Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

  • 10/04/20 | Près de 3000 TPE et auto entrepreneurs ont fait appel au fonds de solidarité en Dordogne

    Lire

    Mis en place le 31 mars, le fonds de solidarité de l’État destiné aux TPE (artisans, commerçants, auto entrepreneurs) a déjà concerné 2 907 entreprises en Dordogne avec une moyenne de 1 300 euros versés, a annoncé le préfet Frédéric Perissat, le 9 avril. Ce qui représente environ 1 302 euros par dossier, chiffre supérieur à la moyenne régionale. 432 entreprises ont demandé le report des charges fiscales, représentant un montant de 7,1 millions d’€ et 3900 entreprises sont en activité partielle.

  • 10/04/20 | Charente-Maritime : le musée de Saint-Jean d'Angély lance un appel à archives

    Lire

    Le musée municipale de Saint-Jean d'Angély lance un appel à mémoire pour la préparation de la prochaine exposition temporaire sur les maisons de cognac angériennes. C’est le moment parfait pour redécouvrir les archives familiales et les faire partager. On peut en faire part au musée sur la page Facebook: @museedescordeliers ou par tel 05 46 25 09 72. Le musée profite également du confinement pour présenter des œuvres inédites du musée sur sa page Facebook.

  • 10/04/20 | Laroin (64): une nouvelle vie pour la ferme Guilhembaqué

    Lire

    A Laroin, la ferme Guilhembaqué trône en plein centre du village. Suite à un appel à manifestation d'intérêt pour redonner vie au site, un collectif de 3 structures (la SCIC Habitat Eco-Action, le CIVAM et une association d'habitants) a été retenu autour de la création d'un centre de ressources ouvert à tous, à vocation pédagogique et démonstrative des techniques d'écohabitat, d'agriculture et de préservation de la biodiversité. En vue : la création de 9 emplois sur le site qui comprendra un café associatif et culturel. L'idée a aussi séduit la Région et l'Europe qui participent pour 131 242 € et 157 491€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Dynamisme et transformation ont marqué l'année 2017 du Crédit Agricole Aquitaine

03/03/2018 | A quelques mois du grand déménagement du siège historique du Crédit agricole d'Aquitaine vers les Bassins à Flot, le directeur général et son Président recevaient la presse pour le bilan 2017

Jack Bouin, DG Caisse régionale Crédit agricole Aquitaine, Rémi Garuz, son Président et Dominique Moreau-Ferellec, Dir développement immobilier

Dans un contexte de reprise de la croissance, timide mais réelle, l'activité du Crédit Agricole Aquitaine a été très dynamique sur 2017. Du côté des points forts relevés par Jack Bouin, le directeur de la caisse régionale : la réalisation de crédits nouveaux en forte progression, plus de 48 500 entrées en relations nouvelles, des risques maîtrisés et une première place conservée sur le marché bancaire en terme d'indice de recommandation par ses clients. A cela s'ajoute aussi, une position encore confortée sur les métiers de l'assurance et de l'immobilier avec +15% de Chiffre d'affaires pour Square Habitat. Mais, si le résultat net affiche bien une hausse de 3,9% à 129,2 M€, le produit net bancaire, autant dire le chiffre d'affaires de la banque, est en baisse de 2,9% à 521,2 M€. Une baisse qui s'explique par une augmentation des charges, et la poursuite d'investissements, mais qui n'inquiète pas outre mesure le Directeur et son Président Rémi Garuz.

Quand on regarde la liste des chiffres des activités du Crédit agricole Aquitaine pour 2017, comparée à 2016, on ne lit que des « + ». Plus de clients (+1,2%), plus de sociétaires (+4,07) ou encore « une année record en crédits », avec un total d'encours de 18,19 Mds € (+6,8%). A noter particulièrement la hausse de +18% de réalisation de crédits nouveaux pour la Caisse régionale en 2017. Une hausse particulièrement portée par les crédits immobiliers (+18,5% par rapport à 2016), eu égard aux taux particulièrement bas cette année. Mais les entreprises et collectivités n'ont pas été en reste, avec un crédit équipement totalisant 1,4 Mds€, soit une hausse de 23,2% par rapport à l'année précédente. « Si les premiers mois de l'année 2018 semblent marquer un ralentissement sur les crédits habitats, en raison d'une légère mais progressive remontée des taux, les crédits réalisés par les entreprises et professionnels, eux, se poursuivent au même rythme » note le Directeur général. Par ailleurs cette dynamique de crédit ne vient en rien perturber la collecte épargne de la banque qui elle aussi s'affiche en positif à 24, 90 Mds €, soit +5,9%.

2017 une bonne année pour la viticulture, "du point de vue du banquier"

Un dynamisme tout aussi présent sur le marché des entreprises,(+14% en collecte soit 2, 035 Mds €) que sur celui des professionnels et associations (+118% en collecte, soit un total de 1,8 Mds€).
Autre marché, autre succès : l'agriculture, où le Crédit Agricole assure toujours une forte présence, enregistre cette année +19% de crédit en équipement. Toujours dans le secteur agricole, la banque enregistre aussi une année record sur la forêt, où elle est « reconnue comme la banque référence depuis les dernières tempêtes », précisent Jack Bouin et Rémi Garuz.
Sur la viticulture, 2017 est, « du point de vue du banquier » une bonne année, avec 320 M€ de crédits réalisés sur l'équipement, soit 140% de plus que l'année précédente, avec de très nombreux projets... Bien sûr les conséquences du gel de printemps sont à prévoir sur les prochains exercices. Dans cet esprit les deux hommes soulignent d'ailleurs les démarches qui ont déjà été mises en oeuvre auprès des exploitations les plus fragiles pour anticiper d'éventuelles difficultés à venir.

Plus de charges et la poursuite des investissements
Pour autant, malgré tous ces « + », le produit net bancaire de la Caisse régionale affiche un recul de 3,9%. Plusieurs explications à cela selon Jack Bouin : « Les taux d'intérêt ont baissé donc nos marges ont baissé et nos charges ont augmenté de 2%. En effet, nous avons plus de clients ce qui représente plus d'activités et de monde pour s'en occuper. Et par ailleurs nous avons fait le choix d'investir, c'est un amortissement à prendre en compte. » Des investissements qui ont porté sur le deuxième qualificatif de l'année « la transformation de la caisse régionale dans une logique d'affirmation de son modèle "100% humain-100% digital" », rappelle Jack Bouin. « Chez nous, il n'y a pas de fermeture d'agences mais des transformations, avec d'autres formes de présence. Notre objectif étant d'être présents à la fois en digital, mais aussi en proximité sur le terrain. L'objectif est aussi de garder les emplois. »
Parmi ces nouvelles formes de présence, il cite le déploiement de points relais chez les commerçants (« 250 aujourd'hui, 500 d'ici 2 à 3 ans »), permettant par exemple le retrait d'argent ou le dépôt de chèque, ou encore l'expérimentation en cours d'agences mobiles, avec des conseillers se déplaçant sur les territoires pour assurer une activité de conseil. Dans les investissements figure aussi un large projet de formation, de montée en compétence et en expertise des collaborateurs. « Cette expertise, c'est ce qui fera venir les clients dans nos agences, quand ils ne trouveront pas la réponse à leur question sur internet », commente Jack Bouin. Pour quelques chiffres, il rappelle que 20M€ sont mis chaque année dans la rénovation des agences, ou encore 25 M€ sont investis chaque année en informatique et numérique. Au titre des projets, il est également imaginé, pour fin 2018-2019, la création d'agences éphémères dans la périphérie bordelaise, « là où ça se construit beaucoup », et où nous sommes pour l'instant absents. L'idée est de tester la pertinence d'une installation. Et s'il n'y a pas d'appétences de la part des habitants, on se retirera. »

Déménagement prévu en novembre
Enfin en matière d'investissement de poids, il y a aussi bien sûr, le nouveau siège social de 12400 m² en cours de construction sur les bassins à flot à Bordeaux. Un chantier qui avance à bon rythme témoigne Dominique Moreau-Ferellec, Directeur du développement Immobilier et Logistique pour la Caisse régionale. « Le déménagement prévu en novembre sera aussi prétexte à la dématérialisation de process importants, tels la gestion des ressources humaines ou encore la gestion des crédits contentieux », cite-t-il. Autre chantier moins visible qui accompagne ce changement de siège : la conduite du changement en interne. « Nous allons passer de locaux plutôt fermés à des espaces plutôt ouverts, avec des possibilités d'espaces plus modulables. », explique-t-il. De quoi un peu perturber les habitudes de travail des 400 collaborateurs présents au sein du siège... Ceux-là sont d'ailleurs invités à venir visiter sur le site actuel, un « show room » où ils peuvent voter pour le mobilier qui leur paraît le plus adapté, pratique ou ergonome aux futurs usages qu'ils en auront.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
10166
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !