porteurs de projets économiques. Pour 2019, le bilan de Périgord développement s'annonce déjà exceptionnel : " depuis le début de l'année, nous avons déjà enregistré 17 dossiers d'entreprises qui souhaitent s'implanter en Dordogne. Cela représente environ 80 emplois. L'an dernier, nous avions 16 dossiers. Les perpectives pour le deuxième semestre sont très bonnes, puisque l'on a sept dossiers en cours qui représenteront quatre vingt-dix emplois. On peut citer comme exemple, la messagerie centre express Limousin qui s'implante en Dordogne, et un centre logistique dont le siège de l'entreprise est à Lyon qui ouvre une antenne à Sanilhac," explique son président Jean-Baptiste Van Elslande. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5787
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !