Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Dossier: Nanosciences et Nanotechnologies en Aquitaine

15/04/2012 |

Nanosciences et Nanotechnologies en Aquitaine

C'est un paradoxe: la Recherche française affiche d'excellents résultats mais le nombre de brevets reste faible comparé à d'autres pays comme l'Allemagne par exemple. Un phénomène qui concerne également les nanosciences. Ces sciences qui s'appuient sur l'étude de la matière à l'échelle nanométrique, une échelle à laquelle les propriétés changent de façon surprenante, sont en plein essor depuis quelques années. Et dans ce domaine, l'Aquitaine dispose de sérieux atouts: des laboratoires reconnus et des secteurs forts comme la chimie des matériaux ou la santé. Pour développer ce potentiel, des structures existent en Aquitaine pour créer des synergies entre les acteurs ; Recherche publique et privée, grands groupes et PME-PMI. Si l'objectif de ces politiques est de rendre les entreprises françaises plus compétitives et de créer des emplois, les N&N, les Nanosciences et les Nanotechnologies, souvent qualifiées de nouvelle révolution industrielle, peuvent cependant afficher des allures de Golem. Elles suscitent en effet des inquiétudes et des interrogations légitimes sur leurs implications éthiques et sur leurs effets sur la santé et l'environnement.

Même si l'on ne peut pas parler de filière nano en Aquitaine, il y a «un  vrai potentiel dans la région»  d'après Thibault Richebois, directeur de la Recherche au Conseil Régional. «C'est une des voies prometteuses pour la compétitivité et l'emploi dans la région». D'après celui-ci, «tout se joue dans la capacité des filières existantes » à intégrer ces sciences et techniques. Car l'Aquitaine dispose d'atouts indéniables dans certaines disciplines; la chimie des matériaux ou la santé par exemple, dans lesquelles les nanos peuvent s'inscrire de manière transversale, grâce à des laboratoires de renommée nationale ou internationale. Au Sud, le Béarn abrite l'Institut Pluridisciplinaire de Recherche sur l'Environnement et les Matériaux, l'IPREM à l'UPPA, l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, en lien avec la plateforme de transfert technologique CANBIO. Mais c'est  surtout à Bordeaux que se concentre l'essentiel de la Recherche avec notamment l'Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux, l'ICMCB, l'Institut Européen de Chimie et de Biologie, l'IECB, le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques, le LCPO ou encore le CRPP, le Centre de Recherche Paul Pascal.

Des ponts entre la Recherche et les entreprises

Dans la chimie, une filière traditionnellement développée en Aquitaine, le CRPP, tout comme d'autres laboratoires, a noué des liens avec l'industrie. En l'occurrence Arkéma, spécialisé dans  les nanotubes de carbone et avec qui il a créé un laboratoire commun. Avec une capacité de  production de 400 tonnes par an, contre 2000 pour l'ensemble des producteurs mondiaux, le chimiste est aujourd'hui leader européen et l'un des premiers dans le monde. Produit à Mont, en Béarn, ce matériau accroît de façon spectaculaire à la fois la résistance et la légèreté des objets auxquels il s'intègre; raquettes de badminton ou cadres de vélo par exemple. Autre exemple avec le laboratoire du futur, le LOF, crée par le CNRS, l'université Bordeaux I et le chimiste Rhodia ou encore le Laboratoire Ondes et Matière d'Aquitaine, le LOMA en lien avec le pôle de compétitivité Route des lasers.

Des outils pour créer des synergies
En tout, une quinzaine de laboratoires et 130 chercheurs seraient plus spécifiquement impliqués dans la recherche en nanosciences bien que cette "discipline diffusante"  soit aussi utilisée dans des recherches pas forcément "marquées" nanos  d'après Jean-Pierre Aimé, le directeur de C'Nano Grand-Sud-Ouest. Ce centre dont la mission consiste  entre autres à structurer les nanos est l'un des 6 qui maillent le territoire français. Il englobe les régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Limousin. C'est dans ce cadre qu'a été créé le Pôle 4 N, un regroupement de laboratoires qui travaillent avec une quarantaine d'entreprises comme l'Oréal, la Snecma ou encore Thalès Avionics pour n'en citer que quelques-uns. Autre outil de rapprochement ; CANOE; une plateforme d'innovation technologique et industrielle dédiée aux nanomatériaux et dont le but est de créer une chaîne de valeur intégrée, de la matière première au produit fini. C'est d'ailleurs un  projet structurant du Pôle de compétitivité mondial Aérospace Valley.

Structurer les N&N: une volonté politique de l'Europe au local

Nanotube de carbonneEn Aquitaine, les sommes consacrées à la Recherche et au Développement, la R& D, représentent 1,444 milliard d'euros, dont 63% sont issues des entreprises. La Région y consacre quant à elle 10% de son budget, soit quelques 130 millions d'euros, mais difficile de chiffrer les sommes consacrées exclusivement aux nano. Cet effort financier de la Région s'explique par la volonté de soutenir et développer des domaines d'excellence pour favoriser la compétitivité et l'emploi, une politique dans laquelle les N&N ont leur rôle à jouer. Et qui s'inscrit dans le droit-fil de la stratégie de Lisbonne dont l'un des objectifs est de développer en Europe, une économie de la connaissance, génératrice d'emploi et de compétitivité. En France, elle a débouché entre autres sur la création des pôles de compétitivité lancés en 2005. D'inspiration libérale, ils ambitionnent de placer les entreprises tricolores en bonne place en créant des synergies entre entreprises et Recherche. S'inspirant de ce modèle, le gouvernement, conscient du rôle stratégique des N&N, dans un contexte mondial extrêmement concurrentiel, mène depuis quelques années une politique en leur faveur.  Elle s'est concrétisée par la création de diverses structures dédiées et par, entre autres, la reconnaissance de laboratoires aquitains dans le cadre des Investissements d'avenirs. Parmi eux; AMADEus labellisé Labex, laboratoire d'excellence qui travaille entre autres sur le photovoltaïque organique, VIBBnano sur l'imagerie médicale et ELOrPrintTec, labellisé Equipex, c'est-à-dire équipement d'excellence et dont les débouchés vont de la puce RFID au livre électronique flexible.

Une carte des entreprises difficile à dessiner

En France, il y aurait 300 entreprises "engagées dans le domaine des nanotechnologies" d'après une étude de la DGCIS¹ datant de décembre 2011, dont 11 se trouvent dans la région, essentiellement en Gironde et dans les Pyrénées Atlantiques. Parmi elles, 3 sont spécialisées à 90 % dans les nanotechnologies, qui représentent en revanche 30% de l'activité des 8 autres. Elles œuvrent dans le domaine de la chimie, du caoutchouc, de l'aluminium, des  cartes électroniques, des articles de sport et dans les services de R & D. Qui sont-elles ? Où se situent-elles ? Secret statistique d'après le DGCIS. Pourtant, les nanosciences et les avancées qui en découlent sont souvent qualifiées de nouvelle révolution industrielle. Une révolution pour le moins silencieuse alors que les interrogations ne manquent, même si Thibault Richebois insiste sur la volonté du CRA de prendre en compte les questions sanitaires qui y sont liées.

Les nanotechnologies en questions

Selon Clément Rossignol, élu EE-les Verts à la mairie de Bègles et membre du Collectif de Veille des Nanotechnologies en Aquitaine, crée en novembre 2011 à Bordeaux, il y a en effet «un décalage entre l'essor des nanos et l'information dont dispose le public».  L'écologiste explique «qu'il faudrait 30 à 50 ans de recul pour étudier les effets des nanoparticules sur l'organisme et l'environnement». Et de citer  à l'appui, une récente étude du CEA sur les effets négatifs sur le cerveau des nanoparticules de dioxyde de titane ² utilisées par exemple dans certaines crèmes solaires et dans certains revêtements, qui justifie selon lui ces inquiétudes. Un manque d'information et de transparence qui n'est pas sans évoquer le scandale de l'amiante,  même si l'élu reconnait une certaine avancée, avec la publication d'un décret le 17 février dernier. Le texte, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013, obligera les entreprises et les laboratoires de recherche privés et publics à déclarer la quantité de nanomatériaux qu'ils utilisent et l'usage qu'ils en font.
Pour Olivier Sigaut, également membre du collectif et spécialiste des questions environnementales,
cette asymétrie de l'information pourrait s'expliquer par un possible « lobbying» des industriels.  Ce qui pose par ailleurs la question de l'indépendance des scientifiques. Très présents dans le domaine, les entreprises pourraient redouter une mauvaise publicité sur un marché émergeant, mais ô combien prometteur. Le ministère de l'Industrie estime en effet que le marché mondial pourrait atteindre les 1000 milliards d'€ en 2015.

Photos : CNRS Photothèque - CAILLAUD François, CNRS Photothèque - JANNIN François UPR9048 - Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (I.C.M.C.B) - PESSAC
Pour aller plus loin: Le silence des nanos, documentaire réalisé par  Julien Colin (2005)

Malika Ouaddah  


¹ Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services
² Etude du CEA publié en octobre 2011


Repères: De l'empirisme antique à la révolution des nanotechnologies
Les nanosciences et les nanotechnologies désignent les sciences et les technologies à l'échelle du nanomètre, soit le milliardième de mètre. Les Romains, déjà, manipulaient, sans le savoir, des nanoparticules. Exemple avec les colloïdes présents dans le vin ou encore avec la coupe de Lycurgus datant du IVème siècle et contenant des nanocristaux d'or et d'argent. Cette dernière a la particularité de changer de couleur en fonction de l'orientation de la lumière. Elle apparaît verte lorsqu'elle est éclairée de l'extérieur, rouge lorsqu'elle l'est  de l'intérieur.
C'est en 1959 que Richard Feynman prononce son célèbre discours «There is plenty of room at the bottom» (il y a plein de place en bas) dans lequel ils invitent les scientifiques à s'intéresser au monde nanométrique. Dans les années 80, l'invention du microscope à effet à tunnel va permettre l'étude à cette échelle et ouvrir de larges perspectives dans toutes les disciplines scientifique
s.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1308
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !