aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/04/17 : Pascal Billat, le responsable de Debout la France en Dordogne depuis 2008 vient d'annoncer sa démission via les réseaux sociaux. Il ne supporte pas l'alliance "contre nature" entre son parti et le Front national. Il utilisera le vote blanc le 7 mai.

30/04/17 : Alerte préfecture - Orages violents attendus avec rafales de vent, averses, possibles chutes de grêle de 14h à 22h en Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Lot-et-Garonne, Gers,2 Charentes, Dordogne, Corrèze, Creuse, Vienne, Hte Vienne, Deux Sèvres.

28/04/17 : Dans le cadre du «Mai de la Photo», le Musée de Gajac de Villeneuve/Lot met à l'honneur le photographe d’après-guerre, Jean Dieuzaide. Artisan, globe-trotter et publicitaire, il explora divers domaines de la photo et fut primé de nombreuses fois.

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/04/17 | Le conseiller régional Christophe Cathus délégué aux liaisons routières

    Lire

    Le Conseiller régional bergeracois Christophe Cathus devient délégué aux liaisons routières régionales. Les priorités de cette délégation sont ainsi données au maintien d'une qualité de service public répondant aux besoins des usagers, à la poursuite et à l'harmonisation de l'intervention publique régionale mais aussi à l'élaboration d'une convention Ter unique au 1er janvier 2019 et à celle du schéma régional de l'Intermodalité.

  • 29/04/17 | Le maire de Périgueux en appelle aux bénévoles pour le 2e tour

    Lire

    Compte tenu des déclarations faites par les partis traditionnels dont le candidat n’est pas présent au second tour, les sympathisants qui endossent habituellement le rôle d’assesseurs et de scrutateurs ne participeront pas à la tenue des bureaux de vote. Le maire de Périgueux lance un appel à tout électeur de la commune qui voudrait bien assurer cette mission le 7 mai dans l’un des 20 bureaux. Les électeurs tentés par cette expérience sont invités à se faire connaître avant le 3 mai au 05.53.02.82.40.

  • 29/04/17 | Le PS de Dordogne appelle à voter Macron

    Lire

    La Fédération de la Dordogne du Parti Socialiste rappelle " avec gravité que l’abstention et le vote blanc ou nul n’auront d’autre conséquence que d’aggraver le score de la candidate de l’extrême-droite, voire de la porter au pouvoir. Au-delà des divergences existant vis-à-vis du projet porté par le candidat d' "En Marche", il n’y a d’autre attitude responsable que de faire barrage au Front National. C’est pourquoi le PS de la Dordogne appelle sans réserve les Périgourdins à se mobiliser le 7 mai contre la candidate du F.N en votant massivement pour Emmanuel Macron.

  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | E-tourisme : Internet fait éclater le cadre

19/10/2016 | Attentifs, affutés, à l’écoute et imaginatifs. Voilà les qualités que les internautes attendent aujourd’hui des professionnels du tourisme. On en parle ces jours-ci à Pau

Guy Raffour : "Internet, c'est de l'interactivité. Il ne faut jamais l'oublier"

On dénombre 3,6 milliards d’internautes dans le monde. « C’est du jamais vu et cela continue à augmenter » constate Guy Raffour, le fondateur d’un cabinet de conseil spécialisé dans le tourisme. La France ne fait pas exception à la règle. Pas moins de 85% de ses habitants de plus de 15 ans utilisent le web, quasiment à égalité toutes générations confondues. Ces chiffres ont été soulignés mercredi à Pau en ouverture des Rencontres nationales du e-tourisme institutionnel. Une grand’messe de la toile où les professionnels sont invités à réaliser que la curiosité est tout sauf un défaut.

Les habitudes des vacanciers changent, parfois à vitesse grand V. « Contrairement à ce que l’on pense, les gens qui choisissent un séjour marchand sont plus nombreux que ceux qui se rendent dans leur famille ou dans une résidence secondaire » indique Guy Raffour. Avant de rappeler que les séjours deviennent « plus courts mais plus intenses. Car les touristes veulent revenir avec des souvenirs, quelque chose de différent, des valises chargées d’émotions, de rencontres et d’authenticité ».

Quant aux Français qui passent leurs vacances en métropole, ils sont 25,3 millions. Loin devant les 11,3 millions de leurs compatriotes décidant de partir à l’étranger. Une dernière destination qui, elle-même, évolue. « Pour des raisons que l’on connait, on assiste à un déport du bassin méditerranéen vers l’ouest et des pays comme l’Italie, la Grèce, l’Espagne, le Portugal. Ce basculement est en train de se pérenniser ».

Des internautes connectés 24 heures sur 24

Voilà pour les chiffres. Restent les tendances de fond. « Le touriste est complexe ». En France, il choisit ses destinations de vacances en fonction d’une bonne douzaine de critères. Si le climat, le budget et la qualité de l’hébergement jouent ici un rôle essentiel, d’autres éléments ont aussi leur importance. Telle la beauté des paysages, ou l’envie de faire des découvertes. Sans oublier la diversité des distractions offertes sur place ainsi que la capacité d’un hébergeur à proposer wifi et Internet. Le Français, qui aime passer d’un lieu de vacances à l’autre, veut être surpris et apprendre.

Autant d’éléments que les offices de tourisme et autres organismes doivent avoir à l’esprit  en tenant compte d'un phénomène incontestable : les vacances se préparent de plus en plus sur Internet.

 « L'année dernière, plus de 24 millions de Français ont procédé de cette manière, contre 12,4 millions en 2006 . Que ce soit sur PC mais aussi sur smartphones et tablettes. Des appareils que l’on utilise désormais dans la moitié des cas pour réserver un séjour ou consulter des offres.

Bref, chez les professionnels, il importe d’être réactif et à l’affut. C’est-à-dire « faire vivre des prestations en temps réel » face à des gens qui se connectent « 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 jusqu’à la dernière seconde ». Des internautes qui, en prime,  ne cessent de comparer et éprouvent même souvent un réel plaisir à préparer leur séjour sur la toile.

« Vous devez créer de la proximité, présenter des photos, des vidéos, montrer que vous êtes vivants derrière l’écran » insiste Guy Raffour. Avant de mettre l’accent sur l’indispensable qualité de l’accueil que les offices de tourisme doivent développer,  l’originalité des offres qu’ils peuvent proposer, la parfaite connaissance du territoire qu’ils sont en mesure d'afficher, mais aussi la diversité des liens et des expériences que recherche un touriste. « Car on est ici devant un marketing de niches ».

Des offres différentes

De jeunes entreprises innovantes présentes à Pau l’ont bien compris. Tels les Toulousains de www.mountnpass.com. Ces derniers se sont spécialisés dans le tourisme à vélo. Cette activité de plus en plus porteuse génère, plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an en France, expliquent-ils.

 Leur site présente des cartes numériques consacrées aussi bien aux parcours qu’à de multiples services : l’endroit où l’on peut prendre son petit déjeuner à 6 heures du matin, le local où l’on peut ranger son vélo à 6 000 euros, le lieu où remplir sa gourde d’eau etc. Autant d’informations gratuites pour les particuliers, tandis que des services de structuration d’offres touristiques cyclos sont proposés aux collectivités. Actuellement, Mountnpass recouvre toute la France. Il commence aussi à s’intéresser aux pays voisins.

Les Niortais de www.souse.fr (lisez SoUse) vous branchent pour leur part sur le réseau des  plateformes éco-collaboratives. Imaginez par exemple que vous souhaitiez vous rendre à Arcachon avec votre chat. Grace à un dialogue engagé sur la toile,  on vous fournit tous les liens nécessaires pour trouver un hébergement sympa, se déplacer à un prix intéressant (co-voiturage y compris) et faire garder l’animal. Une manière différente de bouger.

D’autres services peuvent également être dénichés par des gens qui ne voyagent pas forcément, mais qui ont besoin d’un coup de main au quotidien : prêt d’appareil de bricolage, baby-sitter et l’on en passe.

 « Jusqu’à présent, la majeure partie des demandes qui arrivaient dans les offices de tourisme étaient classiques » explique Elodie Poudevigne, une chargée de communication qui a opté pour le titre plus détendu de « Blabla manager ». « De nouvelles offres émergent cependant. Par exemple chez des jeunes d’une vingtaine d’années, plus intéressés par la tente que l’on plante dans le jardin d’un particulier que par une chambre d’hôtel. Nous sommes là pour montrer que des réponses alternatives existent ».

Le slogan de SoUse est « Tout, sauf la lune… ». Cela viendra peut-être un jour.

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
4913
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !