Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/08/19 | G7 de Biarritz: au tour d'Elisabeth Borne

    Lire

    En préparation du sommet, la ministre de la Transition écologique est présente aujourd'hui à Biarritz où elle signera une charte d'engagement pour "une plage sans déchets plastiques" à la mairie de Biarritz avant de se rendre à une présentation des initiatives écoresponsables prises dans le cadre du G7. Elle y rencontrera les ONG dont Surfrider foundation avant d'effectuer une intervention à la conférence "Pavillon Océan".

  • 22/08/19 | Floirac: L'Étang Heureux revient en août !

    Lire

    Fort de son succès juillettiste, l'Étang Heureux, organisé par la mairie de Floirac, revient une semaine en août. Ainsi, du 27 août au premier septembre, le Parc des Étangs de Floirac est ouvert à partir de 10h, et propose des animations pour tous les publics, comme du karaoké, des jeux de société, concerts de musique latine, ou encore un tournoi de pétanque. De 10h à 19h, des activités familiales sont en libre service (beach volley, sand ball, jeux de raquettes, etc...).

  • 21/08/19 | Les ambitions de Didier Guillaume ont étonné...le maire de Biarritz

    Lire

    Mardi soir, lors de la visite de Christophe Castaner à Biarritz, le maire de Biarritz Michel Veunac s'est exprimé et quelque peu ému des innocentes fuites selon lesquelles le ministre aficionado de la corrida et de l'Agriculture, Didier Guillaume, serait tenté par la mairie de Biarritz. Or les deux hommes appartiennent à la même famille politique, le Modem et Michel Veunac ne s'est pas exprimé sur son devenir. Et qui contraindrait le ministre à déménager d'Anglet. Mais Biarritz vaut bien aussi une messe.

  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Un investissement stratégique: Deux nouvelles grues électriques au Port de Bayonne

14/08/2019 | Installées à Anglet et Tarnos, il s'agit d'un investissement stratégique pour le port de Bayonne

Nouvelles grues Port de Bayonne

Le port de Bayonne a réceptionné deux nouvelles grues en provenance d'Allemagne qui prendront place de chaque côté de l'estuaire de l'Adour: à Anglet Blancpignon, sur la rive gauche et Tarnos, sur la rive droite. Il s'agit d'un investissement qui a pour but d'accompagner de manière volontariste la reprise et le développement du trafic portuaire. Une collaboration concédant/concessionnaire qui porte ses fruits. Un outillage complémentaire de 9 millions d'euros, rendu possible par cette collaboration entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque

Alors que le port de Bayonne traversait un léger trou d'air et  que le nouveau laminoir qui devait booster le trafic, semblait s'appeler Désiré, le 11 avril 2018, André Garreta, président de la CCI Bayonne Pays Basque et Leopold Berthold, directeur général de Liebherr, signaient, en présence de la presse,  la commande de deux grues pour le port de Bayonne. Un outillage complémentaire de 9 millions d'euros, rendu possible par la collaboration entre la Région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire du port, représentée par le président du conseil portuaire, Mathieu Bergé, et la CCI de Bayonne, concessionnaire, au travers notamment depuis 2018 d'un soutien financier de la collectivité de 1,67 M€/an pour l'exploitation.
Or il y a deux mois,  en annonçant la construction d'un nouveau laminoir à Tarnos, futur créateur d'emplois, le groupe Celsa donnait raison à l'audace du tandem Région-CCI. Et c'est ainsi qu'en provenance d'Allemagne, les deux grues ont été livrées par voie maritime en une seule fois, complètement assemblées pour être déchargées et posées sur les rails de quai des deux sites « Anglet Blancpignon » puis « Tarnos ».
Les premiers passagers de la navette "Txalupa" depuis Anglet ont même été témoin de l'installation de la première grue située rive gauche à la hauteur de la Forêt du Lazaret à Anglet. Côté rive sud sur les quais de Blancpignon, la nouvelle grue servira au traitement des trafics de soufre, de bois ou d'engrais. Dédié aux activités conteneurisées et aux vracs solides et liquides, ce terminal disposera donc de deux grues : à la grue en place d'une capacité de levage de 20T sous crochet s'ajoutera donc la nouvelle grue LIEBHERR LPS 420 (GR 21) qui permettra d'augmenter de manière très significative les capacités de levage sur cette zone jusqu'à 60T.
Côté Tarnos, la grue servira principalement aux opérations nécessaires à l'import et l'export d'acier pour accompagner le développement de la société Laminoirs des Landes. Orientés vracs industriels et colis lourds, les quais disposeront désormais de 4 grues. La nouvelle grue LIEBHERR LPS 550 (GR 15), dotée d'une capacité de levage pouvant atteindre 124T, entrera en activité en septembre 2019.
S'en suivront les opérations de raccordement au poste électrique de chaque site, préalablement adapté pour les besoins spécifiques de ces nouveaux engins, suivies des dernières mises au point sur les grues avant de procéder aux tests de charge en condition pour une réception définitive avant mise en service commercial.

Les choix alimentation électrique, c'est 1 million d'euros pour la CCI

Une attention particulière a été portée sur le choix de l'alimentation électrique afin, d'une part, de profiter des solutions en place (toutes les autres grues du port sont électriques) et d'autre part pour minimiser l'empreinte Carbone du port de Bayonne, ce qui a représenté un investissement supplémentaire d'1 M€ pour la CCI. Avec cet investissement capital, le port de Bayonne a décidé de renforcer son potentiel de traitement commercial en anticipant le renouvellement de son outillage de quai et avec pour objectif d'équiper chaque terminal du port de solutions de levage redondantes et performantes. Grâce à ces nouveaux engins, le port de Bayonne prépare l'avenir en se donnant des nouvelles capacités de traitement pour de plus gros navires, quelles que soient les marchandises (vrac, conventionnel, conteneurs...) et en renforçant le créneau des colis lourds, jusque-là limité au seul terminal de Saint-Bernard. Ainsi Tarnos et Blancpignon étoffent leur offre de service

Bayonne a été le premier port français triplement certifié QSE

La Région Nouvelle-Aquitaine est propriétaire du port de Bayonne et la Chambre de Commerce et d'Industrie Bayonne Pays Basque en est le concessionnaire chargé de l'exploitation et de la commercialisation via une délégation de service public.
Le port de Bayonne a été le premier port français triplement certifié Qualité Sécurité Environnement (QSE). La CCI Bayonne Pays Basque s'est engagée dans une démarche de préservation de l'environnement en encourageant notamment le report modal de marchandises vers le ferroviaire à travers la création de l'OFP Sud-Ouest. "Chaque investissement est pensé de manière à préserver la biodiversité et minimiser les impacts des activités industrielles présentes sur le domaine concédé. Le choix de l'électrification de l'ensemble de l'outillage y participe grandement", insiste André Garreta, le président de la CCI.
À travers sa stratégie et sa gestion au quotidien, le port de Bayonne s'engage à concilier ses intérêts avec ceux des populations, à préserver la faune et la flore, et à interagir avec la vie de la Cité. Car comme l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a un aéroport en son épicentre, le port de l'Adour est en cœur d'agglomération.

But de cet investissement aussi, comme le souligne le conseiller régional  Mathieu Bergé, "permettre au port de retrouver  un trafic de 3 millions de tonnes d'ici deux à trois ans mais aussi  le moyen de développer.

Quant aux deux nouvelles grues, elles devraient être opérationelles dès le mois de septembre, à l'issue des tests de mise au point et de charge.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
1524
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !