Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/20 | Municipales à Bordeaux : Philippe Poutou candidat

    Lire

    Le syndicaliste et ancien candidat (NPA) aux présidentielles Philippe Poutou a annoncé qu'il allait se présenter aux municipales à Bordeaux en mars prochain. Il prendra la tête de la liste "Bordeaux en Luttes". Le candidat a obtenu l'accord ce mardi du collectif citoyen Bordeaux Debout, soutenu par La France Insoumise et des militants NPA. L'écologie "populaire" sera le thème central de la campagne pour Bordeaux en Luttes. Philippe Poutou devrait présenter les propositions et l'essentiel de la liste dans les prochains jours.

  • 22/01/20 | Elevage bovins et carbone, au coeur des Rencontres de la viande bovine 64

    Lire

    La chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques organise les Rencontres de la viande bovine jeudi 23 janvier à St Palais. L'occasion pour les professionnels de se pencher sur "l'élevage bovin viande bas carbone : piège ou opportunité ?". Au menu notamment trois tables rondes: "L’élevage bas carbone : une utopie ?", "Quelle valorisation économique pour l’élevage allaitant bas carbone ?" et " Marché du carbone, mirage ou réalité ?". Infos et inscription: f.marque@pa.chambagri.fr

  • 22/01/20 | Bordeaux: Les métiers du transport et de la logistique pour tous

    Lire

    Ce 23 janvier de 10h à 12h30, la CCI de Bordeaux accueillera une rencontre entre les travailleurs handicapés et les emplois du secteur du transport et de la logistique. Ce sera l'occasion de présenter les secteurs qui recrutent et les opportunités de formations ouvertes aux publics en situation de handicap. Ils pourront aussi s'inspirer des témoignages d'employeurs et de salariés. De plus, grâce aux stands animés par l’Agefiph et ses partenaires, la centaine de participants pourront s'informer sur les parcours de formation.

  • 22/01/20 | Bordeaux : une motion pour soutenir la filière vins

    Lire

    Dans une note datant du 15 janvier, le président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur Marc Médeville qualifiait les droits d'importation américains de 25% sur les vins français de "situation inadmissible". Ce lundi, la mairie de Bordeaux a annoncé que le maire soumettrait, lors du conseil municipal du 27 janvier, une motion de soutien au monde du vin et proposerait la mise en place "d’un groupe rassemblant les maires de communes concernées ou impactées par ces mesures américaines". Il en appelle également à l'État pour que ce dernier "soutienne le second poste excédentaire de sa balance commerciale".

  • 22/01/20 | Des acteurs régionaux de l'Edtech présents au Bett Show de Londres

    Lire

    Du 22 au 25 janvier, 11 acteurs néo-aquitains de l'Edtech (technologies de l'éducation) seront présents au salon Bett Show de Londres. C'est l'équivalent du CES de Las Vegas pour les professionnels de l'éducatif du numérique. Parmi eux, le SPN (réseau des professionnels du numérique et de l'image) y accompagne 3 start-up et 2 partenaires. Il y aura également 4 entreprises bordelaises, le CNED et Canopé. L'objectif, découvrir les dernières tendances sur le marché international de l'Edtech.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Un investissement stratégique: Deux nouvelles grues électriques au Port de Bayonne

14/08/2019 | Installées à Anglet et Tarnos, il s'agit d'un investissement stratégique pour le port de Bayonne

Nouvelles grues Port de Bayonne

Le port de Bayonne a réceptionné deux nouvelles grues en provenance d'Allemagne qui prendront place de chaque côté de l'estuaire de l'Adour: à Anglet Blancpignon, sur la rive gauche et Tarnos, sur la rive droite. Il s'agit d'un investissement qui a pour but d'accompagner de manière volontariste la reprise et le développement du trafic portuaire. Une collaboration concédant/concessionnaire qui porte ses fruits. Un outillage complémentaire de 9 millions d'euros, rendu possible par cette collaboration entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque

Alors que le port de Bayonne traversait un léger trou d'air et  que le nouveau laminoir qui devait booster le trafic, semblait s'appeler Désiré, le 11 avril 2018, André Garreta, président de la CCI Bayonne Pays Basque et Leopold Berthold, directeur général de Liebherr, signaient, en présence de la presse,  la commande de deux grues pour le port de Bayonne. Un outillage complémentaire de 9 millions d'euros, rendu possible par la collaboration entre la Région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire du port, représentée par le président du conseil portuaire, Mathieu Bergé, et la CCI de Bayonne, concessionnaire, au travers notamment depuis 2018 d'un soutien financier de la collectivité de 1,67 M€/an pour l'exploitation.
Or il y a deux mois,  en annonçant la construction d'un nouveau laminoir à Tarnos, futur créateur d'emplois, le groupe Celsa donnait raison à l'audace du tandem Région-CCI. Et c'est ainsi qu'en provenance d'Allemagne, les deux grues ont été livrées par voie maritime en une seule fois, complètement assemblées pour être déchargées et posées sur les rails de quai des deux sites « Anglet Blancpignon » puis « Tarnos ».
Les premiers passagers de la navette "Txalupa" depuis Anglet ont même été témoin de l'installation de la première grue située rive gauche à la hauteur de la Forêt du Lazaret à Anglet. Côté rive sud sur les quais de Blancpignon, la nouvelle grue servira au traitement des trafics de soufre, de bois ou d'engrais. Dédié aux activités conteneurisées et aux vracs solides et liquides, ce terminal disposera donc de deux grues : à la grue en place d'une capacité de levage de 20T sous crochet s'ajoutera donc la nouvelle grue LIEBHERR LPS 420 (GR 21) qui permettra d'augmenter de manière très significative les capacités de levage sur cette zone jusqu'à 60T.
Côté Tarnos, la grue servira principalement aux opérations nécessaires à l'import et l'export d'acier pour accompagner le développement de la société Laminoirs des Landes. Orientés vracs industriels et colis lourds, les quais disposeront désormais de 4 grues. La nouvelle grue LIEBHERR LPS 550 (GR 15), dotée d'une capacité de levage pouvant atteindre 124T, entrera en activité en septembre 2019.
S'en suivront les opérations de raccordement au poste électrique de chaque site, préalablement adapté pour les besoins spécifiques de ces nouveaux engins, suivies des dernières mises au point sur les grues avant de procéder aux tests de charge en condition pour une réception définitive avant mise en service commercial.

Les choix alimentation électrique, c'est 1 million d'euros pour la CCI

Une attention particulière a été portée sur le choix de l'alimentation électrique afin, d'une part, de profiter des solutions en place (toutes les autres grues du port sont électriques) et d'autre part pour minimiser l'empreinte Carbone du port de Bayonne, ce qui a représenté un investissement supplémentaire d'1 M€ pour la CCI. Avec cet investissement capital, le port de Bayonne a décidé de renforcer son potentiel de traitement commercial en anticipant le renouvellement de son outillage de quai et avec pour objectif d'équiper chaque terminal du port de solutions de levage redondantes et performantes. Grâce à ces nouveaux engins, le port de Bayonne prépare l'avenir en se donnant des nouvelles capacités de traitement pour de plus gros navires, quelles que soient les marchandises (vrac, conventionnel, conteneurs...) et en renforçant le créneau des colis lourds, jusque-là limité au seul terminal de Saint-Bernard. Ainsi Tarnos et Blancpignon étoffent leur offre de service

Bayonne a été le premier port français triplement certifié QSE

La Région Nouvelle-Aquitaine est propriétaire du port de Bayonne et la Chambre de Commerce et d'Industrie Bayonne Pays Basque en est le concessionnaire chargé de l'exploitation et de la commercialisation via une délégation de service public.
Le port de Bayonne a été le premier port français triplement certifié Qualité Sécurité Environnement (QSE). La CCI Bayonne Pays Basque s'est engagée dans une démarche de préservation de l'environnement en encourageant notamment le report modal de marchandises vers le ferroviaire à travers la création de l'OFP Sud-Ouest. "Chaque investissement est pensé de manière à préserver la biodiversité et minimiser les impacts des activités industrielles présentes sur le domaine concédé. Le choix de l'électrification de l'ensemble de l'outillage y participe grandement", insiste André Garreta, le président de la CCI.
À travers sa stratégie et sa gestion au quotidien, le port de Bayonne s'engage à concilier ses intérêts avec ceux des populations, à préserver la faune et la flore, et à interagir avec la vie de la Cité. Car comme l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a un aéroport en son épicentre, le port de l'Adour est en cœur d'agglomération.

But de cet investissement aussi, comme le souligne le conseiller régional  Mathieu Bergé, "permettre au port de retrouver  un trafic de 3 millions de tonnes d'ici deux à trois ans mais aussi  le moyen de développer.

Quant aux deux nouvelles grues, elles devraient être opérationelles dès le mois de septembre, à l'issue des tests de mise au point et de charge.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
4630
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !