Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Direct'O'Cuisines le partenaire locavore des professionnels de la restauration

20/05/2018 | Rencontré sur les Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, Direct'O'Cuisines facilite la "restauration en circuit court", au profit des consommateurs et des producteurs

Baptiste Mathias, fondateur de Direct'O'Cuisines

Initiative Gironde est une structure d'accompagnement et de financement à la création et à la reprise d'entreprises tous secteurs confondus. Ce vendredi, sur le Salon de l'agriculture, la structure réunissait quelques uns de ses porteurs de projets autour d'une thématique en concordance avec son environnement agricole du jour : « Producteurs locaux et consommateurs, quels modèles pour assurer une meilleure distribution ? » L'occasion pour Baptiste Mathias, de présenter sa toute jeune société : Direct'O Cuisines, une plateforme de mise en relation entre producteurs locaux et professionnels de la restauration.

Circuits courts, vente directe, la tendance est au « locavorisme » chez les consommateurs friands de produits du terroir d'à côté. Une tendance de consommation, favorable aux producteurs bien comprise par Baptiste Mathias, co-fondateur de Direct'O'Cuisines. Il y a un an et demi, il se lance dans le projet de création d'une place de marché visant à favoriser les échanges commerciaux entre producteurs locaux et professionnels de la restauration, « qu'ils soient restaurateurs, hôteliers, collectivités, Ehpad ou encore traiteurs ». Un projet qui donne lieu à 3 embauches en septembre 2017, pour une commercialisation débutée en novembre dernier.

Des producteurs locaux, à 150 km voire 200 km maximum de Bordeaux
« Dans le montage du projet nous avons été financés par le prêt d'honneur d'Initiative 33 à hauteur de 7000€, complété par un prêt d'Initiative Remarquable, qui vient récompenser au niveau national, certains projets répondant à des critère liés à l'innovation, au territoire ou encore à l'environnement de 20 000€ ainsi que par des subventions issues notamment de la Région et de la commune de Villenave d'Ornon ».
Dans la pratique, « nous sourçons des producteurs locaux, situés à 150 km voire 200 km maximum de Bordeaux. Nous réalisons des reportages textuels et visuels sur leurs exploitations que nous mettons ainsi en valeur sur notre site. » Un site qui est un véritable catalogue gourmand des produits des 27 producteurs qui ont pour l'heure suivi Baptiste Mathias dans cette aventure. Des producteurs pour l'instant à 80% girondins et 20% landais, esprit locavore oblige. « Quant aux produits qui sont proposés sur le site, les prix sont librement fixés par les producteurs, mais en cohérence avec les prix de la restauration. « Nous les conseillons bien sûr dans ce sens, mais il n'y a aucun obligation pour eux de nous suivre... », précise Baptiste Mathias. Des producteurs qui ne sont pas trop difficiles à convaincre. Et pour cause, avec Direct'O'Cuisine, c'est potentiellement un nouveau marché qui s'ouvre à eux, avec un paiement assuré 7 jours après la commande, et sans avoir à ce soucier des questions logistiques. « Ce sujet de la logistique, c'est ce qui fait notre valeur ajoutée pour eux. »

60 restaurateurs inscrits
De la même manière, lorsque les équipes de Direct'O'Cuisines démarchent les restaurateurs ou autres professionnel de la restauration, c'est la facilité d'utilisation qui est mise en avant. « Ils font leur marché en ligne en une commande, et la logistique se met en œuvre. Nous disposons de notre propre réseau de plateformes frigorifiques pour le transit et le conditionnement des produits via notre prestataires, les Transports Audureau. » Un réseau constitué des plateformes intermédiaires situées à une trentaine de kilomètres des exploitations, ainsi qu'une plateforme centrale à Saint-Jean-d'Illac , d'où partent les commandes des restaurateurs. « L'avantage pour eux, c'est que nous centralisons en une seule fois plusieurs type de produits, là où habituellement ils doivent faire appelle à un grossiste pour chaque produit. » Autre avantage pour ses professionnels, ils peuvent mettre en valeur dans leur restaurant ou sur leur carte, le caractère local des produits qu'ils proposent, les photos des producteurs, etc...
Après à peine peu plus de 6 mois d'existence Direct'O'Cuisines compte 60 restaurateurs inscrits sur sa plateforme dont La Tupina, La Table de Bécassine, Belle Campagne, mais aussi le Traiteur Arom. Dans son viseur aussi, les comité d'entreprise et les collectivités. D'autant plus, suite aux Etats généraux de l'Alimentation. « Avec la future loi qui devrait être prise suite aux Etats Généraux de l'Alimentation, les collectivités devront assurer 50% de produits locaux dont 20% en bio, dans leur service de restauration collective. Il faut que les producteurs anticipent ça et s'allient dès aujourd'hui pour ne pas laisser la place aux gros, et s'assurer ainsi par eux-même d'un prix juste sur leurs produits »... Avec une marge qu'il avoue volontiers de 19% entre le producteur et le restaurateur, Baptiste Mathias place résolument sa société dans ce schéma comme un intermédiaire raisonnable et responsable.

Site internet: www.directocuisines.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7954
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !