Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/03/21 | Charente : Iteca développe des logiciels innovants

    Lire

    Basée à Angoulême, l’entreprise Iteca est un éditeur de logiciels spécialisés dans la visualisation intelligente de données pour l’industrie et principalement le logiciel SmartUpp développé pour répondre aux enjeux de formation par apprentissage. Avec la collaboration du lycée Saint-Jacques de Compostelle de Poitiers un prototype jumeau a été développé pour aider les élèves à réaliser un protocole de chimie complexe et dangereux. Pour l’aider dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’y apporter son soutien à hauteur de 50 000 euros.

  • 09/03/21 | Nouvelle formule pour la 21ème édition de la Gamers Assembly

    Lire

    La Gamers Assembly se tiendra du 3 au 5 avril 2021 au Parc des Expositions de Grand Poitiers. Pour cette 21ème édition, l’association FurturLAN et Grand Poitiers proposent une édition hybride mêlant animations sur site et compétitions en ligne. Autour de 5 tournois officiels, le festival rassemblera des milliers de participants en ligne.

  • 09/03/21 | Niort : 50 arbres vont être plantés en centre-ville

    Lire

    Le 12 mars prochain, 50 arbres vont être plantés dans le marais du Galuchet, situé entre l'avenue de Wellingborough et la Sèvre Niortaise. Cette plantation se fait dans le cadre des projets « Plantons les arbres têtards de demain » et « Canopée », portés respectivement par le Parc naturel régional du Marais Poitevin et la Ville de Niort pour protéger la biodiversité du territoire. Les chênes, ormes et érables seront plantés par l'association d'insertion Nature Solidaire.

  • 08/03/21 | Béarn: André Cazetin figure du bassin de Lacq s'est éteint

    Lire

    Après avoir été le maire communiste de Mourenx, ville nouvelle du bassin de Lacq, pendant 18 ans, il avait, à près de 80 ans, rejoint les combats écologiques en adhérent au parti des Verts. André Cazetien, figure du Béarn par ses nombreux combats, est décédé ce dimanche 7 mars à 97 ans. De nombreux hommages de personnalités locales lui sont depuis rendus. Parmi elles Patrice Laurent, Maire de Mourenx, le député David Habib, Olivier Dartigolles pour le PCF ou encore Eurydice Bled, Jean-François Blanco du côté d'EELV.

  • 08/03/21 | Deux-Sèvres : Le camping La Venise Verte se modernise

    Lire

    Au coeur du Marais poitevin, à Coulon, le Camping 4 étoiles de La Venise Verte souhaite investir pour moderniser ses sanitaires et ses espaces communs afin de continuer à satisfaire ses clients. Le camping, éco-labellisé, s’attache à l’intégration environnementale et à la gestion des énergies et de l’eau avec une production d’eau chaude autonome notamment. Lors de la commission permanente de février, les élus du Conseil Régional ont décidé de subventionner ses investissements à hauteur de 18 728 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | EDF Nouveaux Business face aux enjeux de la transition énergétique

14/12/2017 | Mardi dernier, Michel Vanhaesbroucke, Directeur d'EDF Nouveaux Business a participé à la BigUp For StartUp Nouvelle-Aquitaine.

Michel Vanhaesbroucke, Président EDF NB

Mardi dernier, la CCI de Bordeaux accueillait la seconde édition de la French Tech Connect ; LE rendez-vous de la filière numérique néo-aquitaine qui rassemblait près de 2000 participants et se décomposait en trois temps : le Business Connect réunissant 67 startups locales et 10 grands comptes en recherche de partenariats, le Job Connect avec quelques 300 offres d'emploi à pourvoir et le Happy Connect permettant aux membres de l'écosystème numérique bordelais de fêter les trois ans de l'obtention du label French Tech Bordeaux. C'est dans ce cadre qu'a eu lieu la BigUp For StartUp Nouvelle-Aquitaine. Une initiative née en 2015 lors de la French Tech de Montpellier et destinée à activer le business numérique entre les grands groupes et les ETI, d'une part, et les startups et les PME en territoire, d'autre part. Une rencontre à laquelle participait Michel Vanhaesbroucke, Directeur d'EDF Nouveaux Business.

@qui! -  Vous participez à la BigUp For StartUp Nouvelle-Aquitaine. L'objectif d'EDF Nouveaux Business est bien de développer de nouveaux business et des solutions innovantes dans les nouvelles technologies ?

 

Michel Vanhaesbroucke - EDF NB a été lancée en septembre 2017. Elle est née de la volonté de Jean-Bernard Lévy (stratégie cap 2030, impulsée à son arrivée à la tête d'EDF il y a trois ans), de produire de l'énergie bas carbone (nucléaire ou renouvelable) et de compléter notre fourniture énergétique auprès des clients par des services de transition énergétique pour leur permettre de faire des économies et maîtriser leurs solutions. EDF NB a été créée pour être une pépinière de startups ; un fonds d'investissement et un incubateur pour lancer de nouveaux business pour EDF.

@aqui! - Des startup qui ont un rôle prépondérant puisque 10 d'entre elles vont bénéficier d'un financement de 40 M€ d'ici à deux ans...

M V -  Je tiens à ce qu'on fasse des startups internes et des investissements dans des startups externes. Ce sont les salariés d'aujourd'hui qui vont faire l'EDF de demain. Dans mon activité d'investisseur dans des startups et de coach d'incubateur, je veux qu'on mobilise tous les métiers d'EDF pour trouver de nouvelles idées. Et la promesse que je fais aux salariés d'EDF, c'est de les prendre par la main pour passer de leur idée d'innovation à une startup, c'est à dire être « intrapreneur ». Mais, en même temps, je veux insister auprès d'eux sur le fait que parfois, quand ils ont une bonne idée, la meilleure façon de la mettre en œuvre, c'est en faisant un partenariat avec une startup externe. Quant au montant de 40 M€, c'est un budget d'amorçage. Si la startup marche bien après deux ans, l'idée, c'est de continuer à investir.

@qui! -  Ces partenariats, c'est une nouvelle approche pour EDF, loin des rapports clients/fournisseur ?

M V - EDF avait déjà une démarche "d'open innovation" en faisant examiner des startups par des laboratoires de recherche. Là, ce qu'on cherche à faire, c'est lancer de nouveaux métiers pour EDF. Si on le fait avec des startups, on fait du co-développement

@qui! - Vous participez au BigUp For StartUp de Bordeaux, une manifestation qui a eu lieu au cours des derniers mois dans une dizaine de villes françaises. Quel est l'intérêt d'EDF NB pour l'édition bordelaise ?

M V - Plusieurs choses : d'abord, on veut trouver des partenaires et des technologies à l'extérieur. Les choses ne se passent pas qu'à Paris, elle se passent en province. Et à Bordeaux, il y a un écosystème qui est très riche. Non seulement il y a beaucoup de startups, mais surtout, c'est structuré. Les services de la région, les incubateurs, les banques se sont déjà organisés. On sait qu'on va venir parler avec des gens qui vont être capables de rassembler beaucoup d'idées, de startups de façon qualifiée. Nous, on vient pour trouver des idées, de nouvelles technologies, des startups, mais ce n'est pas à sens unique. On cherche aussi des partenaires pour développer de idées sur place.

 EDF NB

 

@qui! - Et vous avez des expériences en cours sur le plan local...

M V - Il y en a plusieurs :

-A la centrale nucléaire du Blayais, la semaine prochaine, il y a une démonstration du métroscope, système d'intelligence artificielle, fruit de trois chercheurs de la R&D, qui diagnostique les causes de manque de performance d'une usine. Cette centrale est une des trois premières qui va expérimenter l'apprentissage de ce logiciel.

-Quand le PDG d'EDF est venu à la centrale du Blayais, le 3 novembre dernier, il a inauguré des ombrières de parking et des bornes de recharge de véhicules électriques qu'on a développées nous-mêmes, en test, pour trouver de nouvelles solutions de mobilité électrique.

-Les navettes autonomes de la société Navya, qui sont en test à la centrale de Civaux (Vienne)

@qui! - EDF est également partie prenante dans le Village by CA Nouvelle-Aquitaine, véritable pépinière de startups axées sur les innovations technologiques ?

M V - EDF NB a une vocation mondiale. On est partenaires du village car on est déjà partie prenante de certaines structures qui existent sur la Région. La démarche du Crédit Agricole au travers de ces Villages est intéressante car elle s’intègre dans un écosystème local, mais aussi avec des ramifications nationales puisque le Village existe à Paris, Lille...Les partenariats avec le Village et les startups nous ont permis d'avoir des contacts utiles pour avancer, tels que Wiidii pour les solutions clients.

@qui! -  l'édition bordelaise de BigUp For StartUp coïncide avec les trois ans du label French Tech Bordeaux et l'assemblée générale de l'association Digital Aquitaine. Quel regard portez-vous sur cette initiative et sur la position de Bordeaux sur le plan numérique ?

M V - Les organisateurs ont eu raison de regrouper les choses. C'est important d'essayer de densifier les événements. La valeur dans l'innovation, c'est quand les gens se parlent. C'est la richesse des rencontres qui fait que vous apprenez des choses. La concentration a une valeur. Si vous concentrez, vous avez les compétences les idées, les clients, les technologies, les laboratoires, les incubateurs et les fonds de capital risque qui vont financer, au même endroit. Et c'est ce que la Région Nouvelle-Aquitaine cherche à faire avec 2 accélérateurs sur Bordeaux, 9 dans la Région, 1 cluster...

Quant à Bordeaux sur le plan numérique, ce qui me paraît important, c'est la diversité des solutions. A EDF NB, on veut être présent sur la transition énergétique ; véritable puzzle qui va concerner les territoires, les entreprises et les clients particuliers. Pour cela, il faut être extrêmement ouverts. On veut faire d'EDF, le leader de la transition énergétique et en même temps, ce sont peut-être des idées chez nos salariés ou de bonnes surprises locales qui vont nous donner la pépite de demain.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
31031
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !