Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

  • 09/07/20 | Airbus : Mérignac manifeste

    Lire

    La CGT a appelé les salariés de la filière aéronautique à la mobilisation, ce jeudi matin au rond-point de Dassault à Mérignac, en Gironde. La raison ? Manifester contre les 5000 suppressions de postes annoncées chez Airbus. Parmi ses filiales, l'un des sites de Stélia est basé sur la commune, employant 203 postes dont environ 80 sont menacés en plus des 95 autres sur le site de Rochefort en Charente-Maritime. Les négociations entre Airbus et les syndicats, qui viennent de commencer, doivent s'achever en octobre.

  • 09/07/20 | Le phare de Cordouan rouvre ses portes

    Lire

    Les visites reprennent à partir du 11 juillet au phare de Cordouan. Les travaux, qui avaient été suspendus durant le confinement, ont repris de mi-mai au 10 juillet. Le nombre de visiteurs au départ de Royan et du Verdon sera réduit, et chacun devra respecter les gestes barrières. Une nouvelle "offre de visite" est prévue par le syndicat gestionnaire (le Smiddest), avec une exposition de photos de Clément Chambaud. Les visiteurs pourront également observer le travail des compagnons sculpteurs.

  • 09/07/20 | 330 lieux incontournables en Nouvelle-Aquitaine pour un été gourmand

    Lire

    Selon une récente étude réalisée par le cabinet BVA, plus d’un Français sur deux envisage de partir cet été et 92 % d’entre eux prévoient de rester en France. Pour aiguiller les voyageurs friands de bonne nourriture, le Collège Culinaire de France a compilé, toutes les initiatives de producteurs, artisans et restaurateurs qui partagent les mêmes valeurs. Ces endroits sont géolocalisés sur une cartographie en ligne. Ils sont 330 en Nouvelle-Aquitaine!

  • 09/07/20 | Le Festival Biarritz Amérique latine fin septembre

    Lire

    La 29ème édition du Festival Biarritz Amérique Latine aura bien lieu du lundi 28 septembre au dimanche 4 octobre dans le cadre des mesures sanitaires qui auront cours et solidaire des festivals dont l'édition 2020 n'a pu avoir lieu insistent les organisateurs. Un thème particulièrement d'actualité a été retenu : la relation complexe et ambivalente qu’entretiennent les Etats-Unis d’Amérique avec cette Amérique latine. Les latino-américains aux USA constituent aujourd’hui la première minorité démographique, doit, 18% de la population totale.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Distribution des vins : Wine Services, l'experte en data

10/03/2020 | Caroline Meesemaecker et son associé et fondateur de Wine Services Clément Marcorelles

Caroline Meesemaecker et son associé et fondateur de Wine Services Clément Marcorelles

Où sont vendus les Grands Châteaux bordelais et à quels prix ? En 2010, Clément Marcorelles a voulu répondre à ces deux questions que les producteurs ne se posent pas toujours à son goût. Muni de son bâton de pèlerin, il a décidé de parcourir les quatre coins du globe pour lister les Grands Vins bordelais présents sur les cartes des restaurateurs haut de gamme ainsi que chez les cavistes. Aujourd’hui, son entreprise Wine Services, située quai Bacalan à Bordeaux, emploie une vingtaine de personnes, travaille avec 85 des 100 plus Grands Châteaux bordelais, des champagnes et des vins étrangers…

Un travail de fourmi. Oui ! C’est un véritable travail de fourmi et même d’enquêteur que mène depuis dix ans maintenant l’équipe de Wine Services. Cette entreprise bordelaise abritée dans un hôtel particulier quai Bacalan, détient une mine d’informations exceptionnelles sur la distribution des millésimes des Grands Châteaux de Bordeaux. Sa mission : lister tous les grands crus présents dans les restaurants haut de gamme du monde entier ainsi que chez les cavistes. Mais pourquoi mettre en place une telle stratégie de recherche autour de la distribution des vins ? « Et bien tout simplement parce que les Châteaux ne savent pas à qui ils vendent leur vin ni à quels prix, précise, simplement, Caroline Meesemaecker, directrice associée de Wine Services.
En effet, pour les crus les plus chers -environ 300 vins différents-, les producteurs les proposent à la vente « en primeur » au printemps suivant la vendange, pour livraison en bouteille seulement une année et demi voire deux ans plus tard. « C’est spécifique aux bordeaux, ajoute Caroline. Il faut compter entre quatre et cinq intermédiaires avant que le vin ne soit vendu. Ce système très intermédié des vins bordelais ne facilite pas la transparence sur la distribution finale. »

Les principaux marchés mondiaux scrutés à la loupe
En 2010, Clément Marcorelles, diplômé d’HEC, découvre ce concept de vente. Interloqué il ne comprend pas comment des Grands Châteaux ne veulent pas savoir où atterrissent leurs vins et surtout à quels prix ils sont vendus. Et il pousse la réflexion encore plus loin. « Si les Châteaux ne se soucient pas des lieux où ils sont vendus, ils ne savent pas non plus les endroits où ils ne sont plus référencés et où le sont en revanche leurs concurrents », souligne, pertinemment, Caroline Meesemaecker. Partant de ce constat, Clément décide de voyager au cœur des principaux marchés mondiaux que sont New York, Paris, Singapour, Londres, Hong Kong, Los Angeles/San Francisco, la Suisse et l’Allemagne et créer une base de données recensant la présence des Grands Châteaux Bordelais sur les cartes des restaurants haut de gamme ainsi que chez les cavistes mais aussi dans les foires aux vins, les ventes aux enchères, les sites e-commerce… A partir de ces données, l’équipe de Wine Services propose une analyse pointue des résultats aux Châteaux ayant recours à cette prestation. Sur les 100 plus Grands Châteaux de Bordeaux, la société bordelaise travaille pour 85 d’entre eux. « Le plus dur fut de convaincre les producteurs de l’intérêt de notre travail », ajoute la directrice associée. En effet, « vu que la commercialisation de leurs vins est confiée entièrement aux négociants bordelais, c’est très compliqué de les inciter à appréhender le marché autrement. »

Une véritable carte d’identité de la distribution des vins
En 2020, l’équipe de Wine Services prévoit de scruter à la loupe 6 473 restaurants, contre 3 500 en 2013. Ainsi, à New York, 550 restaurateurs seront appelés, à Shanghai, 175, en Australie, 200 à Paris, 420 ou encore en Suisse, 370. « Mes collaborateurs ne se déplacent pas forcément dans tous les restaurants. Ils envoient un mail ou les contactent par téléphone pour obtenir leur carte des vins ». Du côté des cavistes, 475 seront visités dont 50 à Los Angeles, 30 à Singapour ou encore 50 en Allemagne. Munis d’un dictaphone, les membres de Wine Services relèvent avec une infinie minutie les références, le prix et le millésime. Une fois enregistrées, ces données sont retranscrites sous un tableur Excel et vérifiées une nouvelle fois, la qualité doit être « irréprochable ». Elles sont ensuite intégrées dans une application, dédiée aux clients, qui présente en quelque sorte la carte d’identité de la distribution du vin. Là, ces derniers peuvent consulter librement ces informations sous forme de tableaux et graphiques. Une appli très intuitive car elle permet de voir en un coup d’œil grâce à une carte interactive la présence du vin. « Nos clients peuvent également comparer leur présence par rapport à celle de leurs concurrents ». Ainsi trois tableaux mettent en avant « mes points de vente », « mes points de vente perdus » et « mes points de vente à conquérir ».
Cet outil permet de mettre en place une véritable stratégie commerciale pour les producteurs, « nous sommes un assistant marketing complet », définit Caroline Meesemaecker. En effet, à partir de ces données, « le Château connaît les points de vente qu’il a perdus et doit travailler à les reconquérir tout simplement en les appelant et en leur demandant pourquoi leur vin n’est plus référencé. Aussi, en visitant les restaurateurs où figure leur vin sur la carte. Ils peuvent également les inviter lors de dégustation. Enfin, en scrutant là où se positionnent leurs concurrents ». Et la dirigeante de rappeler que chaque année « 20 % des grands vins bordelais disparaissent des cartes et des cavistes ».

Carte interactive présente dans l'Appli


Ouverture à l’international
Depuis 2016, Wine Services s’est davantage ouverte à l’international pour le référencement de vins étrangers notamment. « En 2013, lorsque je suis arrivée, raconte Caroline, Wine Services travaillait avec 15 Châteaux. En 2016, notre entreprise en dénombrait 55. Nous avons donc décidé de nous ouvrir à d’autres vins français mais également étrangers. » La répercussion sur le nombre de données fut immédiate. « Pour Paris, par exemple, en incluant les grands vins de Bourgogne, nous sommes passés de 26 000 lignes à 54 000 lignes de références ». Du côté des vins français donc, hormis les Grands Châteaux Bordelais, Wine Services œuvre pour quatorze Maisons de Champagne, et notamment un client à Sancerre, un dans le Languedoc, un en Provence et un dans le Rhône. A l’international à présent, l’entreprise bordelaise travaille pour le plus grand domaine viticole en Afrique du Sud, pour dix-huit producteurs italiens, principalement en Toscane, seize en Californie, un en Hongrie, cinq en Argentine, cinq au Chili, un au Portugal, sept en Espagne, un en Chine (celui de LVMH), ainsi qu’en Australie et en Nouvelle-Zélande.
Au-delà de ce service de Data marketing, Wine Services délivre également des conseils en veille digitale. Ainsi, toujours sur cette même application, un fil d’actualité relative au monde du vin figure à droite de l’écran du compte-client. Une revue de presse reprenant les articles mentionnant le Château client est également proposée. « 250 articles sont ainsi mis en ligne sur l’appli quotidiennement ». Un véritable travail d’archiviste. Enfin, autre proposition pour les abonnés, l’avis de dix-neuf dégustateurs-experts sur leur précieux millésime.

Wine Services, experte de la distribution des vins
Et tous ces services ont un coût ! Sous la forme de différents packages, le producteur déboursera entre 5 500 et 12 500 € selon ses besoins. « Nous proposons ces offres en abonnement sur deux voire trois ans. A 95 % ils sont renouvelés », assure Caroline Meesemaecker. Enfin, pour mener à bien cette petite entreprise, Wine Services compte quatorze collaborateurs dans ses locaux bordelais répartis au sein de trois pôles d’activités : commercial, opération et direction technique. A ceux-ci s’ajoutent quatre personnes prestataires de services pour la partie informatique et six salariés basés à Madagascar pour la saisie des données et la réalisation des cartes interactives. Si aucun salarié n’est issu du monde viticole, tous possèdent une appétence certaine pour le vin et détiennent une formation en commerce. « Notre activité est florissante. Elle augmente de 20 % chaque année. Une croissance qui nous a permis d’embaucher quatre personnes en 2019 et qui crédibilise notre statut en tant qu’experts », conclut, optimiste, Caroline Meesemaecker.

Plus d’infos : http://www.wine-services.com/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : BriceBraastad_EpisodeII

Partager sur Facebook
Vu par vous
5176
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Emmanuel Bassot, secrétaire général de l’UMIH Haute-Vienne Economie | 09/07/2020

Limousin : plus de 150 offres d’apprentissage dans l’hôtellerie restauration

Régis Braun, le directeur délégué de Fybots, a présenté le robot au préfet Economie | 02/07/2020

A Brantôme, Fybots fabrique le premier robot autonome de désinfection par voie aérienne

Foie gras entier Economie | 26/06/2020

Le groupe alimentaire MVVH annonce un plan de restructuration et des licenciements

Domofrance Economie | 24/06/2020

Nouvelle-Aquitaine : Domofrance poursuit sa conquête régionale

Jérôme Verschave Economie | 22/06/2020

Aéronautique et apprentissage : pour Jérôme Verschave, directeur d'Aérocampus, "la vague va passer"

ATIS Economie | 19/06/2020

ATIS : une association qui cultive les idées d’innovation sociale

Lancement de la campagne de financement participatif à la Maire de Billères qui compte parmi les partenaires et soutiens de l'association ''De main en main'' Economie | 19/06/2020

Grippée par le Covid, la monnaie locale béarnaise vise plus que jamais le "monde d'après"

Les présidents du Département de la Haute-Vienne et de la CCI Economie | 18/06/2020

La Haute-Vienne veut attirer des citadins en manque de campagne

Alain Rousset et Frédéric Dittmar (à droite) lors de la visite de l’usine Arts Energy à Nersac (16) Economie | 17/06/2020

Technologie : Alain Rousset lance la charge contre la Chine

Xavier Fortinon, Président du Département des Landes et Sandy Causse, directrice du CDT 40 Economie | 16/06/2020

Landes : 3000 bons vacances "pour sauvegarder la saison touristique"

Timothée Duverger Economie | 15/06/2020

Que se cache t-il vraiment derrière le sigle ESS aujourd'hui ?

Florence Parly Ministre des Armées en visite à Safran Helicopter Engines (Bordes - 64) le 11 juin 2020 Economie | 12/06/2020

40 moteurs d'hélicoptères commandés à Safran Helicopter Engines pour soutenir la filière

Les membres fondateurs de Tousbassin.fr Economie | 11/06/2020

Tousbassin.fr, le projet solidaire du bassin d'Arcachon ne s'arrêtera pas avec le déconfinement

Rue commerçante de la vieille ville, Angoulême, Charente Economie | 11/06/2020

Entreprises : Grand Angoulême poursuit le déploiement de son plan de soutien

Jean-Luc Algay et Jean-François Fountaine Economie | 10/06/2020

La Rochelle : premières conséquences et réponses à la crise