Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

  • 19/01/21 | Cognac : la filière attend des arbitrages de l'Etat

    Lire

    Ils ne lâcheront rien! C'est en substance ce qu'on fait savoir au gouvernement les représentants de l'interprofession du cognac, le BNIC, suite aux dernières annonces. D'une part, ils réitèrent leur demande que l'Etat négocie pour obtenir la suspension immédiate des nouveaux droits de douanes américains sur les vins et spiritueux. D'autre part, ils seront attentifs au "détail" des aides annoncées le 14 janvier à destination de la filière, "impactée par la pandémie", et pas seulement.

  • 18/01/21 | 11 centres de vaccinations autorisés dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Afin d'assurer le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19, les Pyrénées-Atlantiques comptent 11 centres de vaccination. Dans l’arrondissement de Pau sont concernées les communes de Pau, Lescar et Arzacq, dans l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie: celles Mauléon et Arudy et dans l’arrondissement de Bayonne, celles de Bayonne, Biarritz, Anglet, Cambo-les-bains, Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-de-Luz. Réservations vaccinales, via le numéro vert national 0 800 009 110 ou sur les plateformes internet de Doctolib Vaccination, KelDoc de NEHS et Maiia et la plateforme nationale www.sante.fr,

  • 18/01/21 | Démarrage des vaccinations à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs communes de l’Agglomération se sont portées volontaires pour accompagner les vaccinations en créant des centres grand public. Un premier sera ouvert du 18 au 22 janvier au centre municipal de vaccination de La Rochelle, 2 rue de l’Abreuvoir. A partir du 25 janvier, deux centres seront installés à l’Espace Encan à La Rochelle et à l’hippodrome de Châtelaillon-Plage, 9 rue des Sulkys. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

  • 18/01/21 | Langues régionales : la Région épingle Jean-Michel Blanquer

    Lire

    Le 10 décembre, le ministre de l'Éducation Nationale affirmait que le système éducatif français "n'est pas hostile aux langues régionales". La Région Nouvelle-Aquitaine s'appuyant sur les chiffres du rectorat conteste : "La réforme des lycées a brutalement dévalorisé l'attractivité du basque et de l'occitan en option." Sur les rentrées 2019 et 2020, les effectifs en occitan ont fondu dans les académies de Bordeaux (-32%) et Limoges (-44%). Pour le basque la baisse est de 48%. Charline Claveau, élue en charge des langues régionales, appelle à ce qu'un amendement soit apporté à la réforme du baccalauréat "dès maintenant".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Un investissement stratégique: Deux nouvelles grues électriques au Port de Bayonne

14/08/2019 | Installées à Anglet et Tarnos, il s'agit d'un investissement stratégique pour le port de Bayonne

Nouvelles grues Port de Bayonne

Le port de Bayonne a réceptionné deux nouvelles grues en provenance d'Allemagne qui prendront place de chaque côté de l'estuaire de l'Adour: à Anglet Blancpignon, sur la rive gauche et Tarnos, sur la rive droite. Il s'agit d'un investissement qui a pour but d'accompagner de manière volontariste la reprise et le développement du trafic portuaire. Une collaboration concédant/concessionnaire qui porte ses fruits. Un outillage complémentaire de 9 millions d'euros, rendu possible par cette collaboration entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque

Alors que le port de Bayonne traversait un léger trou d'air et  que le nouveau laminoir qui devait booster le trafic, semblait s'appeler Désiré, le 11 avril 2018, André Garreta, président de la CCI Bayonne Pays Basque et Leopold Berthold, directeur général de Liebherr, signaient, en présence de la presse,  la commande de deux grues pour le port de Bayonne. Un outillage complémentaire de 9 millions d'euros, rendu possible par la collaboration entre la Région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire du port, représentée par le président du conseil portuaire, Mathieu Bergé, et la CCI de Bayonne, concessionnaire, au travers notamment depuis 2018 d'un soutien financier de la collectivité de 1,67 M€/an pour l'exploitation.
Or il y a deux mois,  en annonçant la construction d'un nouveau laminoir à Tarnos, futur créateur d'emplois, le groupe Celsa donnait raison à l'audace du tandem Région-CCI. Et c'est ainsi qu'en provenance d'Allemagne, les deux grues ont été livrées par voie maritime en une seule fois, complètement assemblées pour être déchargées et posées sur les rails de quai des deux sites « Anglet Blancpignon » puis « Tarnos ».
Les premiers passagers de la navette "Txalupa" depuis Anglet ont même été témoin de l'installation de la première grue située rive gauche à la hauteur de la Forêt du Lazaret à Anglet. Côté rive sud sur les quais de Blancpignon, la nouvelle grue servira au traitement des trafics de soufre, de bois ou d'engrais. Dédié aux activités conteneurisées et aux vracs solides et liquides, ce terminal disposera donc de deux grues : à la grue en place d'une capacité de levage de 20T sous crochet s'ajoutera donc la nouvelle grue LIEBHERR LPS 420 (GR 21) qui permettra d'augmenter de manière très significative les capacités de levage sur cette zone jusqu'à 60T.
Côté Tarnos, la grue servira principalement aux opérations nécessaires à l'import et l'export d'acier pour accompagner le développement de la société Laminoirs des Landes. Orientés vracs industriels et colis lourds, les quais disposeront désormais de 4 grues. La nouvelle grue LIEBHERR LPS 550 (GR 15), dotée d'une capacité de levage pouvant atteindre 124T, entrera en activité en septembre 2019.
S'en suivront les opérations de raccordement au poste électrique de chaque site, préalablement adapté pour les besoins spécifiques de ces nouveaux engins, suivies des dernières mises au point sur les grues avant de procéder aux tests de charge en condition pour une réception définitive avant mise en service commercial.

Les choix alimentation électrique, c'est 1 million d'euros pour la CCI

Une attention particulière a été portée sur le choix de l'alimentation électrique afin, d'une part, de profiter des solutions en place (toutes les autres grues du port sont électriques) et d'autre part pour minimiser l'empreinte Carbone du port de Bayonne, ce qui a représenté un investissement supplémentaire d'1 M€ pour la CCI. Avec cet investissement capital, le port de Bayonne a décidé de renforcer son potentiel de traitement commercial en anticipant le renouvellement de son outillage de quai et avec pour objectif d'équiper chaque terminal du port de solutions de levage redondantes et performantes. Grâce à ces nouveaux engins, le port de Bayonne prépare l'avenir en se donnant des nouvelles capacités de traitement pour de plus gros navires, quelles que soient les marchandises (vrac, conventionnel, conteneurs...) et en renforçant le créneau des colis lourds, jusque-là limité au seul terminal de Saint-Bernard. Ainsi Tarnos et Blancpignon étoffent leur offre de service

Bayonne a été le premier port français triplement certifié QSE

La Région Nouvelle-Aquitaine est propriétaire du port de Bayonne et la Chambre de Commerce et d'Industrie Bayonne Pays Basque en est le concessionnaire chargé de l'exploitation et de la commercialisation via une délégation de service public.
Le port de Bayonne a été le premier port français triplement certifié Qualité Sécurité Environnement (QSE). La CCI Bayonne Pays Basque s'est engagée dans une démarche de préservation de l'environnement en encourageant notamment le report modal de marchandises vers le ferroviaire à travers la création de l'OFP Sud-Ouest. "Chaque investissement est pensé de manière à préserver la biodiversité et minimiser les impacts des activités industrielles présentes sur le domaine concédé. Le choix de l'électrification de l'ensemble de l'outillage y participe grandement", insiste André Garreta, le président de la CCI.
À travers sa stratégie et sa gestion au quotidien, le port de Bayonne s'engage à concilier ses intérêts avec ceux des populations, à préserver la faune et la flore, et à interagir avec la vie de la Cité. Car comme l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a un aéroport en son épicentre, le port de l'Adour est en cœur d'agglomération.

But de cet investissement aussi, comme le souligne le conseiller régional  Mathieu Bergé, "permettre au port de retrouver  un trafic de 3 millions de tonnes d'ici deux à trois ans mais aussi  le moyen de développer.

Quant aux deux nouvelles grues, elles devraient être opérationelles dès le mois de septembre, à l'issue des tests de mise au point et de charge.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
6106
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !