Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le ministre Didier Guillaume vient rassurer les pêcheurs basques avant le Brexit

11/11/2018 | Après sa visite en Béarn, le nouveau ministre de l'Agriculture et de l'alimentation s'est rendu au port de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure pour rencontrer les pêcheurs et les rassurer face au Brexit

Didier Guillaume ministre à Luz

"Je n'allais pas venir dans les Pyrénées-Atlantiques sans passer par la Côte basque et rencontrer les pêcheurs. La pêche doit être traitée en parité avec l'agriculture pour le ministre que je suis". C'est en ces termes que Didier Guillaume à la tête de ce ministère depuis le remaniement du 16 octobre a résumé sa visite après s'être longuement entretenu avec les représentants des pêcheurs. Le premier point à l'ordre du jour intéressait la perspective du Brexit qui ne manque pas d'inquiéter la profession suivi de l'obligation de débarquement de toutes les captures selon une nouvelle directive européenne

"Sais-tu que je viens chez toi en fin de semaine?" avait interrogé Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture, en s'adressant à Sandrine Derville, la vice-présidente du Conseil régional chargée du tourisme, lundi à Shangaï lors de l'inauguration du CIE (China International Import Expo). Elle ne le savait pas. Comme lors de la récente visite de la secrétaire d’État Elisabeth Borne, ministre auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports, au même titre que les médias, qui apprennent souvent les visites ministérielles la veille du déplacement. Ce qui n'empêcha pas l'élue d'Anglet, cette fois d'être présente à Ciboure pour ré accueillir Didier Guillaume.

  Il arrivait à Ciboure, en provenance d'Arzacq, dans le Béarn voisin où il avait fêté - comme on peut le lire par ailleurs sur aqui.fr- les 20 ans de l'IGP du jambon de Bayonne. Accompagné du préfet Payet puis du sous-préfet Jonathan, il était aussi accueilli par Guy Poulou, le maire de Ciboure, Serge Larzabal, président du Comité interdépartemental des pêches des Landes et des Pyrénées- Atlantiques, Frédéric Gueudar-Delhaye, des pêches maritimes et directeur de l’aquaculture, et du cortège des élus basco-béarnais tels la sénatrice Frédérique Espagnac et le sénateur Max Brisson; le président du Conseil départemental Jean-Jacqes Lasserre. Fix Menou, représentant le député Vincent Bru en siège à l'assemblée et le maire de Saint-Jean-de-Luz, Jean-François Irigoyen.

Cinquième place portuaire française et 32 millions de chiffre d'affaires

 C'est Sébastien Le Reun, directeur du port de Saint-Jean-de-Luz à la ChGuillaume et syndicats de pêcheurs basquesambre de commerce et d'industrie de Bayonne, conces- sionnaire du port pour le département, qui lui fit visiter les lieux. "Vous êtes ici au port de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure assez vaste, puisqu'il est à cheval sur deux communes. L'activité débarquement et entretien s'effectue en face à Saint-Jean-de-Luz  et la vente ici à Ciboure. Il s'agit de la cinquième place portuaire française et la quatrième si l'on ajoute bon an mal an les 2200 tonnes de production d'algues et dont la criée représente 32 millions d'euros de chiffre".Une criée électronique dont une démonstration fut effectuée sous les yeux du ministre par le mareyeur Mikel Arreguy avant le moment fort de l'après-midi, plus d'une heure d'entretien sous forme de table ronde avec les représentants de la filière, marins pêcheurs, mareyeurs, syndicats (notre photo la table ronde avec le président Serge Larzabal, en pull gris à gauche, Frédéric Geudar-Delhaye, le directeur des pêches maritimes et de l'aquaculture à droite).

La fermeté pour les pêcheurs face aux conséquences du Brexit

À sa sortie, Didier Guillaume, souriant et tout à fait satisfait, comme ses interlocuteurs apparemment, de cette table ronde en apportait les conclusions face à la presse. "Tout d'abord, je tiens à exprimer que la pêche n'est pas accessoire au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Je suis ici pour défendre la pêche et les pêcheurs. C'est un métier dur, difficile dont nous avons besoin, a-t-il voulu signaler en préambule. "Le premier sujet que nous avons abordé c'est le Brexit évidemment et la sortie du Royaume Uni de l'Europe qui va poser plein de problèmes dans la négociation que je vais mener dans dix  jours. Je vais me battre pour que la pêche soit reconnue. On travaille sur des frontières, l'État a embauché des douaniers, nous allons faire une réunion avec mon collègue Gérald Darmanin et Élisabeth Borne pour les transports afin de bien vérifier que les pêcheurs français aillent pêcher dans leurs secteurs traditionnels. On ne sait pas comment le Brexit va se terminer, s'il s'agit d'un Brexit dur mais moi je suis là pour défendre la pêche et les pêcheurs français pour qu'ils aillent toujours pêcher dans les eaux britanniques."

Ce sujet figurera à l'ordre du jour du sommet européen des 13 et 14 décembre. À propos d'Europe les pêcheurs  basques s'inquiètent d'une directive européenne dans le cadre de la politique commune et qui consiste en l'obligation de débarquement de toutes les captures qui sera effective à compter du 1er janvier 2019. "Elle a pour objectif de limiter le rejet du poisson ou captures non désirées." Pour les pêcheurs, elle risque surtout de nuire à l'efficacité des opérations. Enfin, le ministre les a rassurés aussi sur leurs tarifs du gasoil qui ne devrait pas changer. Bref, ce rendez-vous que le ministre veut effectuer dans toutes les régions de France chaque vendredi se sera effectué par mer calme et pêche a priori prometteuse..

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5093
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !