Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Dossier: Nanosciences et Nanotechnologies en Aquitaine

15/04/2012 |

Nanosciences et Nanotechnologies en Aquitaine

C'est un paradoxe: la Recherche française affiche d'excellents résultats mais le nombre de brevets reste faible comparé à d'autres pays comme l'Allemagne par exemple. Un phénomène qui concerne également les nanosciences. Ces sciences qui s'appuient sur l'étude de la matière à l'échelle nanométrique, une échelle à laquelle les propriétés changent de façon surprenante, sont en plein essor depuis quelques années. Et dans ce domaine, l'Aquitaine dispose de sérieux atouts: des laboratoires reconnus et des secteurs forts comme la chimie des matériaux ou la santé. Pour développer ce potentiel, des structures existent en Aquitaine pour créer des synergies entre les acteurs ; Recherche publique et privée, grands groupes et PME-PMI. Si l'objectif de ces politiques est de rendre les entreprises françaises plus compétitives et de créer des emplois, les N&N, les Nanosciences et les Nanotechnologies, souvent qualifiées de nouvelle révolution industrielle, peuvent cependant afficher des allures de Golem. Elles suscitent en effet des inquiétudes et des interrogations légitimes sur leurs implications éthiques et sur leurs effets sur la santé et l'environnement.

Même si l'on ne peut pas parler de filière nano en Aquitaine, il y a «un  vrai potentiel dans la région»  d'après Thibault Richebois, directeur de la Recherche au Conseil Régional. «C'est une des voies prometteuses pour la compétitivité et l'emploi dans la région». D'après celui-ci, «tout se joue dans la capacité des filières existantes » à intégrer ces sciences et techniques. Car l'Aquitaine dispose d'atouts indéniables dans certaines disciplines; la chimie des matériaux ou la santé par exemple, dans lesquelles les nanos peuvent s'inscrire de manière transversale, grâce à des laboratoires de renommée nationale ou internationale. Au Sud, le Béarn abrite l'Institut Pluridisciplinaire de Recherche sur l'Environnement et les Matériaux, l'IPREM à l'UPPA, l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, en lien avec la plateforme de transfert technologique CANBIO. Mais c'est  surtout à Bordeaux que se concentre l'essentiel de la Recherche avec notamment l'Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux, l'ICMCB, l'Institut Européen de Chimie et de Biologie, l'IECB, le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques, le LCPO ou encore le CRPP, le Centre de Recherche Paul Pascal.

Des ponts entre la Recherche et les entreprises

Dans la chimie, une filière traditionnellement développée en Aquitaine, le CRPP, tout comme d'autres laboratoires, a noué des liens avec l'industrie. En l'occurrence Arkéma, spécialisé dans  les nanotubes de carbone et avec qui il a créé un laboratoire commun. Avec une capacité de  production de 400 tonnes par an, contre 2000 pour l'ensemble des producteurs mondiaux, le chimiste est aujourd'hui leader européen et l'un des premiers dans le monde. Produit à Mont, en Béarn, ce matériau accroît de façon spectaculaire à la fois la résistance et la légèreté des objets auxquels il s'intègre; raquettes de badminton ou cadres de vélo par exemple. Autre exemple avec le laboratoire du futur, le LOF, crée par le CNRS, l'université Bordeaux I et le chimiste Rhodia ou encore le Laboratoire Ondes et Matière d'Aquitaine, le LOMA en lien avec le pôle de compétitivité Route des lasers.

Des outils pour créer des synergies
En tout, une quinzaine de laboratoires et 130 chercheurs seraient plus spécifiquement impliqués dans la recherche en nanosciences bien que cette "discipline diffusante"  soit aussi utilisée dans des recherches pas forcément "marquées" nanos  d'après Jean-Pierre Aimé, le directeur de C'Nano Grand-Sud-Ouest. Ce centre dont la mission consiste  entre autres à structurer les nanos est l'un des 6 qui maillent le territoire français. Il englobe les régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Limousin. C'est dans ce cadre qu'a été créé le Pôle 4 N, un regroupement de laboratoires qui travaillent avec une quarantaine d'entreprises comme l'Oréal, la Snecma ou encore Thalès Avionics pour n'en citer que quelques-uns. Autre outil de rapprochement ; CANOE; une plateforme d'innovation technologique et industrielle dédiée aux nanomatériaux et dont le but est de créer une chaîne de valeur intégrée, de la matière première au produit fini. C'est d'ailleurs un  projet structurant du Pôle de compétitivité mondial Aérospace Valley.

Structurer les N&N: une volonté politique de l'Europe au local

Nanotube de carbonneEn Aquitaine, les sommes consacrées à la Recherche et au Développement, la R& D, représentent 1,444 milliard d'euros, dont 63% sont issues des entreprises. La Région y consacre quant à elle 10% de son budget, soit quelques 130 millions d'euros, mais difficile de chiffrer les sommes consacrées exclusivement aux nano. Cet effort financier de la Région s'explique par la volonté de soutenir et développer des domaines d'excellence pour favoriser la compétitivité et l'emploi, une politique dans laquelle les N&N ont leur rôle à jouer. Et qui s'inscrit dans le droit-fil de la stratégie de Lisbonne dont l'un des objectifs est de développer en Europe, une économie de la connaissance, génératrice d'emploi et de compétitivité. En France, elle a débouché entre autres sur la création des pôles de compétitivité lancés en 2005. D'inspiration libérale, ils ambitionnent de placer les entreprises tricolores en bonne place en créant des synergies entre entreprises et Recherche. S'inspirant de ce modèle, le gouvernement, conscient du rôle stratégique des N&N, dans un contexte mondial extrêmement concurrentiel, mène depuis quelques années une politique en leur faveur.  Elle s'est concrétisée par la création de diverses structures dédiées et par, entre autres, la reconnaissance de laboratoires aquitains dans le cadre des Investissements d'avenirs. Parmi eux; AMADEus labellisé Labex, laboratoire d'excellence qui travaille entre autres sur le photovoltaïque organique, VIBBnano sur l'imagerie médicale et ELOrPrintTec, labellisé Equipex, c'est-à-dire équipement d'excellence et dont les débouchés vont de la puce RFID au livre électronique flexible.

Une carte des entreprises difficile à dessiner

En France, il y aurait 300 entreprises "engagées dans le domaine des nanotechnologies" d'après une étude de la DGCIS¹ datant de décembre 2011, dont 11 se trouvent dans la région, essentiellement en Gironde et dans les Pyrénées Atlantiques. Parmi elles, 3 sont spécialisées à 90 % dans les nanotechnologies, qui représentent en revanche 30% de l'activité des 8 autres. Elles œuvrent dans le domaine de la chimie, du caoutchouc, de l'aluminium, des  cartes électroniques, des articles de sport et dans les services de R & D. Qui sont-elles ? Où se situent-elles ? Secret statistique d'après le DGCIS. Pourtant, les nanosciences et les avancées qui en découlent sont souvent qualifiées de nouvelle révolution industrielle. Une révolution pour le moins silencieuse alors que les interrogations ne manquent, même si Thibault Richebois insiste sur la volonté du CRA de prendre en compte les questions sanitaires qui y sont liées.

Les nanotechnologies en questions

Selon Clément Rossignol, élu EE-les Verts à la mairie de Bègles et membre du Collectif de Veille des Nanotechnologies en Aquitaine, crée en novembre 2011 à Bordeaux, il y a en effet «un décalage entre l'essor des nanos et l'information dont dispose le public».  L'écologiste explique «qu'il faudrait 30 à 50 ans de recul pour étudier les effets des nanoparticules sur l'organisme et l'environnement». Et de citer  à l'appui, une récente étude du CEA sur les effets négatifs sur le cerveau des nanoparticules de dioxyde de titane ² utilisées par exemple dans certaines crèmes solaires et dans certains revêtements, qui justifie selon lui ces inquiétudes. Un manque d'information et de transparence qui n'est pas sans évoquer le scandale de l'amiante,  même si l'élu reconnait une certaine avancée, avec la publication d'un décret le 17 février dernier. Le texte, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013, obligera les entreprises et les laboratoires de recherche privés et publics à déclarer la quantité de nanomatériaux qu'ils utilisent et l'usage qu'ils en font.
Pour Olivier Sigaut, également membre du collectif et spécialiste des questions environnementales,
cette asymétrie de l'information pourrait s'expliquer par un possible « lobbying» des industriels.  Ce qui pose par ailleurs la question de l'indépendance des scientifiques. Très présents dans le domaine, les entreprises pourraient redouter une mauvaise publicité sur un marché émergeant, mais ô combien prometteur. Le ministère de l'Industrie estime en effet que le marché mondial pourrait atteindre les 1000 milliards d'€ en 2015.

Photos : CNRS Photothèque - CAILLAUD François, CNRS Photothèque - JANNIN François UPR9048 - Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (I.C.M.C.B) - PESSAC
Pour aller plus loin: Le silence des nanos, documentaire réalisé par  Julien Colin (2005)

Malika Ouaddah  


¹ Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services
² Etude du CEA publié en octobre 2011


Repères: De l'empirisme antique à la révolution des nanotechnologies
Les nanosciences et les nanotechnologies désignent les sciences et les technologies à l'échelle du nanomètre, soit le milliardième de mètre. Les Romains, déjà, manipulaient, sans le savoir, des nanoparticules. Exemple avec les colloïdes présents dans le vin ou encore avec la coupe de Lycurgus datant du IVème siècle et contenant des nanocristaux d'or et d'argent. Cette dernière a la particularité de changer de couleur en fonction de l'orientation de la lumière. Elle apparaît verte lorsqu'elle est éclairée de l'extérieur, rouge lorsqu'elle l'est  de l'intérieur.
C'est en 1959 que Richard Feynman prononce son célèbre discours «There is plenty of room at the bottom» (il y a plein de place en bas) dans lequel ils invitent les scientifiques à s'intéresser au monde nanométrique. Dans les années 80, l'invention du microscope à effet à tunnel va permettre l'étude à cette échelle et ouvrir de larges perspectives dans toutes les disciplines scientifique
s.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1135
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !