Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | EDF : Des mesures pour atténuer les difficultés face à l'épidémie

04/04/2020 | Entre continuité du service public et initiatives solidaires, le Groupe EDF a mis en place différentes actions pour prendre en compte les difficultés liées à l'épidémie en cours.

Ligne électrique

Production, transport, distribution, négoce, vente d’énergies et services énergétiques, le groupe EDF est présent sur l'ensemble des métiers de l'énergie, tant sur l'énergie nucléaire que l’hydraulique, les énergies renouvelables et le thermique. A ces différentes échelles d'intervention, il participe de près ou de loin à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions de clients dans le monde, dont 29,7 millions en France. Derrière ce groupe au 69 milliards d’euros de chiffres d'affaires, 165 000 salariés sont à l'oeuvre. Dans la crise sanitaire qui nous occupe, ce grand groupe, fleuron de l'industrie française, mais surtout en charge de missions de service public, a nécessairement un rôle à jouer, et visiblement le joue. Détails des initiatives mises en place pour contribuer à atténuer les difficultés occasionnées par l’épidémie.

Si, en cette période difficile EDF maintient le lien avec ses clients, via notamment la mobilisation, à distance, de près de 3 000 conseillers pour assurer les services et accompagnements nécessaires, plus de 100 conseillers solidarité sont mobilisés pour accompagner les travailleurs sociaux et trouver des solutions adaptées aux clients les plus en difficultés. Des mesures complémentaire, à la prolongation de la période de trêve hivernale jusqu’au 31 mai 2020 (au lieu du 31 mars 2020) décidé par le Gouvernement afin qu’aucun foyer ne soit privé de gaz ou d’électricité en cas d’impayé.

Côté pro, des mesures et aménagements sont également mis en œuvre et particulièrement pour ceux qui seraient éligibles aux Fonds de solidarité, dont le report du paiement de leurs factures (s'ils en font la demande), conformément aux ordonnances récemment adoptées par le Gouvernement. Ce report sera échelonné sur une durée de 6 mois à compter du dernier jour du mois suivant la date de fin de l’état d’urgence sanitaire.


Accélération des paiements aux fournisseurs TPE et PME

Afin d’accompagner ses fournisseurs TPE et PME dans le contexte de ralentissement économique dû à l’épidémie, EDF a décidé d'accélèrer le paiement de factures par rapport au délai contractuel de 60 jours en France. « Le dispositif s’applique aux prestations achevées et validées par EDF au 31 mars 2020. Au sein d’EDF SA, le règlement des fournisseurs interviendra avant mi-avril pour les TPE et avant fin avril pour les PME », précise son service presse. Un dispositif qui est également déployé par les filiales, Dalkia et EDF Renouvelables. Cette accélération des délais de paiement porte sur plus de vingt mille factures pour un montant de l’ordre de 190 millions d'euros à l’échelle du Groupe en France. Si la durée du dispositif est évolutive en fonction de la durée de la crise, «  Aucune démarche de la part des fournisseurs n’est nécessaire », assure-t-on. Enedis s’est aussi engager dans une démarche équivalente.

Fonds d’Urgence et de Solidarité et don d'énergie
Autre initiative portée cette fois par la Fondation groupe EDF : la mise en place d'un Fonds d’Urgence et de Solidarité de 2 millions d’euros. En France et à l’international 1 million d’euros est d'ores et déjà mis sur la table à l’aide d’urgence au personnel soignant et aux plus démunis, ainsi qu’1 million d’euros à l’issue de la crise sanitaire en faveur des plus démunis. Parmi les premiers projets soutenus dans ce cadre : on note la distribution de repas de qualité aux personnels soignants en France, la fourniture d’ordinateurs pour permettre aux jeunes des milieux défavorisés d’étudier à distance, la distribution de tickets-services pour les sans-abris, ou encore pour un exemle hors de nos frontière, la fourniture des kits mobiles d’hygiène aux familles vulnérables et au personnel de santé au Cameroun.

Plus original : « le don d'énergie ». EDF ouvre à ses salariés (en France) la possibilité d’aider des ménages précaires, accompagnés par la Fondation Abbé Pierre, à régler leur facture d’électricité, quel que soit leur fournisseur. Pour chaque euro versé par ses salariés, EDF s’engage à verser un euro supplémentaire pour contribuer à financer ses actions en matière de prévention de la précarité énergétique. Mais ; au-delà de ses salariés, « le « don d’énergie » est également accessible aux clients d’EDF équipés de compteurs Linky via l’application mobile « EDF & Moi » », précise le groupe.

Interventions dans les secteurs hospitaliers et agroalimentaires
Du côté des filiales la mobilisation est aussi de mise. Dalkia, par exemple, partenaire historique du milieu hospitalier pour la fourniture de services énergétiques, mobilise près de 1 200 techniciens afin d’assurer le bon fonctionnement des équipements de chauffage, d'eau chaude sanitaire ou encore les services liés à la qualité de l'air, essentiels à l’activité des établissements hospitaliers. La filiale est aussi mobilisée pour assurer la fourniture de chaleur à tous les clients raccordés au chauffage urbain et pour permettre aux entreprises du secteur agroalimentaire fortement sollicitées de poursuivre leurs activités grâce au maintien des opérations de maintenance sur les chaînes de froid.
Citelum, qui gère près de 480 000 points lumineux en France, mobilise 230 salariés nuit et jour pour maintenir les services d’éclairage public et contribuer à la sécurisation des espaces publics.
Cham maintient ses interventions d’urgence pour la sécurité et le dépannage des installations de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, en respectant strictement la santé de ses salariés et de ses clients.


Continuité d’activité sur les sites de production

Quant aux différents moyens de production du groupe EDF, ils continuent à produire de l’électricité. Dans le cadre de son plan pandémie, EDF a en effet déployé une organisation permettant de garantir la continuité d’activité à court et moyen terme tout en conciliant la protection de la santé des salariés et des prestataires avec le strict respect des règles de sûreté, de sécurité et de suivi environnemental. « Durant la crise actuelle, les entités du Groupe EDF continuent à assurer leurs missions de service public et oeuvrent avec solidarité. Les équipes sur le terrain ainsi que les salariés travaillant à distance contribuent quotidiennement à la grande bataille que livre notre pays. », confirme Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur général d’EDF.

 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Dewald Van Rensburg - Pixabay

Partager sur Facebook
Vu par vous
6261
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !