aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/04/17 : A 16h45, dans les Pyrénées Atlantiques, le taux de participation atteignait 70,49% contre 74;59% en 2007 et 67,61% en 2012.

23/04/17 : Le taux de participation estimé à 17h00 dans le département de la Gironde est de 66,82% (contre 77,85% au 1er tour de l’élection présidentielle en 2012 et 77,91% au 1er tour de l’élection présidentielle en 2007).

23/04/17 : Dans les Landes, la participation à 17h n'est que de 65,79% soit près de 11 points de moins qu'au premier tour de la présidentielle en 2012.

23/04/17 : En Dordogne, le taux de participation estimé à 17 h est de 69,43 %, contre 78,06 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2012 et 81,67 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2007. La participation est identique au niveau national (69,42 %).

23/04/17 : Charente-Maritime : le taux de participation aux élections étaient de 28,22% à midi ce dimanche, soit près de 2% de moins qu'en 2012.

23/04/17 : Si au niveau national le taux de participation est de 28,54%, il est, selon les chiffres fournis par la préfecture, de 31,71% dans les Pyrénées Atlantiques. En 2007, il était de 32,97% et de 28,94% en 2012.

23/04/17 : Le taux de participation estimé à midi dans le département de la Gironde est de 25,90% (contre 35,08 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2012 et 37,46 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2007).

23/04/17 : En Dordogne, ce dimanche, à 12 h, le taux de participation au 1er tour de l’élection présidentielle est de 30,41 %. C’est mieux qu’au niveau national (28,54 %). La mobilisation était de 34,55 % au premier tour de l’élection présidentielle en 2012.

23/04/17 : Dans les Landes, la participation à midi est en légère baisse par rapport au premier tour de 2012 : 32,62% (contre 34,14%).

23/04/17 : Il se confirme que la viticulture girondine sera affectée par le gel en particulier de la nuit du 20 au 21 avril: le sauternais dans les secteurs bas mais aussi l'entre deux mers le libournais et certaines communes en Haute Gironde.

22/04/17 : En Dordogne, les 693 bureaux de vote seront ouverts dimanche de 8 h à 19 heures pour le premier tour des élections présidentielles. 314 954 électeurs périgourdins sont appelés aux urnes.

21/04/17 : Important risque de feux de forêt en Lot-et-Garonne! Depuis quelques jours, les sapeurs-pompiers interviennent sur des départs de feux. La préfecture du Département appelle à la plus grande prudence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/04/17 | Incendie de Cissac: la RD 1215 rouverte

    Lire

    A 14h30 ce dimanche l’incendie de Cissac-Médoc était considéré comme maîtrisé grâce à l’action soutenue des pompiers du Service départemental d’incendie et de secours de la Gironde et de ceux venus en renfort des départements voisins (17-24-40-19-87-79-64) : les routes départementales 1215 et 4 étaient à nouveau ouvertes A 14h30,(17-24-40-19-87-79-64).Les habitants et automobilistes sont invités à rester vigilants sur la zone.

  • 21/04/17 | Cissac-Médoc : incendie et perturbations routières

    Lire

    L'incendie déclaré ce jeudi à Cissac qui a dévasté 1100ha de forêt est «stabilisé mais pas encore fixé» selon la Préfecture. Il mobilise 300 pompiers, 143 véhicules et 2 canadairs. La RD1215 est fermée dès St-Laurent-Médoc avec une déviation vers St-Sauveur, puis vers Cissac, Vertheuil, et par la RD204 pour rejoindre Lesparre. Les RD 4, 205 et 3E2 sont barrées entre la RD1215 et Hourtin. La RD101 est fermée au niveau de la sortie de St-Laurent, en direction du lieu dit Lagunan. Une déviation est proposée par la RD 3 par Hourtin, Carcans, Brach et Castelnau

  • 13/04/17 | Lla FNSEA se démarque d'un éleveur qui reçoit Marine Le Pen

    Lire

    La FNSEA Nouvelle-Aquitaine tient à souligner qu’elle n’est le support d’aucun meeting, ni le porte-parole d’aucun des partis politiques dans la campagne présidentielle. C’est en son nom propre et sur la base d’une initiative personnelle, qu’un éleveur de bovins viande de la commune de PAGEAS (87) accueillera Mme Le Pen pour son prochain meeting. La FNSEA indique que ses statuts mentionnent que pour être éligibles dans ses instances, les administrateurs doivent satisfaire à plusieurs conditions dont « ne pas être investi d’un mandat parlementaire ou de conseiller régional ».

  • 09/04/17 | Le CESER veut plus d'équité territoriale

    Lire

    En avant première au Conseil régional, le Ceser a adopté une dizaine d’avis sur la mobilité, la transition énergétique, le développement culturel, la jeunesse, le tourisme et l’aménagement des territoires et mis l’accent sur l’emploi et l'amélioration des conditions de travail et d’accueil des saisonniers. La Région invitée à s’engager pour le tourisme solidaire et le départ en vacances des publics fragiles. Le Ceser estime que les enjeux définis dans le Schéma de développement des territoires ne traduisent pas l'ambition d'équité et de maîtrise des "dynamiques inégalitaires"

  • 09/04/17 | Région: Les" Républicains" saisissent le tribunal administratif

    Lire

    Les élus LR de la Région avec à leur tête, Virginie Calmels, Yves d'Amécourt et Olivier Chartier annoncent qu'ils ont saisi le tribunal administratif de Bordeaux, après avoir remis un mémoire au Président Rousset, le 23 mars, consacré à la gestion de l'ex-région Poitou-Charentes suite au rapport de la Chambre régionale des comptes et pour lui demander d’inscrire ce mémoire à l’ordre du jour de la séance plénière de ce 10 avril, ce qui n'a pas été possible car intervenant après le bouclage de cet ordre du jour. N'ayant pu obtenir "un complément" à celui-ci ils ont décidé d'ester en justice.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Dix ans de collaboration entre les laboratoires d'analyses de Gironde et de Dordogne

09/04/2017 | Depuis dix ans, le laboratoire départemental de la Dordogne travaille main dans la main avec celui de la Gironde. Ce partenariat a permis de créer de l'emploi.

Germinal Peiro et Jean-Luc Gleyze découvrent le laboratoire départemental d'analyses et de recherches de la Dordogne

Le laboratoire départemental d'analyse et de recherche à Coulounieix Chamiers abrite le SATESE (service d’assistance technique des exploitations de la station d’épuration et le laboratoire départemental d’analyse et de recherche (LDAR). Depuis dix ans, le site périgourdin a développé un partenariat avec celui de la Gironde. Chacun a ses spécificités : les végétaux en Gironde en partenariat avec l'INRA et la biologie moléculaire et chimie en Dordogne. Ce partenariat a permis aux deux structures de conquérir de nouveaux marchés au niveau national, de sauvegarder et de créer de l'emploi.

Le laboratoire départemental d'analyse et de recherche, situé sur les hauteurs de Coulounieix Chamiers, intervient dans trois secteurs : eaux et environnement, hygiène alimentaire, santé animale. Au total cent personnes réalisent les contrôles sanitaires des eaux de consommation humaine et de loisirs, les analyses de piscines, vérifient les rejets des stations d'épuration, interviennent dans tous les secteurs agro alimentaires de la Dordogne, des abattoirs à la distribution. 300 000 analyses ont été réalisées en 2016.«Notre champ d’activités est vaste. N’importe quel Périgourdin, qu’il soit agriculteur, représentant d’une collectivité, d’une entreprise, un professionnel de la santé ou encore un particulier peut faire appel à nos travaux,» souligne  le directeur Jean-Louis Moyen. Parmi les dossiers de l'actualité figurent en bonne place, la sécurité alimentaire, et l'influnza aviaire. En France, seuls une douzaine de laboratoires sont compétents pour identifier le virus de la grippe aviaire : celui de la Dordogne en fait partie. Autre urgence du moment, depuis quelques semaines, les équipes périgourdines sont sollicitées pour contrôler les kits de survie alimentaires en partance pour les pays d'Afrique frappés par la famine. Les équipements sont modernes et régulièrement renouvelés avec un investissement annuel qui représente 400 000 €. Un logiciel spécifique gère l'ensemble des activités, asure la sécurité des donnés et la rapidité des transmissions. 

Emplois créés et développement d'activités

Depuis dix ans, les équipes périgourdines du laboratoire travaillent main dans la main avec celles de la Gironde. Chaque site conserve  son ancrage territorial et ses spécialités : les végétaux en Gironde en partenariat avec l'INRA et la biologie moléculaire et chimie en Dordogne. Vendredi, Germinal Peiro, le président du conseil départemental de la Dordogne recevait son homologue girondin Jean-Luc Gleyze. Ce partenariat entre les deux laboratoires départementaux a permis de gagner de nouveaux marchés. Le site girondin, qui emploie désormais 43 personnes, a été désigné fin 2016, par l'Agence régionale de santé (ARS) pour le contrôle de la qualité des eaux de consommation humaine et des eaux de loisir (piscines, plages, lacs...) pour l'ensemble des communes de Gironde et de Dordogne, en partenariat avec le laboratoire Périgourdin. "Ce contrat d'un montant de 4 millions d'euros et portant sur la période 2016-2020 a permis d'assurer la sauvegarde de 12 emplois en Gironde (8 préleveurs et 4 techniciens). Ces personnes étaient tous salariées du Laboratoire IPL Atlantique, appartenant au groupe Eurofins, placé en liquidation judiciaire. Ce laboratoire était spécialisé dans le contrôle sanitaire, notamment de la qualité des eaux. Nous n'avons pas souhaité que ce savoir-faire se perde, précise Jean-Luc Gleyze. Du côté de la Dordogne, le laboratoire a enregistré en quelques années, une forte croissance d'activité. "Le développement des collaborations avec les laboratoires publics des autres départements de la région, et notamment celui de la Gironde, a permis a site périgourdin dans un premier temps d'atteindre l'équilibre puis désormais à s'autofinancer. Nous ne versons plus aucune subvention départementale alors qu'en 2011, elle s'élevait à 1 million, observe Germinal Peiro. A l'avenir, les Départementaux de la Gironde et de la Dordogne souhaitent accentuer leur collaboration. La création d'une centrale d'achat commune  pour les équipements et les consommables est à l'étude ainsi que l'optimisation des collectes.  Le développement des projets de recherche fondés sur les compétences de chaque territoire  : unité végétaux en partenariat avec l'INRA en Gironde et biologie moléculaire et industrie agroalimentaire pour la Dordogne , est aussi en projet. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2186
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !